[LIVE] Six personnes en réanimation :

Covid-19 : 23 nouveaux cas confirmés, 247 au total


Publié / Actualisé
Cela fait maintenant deux semaines jour pour jour que la France est soumise à des règles de confinement. Mardi 17 mars, à midi, les trajets non essentiels sont devenus interdits, les gestes barrières obligatoires, les attestations de déplacement dérogatoire sont devenus une habitude quotidienne. Peu à peu les restrictions se sont renforcées avec la réduction drastique du trafic aérien ou l'augmentation des amendes, désormais à 200 euros minimum. La Réunion affiche désormais 247 cas de Covid-19 sur son sol, dont un tout premier cas de transmission autochtone, sans lien apparent avec les cas importés de Métropole. La ministre des outre-mer a indiqué lundi soir qu'un dépistage massif du covid-19 est pour l'heure impossible "On a pas les moyens" a déclaré la ministre. Restez avec nous, nous suivons en direct l'évolution de la crise sanitaire (Photo rb/www.ipreunion.com)
Cela fait maintenant deux semaines jour pour jour que la France est soumise à des règles de confinement. Mardi 17 mars, à midi, les trajets non essentiels sont devenus interdits, les gestes barrières obligatoires, les attestations de déplacement dérogatoire sont devenus une habitude quotidienne. Peu à peu les restrictions se sont renforcées avec la réduction drastique du trafic aérien ou l'augmentation des amendes, désormais à 200 euros minimum. La Réunion affiche désormais 247 cas de Covid-19 sur son sol, dont un tout premier cas de transmission autochtone, sans lien apparent avec les cas importés de Métropole. La ministre des outre-mer a indiqué lundi soir qu'un dépistage massif du covid-19 est pour l'heure impossible "On a pas les moyens" a déclaré la ministre. Restez avec nous, nous suivons en direct l'évolution de la crise sanitaire (Photo rb/www.ipreunion.com)

Ce qu'il faut retenir

• À La Réunion on compte 247 malades, 6 personnes sont en réanimation

• Un premier cas autochtone a été annoncé ce lundi, ce qui signifie qu'il n'a pas de lien établi avec les cas importés

• Répondant aux parlementaires de La Réunion qui lui demandaient la mise en place "un dépistage massif et efficace" du coronavirus, la ministre des outre-mer, citée par nos confrères du Quotidien a indiqué lundi soir que cela est pour l’heure impossible "On a pas les moyens" a déclaré la ministre

• Le dispositif de quatorzaine est considérablement renforcé. Les voyageurs seront hébergés dans des lieux réquisitionnés sans passer par leur domicile et sans contact avec leur entourage

En France 418 personnes sont mortes du Covid-19 ces dernières 24 heures. Le pays passe donc le seuil des 3.000 morts avec exactement 3.024 décès du coronavirus. 20.946 sont hospitalisées actuellement dont 5.056 en réanimation

• Le Covid-19 a tué plus de 35.000 personnes dans le monde

Plus de 3,4 milliards de personnes étant astreintes à rester chez elles, soit 44% de la population mondiale

Pour tous vos déplacements impérieux, téléchargez l'attestation obligatoire à remplir à la main ici.

Pour l'employeur, l'attestation nécessaire se trouve ici

  • IPR

    Ce live est à présent terminé. Merci d'être restés avec nous, merci d'être restés chez vous

    A demain pour un nouveau suivi en direct de la crise sanitaire

    Bonne soirée, prenez soin de vous

  • IPR

    Les dates de déclaration de revenus repoussées d'une semaine

    Le gouvernement décale les dates de déclaration de revenus, qui se déroulera du 9 au 20 avril.

  • IPR

    Un centre ambulatoire dédié Covid-19 installé à l'Etang-Salé

    Une unité d'accueil ambulatoire est opérationnelle, à compter de ce mardi 31 mars 2020, pour compléter la filière locale de soins et faire face à la vague de l'épidémie qui se profile.

    À l'initiative du docteur François RONCO, ce Centre Ambulatoire Dédié Covid-19 (CAD-Covid-19) sert d'interface entre les cabinets qui traitent toutes les pathologies et les services d'urgences du CHU. L'unité fonctionne avec le soutien d'un pharmacien, d'une infirmière, d'un biologiste et de la Municipalité. On ne peut y accéder que sur rendez-vous.

    Attention, pas de consultation en accès libre !

    Tous les détails pour savoir comment s'y rendre ici.

  • IPR

    Des micro-marchés dans les écoles de Saint-Denis

    En raison de la crise sanitaire et face aux difficultés rencontrées par de nombreux Dionysiens pour s’approvisionner en produits frais, la ville propose tous les mercredis et les vendredis des micro marchés qui seront installés au sein même des écoles.

    19 établissements répartis sur tout le territoire accueilleront en matinée le public. Sur place des règles strictes concernant les gestes barrière, les distances de sécurité et le sens de circulation des visiteurs seront mis en oeuvre afin de préserver la santé de chacun.

  • IPR

    499 nouveaux décès liés au covid-19 en France

    Le total monte donc à 3.523 morts du coronavirus.

    5.565 patients sont en réanimation.

  • IPR

    Le TCO suspend la taxe de séjour pour les hébergements touristiques

    Afin de tenir compte des difficultés rencontrées par les entreprises du secteur touristique, pendant cette épidémie du Covid-19, le TCO a décidé de suspendre la télédéclaration et le reversement de la taxe de séjour collectée par les hébergeurs au cours du 1er trimestre, jusqu'à nouvel ordre.

    Plus d'infos par là.

  • IPR

    Dans le cadre de l'opération Résilience, lancée le 25 mars, les forces armées dans la zone sud de l'océan Indien (FAZSOI) apportent leur soutien aux services de l'Etat.

    Sur demande de concours du Préfet de La Réunion, le groupement de soutien de la base de défense (GSBdD) de La Réunion - Mayotte et le régiment du service militaire adapté (RSMA) de La Réunion ont mis à disposition à partir du 28 mars 2020 des véhicules (bus et véhicules légers) et leurs chauffeurs afin d'assurer le transport des voyageurs de l'aéroport Gillot vers les centres de confinement réquisitionnés par la Préfecture.

    Durant toute la durée nécessaire et pour chacun des vols arrivant à La Réunion, les rotations vers l’ouest et l’est de l’île pour l’acheminement des personnes à destination des centres de confinement seront effectuées en partie grâce aux moyens de transport mis à disposition par les FAZSOI

    En savoir plus

  • IPR

    Désinfection des rues de Saint-Paul : Sinimalé "dans l'attente du protocole d'action"

    Le Haut conseil de la santé publique étudie en ce moment l'utilité de désinfecter les rues. Ainsi, Joseph Sinimalé, maire de Saint-Paul, assure aux habitants être dans "l'attente du protocole d'action".

    Plus d'informations dans notre article

  • IPR

    23 nouveaux cas confirmés, 247 au total

    La préfecture et l'Agence Régionale de Santé confirment 23 nouveaux cas de coronavirus COVID-19 à La Réunion, ce mardi 31 mars à 15h00, soit au total 247 cas depuis l’apparition  du premier cas le 11 mars 2020.

    214 cas ont été investigués à cette heure par l’ARS et Santé publique France.

    • Bilan des cas investigués :

    - Cas importés :173

    - Cas de transmission locale en lien direct ou indirect avec des cas importés : 40

    - Cas autochtone (sans lien direct ou indirect avec des cas importés) : 1

    - Nombre total de cas investigués : 214

    Les cas importés (personnes qui ont contracté la maladie en dehors du territoire) représentent 70% des cas.

    • Situation sanitaire :

    Cas hospitalisés en service de réanimation : 6

    • Tranches d’âge des cas investigués :

    - Mineurs : 6

    - 18 à 50 ans : 55%

    - 51 à 65 ans : 32%

    - plus de 65 ans : 12%

    - Localisation des cas -

    Encore à ce jour, la très grande majorité des cas identifiés sont des cas importés (essentiellement de métropole) ou des cas de contamination directe par des cas importés, des voyageurs ou des contacts de cas importés.

    Aucune chaine de transmission autochtone n’est identifiée à ce jour, c’est-à-dire aucun regroupement de cas qui se seraient contaminés dans une commune ou un quartier de la Réunion.
     
