Mesures face au covid-19 :

CAF : les prestations versées exceptionnellement à partir du 4 avril


Publié / Actualisé
Dès le début de l'épidémie du Covid-19 et dans le strict respect des directives gouvernementales et des consignes sanitaires, la Caf a activé son Plan de continuité de l'activité pour assurer la poursuite de ses missions. Les agents, présents sur site ou en télétravail, se mobilisent pour traiter les dossiers et répondre aux questions des allocataires. Le paiement des prestations et des aides d'action sociale aux partenaires est assuré comme d'habitude. Voici le communiqué de la CAF. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Dès le début de l'épidémie du Covid-19 et dans le strict respect des directives gouvernementales et des consignes sanitaires, la Caf a activé son Plan de continuité de l'activité pour assurer la poursuite de ses missions. Les agents, présents sur site ou en télétravail, se mobilisent pour traiter les dossiers et répondre aux questions des allocataires. Le paiement des prestations et des aides d'action sociale aux partenaires est assuré comme d'habitude. Voici le communiqué de la CAF. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

- La continuité du paiement des prestations aux allocataires -

Des dispositions exceptionnelles prises dans le cadre de l’urgence sanitaire garantissent la continuité des droits et le paiement des prestations par la simplification des procédures et des prorogations de droits dérogatoires :

• Maintien aux allocataires des droits : RSA, RSO, AAH, AEEH (125 000 bénéficiaires sont concernés par ces prestations à La Réunion) ;
• Maintien des droits aux Allocations de logement (100 000 bénéficiaires concernés) ;
• Versement des droits suspendus depuis le 01/01/2020 ;
• Prorogation des droits des bénéficiaires de l’AAH et de l’AEEH en lien avec la Maison Départementale des Personnes Handicapées.

La priorité est d’assurer une continuité des droits quelle que soit la situation des allocataires et simplifier leurs démarches.

La Caf a été amenée ces 10 derniers jours à contacter directement environ 10 000 allocataires pour les aider dans leurs démarches :
• Les allocataires qui n’ont pas pu fournir leurs déclarations trimestrielle ou annuelles de situation sont contactés par téléphone pour fournir les éléments nécessaires au paiement de leurs dossiers, ainsi que les allocataires dont le dossier a été suspendu suite à un contrôle sur pièces ;
• Une attention particulière est portée aux dossiers des familles en situation de séparation, ayant fait une demande d’Allocation de soutien familial.
Depuis le 17 mars, la CAF a répondu à 1 300 appels par jour en moyenne et a assuré près de 400 RV téléphoniques par jour.

- Le paiement du mensuel de mars -

Les prestations versées au titre du mois de mars 2020 représentent un montant de 151 millions d’euros. Ces paiements concernent 280 000 allocataires dont un nombre important de bénéficiaires de minima sociaux : 125 000 (parmi lesquels 99 841 bénéficiaires du RSA pour un montant de 51 millions d’euros).

Ils concernent également 75 677 allocataires qui exercent une activité professionnelle générant un salaire proche du SMIC et qui reçoivent un complément de revenus grâce à la Prime Pour l’Activité (PPA). Montant versé : 16 millions d’euros.

Exceptionnellement, les prestations seront disponibles sur les comptes des allocataires à partir du 4 avril.

La date de versement sur le compte peut varier d’une banque à l’autre. Il faut se renseigner avant de se déplacer auprès de son agence bancaire ou postale. En situation de confinement, il n’est peut-être pas toujours utile de se déplacer et quoiqu’ilen soit, les gestes barrières devront être strictement respectés.

- La continuité des aides aux partenaires -

Les montants versés aux partenaires pour leurs actions ou interventions soutenues financièrement par la CAF représentent pour le mois de mars 2020, 20 millions d’euros. Un contact rapproché avec les partenaires est opéré pour rester quotidiennement à l’écoute des préoccupations et des besoins, mais également pour maintenir un niveau d’exigence indispensable pour faire face à cette situation sanitaire et sociale inédite.

Les personnels de la CAF sont joignables par téléphone (0.810.25.97.40) ou par mail pour toutes les demandes des allocataires ou partenaires.

Des rendez-vous téléphoniques permettent de traiter les situations. De manière quotidienne, 400 rendez-vous téléphoniques sont assurés et 1 300 appels sont reçus ou émis, dont l’accueil téléphonique par les services de l’action sociale et les travailleurs sociaux.

- Quelques bonnes pratiques et conseils -

Face à la crise sanitaire actuelle, les allocataires en chômage partiel n’ont aucune déclaration de situation à faire auprès de la Caf. Les revenus de chômage partiel devront être déclarés dans la rubrique salaire via la déclaration trimestrielle de revenus lorsqu’ils auront été perçus.

Sur www.caf.fr, à partir de la rubrique " Mon compte ", l’ensemble des démarches peuvent être réalisées en ligne, 24h/24.

Les bénéficiaires potentiels de la prime d’activité sont invités à faire leur simulation tous les mois, afin d’examiner s’ils sont éligibles à cette prestation.
Le dispositif d'accueil du jeune enfant réservé aux publics prioritaires impliqués dans la gestion de la crise

La liste des publics prioritaires concernés par l’offre d’accueil d’urgence de la petite enfance (0 à 6 ans) a été étendue aux personnes nécessaires à la gestion de la crise sanitaire et à la continuité de la vie de la Nation (disponible sur www.caf.fr). 330 places de crèches sont actuellement proposées par 33 structures 90 sont pourvues

Le site monenfant.fr, permet aux parents d’exprimer leur besoin en place d’accueil et aux gestionnaires de crèches de faire connaître leurs disponibilités de places.

Les personnels soignants bénéficient de la gratuité pour cet accueil ; les autres familles seront facturées sur la base de l’accueil d’urgence de la PSU qui tient compte du revenu des familles (cf exemples sur www.caf.fr).

La CAF de La Réunion rappelle que les micro-crèches financées par la Prestation de Service Unique, peuvent également accueillir, en plus de leur public habituel, les enfants des personnes indispensables à la gestion de la crise sanitaire et à la continuité de la vie de la Nation.

- La mobilisation et le soutien des établissements d’accueil du jeune enfant -

Soutien financier aux crèches fermées, en application des mesures décidées au niveau national :
• Application d’un forfait de 27€ par jour et par place fermée pour les Eaje employant des agents publics
• Application d’un forfait de 17€ par jour et par place fermée pour les Eaje employant des personnels de droit privé. Ce forfait vient compléter l’aide au titre de l’activité partielle. Son montant pourra être ajusté en fonction des mesures prises en faveur de l’activité partielle.

D’autres dispositifs seront annoncés pour soutenir les partenaires accompagnés par les Caf dans leurs différents champs d’intervention.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !