[LIVE] 450 cas recensés dans l'océan Indien :

Covid-19 : 17 nouveaux cas sur l'île, le bilan passe à 224


Publié / Actualisé
Ce lundi 30 mars, 17 nouveaux cas de Covid-19 ont été annoncés par la préfecture et l'agence régionale de santé. Au total 224 personnes ont été contaminées depuis l'apparition du premier cas le 11 mars 2020. Au moins 20 cas sont autochtones. Ce lundi marque également le renforcement du dispositif de confinement pour les voyageurs arrivant sur l'île. Ils ne pourront désormais plus regagner directement leur domicile et seront hébergés dans des logements spécialement réquisitionnés par le préfet Jacques Billant. La commune de la Possession s'apprête à vivre sa première soirée sous couvre-feu, de 20h à 5h du matin. Dans l'océan Indien on compte à l'heure actuelle 450 cas de Covid-19. Suivez avec nous en direct toute la journée l'évolution de la crise sanitaire. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Ce lundi 30 mars, 17 nouveaux cas de Covid-19 ont été annoncés par la préfecture et l'agence régionale de santé. Au total 224 personnes ont été contaminées depuis l'apparition du premier cas le 11 mars 2020. Au moins 20 cas sont autochtones. Ce lundi marque également le renforcement du dispositif de confinement pour les voyageurs arrivant sur l'île. Ils ne pourront désormais plus regagner directement leur domicile et seront hébergés dans des logements spécialement réquisitionnés par le préfet Jacques Billant. La commune de la Possession s'apprête à vivre sa première soirée sous couvre-feu, de 20h à 5h du matin. Dans l'océan Indien on compte à l'heure actuelle 450 cas de Covid-19. Suivez avec nous en direct toute la journée l'évolution de la crise sanitaire. (Photo rb/www.ipreunion.com)

Kaf Malbar s'exprime en direct

Ce qu'il faut retenir

• À La Réunion on compte 224 malades, 4 personnes sont en réanimation,  au moins 20 contaminations sont des transmissions locales indirectement liées à des cas importés de Métropole. Un premier cas autochtone a été détecté ce lundi (qui n'a pas de lien avéré avec les cas importés).

• Dans toute la France on recense 40.174 cas confirmés, 2.606 personnes sont mortes des suites de la maladie. Un total de 7.132 personnes ont pu sortir de l'hôpital (contre 6.624 samedi).

Dans le monde 657.140 personnes ont été contaminées, plus de 33.000 patient(e)s ont été tué(e)s par le virus

• Le dispositif de quatorzaine est considérablement renforcé. Les voyageurs seront hébergés dans des lieux réquisitionnés sans passer par leur domicile et sans contact avec leur entourage

• La Possession instaure le couvre-feu

• 450 cas de Covid-19 recensés dans l'océan Indien à l'heure actuelle

Pour tous vos déplacements impérieux, téléchargez l'attestation obligatoire à remplir à la main ici.

Pour l'employeur, l'attestation nécessaire se trouve ici

  • IPR

    Ce live est à présent terminé. Merci d'être restés avec nous, merci d'être restés chez vous

    A demain pour un nouveau suivi en direct de la crise sanitaire

    Bonne soirée, prenez soin de vous

  • IPR

    418 nouveaux décès, la France dépasse la barre de 3.000 morts

    La France compte 418 nouveaux morts du coronavirus ces dernières 24 heures, la plus forte hausse quotidienne depuis le début de l'épidémie.

    En tout, le Covid-19 a donc fait 3.024 morts depuis le début de l'épidémie en France, avec 44.550 cas confirmés et 7.923 guérisons à ce jour.

  • IPR

    Coronavirus-COVID 19 à La Réunion : 17 nouveaux cas confirmés

    La préfecture et l'Agence Régionale de Santé confirment 17 nouveaux cas de coronavirus COVID-19 à La Réunion, ce lundi 30 mars à 15h00, soit au total 224 cas depuis l’apparition  du premier cas le 11 mars 2020. Les autorités sanitaires confirment également le  premier cas de transmission autochtone à La Réunion.

    190 cas ont été investigués à cette heure par l’ARS et Santé publique France.

    - Bilan des cas investigués -

    Cas importés : 153
    Cas de transmission locale en lien avec des cas importés diagnostiqués : 9
    Cas de transmission locale en lien avec des voyageurs non diagnostiqués ou avec des personnes ayant été en contact avec des cas confirmés : 27
    Cas autochtone (sans lien direct ou indirect avec des cas importés) : 1
    Nombre total de cas investigués : 190

    Les cas importés (personnes qui ont contracté la maladie en dehors du territoire) représentent 68% des cas.

    - Situation sanitaire -

    Cas hospitalisés en service de réanimation    4

    • Tranches d’âge des cas investigués :
    Mineurs : 6
    Majeurs : 184
    18 à 50 ans : 52%
    51 à 65 ans : 30%
    plus de 65 ans : 13%

    - Un premier cas autochtone investigué -

    Un premier cas autochtone, sans lien à priori direct ou indirect avec des voyageurs ou d’autres cas déjà connus, a été identifié dans un centre d'hébergement et de réinsertion sociale. Il s’agit d’un homme de 47 ans qui est actuellement hospitalisé au CHU Nord.

    Une enquête a été rapidement menée pour identifier toutes les personnes ayant été en contact proche avec cette personne pendant sa période de contagiosité. L’ensemble de ces personnes dites « contacts » ont été recontactées pour vérification de leur état de santé et mise à l’isolement strict.

    Une équipe mobile du CHU est intervenue sur place pour procéder à des tests de dépistage.

    - Localisation des cas -

    Encore à ce jour, la très grande majorité des cas identifiés sont des cas importés (essentiellement de métropole) ou des cas de contamination directe par des cas importés, des voyageurs ou des contacts de cas importés.

    Aucune chaine de transmission autochtone n’est identifiée à ce jour, c’est-à-dire aucun regroupement de cas qui se seraient contaminés dans une commune ou un quartier de la Réunion.

    Il n’y a donc pas à ce jour de zones de l’île plus à risque que d’autres et les mesures barrières et de confinement s’appliquent donc à titre préventif partout et de la même façon.

    Dans ce contexte, il n’y a pas lieu de communiquer sur la localisation des cas, ces informations n’auront de sens qu’en cas d’identification de zones de transmissions autochtones sur le territoire.

    34 cas sont toujours en cours d’investigation Tous les cas confirmés font l’objet de l’identification de toutes les personnes ayant été en contact avec ces malades (entourage familial, professionnel, passagers proches dans les avions…).

    Toutes ces personnes « contact » sont appelées individuellement par la cellule de suivi de l’ARS en collaboration avec Santé publique France. Leur état de santé est évalué à cette occasion. Il leur est reprécisé au cours de l’entretien l’importance du respect d’un isolement strict, de la surveillance quotidienne de leur état de santé (avec prise de température) et d’appeler immédiatement le 15 en cas d’apparition de symptômes.

    A ce jour, environ 1 400 personnes ont été identifiées comme sujet contact et font donc l’objet d’une mesure de quatorzaine et d’auto-surveillance.

    Lorsque la cellule de suivi détecte un mauvais respect des obligations de quatorzaine, elle en informe la préfecture afin qu’un arrêté soit pris à l’encontre de la personne. L’arrêté est notifié par les forces de l’ordre. A ce jour 5 personnes ont fait l’objet d’une telle mesure.
     

  • IPR

    "Eloléo", une application pour acheter des produits frais près de chez soi

    L'application mobile "Eloléo", lancée depuis mai 2018 déjà, permet d'identifier à proximité de son domicile les produits frais ou transformés de la ferme. Propriétaire du Groupe D'Action Locale (GAL) Grand Sud, l'application est remise au goût du jour en ces temps de confinement. Une alternative en coopération avec la FDSEA.