    Il n’y a donc pas à ce jour de zones de l’île plus à risque que d’autres et les mesures barrières et de confinement s’appliquent donc à titre préventif partout et de la même façon.
     
    Dans ce contexte, il n’y a pas lieu de communiquer sur la localisation des cas, ces informations n’auront de sens qu’en cas d’identification de zones de transmissions autochtones sur le territoire.

    33 cas sont toujours en cours d’investigation

    Tous les cas confirmés font l’objet de l’identification de toutes les personnes ayant été en contact avec ces malades (entourage familial, professionnel, passagers proches dans les avions…).
     
    Toutes ces personnes « contact » sont appelées individuellement par la cellule de suivi de l’ARS en collaboration avec Santé publique France. Leur état de santé est évalué à cette occasion. Il leur est reprécisé au cours de l’entretien l’importance du respect d’un isolement strict, de la surveillance quotidienne de leur état de santé (avec prise de température) et d’appeler immédiatement le 15 en cas d’apparition de symptômes.
     
    A ce jour, environ 1 500 personnes ont été identifiées comme sujet contact et font donc l’objet d’une mesure de quatorzaine et d’auto-surveillance.

    Lorsque la cellule de suivi détecte un mauvais respect des obligations de quatorzaine, elle en informe la préfecture afin qu’un arrêté soit pris à l’encontre de la personne. L’arrêté est notifié par les forces de l’ordre.

  • IPR

    L'ARS fait le point sur les masques distribués et met en garde contre la chloroquine

    L'Agence Régionale de Santé de La Réunion fait le point sur la nouvelle distribution de masques, engagée la semaine dernière et qui se poursuit cette semaine, pour approvisionner les établissements de santé et médico-sociaux ainsi que les professionnels de santé libéraux.

    Sur les 8 derniers jours, ce sont près de 273 000 masques chirurgicaux et FFP2 qui auront été remis aux opérateurs et professionnels de santé.

    Au total, 469 520 masques ont été distribués :
    - 343 100 masques chirurgicaux
    - 40 320 masques FFP2
    - 86 100 masques pédiatriques

    L’ARS est dans l’attente d’un nouvel approvisionnement national de 128 400 masques (96 000 chirurgicaux, et 32 400 FFP2), prévu cette semaine. Elle a également passé, sur son budget propre, une commande de 180 000 masques devant être livrée sous 10 jours. Cette commande est spécifiquement conçue pour permettre un approvisionnement fléché des centres de consultation dédiés COVID, comme pour faire la jointure en cas de retard ou d’insuffisance des approvisionnements nationaux.

    Par ailleurs, les autorités sanitaires rappellent l'usage strictement règlementé de la chloroquine. Enfin, dans cette période de confinement, l'ARS souligne l'importance d'appeler rapidement le 15 en cas de signes d'Accident Vasculaire Cérébral (AVC).

    Retrouvez le communiqué de l'ARS ici.

  • IPR

    Point de clarification de la préfecture sur la quatorzaine dees voyageurs :

    "La quatorzaine est obligatoire pour l'ensemble des voyageurs qui arrive à La Réunion à compter du 30 mars (seuls les mineurs,  les personnels soignants mobilisés disposant d'une attestation de leur employeur et les personnes en situation de handicap ou lourdement médicalisées peuvent bénéficier d'une dérogation pour effectuer la quatorzaine à domicile."

  • IPR

    Le CCAS de Saint-Paul pleinement opérationnel

    Avec la mise en place de la distribution de paniers fraîcheurs mis à disposition des CCAS de l'île par le conseil Départemental, la structure de Saint-Paul a été submergée par le nombre de demandes d'aide de la population. Résultat, les deux lignes téléphoniques d'habitude suffisantes pour gérer les appels ont vite été saturées rendant les services du CCAS injoignables.

    Pour remédier au problème, les techniciens ont travaillé à une solution et depuis ce mardi, 6 opératrices et une adresse mail  sont à la disposition du public.

    Tous les détails sur notre article dédié.

