[LIVE] "Nous ne sommes qu'au début de l'épidémie" déclare le préfet :

Covid-19 : 13 nouveaux cas confirmés, 321 en tout à La Réunion


Publié / Actualisé
La Réunion affiche désormais 321 patients exactement positifs au covid-19. Parmi eux, 11 cas autochtones en adéquation avec la nouvelle classification. Les cas autochtones incluent désormais les cas indirectement liés aux cas importés, contrairement à avant. En parallèle les différentes institutions proposent des solutions pour alléger le quotidien des Réunionnais à l'approche du versement des prestations sociales. La préfecture souhaite également lutter contre la hausse des violences intrafamiliales par l'interdiction de vendre de l'alcool à emporter dès 17h. Paul-Luc Pastor, président du conseil départemental de l'ordre des médecins de La Réunion estime à 200.000 le besoin de masques par semaines pour les professionnels de santé. Restez avec nous, nous suivons en direct l'actualité de la crise sanitaire (Photo rb/www.ipreunion.com)
La Réunion affiche désormais 321 patients exactement positifs au covid-19. Parmi eux, 11 cas autochtones en adéquation avec la nouvelle classification. Les cas autochtones incluent désormais les cas indirectement liés aux cas importés, contrairement à avant. En parallèle les différentes institutions proposent des solutions pour alléger le quotidien des Réunionnais à l'approche du versement des prestations sociales. La préfecture souhaite également lutter contre la hausse des violences intrafamiliales par l'interdiction de vendre de l'alcool à emporter dès 17h. Paul-Luc Pastor, président du conseil départemental de l'ordre des médecins de La Réunion estime à 200.000 le besoin de masques par semaines pour les professionnels de santé. Restez avec nous, nous suivons en direct l'actualité de la crise sanitaire (Photo rb/www.ipreunion.com)

Suivez en direct la conférence de presse du préfet et de la directrice de l'ARS

Ce qu'il faut retenir

• La Réunion compte 321 cas de covid-19

• La classification change et désormais les "cas autchtones" incluent ceux qui sont indirectement liés aux cas importés. Il y en a donc 11 à La Réunion

• 4 ou 5 médecins et des infirmiers ont été contaminés, indique l'ARS.

Le nombre de prélèvements dépasse les 700 tests par jour au lieu de 75 le 22 mars. Le taux de positivité est d'un peu moins de 8%.

• 40 guérisons sont annoncées sur l'île.

• Un 2ème décès a été annoncé à Mayotte et un 7ème à Maurice.

En France, 471 nouveaux décès en 24 heures , le bilan a été porté à 5.300 morts, dont près de 900 personnes décédées en maison de retraite. 6.399 patients sont en réanimation.

Dans le monde, la maladie a touché plus d'un million de personnes, le cap symbolique a été franchi dans la soirée de jeudi.

Pour tous vos déplacements impérieux, téléchargez l'attestation obligatoire à remplir à la main ici.

Pour l'employeur, l'attestation nécessaire se trouve ici

  • IPR

    C'est la fin de ce live, merci de l'avoir suivi

    Retrouvez-nous demain pour un nouveau suivi minute par minute du covid-19 et de la situation à La Réunion

  • IPR

    Le bilan en France

    588 nouveaux décès en France pour un total de 6.507 morts du covid-19

    6.662 patients sont en réanimation

    1.416 personnes sont décédées en EHPAD du coronavirus

     

  • IPR

    33 personnels soignants contaminés à La Réunion

  • IPR

    Un dispositif numérique d’attestation de déplacement à partir de lundi

    Ce dispositif annoncé par Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur sera accessible dès le lundi 6 avril 2020.

    Ses objectifs premiers sont :

    - pour les concitoyens : fournir une nouvelle capacité de production de l’attestation simple et sûre ;
    - pour les forces de l’ordre : sécuriser le contrôle au travers d’une capacité de lecture à distance des informations figurant sur le document, par lecture d’un QR Code.

    Toutes les informations sur cette nouvelle attestation ici.

  • IPR

    Distribution de colis alimentaires à Mayotte

  • IPR

    GBH va fournir 5.000 litres de solution hydroalcoolique

    Le groupe Bernard Hayot s'engage à fournir 5.000 litres de solution hydroalcoolique aux services de santé et sécurité de La Réunion. Cette opération se fait en partenariat avec la distillerie Chatel, acteur industriel de l'île, qui fabrique et conditionne pour GBH ces lots de bouteilles.

    Plus d'informations ci-dessous.