    La suite par ici.

  • IPR

    Gros succès pour les paniers fraîcheurs à Saint-Paul

    Comme annoncé, la ville de Saint-Paul via son CCAS a commencé dès ce lundi après midi la distribution des paniers fraîcheurs aux centaines de bénéficiaires de la commune. Des paniers composés de fruits (bananes, melon, fruit de la passion...) mais aussi de légumes, mis à disposition par le Département. 

    La suite du communiqué de Saint-Paul à lire ici.

  • IPR

    Très sollicitée, la CGSS rappelle les infos utiles en cette période de coronavirus

    La Sécu ne ferme pas pendant le confinement, mais les services évoluent ainsi que les moyens de contact. La CGSS dit constater un niveau élevé de sollicitations de la part du public (assurés, employeurs retraités, agriculteurs,...). Des questions légitimes, c'est pourquoi la CGSS tient à rassurer les Réunionnais.e.s sur la continuité du service public en mettant à sa disposition les informations les plus utiles.

    Tous les détails par ici.

  • IPR

    Fermeture du marché couvert de Saint-Benoît à compter du 31 mars

    "Tenant compte des mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire, la mairie de Saint-Benoît a pris la décision de fermer le marché couvert à compter du mardi 31 mars et jusqu'à nouvel ordre. Des réflexions sont en cours notamment avec la Chambre d'agriculture afin de proposer aux particuliers des alternatives qui respecteraient strictement toutes les mesures sanitaires."

  • IPR

    "L'Etat ne fait rien" : Le cauchemar des Réunionnais bloqués en Inde

    Plusieurs Réunionnais sont bloqués en Inde, où ils attendent toujours un avion pour être rapatriés vers l'île. Entre les aéroports qui ferment les uns après les autres et les informations contradictoires, ils vivent un vrai cauchemar, seuls ou en famille.

    Notre article à lire ici.

  • IPR

    Crous : des personnels mobilisés sur tous les sites

    Durant la fermeture du Crous de La Réunion au public, plus de deux cents résidents restent confinés dans leur logement étudiant. Les personnels des différents services restent mobilisés pour veiller à leurs bonnes conditions de vie mais également accompagner l'ensemble des étudiants de l'île.

    Dans le respect des gestes barrières, près d’une trentaine de personnels du service hébergement (ménage, maintenance, accueil et veille de nuit) et du service de restauration (cuisine et service) sont mobilisés quotidiennement sur les sites du Moufia, de Saint-Pierre et du Tampon, pour prendre en charge les étudiants logés actuellement en résidence universitaire.

    Plus d'information sur ce lien

  • IPR

    Peu de cas aux Seychelles pour le moment

    Aux Seychelles, le bilan est pour l'instant de 8 cas, le huitième ayant été confirmé ce dimanche 29 mars lors d'une conférence de presse. Il s'agirait d'un Seychellois de 22 ans qui revenait de Grande-Bretagne.

  • IPR

    Madagascar : 43 cas recensés, le bilan augmente vite

    Selon Madagascar Tribune, le dernier bilan publié par le Centre de commandement opérationnel de lutte contre le Covid-19 "fait état de 43 malades". De nombreux nouveaux cas ont été annoncés dans le week-end.

    Deux seraient des cas contacts et n'auraient donc pas voyagé dans les derniers jours. Ils ont par contre été en contact avec des voyageurs rentrés récemment. Par ailleurs, 3 cas ont des formes aggravées du virus, ces patients présentent des difficultés respiratoires.

  • IPR

    Maurice : 110 cas avérés et 3 morts du Covid-19

    L'île Maurice a annoncé un 3ème décès lié au coronavirus. Selon Le Mauricien, il s'agit d'un homme âgé de 76 ans. Il est décédé dans la soirée du dimanche 29 mars. Par ailleurs, le bilan de 107 cas positifs annoncé en fin de journée ce dimanche s'est encore gonflé avec 3 nouveaux cas avérés dont celui du dernier patient décédé.

    Le bilan passe donc à 110 cas et 3 décès sur l'île soeur.

  • IPR

    Mise en place d'un marché de producteurs de Sainte-Suzanne

    Conformément aux dispositions de la loi sur l'urgence sanitaire et afin de lutter contre la propagation du virus covid-19, les marchés ouverts ne sont plus autorisés sauf dérogation. Toutefois, afin de prendre en compte les besoins en approvisionnement de la population en produits frais, la ville de Sainte-Suzanne a obtenu du préfet une mesure dérogatoire qui autorise la tenue d'un marché des producteurs de Sainte-Suzanne en lieu et place du marché forain traditionnel du mardi matin de 6 à 13 heures.

    Plus d'informations sur ce lien

  • IPR

    Les magasins encore ouverts réglementent strictement l'accueil des clients

    Dans une pharmacie de Saint-Denis par exemple, les clients sont priés d'attendre en dehors de la boutique, avec un mètre d'écart chacun.

  • IPR

    La Confrérie des Gens de la mer propose des conférences à distance

    La situation sanitaire actuelle met en veille la culture. La Confrérie des Gens de la mer et ses bénévoles se mobilisent et proposent pendant la durée du confinement de faire une conférence à distance, tous les quinze jours, sur le patrimoine maritime réunionnais. Les naufrages seront à l'honneur.

    Plus d'informations à retrouver dans notre article.

  • IPR

    A Mayotte, 8 nouveaux cas ont été confirmés ce lundi. Cela porte le nombre total de cas avérés à 82. 10 personnes sont officiellement guéries

     

  • IPR

    Sur le front de mer de Saint-Denis, notre équipe a croisé Kaf Malbar, suivez notre live :

  • IPR

    L'aéroport est déserté alors que les mesures de confinement ont été renforcées pour les voyageurs de retour dans l'île, suivez notre live :

  • IPR

    Les collectes de sang continuent malgré le confinement. Une campagne est en cours à la mairie de La Possession, suivez le live de notre journaliste :

  • IPR

    Thierry Robert saisit le tribunal adminstrative contre l'ARS et le CHU de La Réunion

    Thierry Robert a annoncé ce lundi 30 mars 2020 avoir mandater l'avocat Maître Olivier Guerin, afin de saisir le tribunal administratif dans le cadre d'un référé-liberté. Le président de l'association Dobout et Solider souhaite enjoindre l'ARS et le CHU à passer commande de 425.000 tests de dépistage du covid-19 ainsi que de 85.000 doses d'hydroxychloroquine et d'azithromycine. Nous publions son communiqué ci-dessous

    Retrouvez son communiqué complet à ce lien

  • IPR

    Devant le CHU du Nord, une personne a enfilé un déguisement pour apporter son soutien et donner le sourire aux soignants, regardez :

  • IPR

    La CFDT Santé demande "une juste rémunération des étudiants en soins infirmiers en stage"

    E"n période normale, les étudiants en soins infirmiers en stage dans les services perçoivent une indemnité de 1,47 euros / heure soit 50 euros par semaine. A l'annonce des mesures gouvernementales instaurant le confinement, tous les stages ont été arrêtés dans un premier temps. Puis, dans le contexte de crise sanitaire et en raison de leurs compétences acquises (celles de pouvoir exercer en qualité d'Aide-Soignant), des étudiants de deuxième et troisième année sont envoyés sur le terrain"  écrit au préfet la CFDT Santé

    "Aujourd'hui, s’ils sont officiellement en stage, ces étudiants pallient surtout aux manques de soignants, renforcent certaines équipes et aident à l’ouverture des lits covid-19.

    Mais, ces étudiants sont toujours rémunérés à hauteur de 50 euros par semaine bien que les conditions habituelles de stage ne soient plus réunies, notamment en matière d’encadrement, d'enseignement, de tutorat et de prise de risques.