  • IPR

    Débrayage au centre pénitentiaire de Domenjod contre le manque de matériel sanitaire

    Ce mardi, les agents du centre pénitentiaire de Domenjod, à l'appel du bureau local UFAP UNSa Justice et de son secrétaire Louise Gildas, ont effectué un débrayage d'une quinzaine de minutes à la prise de service du matin. Les syndicats dénoncent le manque de matériel sanitaire, notamment des masques, gants, et gel pour les mains. A noter qu'à ce jour aucun cas de covid-19 n’a été détecté dans les structures pénitentiaires réunionnaises

    Plus d'informations ici

  • IPR

    Les principales annonces d'Emmanuel Macron

    Le chef de l'Etat était en visite dans une usine de masques à Barthélémy d'Anjou, dans le Maine-et-Loire en Métropole.

    - Le président a annoncé vouloir produire plus de masques sur le sol français  : 4 milliards d'euros sont attribués à Santé Publique France en ce sens

    - 15 millions de masques devraient être produits d'ici mi avril, avant c'était 3 millions par semaine, on est passé actuellement à 6 à 8 millions par semaine

    - Un rappel : 1 milliard de masques ont été commandés à la Chine, une commande étalée sur 14 semaines, un premier avion a atterri hier avec 8 millions de masques, un 2ème venu de Shangaï arrivera demain

    - 10.000 respirateurs vont être livrés d'ici la mi-mai grâce au consortium d'Air-liquid, soutenu par les constructeurs automobiles comme Renault et PSA qui veulent eux aussi construire des respirateurs et attendent d'avoir toutes les pièces nécessaires

  • IPR

    Chambre de commerce et d'industrie : Ibrahim Patel demande une dérogation pour La Réunion

    La CCIR (Chambre du commerce et d'industrie de La Réunion) a détaillé les modalités des mesures de soutien financier aux entreprises prises par décret par le gouvernement le 30 mars. Le président de la CCI Ibrahim Patel demande quelques adaptations pour le territoire de La Réunion, plus fragile économiquement.

    Plus d'informations à retrouver dans notre article

     

  • IPR

    Le Port : un marché organisé tous les mercredis de 6 heures à midi

    Le préfet de La Réunion a autorisé à titre dérogatoire la tenue d'un marché forain pendant la durée de l'état d'urgence sanitaire du Port. En conséquence, la ville informe la population qu'un marché sera organisé tous les mercredis de 6h à 12h, durant la période de confinement, à la Halle des Manifestations, à compter du mercredi 1er avril 2020.

    Plus d'informations ici

     

  • IPR

    Annick Girardin s'exprime en direct :

    "Je veux dire à tous ceux qui sont mobilisés que je veux les féliciter" a déclaré la ministre des Outre-mer au micro de Réunion 1ère. "Et à tous ceux qui respectent le confinement, je veux les remercier également."

    Elle a rappelé le renfort militaire prévu dans les Outre-mer et notamment le déploiement du porte-hélicoptères Mistral dans le sud de l'océan Indien, prévu à partir du 4 avril. "Il faut que les masques rentrent" a déclaré Annick Girardin.

    La ministre a également mentionné la récente décision de la "quatorzaine stricte" en descendant de l'avion.

    La situation à Mayotte inquiète les autorités sanitaires sur place. Peut-on éviter la catastrophe sanitaire sur l'île aux parfums, déjà fortement touchée par la dengue ? "On va passer de 16 à 50 lits à Mayotte, à La Réunion de 111 à 161 lits", la mobilisation est faite "pour se préparer" explique la ministre.

    Le "mois de décalage" avec la Métropole devrait permettre d'aborder "la question des traitements, puisque des essais cliniques vont avoir lieu".

    Pas d'inquiétude à avoir sur les questions de ravitaillement "il n'y a pas de raison d'avoir peur" a estimé la ministre. Si les prix de certains produits augmentent trop vite dans les grandes surfaces, Annick Girardin demandera au préfet de mettre en place un contrôle des prix.