  • IPR

    Annick Girardin et Olivier Véran sont en live sur Facebook

    Posez-leur vos questions en direct sur ce lien.

  • IPR

    Changement de classification : les cas autochtones concernent finalement ceux indirectement liés aux cas importés

    La classification des cas confirmés de covid-19 change à La Réunion et avec elle la répartition de ces cas. Beaucoup n'y comprennent pas grand chose et le changement des définitions ce vendredi 3 avril 2020 n'arrange rien.

    Ainsi, durant une conférence de presse, l'ARS a annoncé que les "cas autochtones" n'étaient plus seulement les cas dont on n'arrive pas à définir la chaîne de contamination, il s'agit aussi désormais des cas indirectement liés aux cas importés. Les cas de contamination à La Réunion directement liés aux cas importés sont, eux, qualifiés de secondaires.

    On vous explique tout ici.

  • IPR

    Nouvelles dispositions pour les utilisateurs de transports en commun

    Dans le contexte de la crise sanitaire actuelle, les réseaux de transport Car'Jaune (niveau régional), Estival (Est), Citalis (Nord), Kar’Ouest (Ouest), Carsud et Alternéo (Sud) renforcent leurs dispositifs de régulation de flux à compter du 4 avril 2020.

    • Les usagers doivent se déplacer pour des motifs impérieux et seuls.
    • Il est obligatoire de se munir d’une attestation de déplacement dérogatoire pour toute sortie du domicile.
    L’accès et la sortie des véhicules devront se faire par les portes arrière, lorsque les véhicules en sont équipés.
    • La vente des titres de transport à bord des véhicules est suspendue jusqu’au 11 avril. Il faut passer par l'achat en ligne ou les points de vente dans les gares.

    Certains points de vente sont fermés : Saint-Joseph, Saint-André, pôle d’échanges du Port, Saint-Leu, Plaine-des-Palmistes, Bras-Panon.

    Des transports à la demande seront également déployés sur certains territoires avec un système de réservation qu'il conviendra d'anticiper. Les usagers peuvent se renseigner auprès des réseaux de transport dès aujourd’hui.

  • IPR

    E. Leclerc lance une opération Zéro Gaspillage pour aider les producteurs locaux

    Dans le cadre de la crise sanitaire liée à l'épidémie de Covid-19, E.Leclerc Réunion lance ce vendredi 3 avril l'opération " Zéro Gaspillage ". Celle-ci va permettre aux producteurs locaux d'écouler leur production dans les magasins de l'enseigne. Cinq producteurs ont déjà répondu à l'appel.

    Plus d'informations dans notre article

  • IPR

    Les missions du porte-hélicoptères Mistral

    Le Mistral arrive à Mayotte ce week-end, avec un certain nombre de personnels militaires et du matériel pour "participer à Mayotte à une importante distribution de colis alimentaires" indique Jacques Billant. L'urgence humanitaire là-bas étant réelle.

    Le Mistral viendra ensuite à La Réunion et sera mobilisé via un pont maritime entre La Réunion et Mayotte pour assurer tous les approvisionnements médicaux entre les deux départements, puisque tous les vols arrivent à La Réunion. "Pusqu'il n'y a plus de vol de fret entre la Métropole et Mayotte, nous mettons en place ce pont maritime évident".

  • IPR

    Chloroquine : pas d'essais cliniques pour l'instant

    L'opération "proquine" doit d'abord passer par un protocole avant que des essais cliniques commencent au CHU de La Réunion.

    Le projet a été lancé par un médecin de La Réunion, qui a agi en son nom propre, "c'est un projet qui n'a pas été validé scientifiquement par le conseil scientifique. Pour l'instant il n'est pas actif, mais le CHU a déposé son projet pour participer à l'étude nationale Discovery, très bien balisée" indique la professeure Frédérique Sauvat.

    "Il n'y a pas de preuve réelle que ce traitement a un impact, les études ont été mal faites. En terme d'auto-médicamentation c'est une catastrophe".

  • IPR

    Le parcours d'un patient suspect

    Les personnes dites "à risque" viennent aux urgences et sont examinées. Si le médecin estime qu'il faut se rendre à l'hôpital, il va prescrire un test de dépistage. Si le patient est positif, il est rappelé par le CHU ou le médecin qui donne un rendez-vous de consultation en ville ou au CHU.

    Les gens rappelés sont en priorité sont les cas positifs. Si cela met du temps, cela est donc plutôt rassurant.

    Une fois hospitalisé, les symptômes sont étudiés : fièvre, difficulté à respirer etc. Le cas du patient est aussi étudié en fonction de ses antécédants médicaux.