    Par conséquent, La CFDT Santé vous demande d’intervenir auprès de toute autorité (Ministère, ARS, Région, IFSI, CHU …) pour que ces étudiants puissent avoir une juste indemnisation et continuer à servir dans les services où toutes les procédures doivent être mises en oeuvre pour assurer leur protection" dit encore la CFDT Santé.

    Plus d'informations ici

  • IPR

    Les amendes pour non respect du confinement passe à 200 euros

    Le montant des amendes pour infraction du confinement général augmentent, ce dimanche 29 mars 2020.

    Elles s'élèvent désormais à 200 euros et, en cas de majoration, à 450 euros, selon un décret publié au Journal officiel dimanche. Les précédents montants de ces amendes forfaitaires s'élevaient respectivement à 135 et 375 euros depuis le 18 mars.

    Plus d'informations ici

  • IPR

    L'Ordre des médecins réclame des centres d'accueil pour les malades

    Les conseils de l'Ordres des Médecins et de l'Union régionale des médecins libéraux de l'Océan Indien adressent, ce dimanche 29 mars 2020, un clourrier  au Ministre de la Santé Olivier Véran, au Préfet de la Reunion Jacques Billant et à la directrice de l'ARS Martine Ladoucette au sujet de la prise en charge des Patients Covid-19 de retour à domicile.

    "Le retour des autres URPS (union régionale des professionnels de santé - ndlr) en Métropole est inquiétant, l’épidémie s’aggrave de jour en jour et les soignants allant au domicile des patients  Covid-19 sont exposés à un risque important de contamination du fait du manque de matériel de protection..." écrivent-ils

    Ils ajoutent que "les Professionnels de Santé ne peuvent pas, en l’état actuel, assumer la prise en charge à domicile en l’absence de masques pour les patients et de tout le matériel nécessaire pour les soignants, à savoir masques, lunettes, charlottes, surblouses imperméables, gants et SHA...."

    "Une évaluation stricte et précise de la prise en charge à domicile et en retour d'hospitalisation est primordiale avec nécessité de garantir ​les mesures de confinement et d’isolement au sein du domicile" estiment-ils. "Beaucoup de patients  Covid-19 ne pourront pas rester ou retourner à leur domicile pour raisons médicales, sociales ou organisationnelles" soulignent-ils.

    Les professionnels de santé interpellent les autorités sanitaires "sur la ​nécessité absolue ​de confinement des patients  Covid-19 et ​l’impériosité de mettre en place dès aujourd’hui des ​centres d’accueil dédiés pour les patients  Covid-19 lorsque la prise en charge à domicile ne peut pas se faire".

    Ils ajoutent : "nous exigeons la mise en place et la tenue d’un conseil médico-social de crise. La protection absolue de tous les intervenants, que ce soit à domicile ou dans les centres dédiés, est une condition pré-requise".

    La communauté médicale affirme qu'elle ne transigera pas à ces conditions de prise en charge.

    Nous publions ce communiqué dans son intégralité ici.

  • IPR

    La Possession instaure un couvre-feu à partir de ce lundi soir

    Face au non-respect croissant des consignes de confinement général dans sa commune, la maire de la Possession Vanessa Miranville instaure, ce dimanche 29 mars 2020 un couvre-feu de 20h à 5h du matin. Il entrera en vigueur dès ce lundi 30 mars 2020 pour période de 7 jours. 

    "Nous sommes au regret de constater qu’un petit nombre d’individus indifférents à ces règles primaires de sécurité mettent en danger le reste de la population. Cela n’est pas tolérable !" note la maire

    "C’est la raison pour laquelle j’ai décidé après consultation de la sous-préfecture, de la gendarmerie et de la police municipale d’avoir recours dès lundi 30 mars à un couvre feu de 20h à 5h du matin (exception faite aux personnels en déplacement professionnel indispensable, aux livraisons de plats à domicile, aux personnels de santé, sécurité ou tout autre autorité) et ce pour une période de 7 jours" dit-elle

    Plus d'informations ici

  • IPR

    Les voyageurs arrivant à La Réunion seront directement confinés sans passer par leur domicile

    • La préfecture annonce la réduction des vols commerciaux entre Paris et La Réunion à trois par semaine. Les liaisons commerciales avec Mayotte, elles sont totalement suspendues.