    Concernant la continuité pédagogique, la ministre a indiqué que sur les questions de scolarité comme le redoublement, c'était au ministre de l'Education nationale de s'exprimer. "J'ai bien conscience des difficultés en Outre-mer, mais des cours sont envoyés sous forme papier, les enseignants sont mobilisés, il y a eu des innovations dans chacun des territoires." Sur France O, des cours sont d'ailleurs disponibles en ligne. "Oui c'est compliqué lorsqu'on est isolé et qu'on a pas de réseau" reconnaît-elle cependant.

  • IPR

    Un décès à Mayotte, 94 cas confirmés

    12 nouveaux cas de Covid-19 ont été annoncés à Mayotte, le total monte donc à 94 cas avérés. Parmi eux, 2 personnes sont en réanimation, et 10 patients sont officiellement guéris.

    L'île aux parfums déplore par contre un décès "chez une personne dans un état de santé extrêmement fragile".

  • IPR

    Camille Goyet, directrice de cabinet du préfet de La Réunion :

    • Tous les passagers ont été informés qu'ils vont être placés en confinement strict avant leur embarquement

    • La quatorzaine est obligatoire

    • Les passagers refusant le confinement seront verbalisés à chaque refus

    • Plusieurs centres de confinement ont été mis en place, 1.000 personnes peuvent être accueillies

    • Des tests peuvent être faits au sein des centres de confinement

    • Les passagers positifs au virus ne seront pas confinés avec les passagers négatifs

    • Une centaine de personnels sont mobilisés à l'aéroport pour l'accueil des passagers

    • 170 personnes maximum arriveront à chaque vol

    • Trois vols par semaine arriveront dans l'île

    Plus d'informations ici

  • IPR

    Le premier avion à atterir depuis la mise en place du confinement strict va arriver à La Réunion. Tous les passagers vont être conduits en confinement sans possibilité de rentrer chez soi pendant deux semaines. Notre journaliste est sur place, suivez son live :

  • IPR

    Éricka Bareigts interpelle sur le manque de matériel de protection : "où sont les 425.000 masques ?"

    Dans un communiqué de presse, la députée réagit aux dernières annonces de la ministre des Outre-mer Annick Girardin, qui devrait s'exprimer une nouvelle fois ce soir. Elle interpelle notamment sur le manque de protection des personnels de santé. "territoire, particulièrement sensible sur le plan sanitaire, souffre d’un manque de places évidents pour nos seniors en EHPAD (122,6 places pour 1.000 personnes de plus de 75 ans en Hexagone contre 47 places à La Réunion) et d’une surmortalité due aux maladies cardio-vasculaires et au diabète dont le taux à La Réunion est plus de deux fois supérieur à la moyenne nationale" souligne-t-elle par ailleurs

    Son communiqué complet est à retrouver sur ce lien

  • IPR

    Saint-Denis : opération de contrôle des attestations de sortie sur le réseau Citalis, suivez notre live

  • IPR

    Annick Girardin estime que des tests massifs sont impossible à mettre en place par manque de moyens

    Répondant aux parlementaires de La Réunion qui lui demandaient la mise en place "un dépistage massif et efficace" du coronavirus, la ministre des outre-mer, citée par nos confrères du Quotidien a indiqué lundi soir que cela est pour l’heure impossible à mettre en place en France et donc à La Réunion. "On a pas les moyens" a déclaré la ministre en précisant qu'il est désroamis difficile d’obtenir des tests journaliers compte tenu de la demande mondiale.

    Par ailleurs, la ministre va faire un point sur l'épidémie ce soir

     

    Plus d'information ici

  • IPR

    L'Europe guette le pic de la pandémie, les Etats-Unis se mobilisent

    Symbole des efforts entrepris, un navire-hôpital de 1.000 lits est arrivé à New York pour désengorger les hôpitaux de la mégalopole, où des hôpitaux provisoires ont aussi été érigés, dans un centre de conférences ou sous des tentes montées en plein Central Park.

    Quelque 37.000 morts dans le monde, le cap des 11.000 morts franchis en Italie, 812 nouveaux décès en 24 heures en Espagne et 418, un record, en France: le macabre bilan de l'épidémie a continué à s'alourdir.

    Deuxième pays le plus touché au monde avec 7.340 décès, l'Espagne connaît pourtant un ralentissement continu du nombre de morts, laissant penser que le pic de l'épidémie approche.