    Si le cas de la personne ne le nécessite pas, il n'est pas hospitalisé. Il est plus confortable pour beaucoup de rester chez eux.

     

  • IPR

    Une nouvelle application, "Médi consult"

    Un questionnaire d'auto-évaluation est rempli pour évaluer son état de santé.

    Cela permet d'évaluer le possible retour à domicile ou non.

  • IPR

    Pont aérien entre Mayotte et La Réunion : Air Austral répond aux besoins de fret et d'évacuations sanitaires

    La compagnie aérienne Air Austral s'engage aux côtés des autorités pour répondre aux différents besoins liés à la crise du coronavirus, notamment en ce qui concerne l'approvisionnement de Mayotte et l'organisation des évacuations sanitaires.

    Plus d'informations à retrouver dans notre article

     

  • IPR

    La Réunion toujours en stade 2

    Cela signifie vouloir limiter la propagation de la maladie sur le sol réunionnais. Le nombre de prélèvements dépasse les 700 tests par jour au lieu de 75 le 22 mars. Le taux de positivité est d'un peu moins de 8%.

    Deuxième stratégie : rechercher les sujets contacts pour limiter la chaîne de propagation, en leur donnant des informations sur leur confinement, leur auto-surveillance, et leur dire de se signaler sans délai dès lors qu'elles présentes le moindre signe de la maladie.

    Le suivi en est renforcé : depuis une semaine, "nous avons davantage de moyens humains à consacrer à cette activité". Chaque personne déjà appelée est donc rappelée 6 jours après. Puis chacune est rappelée à nouveau 10 jours après.

    En cas de passage au stade 3, voilà ce qui se passerait :

    - un dépistage qui pourrait être non systématique et réservé notamment à certaines populations plus particulièrement à risques ;
    - un contact-tracing limité à certaines situations plus à risque (cas dans des EHPAD par exemple) ;
    - une hospitalisation qui serait réservée aux seules formes graves.

  • IPR

    321 cas confirmés à La Réunion

    286 ont été investigués : 225 sont des cas importés, 59 ont contracté la maladie sur le sol de La Réunion, en contact direct ou indirect avec des cas importés, 2 personnes sont des cas autochtones.

    L'ARS va communiquer en phase avec Santé publique France. Les définitions sont alignées : on parle de "cas importés", de "cas secondaires" et de "cas autochtones".

  • IPR

    Le confinement extrêmement important

    Jacques Billant indique qu'il n'y a pas de "surmortalité" en mars. A La Réunion, on enregistre une baisse de 4,8% de la mortalité, avec 397 décès contre 417 à la même époque en 2019.

    Les premiers contrôles sur les prix ont été effectués ce matin. En début de semaine prochaine, Jacques Billant fera une conférence de presse dédiée à l'économie et l'emploi.

    Pour le versement des prestations sociales, une organisation spécifique est mise en place dès ce week-end et va se poursuivre dans la semaine, au sein des banques et des bureaux de poste.

    Les courses doivent être faites avec "un caddie par personne", et non en famille. Concernant la vente d'alcool à emporter passés 17 heures, les premières verbalisations ont été effectuées hier.

  • IPR

    Le numéro 114 désormais fonctionnel à La Réunion

    Un premier appel a été passé hier, l'auteur des faits a été interpellé et placé en garde à vue.

  • IPR

    "Nous ne sommes qu'au début de l'épidémie, qu'au début du combat"

    Le préfet annonce une réunion avec l'ensemble des acteurs concernés - sécurité, ARS, préfecture - quii a été "très riche".

    Jacques Billant réitère l'obligation de respecter le confinement. "Nous devons avoir conscience que les guérisons ne doivent entraîner aucun relâchement". La préfecture annonce vouloir renforcer la production locale de masques.

    Les personnels soignants vont aussi disposer d'une chambre d'hôtel ou d'un taxi après une longue journée de travail. Une convention va être signée avec la caisse d'assurance maladie.

    Une cellule épidémiologique va être créée pour analyser la situation sanitaire sur le territoire. La cellule débute ses travaux, "ceux-ci nous seront extrêmement précieux".

  • IPR

    Accueil des enfants : 20.000 masques attendus dans les écoles et collèges de La Réunion

    Après une première phase de mise en place des dispositifs de continuité pédagogique, cette deuxième semaine a été consacrée par les services académiques à leur ajustement, en se focalisant principalement sur quatre enjeux : limiter l'accroissement des inégalités scolaires, soutenir l'action des personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire en prenant en charge leurs enfants, accompagner les équipes éducatives, terminer l'année scolaire et préparer la rentrée.