    A compter du lundi 30 mars, le confinement en quatorzaine des arrivants sur l'île sera encore plus strict.  Les voyageurs :

    - seront hébergés dans des lieux réquisitionnés par le préfet et ne pourront plus rentrer à leur domicile ;

    - seront transportés directement depuis l'aéroport vers le lieu d'hébergement, sans passage possible par leur domicile et sans contact avec leur entourage.

    Pour rappel, l'Etat a réduit les vols entre Paris et La Réunion à trois vols par semaine, plus aucun vol opéré entre Mayotte et La Réunion

    Plus d'informations  ici

  • IPR

    Les attestations de déplacements sont à télécharger

    ATTENTION : on se déplace uniquement pour un motif impérieux

    Les attestations sont téléchargeables en cliquant ici

    Justificatif de déplacement professionnel

     

    Attestation de déplacement dérogatoire

  • IPR

    Le bilan provisoire établit dimanche soir

    • À La Réunion on compte 207 malades, 4 personnes sont en réanimation,  au moins 20 contaminations sont des cas autochtones

    • Dans toute la France on recense 40.174 cas confirmés, 2.606 personnes sont mortes des suites de la maladie

    Dans le monde 657.140 personnes ont été contaminées, plus de 33.000 patient(e)s ont été tué(e)s par le virus

  • IPR

    Bonjour La Réunion !

    Zot toute lé byen, zot toute lé kaz ? Lé bon alor

    Nous sommes repartis pour une nouvelle journée de suivi en direct de la crise sanitaire. Restez avec nous, restez chez vous

A propos

Ce dimanche 29 mars 2020, l'ARS a annoncé 24 cas de coronavirus supplémentaires, faisant monter le total à 207 cas à La Réunion. Parmi eux, 139 personnes ont contracté le virus à l'extérieur, soit 87% des cas, et au moins 20 personnes sont des cas autochtones l'ayant contracté à La Réunion. Sur les tranches d'âges, 6 cas investigués sont des mineurs, 52% ont entre 18 et 50 ans, 30% entre 50 et 65 ans, et 13% ont plus de 65 ans. 48 cas cas font toujours l'objet d'une investigation.

Par ailleurs, 4 personnes sont toujours en réanimation, une de plus que la veille. À ce jour, un peu plus de 1400 personnes sont identifiées comme des cas contacts et font l'objet d'une quatorzaine obligatoires et d'un suivi personnalisé de l'ARS.
 
Le président du conseil départemental des Hauts-de-Seine, et ancien ministre de Nicolas Sarkozy, Patrick Devedjian (LR), est décédé dans la nuit de samedi à dimanche des suites du coronavirus. Diagnostiqué positif au Covid-19, l'homme politique de 75 ans avait été placé en observation mercredi dans un hôpital du département.

- Augmentation de l'amende -

Le montant des amendes pour infraction du confinement général a augmenté, ce dimanche 29 mars 2020. Elles s'élèvent désormais à 200 euros et, en cas de majoration, à 450 euros, selon un décret publié au Journal officiel dimanche. Les précédents montants de ces amendes forfaitaires s'élevaient respectivement à 135 et 375 euros depuis le 18 mars.
 
Face au non-respect croissant des consignes de confinement général dans sa commune, la maire de la Possession Vanessa Miranville a instauré un couvre-feu de 20h à 5h du matin. Il entrera en vigueur dès ce lundi 30 mars 2020 pour période de 7 jours.