    Plus d'information ici

  • IPR

    Pourquoi l'ARS ne communique pas sur la localisation des cas (contrairement à ce qu'elle fait pour la dengue)

    Vous êtes nombreux a nous demander pourquoi l'Agence régionale ne donne aucune information sur la localisation géographique des cas de covid-19 dans l'île alors qu'elle le fait toutes les semaines pour la dengue.

    "Il n'y a pas de chaîne de contamination locale, c’est-à-dire aucun regroupement de cas qui se seraient contaminés dans une commune ou un quartier de la Réunion donc il n'y a pas lieu de communiquer sur la localisation des cas" estime l'ARS

    Voici la réponse intégrale de l'Agence régionale de santé

    "Encore à ce jour, la très grande majorité des cas identifiés sont des cas importés (essentiellement de métropole) ou des cas de contamination directe par des cas importés, des voyageurs ou des contacts de cas importés.

    Aucune chaine de transmission autochtone n’est identifiée à ce jour, c’est-à-dire aucun regroupement de cas qui se seraient contaminés dans une commune ou un quartier de la Réunion.

    Il n’y a donc pas à ce jour de zones de l’île plus à risque que d’autres et les mesures barrières et de confinement s’appliquent donc à titre préventif partout et de la même façon.

    Dans ce contexte, il n’y a pas lieu de communiquer sur la localisation des cas, ces informations n’auront de sens qu’en cas d’identification de zones de transmissions autochtones sur le territoire".

  • IPR

    Cas importé ou cas autochtone, on vous explique la différence

    - Cas importé  -

    Il s'agit des personnes qui ont contracté la maladie en dehors du territoire de La Réunion, et qui ont déclaré les premiers symptômes une fois de retour dans l'île. Il s'agit par exemple du premier cas qui a été confirmé dans l'île, un homme de 80 ans qui était en vacances dans les Bahamas, et qui a contracté le virus lors de son séjour.

    - Cas de transmission locale -

    D'autres personnes peuvent tomber malades au contact de cas importés : on parle donc de cas de transmission locale direct, c'est-à-dire des personnes ayant été en contact direct avec des personnes tombées malade en dehors du territoire. Il y aussi des cas indirectement liés à des cas importés, c'est-à-dire qu'ils ont été contaminés par une personne ayant elle-même contracté le virus auprès d'un cas importé. "Ce sont parfois des contacts de contacts, et finalement cette chaîne ramène à des cas importés, souvent de Métropole", explique le docteur François Chièze de l'ARS.

    A l'heure actuelle, au moins 153 des 224 cas confirmés sont importés. 9 personnes sont des cas de transmission locale direct et 27 sont des cas indirects. Les cas importés représentent 68% des cas.

    - Cas autochtone -

    Les cas autochtones sont des personnes ayant été contaminées à La Réunion même et qui n'ont aucun lien direct ou indirect avec les cas importés. On parle donc d'"autochtone" car le virus a été contracté sur l'île, sans que l'on puisse retracer la chaîne de transmission.

    A noter que depuis le début de l'épidémie, le terme "autochtone" a été utilisé de manière erronée, y compris parfois par les autorités sanitaires, à l'oral. En effet, le mot a servi à de nombreuses reprises à décrire les cas de transmission locale, qui ne sont en réalité pas autochtones puisqu'elles étaient liées, directement ou non, à des cas importés.

    Plus d'informations ici

  • IPR

    Aéroport Roland Garros : un parcours spécifique pour le voyageurs arrivant à La Réunion

    En provenance de Métropole un avion est attendu en fin de matinée. Les passagers seront  directement confinés sans passer par leur domicile

    Les voyageurs seront hébergés dans des lieux réquisitionnés par le préfet et ne pourront plus rentrer à leur domicile. Ils seront transportés directement depuis l'aéroport vers le lieu d'hébergement, sans passage possible par leur domicile et sans contact avec leur entourage.

    Pour rappel, l'Etat a réduit les vols commerciaux entre Paris et La Réunion à trois par semaine. Les liaisons commerciales avec Mayotte, elles sont totalement suspendues.

