Le premier avion a atterri :

Covid-19 : la quatorzaine obligatoire des passagers mise en place à La Réunion


Publié / Actualisé
Ce mardi 31 mars 2020, un avion d'Air Austral a atterri à l'aéroport Roland Garros avec 161 personnes à son bord. Tous ces passagers vont être conduits en centre de confinement, sauf si ces derniers sont porteurs de symptômes du covid-19. Ce sont les premiers passagers à arriver dans l'île depuis la mise en place du renforcement des mesures de sécurité sanitaire. Trois avions vont atterrir chaque semaine à La Réunion, avec à leur bord un maximum de 170 passagers. Les personnes refusant le confinement se verront verbalisées à chaque nouveau refus de se contraindre à la quatorzaine. La quatorzaine est obligatoire pour l'ensemble des voyageurs qui arrive à La Réunion à compter du 30 mars, seuls les mineurs, les personnels soignants mobilisés disposant d'une attestation de leur employeur et les personnes en situation de handicap ou lourdement médicalisées peuvent bénéficier d'une dérogation pour effectuer la quatorzaine à domicile. Des bus sont mis à la disposition des voyageurs pour les transporter jusqu'aux différents centres de confinement, dont on ignore le nombre et la localisation. Pour rappel, seules personnes voyageant pour des raisons dites impérieuses sont autorisées à prendre l'avion. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Ce mardi 31 mars 2020, un avion d'Air Austral a atterri à l'aéroport Roland Garros avec 161 personnes à son bord. Tous ces passagers vont être conduits en centre de confinement, sauf si ces derniers sont porteurs de symptômes du covid-19. Ce sont les premiers passagers à arriver dans l'île depuis la mise en place du renforcement des mesures de sécurité sanitaire. Trois avions vont atterrir chaque semaine à La Réunion, avec à leur bord un maximum de 170 passagers. Les personnes refusant le confinement se verront verbalisées à chaque nouveau refus de se contraindre à la quatorzaine. La quatorzaine est obligatoire pour l'ensemble des voyageurs qui arrive à La Réunion à compter du 30 mars, seuls les mineurs, les personnels soignants mobilisés disposant d'une attestation de leur employeur et les personnes en situation de handicap ou lourdement médicalisées peuvent bénéficier d'une dérogation pour effectuer la quatorzaine à domicile. Des bus sont mis à la disposition des voyageurs pour les transporter jusqu'aux différents centres de confinement, dont on ignore le nombre et la localisation. Pour rappel, seules personnes voyageant pour des raisons dites impérieuses sont autorisées à prendre l'avion. (Photo rb/www.ipreunion.com)

Notre journaliste était en live depuis l'aéroport, regardez :

La préfecture fait par ailleurs un point complet sur ces mesures mises en place depuis ce lundi 30 mars :

Dans le cadre de la lutte contre la pandémie de COVID 19 et afin de freiner la propagation du virus sur le territoire, Jacques Billant, préfet de La Réunion en concertation avec les autorités sanitaires, l’aéroport Roland Garros, la police aux frontières ainsi que les collectivités territoriales met en place une quatorzaine obligatoire en centre d’hébergement dédié. L’objectif principal : veiller à un confinement strict des voyageurs durant 14 jours.

- En quoi consiste la quatorzaine ? -

Le délai d’incubation du coronavirus COVID-19, soit la période entre la contamination et l’apparition des premiers symptômes, est de 3 à 5 jours en général, il peut toutefois s’étendre jusqu’à 14 jours. Pendant cette période, le sujet peut être contagieux : il peut être porteur du virus avant l’apparition des symptômes ou à l’apparition de signaux faibles.

Aussi, afin d’éviter la propagation à l’épidémie sur le territoire, les voyageurs en arrivée à La Réunion sont soumis à une période quatorzaine obligatoire. Durant cette période, le voyageur reste à son domicile ou peut être hébergé dans un centre dédié à sa demande. Les consignes d’une quatorzaine sont :

· Aucune sortie du lieu de confinement n’est autorisée sauf pour raisons médicales

· Respecter les gestes barrière et règles d’hygiène : lavez-vous les mains plusieurs fois par jour, à l'eau et au savon ou avec une solution hydro alcoolique, éternuez et toussez dans votre coude, respectez une distance d'au moins un mètre avec toute personne, ne serrez pas les mains, n'embrassez personne, ne partagez pas votre linge (serviettes de toilette, habits, etc.), mangez à des moments séparés des autres personnes et installez-vous seul dans une chambre séparée et utilisez des sanitaires séparés

· Se soumettre au suivi téléphonique quotidien (à partir du 30 mars, pour les mineurs et personnels soignants mobilisés et sous dérogation)

 Pour limiter toute contamination, la quatorzaine s’impose également aux proches du voyageur (famille, enfants, proches vivant sous le même toit ou lieu de confinement). Un système de portage de repas, de livraison de courses ou d’aide à domicile est possible et organisé par les mairies.

- Parcours du voyageur en arrivée -

· Avant le départ

1. Le voyageur doit justifier de la nécessité de son déplacement (retour au domicile, décès, évènement familial impérieux…) et se munir des pièces justificatives obligatoires (autorisation dérogatoire de déplacement vers l’aéroport, justificatif de domicile, avis de décès, billet d’avion, pièces d’identité) ; En cas de symptômes avérés, il est déconseillé de voyager.