- Une quatorzaine beaucoup plus stricte -

La préfecture, de son côté a réduit les vols entre Paris et La Réunion à trois vols par semaine, plus aucun vol opéré entre Mayotte et La Réunion. Le confinement des arrivants sur l'île sera, lui, encore plus strict. Ils ne pourront plus regagner directement leur domicile et seront hébergés dans des lieux réquisitionnés par le préfet. Ces restrictions entrent en vigueur dès ce lundi 30 mars 2020. 

Ce dispositif répond à la demande de tous les parlementaires réunionnais ont adressé un courrier à la ministre des Outre-mer Annick Girardin qui à l'initiative de la députée Ericka Breigts, qui avait expressément réclamé un contrôle strict de tous les voyageurs arrivant à La Réunion. À défaut de cela, ils avaient préconisé une fermeture pure et dure de l'aéroport Roland-Garros.

- Le basket à l'arrêt -

Enfin la saison de basketball ne connaîtra pas de dénouement. La Ligue réunionnaise de basket a définitivement suspendu les championnats pour 2019-2020. Une décision qui s'applique conformément à celle prise par la Fédération française de basket, ce dimanche 29 mars 2020. En conséquence, il n'y aura ni descente ni champion, ni promotion, ni relégation

Et tous nos lives et articles depuis le début de la crise sanitaires sont ici

   

5 Commentaire(s)

Jean Philippe Desby, Posté
Lorsque j'ai été candidat lors des élections sénatoriales le 24 septembre 2017, j'ai écrit aux 1340 grands électeurs pour leur dire que le monde va connaître un profond bouleversement : La France (a fortiori notre petite île de 2 512 km2 avec près de 870 milles habitants, ce qui fait de nous un des départements les plus densément peuplés de la 6ème puissance économique mondiale...) devra rapidement s'adapter, s'ajuster, se mettre à niveau, se préparer pour affronter cette réalité déjà bien palpable et plus,que tangible...
Notre petite liste avec zéro grand électeur n'a fait 0 voix...loin delà ! Depuis l'élection présidentielle de mai 2017, l'installation des 577 députés (dont plus de 300 identités du parti du président en fonction !), notre pays est en secousse et crise permanente (GJ en 2018 et jusqu'à l'apparition sur le sol hexagonal du COVID19).
La France ne s'est manifestement pas préparée depuis décembre 2019 pour faire face à cette grave crise sanitaire et pandémie. Le ministre de la Santé et de la solidarité est fier de dire seulement maintenant que La France a passé une commande d'un milliard de masques ! Sauf que c'est tout de suite et même depuis mi-janvier ils auraient dû être dispatchés dans l'ensemble de nos hôpitaux et aussi entreprises intervenantes dans l'agroalimentaire et les circuits de distribution jusqu'à chaque ménage français...
Ce constat met en exergue l'irresponsabilité du gouvernement en fonction : il avait la tête dans le calendrier électoral et les élections municipales du 15 et 22 mars 2020. On n'a même pas été capable d'avoir une projection à + 8 jours... C'est dingue.
Papadevalentin, Posté
Etonnante votre vidéo avec Monsieur Kaf Malbar. Car, corrigez-moi si je me trompe, les ballades à vélo sont interdites depuis la parution du décret sur l'état d'urgence sanitaire, n'est-ce pas ? De même que les sorties à plusieurs de mémoire.
En réalité, votre équipe n'aurait-elle pas réalisé sans sans rendre compte un reportage sur une "personnalité" qui ne respecte pas les mesures ?
Oliver, Posté
Pffff, comme si k.m était un exemple pour le peuple... encore une grave erreur de comm a l'endroit des Réunionnais ... sorte dans zot bulle... pas de leçon à recevoir de cet individu....
Jérome, Posté
Merci de nous tenir au courant!
Jacques, Posté
Bien bel exemple, le vélo est interdit pendant cette période de confinement.
Ce même pendant 1 heure, et à moins de 1km de son domicile.
Et pour cause, en cas de chute, risque d'encombrer les urgences qui n'ont pas besoin de ça !

REST ZOT KAZ !!!