  • IPR

    Grand Raid : les tirages au sort auront finalement lieu le 4 mai

    Le Grand Raid doit se dérouler du 15 au 18 octobre 2020, des dates a priori "suffisamment éloignées pour espérer qu'elles soient maintenues", assurent les organisateurs de la course mythique. Mais son organisation et l'entraînement des participants sont chamboulés.

    Robert Chicaud, président du Grand Raid, tout juste sorti d’une longue réunion du Comité de direction, nous dévoile la date choisie pour le tirage au sort des participants. Initialement programmé le 25 mars, il se tiendra finalement le 4 mai prochain

    Plus d'information ici

  • IPR

    Le bilan provisoire dans les îles de la zone sud de l'océan Indien

    • La Réunion : 224 cas (bilan lundi soir)

    Selon les dernières chiffres fournis par la préfecture et l'ARS, 224 cas de Covid-19 sont enregistrés pour l'instant à La Réunion avec 17 nouveaux cas confirmés ce lundi 30 mars. . Un premier cas autochtone a été annoncé ce lundi, ce qui signifie qu'il n'a pas de lien établi avec les cas importés

    A ce jour, un peu plus de 1.400 personnes ont été identifiées comme cas contacts et font donc l’objet d’une mesure de quatorzaine et d’auto-surveillance.

    4 patients sont toujours hospitalisés au service réanimation. 6 sont des mineurs et 52% ont entre 18 et 50 ans. 30% ont entre 51 et 65 ans et 13% ont plus de 65 ans.

    • Île Maurice : 110 cas, 3 décès

    L'île voisine a encore vu son bilan augmenter. En fin de soirée ce dimanche 29 mars, 3 nouveaux cas ont été confirmés, faisant monter le bilan à 110 cas de coronavirus.

    Un 3ème décès a également été annoncé. Selon Le Mauricien, il s'agit d'un homme âgé de 76 ans. Il est décédé dans la soirée du dimanche 29 mars. Il faisait partie des 3 nouveaux cas détectés ce dimanche.

    • Mayotte : 82 cas

    Le bilan augmente vite sur l'île aux parfums également. Ce lundi 30 mars, la préfecture de Mayotte a annoncé 8 nouveaux cas de Covid-19, portant désormais à 82 le nombre total de cas. Une bonne nouvelle cependant : 10 personnes sont officiellement guéries.

    • Madagascar : 43 cas

    Selon Madagascar Tribune, le dernier bilan publié lundi par le Centre de commandement opérationnel de lutte contre le Covid-19 "fait état de 43 malades". De nombreux nouveaux cas ont été annoncés dans le week-end.

    Deux seraient des cas contacts et n'auraient donc pas voyagé dans les derniers jours. Ils ont par contre été en contact avec des voyageurs rentrés récemment. Par ailleurs, 3 cas ont des formes aggravées du virus, ces patients présentent des difficultés respiratoires.

    • Seychelles : 8 cas

    Aux Seychelles, le bilan est pour l'instant de 8 cas, le huitième ayant été confirmé ce dimanche 29 mars lors d'une conférence de presse. Il s'agirait d'un Seychellois de 22 ans qui revenait de Grande-Bretagne.

    www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

  • IPR

    Les attestations de déplacements sont à télécharger

    ATTENTION : on se déplace uniquement pour un motif impérieux

    Les attestations sont téléchargeables en cliquant ici

    Justificatif de déplacement professionnel

     

    Attestation de déplacement dérogatoire

  • IPR

    Le bilan provisoire de ce lundi soir

    • À La Réunion on compte 224 malades, 4 personnes sont en réanimation

    • Un premier cas autochtone a été annoncé ce lundi, ce qui signifie qu'il n'a pas de lien établi avec les cas importés

    • Le dispositif de quatorzaine est considérablement renforcé. Les voyageurs seront hébergés dans des lieux réquisitionnés sans passer par leur domicile et sans contact avec leur entourage

    En France 418 personnes sont mortes du Covid-19 ces dernières 24 heures. Le pays passe donc le seuil des 3.000 morts avec exactement 3.024 décès du coronavirus. 20.946 sont hospitalisées actuellement dont 5.056 en réanimation

    • Le Covid-19 a tué plus de 35.000 personnes dans le monde

    Plus de 3,4 milliards de personnes étant astreintes à rester chez elles, soit 44% de la population mondiale

  • IPR

    Bonjour La Réunion !