2. Le voyageur reçoit un sms d’alerte émis par la compagnie aérienne et l’informant des mesures de quatorzaine stricte s’appliquant à son arrivée à la Réunion. Il lui est précisé qu’il devra effectuer sa période de quatorzaine dans un centre d’hébergement dédié.

· A l’arrivée

1. Le voyageur doit dès son arrivée sur le sol réunionnais renseigner un formulaire d’engagement de quatorzaine.

2. Au poste de police aux frontières : le voyageur remet son formulaire d’engagement de quatorzaine et se voit notifié un arrêté individuel. En cas de non-respect des règles strictes de quatorzaine, des sanctions pourront être prises.

3. Au bureau infirmier : en cas de symptôme,  il est pris en charge par le SAMU présent à l’aéroport et conduit  vers les box de dépistage de COVID 19. En cas de test négatif, le voyageur rejoint le point d’information médical. En cas de test positif, il est pris en charge par le SMAU et conduit au CHU Nord.

4. Au point d’information médical : une équipe de médecin est mobilisée et prend en charge chaque voyageur. Suite à un entretien individuel, le voyageur et l’équipe médicale identifieront le site de la quatorzaine. Il sera rappelé le caractère obligatoire.

5. Le transfert des voyageurs dans les centres de quatorzaine : les voyageurs bénéficieront d’un système de navette organisé par les sous-préfectures d’arrondissement et pourront ainsi rejoindre le centre de quatorzaine en évitant tout contact avec la population.
 
En complément de ces niveaux de contrôle et au fil de ce parcours sécurisé, une équipe de la Croix rouge est mobilisée pour répondre aux interrogations et veiller à la bonne pratique de geste barrières.

· Pour les voyageurs arrivés avant le 30 mars
 
La préfecture de La Réunion et l’ARS ont mis en place un suivi personnalisé des voyageurs arrivés avant le 30 mars pour s’assurer du respect strict des règles de quatorzaine à domicile.

Ce suivi prend la forme de contacts téléphoniques et si besoin, de visites à domicile.

La campagne d’appels a débuté le 24 mars. Réalisée par une société privée et les agents de la préfecture, elle permet de rappeler les mesures barrières et les symptômes à surveiller, et de recenser les éventuelles difficultés rencontrées au cours de la quatorzaine, notamment par les personnes les plus isolées. Des solutions de ravitaillement (portage de repas à domicile, livraison de denrées alimentaires) sont apportées par les communes.

   

4 Commentaire(s)

Pascontent, Posté
C'est du n'importe quoi. Une mesure faite par des politiques n'ayant d'autres idées que de gagner la faveur des électeurs. Il suffit de faire le calcul entre le nombre d'arrivée de Métropole et le nombre de contaminé. Moins de 0,01%. Le Covid doit circuler depuis des mois en local, la mesure aurait été intéressante si elle avait été mise en place en février pas maintenant ça ne sert à rien. Il y a plus de contaminés sur place qu'en provenance de Métropole. Que dire du confinement. Aucune efficacité, aucune justification. Nous ne sommes pas en stade 3, l'économie est morte, les entreprises vont fermées et pourquoi ? juste pour retarder et mieux répartir les malades dans le temps et palier aux insuffisances du système médical local. Le confinement ne permet pas d'éviter la maladie, juste de l'avoir plus tard. Et puis franchement, avec les déplacements permanents des pseudo télétravailleurs au supermarché toute la journée ou en ballade à vélo, c'est inutile. Pour ma part, j'ai repris le boulot en physique il y a bien longtemps et j'envisage même de faire revenir l'ensemble des salariés au bureau dès la semaine prochaine.
Coco, Posté
Il faudrait savoir ! Dans l'article on nous dit qu'il y a un maximum de 170 personnes sur chaque vol et la journaliste insiste sur le fait que 250 personnes sont arrivées . Qui dit vrai ?
Lili, Posté
Et il a fallu râler pour en arriver la
Zavoca marron, Posté
Cette mesure arrive (survient ?) bien trop tardivement ! Le mal est installé, le mal est là, le mal fait des ravages...
Or, étant une île, par définition isolée, protégée, nous n'aurions pas dÃ" avoir ne serait-ce qu'un seul cas dans les maisons à cause d'un retour de croisière aux Bahamas ou aux Grandes Antilles !
Il y a des personnes qui ont fauté : leurs responsabilités civiles, administratives, disciplinaires et pénales doivent être recherchées.
Ils sont traités (comprendre reçoivent un traitement : en tant que hauts fonctionnaires de la nation) pour assurer et garantir notre sécurité, notre sÃ"reté, notre santé, notre tranquillité, nos droits, etc., ils doivent rendre des comptes et réparer les torts et préjudices qu'ils ont commis envers nous, notamment des plus faibles et vulnérables...
La France est très en retard dans la gestion de cette crise sanitaire : le pire est à venir : crise économique, crise sociale, crise financière, désordre général...nous sommes menacés dans notre existence en tant que pays et puissance économique mondiale...