    Les chiffres remontés par 75 % des écoles et les établissements scolaires indiquent que 9 250 élèves de l’académie sont " déconnectés numériques " et ont donc besoin de supports papier pour travailler à la maison.

    Par ailleurs, ce travail de continuité pédagogique sera facilité grâce au partenariat établi entre le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse et la Poste pour une opération tout à fait spécifique de maintien du lien avec les élèves et leurs familles : le dispositif " Devoirs à la maison ".

    Des personnels volontaires assurent chaque jour l’accueil d’environ 200 élèves dans 43 écoles et environ 30 élèves dans 10 collèges. Le dispositif a été élargi aux enfants des personnels indispensables pour le fonctionnement régalien de l’État. Cet accueil fonctionne toujours avec une attention forte portée au respect des gestes barrières.

    Dans le courant de la semaine prochaine, 20 000 masques sont attendus pour être distribués dans les écoles et collèges, pour les personnels en charge des enfants, à raison de deux masques par personne et par jour.

    Tous les détails donnés par le rectorat par ici.

  • IPR

    Kar'ouest renforce exceptionnellement les fréquences de ses lignes

    Afin de permettre aux usagers de se déplacer en ce début du mois d'avril, le réseau Kar'ouest renforce exceptionnellement son offre de transports. Les lignes en service depuis le 23 mars dernier fonctionneront ainsi avec des passages supplémentaires.

    Cette nouvelle offre temporaire sera mise en place à compter du samedi 4 avril pour une durée d’une semaine, jusqu’au 11 avril inclus. Les horaires détaillés sont à retrouver sur kar’ouest.re (à partir de 19h ce soir), indique Kar'ouest.

    A noter par ailleurs que le réseau Kar’Ouest ne fonctionnera pas les dimanches et jours fériés et ce, jusqu’à nouvel ordre.

    Toutes les infos ici.

  • IPR

    Le navire Mistral peut accueillir au moins 400 lits "lourds", selon l'Ordre des médecins de La Réunion

    Le navire Mistral pourrait accueillir 400 lits "lourds", afin d'augmenter la capacité d'accueil des patients dans le cadre de crise du coronavirus, affirme Alain Domercq le conseiller départemental de l'Ordre des médecins de La Réunion. "Malheureusement, ces informations ne remontent pas au conseil de l'Ordre, donc nous ne sommes pas en mesure de piloter une stratégie et donner nos recommandations" a-t-il regretté.

     

  • IPR

    "Il faut que les suivis des patients chroniques soient assurés" : L'Ordre des médecins de La Réunion appelle les habitants à limiter leurs visites non-urgentes chez le médecin

    Aller chez son médecin généraliste est souhaitable seulement pour tous les soins qui ne peuvent pas être reportés. "Il faut que les suivis de nos patients chroniques soient assurés", explique un membre de l'Ordre des médecins de La Réunion.

    Il faut que les patients qui ont des besoins urgents puissent consulter leur médecin. Ainsi, pour les autres besoins, les médecins préconisent d'appeler leur médecin traitant pour voir quel type d'examen est le plus approprié. La téléconstlation peut être une bonne solution. "Il faut limiter les allers et venues vers les cabinets", assure l'Ordre des médecins de La Réunion.

  • IPR

    Saint-Pierre : un marché de producteurs prévu ce dimanche

    Pour permettre l'écoulement de fruits et légumes, comme l'approvisionnement de la population sudiste en produits frais, un marché de producteurs aura lieu ce dimanche 5 avril 2020 à Saint-Pierre.

    Il se déroulera en centre-ville, sur le parking en contrebas de l’hôtel de ville entre 6h et 14h. Munissez-vous de vos dérogations de sortie dûment remplies pour vous y rendre.

    La ville de Saint-Pierre rappelle également qu’il est impératif de respecter les gestes barrières et de conserver une distance de sécurité d’au moins un mètre
    pour éviter la propagation du virus COVID 19.

  • IPR

    Net-Bourses : le traitement des dossiers des boursiers assuré

    En cette période de crise sanitaire, le Département assure dans un communiqué ce vendredi 3 avril 2020, que le paiement des bourses étudiantes sera bien assuré. Par ailleurs, le délai d'inscriptions pour l'année scolaire 2020-2021 est étendu jusqu'au 30 novembre 2020.

    Nous publions le communiqué ici.