    Zot toute lé byen, zot toute lé kaz ? Lé bon alor

    Nous voila repartis pour une nouvelle journée de suivi en direct de la crise sanitaire. Restez avec nous, restez chez vous

  • IPR

    Coronavirus: la France dépasse la barre des 3.000 décès à l'hôpital

    Cette "épidémie inédite, sévère, meurtrière", selon le Directeur général de la Santé Jérôme Salomon, a désormais causé 3.024 décès au total dont 418 au cours des dernières 24 heures - la plus forte hausse constatée jusqu'à présent.

    Ce "virus très contagieux, avec une diffusion rapide" qui exerce "un impact sans précédent" sur les 717 établissements de santé mobilisés, selon le Pr Salomon, a obligé à hospitaliser plus de 21.000 patients: parmi eux, plus de 5.100 sont en réanimation (4 à La Réunion), soit 475 de plus depuis dimanche. Au total 44.550 personnes ont été contaminées (224 à La Réunion).

    Plus d'information ici

A propos

Deux semaines de confinement, 224 cas de Covid-19 à La Réunion

Cela fait deux semaines que La Réunion au même titre que les autres territoires français est confinée. Depuis le début de l'épidémie, l'île affiche 224 cas de coronavirus dont un premier cas autochtone c'est-à-dire indépendant des voyageurs revenus de Métropole. Cela signifie donc que le virus circule de façon autonome désormais sur l'île. Dans la zone océan indien, La Réunion est le territoire qui affiche le plus de cas. A Maurice, alors que l'épidémie a mis plus de temps à démarrer, un 3ème décès a été annoncé. La zone océan Indien compte 467 cas de Covid-19.

Il n'est toujours pas possible de se déplacer sans raison impérieuse (famille, travail, santé, courses...). Si bien que les amendes ont augmenté : désormais une sortie sans attestation de déplacement dérogatoire (à toujours avoir avec soi signée et datée) est passible de 200 euros d'amence, 450 euros en cas de récidive.

Les attestations sont téléchargeables en cliquant ici

Couvre-feu à La Possession, quatorzaine renforcée

Le confinement se renforce aussi sur certaines communes. Comme c'était déjà le cas en Métropole dans des villes comme Nice, La Possession a instauré un couvre-feu à partir de 20h jusqu'à 5h du matin, et pour une période de 7 jours.

Côté voyages, les mesures de quatorzaine ont été renforcées pour les passagers venant de Métropole. Désormais, ils sont confinés dans des lieux dédiés et ne retournent pas dans leurs foyers auprès de leurs familles. Une mesure stricte visant à limiter au maximum la propagation du virus. Les vols se sont d'ailleurs extrêmement réduits entre l'île et l'Hexagone, avec 3 trajets assurés chaque semaine seulement. Les vols entre La Réunion et Mayotte sont complètement suspendus.

Et tous nos lives et articles depuis le début de la crise sanitaires sont ici

   

4 Commentaire(s)

Phil, depuis son mobile, Posté
Les gens chargés d'accueillir les passagers sont protégés par des équipements de sécurité et les journalistes qui se baladent au milieu sans aucune protection !!!
N'aurait il pas été plus judicieux de stationner les bus sur le tarmac et de faire monter les passagers directement, plutÃ't que de les faire sortir. Là encore l'on peut se poser la question de la responsabilité des autorités. Les lieux de confinement ne seront pas communiqués.... !!! Quelle plaisanterie. Dès que les bus vont démarrer, tous les journalistes vont les suivre!!!!
Jolaracaille, Posté
Mesure qui arrive bien tardivement !...Mieux vaut tard que jamais, mais incontestablement, l"on n'a pas su profiter de la chance d'habiter une île rendant le contrÃ'le des entrées et des sorties du Département plus facile ....
THOR, Posté
C'est quoi çà ? des "voyageurs"......où alors des réunionnais regagnant leurs domiciles ? SVP plus de précisions.
Jérome, Posté
Nous vaincrons cet ennemi invisible... Ainsi soit-il !