Reconnaissance du COVID-19 comme maladie professionnelle pour le personnel soignant :

Jean-Luc Poudroux demande d'étendre la mesure à tout travailleur contaminé


Publié / Actualisé
Le Premier ministre a annoncé que le personnel hospitalier atteint du COVID-19 pourrait bénéficier d'une reconnaissance de maladie professionnelle. Jean-Luc Poudroux, député de La Réunion, demande dans une lettre adressée au Premier ministre Edouard Philippe si cette reconnaissance en maladie professionnelle peut être étendue à tout le personnel infecté par le coronavirus sur son lieu de travail.
Le Premier ministre a annoncé que le personnel hospitalier atteint du COVID-19 pourrait bénéficier d'une reconnaissance de maladie professionnelle. Jean-Luc Poudroux, député de La Réunion, demande dans une lettre adressée au Premier ministre Edouard Philippe si cette reconnaissance en maladie professionnelle peut être étendue à tout le personnel infecté par le coronavirus sur son lieu de travail.

Le personnel hospitalier n'est pas le seul corps de métier risquant de contracter le coronavirus dans l'exercice des fonctions professionnelles. C'est aussi le cas des caissiers, des travailleurs sociaux, des ambulanciers, des éboueurs, des chauffeurs de bus et de taxi etc...

Ainsi, le député de La Réunion Jean-Luc Poudroux adresse une lettre à Edouard Philippe, publiée ci-dessous, demandant que soit reconnue maladie professionnelle toute infection du COVID-19 survenue sur le lieu de travail.

"Monsieur le Premier ministre,

J’ai l’honneur de vous solliciter suite à votre discours ainsi que celui du Ministre des Solidarités et de la Santé en date du 23 mars dernier. En effet, vous avez annoncé que le personnel hospitalier bénéficiera systématiquement et automatiquement d’une reconnaissance de maladie professionnelle, pour ceux qui sont atteints par le Coronavirus.

Le personnel hospitalier n’est pas le seul corps de métier qui est confronté par le virus. En effet, les ambulanciers, les travailleurs sociaux, les chauffeurs de bus et taxis, les employés de pharmacie, les dockers, les agriculteurs, les marchands de primeurs ou de poissons, les techniciens sociaux intervenants chez les personnes, les caissières, les fonctionnaires des trois versants de la fonction publique, les éboueurs, etc.

La liste des professionnels qui peuvent directement être exposés au coronavirus et risquant ainsi une contamination est longue ; en somme, tout professionnel qui est réquisitionné ou se voit dans l’obligation de continuer leur activité nécessaire à la vie du pays.

Monsieur le Premier ministre, de ce constat, est-il envisageable une possible reconnaissance en maladie professionnelle pour tout personnel infecté par le Covid-19 sur son lieu de travail et/ou dans le cadre de ses missions ?

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Premier ministre, l’expression de ma très haute considération.

Jean-Luc Poudroux, député de La Réunion"

 

   

1 Commentaire(s)

Grognon, Posté
pourquoi il ne prend pas sa retraite, celui-là !