  • IPR

    L'Ordre des médecins de La Réunion s'inquiète du manque de protections et demande aux acteurs économiques de se mobiliser

    Charlotte, lunettes, masques et surblouses... Le manque d'équipements de protection des professionnels de santé face au coronavirus est criant. "L'exposition permanente aux risques infections sans protection est inacceptable", considère le président de l'Ordre des médecins de La Réunion.

    L'Ordre des médecins pointe du doigt le manque de moyens de protection des professionnels de santé face au coronavirus. "Nous estimons le besoin à 200.000 masques par semaine", explique le président de l'Ordre des médecins de l'île. Il appelle tous les acteurs de La Réunion à s'engager pour produire ces équipements, comme ça a déjà été le cas en métropole."Les moyens promis par l'ARS ne sont mis à disposition des professionnels de santé qu'au compte-goutte", regrette le président de l'Ordre des médecins.

    Certains médecins, notamment des libéraux et des généralistes, n'ont reçu aucun masque FFP2. "Si nous ne lançons pas de production locale, nous craignons ne jamais en avoir", explique un membre de l'Ordre des médecins.

  • IPR

    La Poste de La Possession ouverte uniquement pour les versements des aides sociales les 6 et 7 avril

    En raison de la forte affluence lors du versement des aides sociales, la Poste de La Possession sera réservée uniquement à ces opérations les 6 et 7 avril prochains. La rue Sarda Garriga sera fermée à la circulation ces jours, pour la sécurité des bénéficiaires.

    Plus d'informations dans notre article

  • IPR

    Horticulteurs : 11,2 millions d'euros de pertes estimées d'ici fin mai

    Les conséquences du confinement pour les horticulteurs : le constat est alarmant, à ce jour, les horticulteurs ne peuvent pas produire car les serres, les ombrières et les sites sont remplis des productions invendues.

    Chaque semaine génère :
    ● Perte des végétaux "mûrs" prêts à la vente et périssables : 1 million d’euros
    ● Perte d’exploitations : 2 millions d’euros

    Soit une perte globale de :
    ● 6,1 millions d’euros à fin avril
    ● 11,2 millions d’euros à fin mai (période de forte vente sur l’année: muguet du 1er mai, fête des mères pâques)

    La suite du communiiqué de l'UHPR ici.

  • IPR

    CINOR : des mesures de soutien aux acteurs économiques pendant la crise

    La CINOR s'engage aux côtés des acteurs économiques du territoire Nord dans cette période difficile. Ainsi, une batterie de mesures de soutien aux entreprises vont entrer en vigueur. Hôtellerie, snacks, TPE, PME... Retrouvez les détails de ces mesures dans notre article.

  • IPR

    12 nouveaux cas confirmés à Mayotte, 128 au total

    Parmi ces cas :

    • 14 patients sont hospitalisés au CHM dont 11 dans le service de médecine et 3 dans le service de réanimation.
    • 13 personnes sont officiellement guéris
    • 2 décès sont à déplorer chez des personnes dont l’état de santé était extrêmement fragile.

  • IPR

    Brevet et Bac 2020 : pas d'épreuves finales, que du contrôle continu

    Lors d'une conférence de presse, le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, a annoncé que la totalité des épreuves écrites étaient annulées, les notes seront calculées grâce au contrôle continu. Les notes obtenues lors du confinement ne seront pas comptabilisées dans le calcul.

    Les épreuves de rattrapages sont maintenues. Les notes obtenues lors des épreuves de 1ère en 2019 sont toujours valides.

    Tous les élèves qui devaient passer le Bac en candidat libre passeront l’épreuve en septembre.

    Plus d'informations ici

  • IPR

    Maurice Gironcel demande l'ouverture du bureau de poste de Sainte-Suzanne

    La Poste a adapté son organisation face à l'évolution de la situation sanitaire avec 34 bureaux ouverts au public au lieu de 16. Celui de Sainte-Suzanne ne figure pas sur cette liste. Le maire Maurice Gironcel demande qu'il y soit ajouté.

    Nous publions son communiqué ici.

     
  • IPR

    Adaptation des horaires sur le réseau Car Jaune

    Afin de répondre au mieux à la demande des voyageurs pour leurs déplacements nécessaires, de nouveaux ajustements sont mis en place à partir du 4 avril. Retrouvez tous les nouveaux horaires dans notre article, ainsi que les mesures de distanciation sociale prises dans les transports.

  • IPR

    La Cinor réduit les collectes de déchets en centre-ville

    La Cinor informe qu'à compter de la semaine prochaine la collecte du bac gris du jeudi en centre-ville est suspendu jusqu'à nouvel ordre compte tenu de la fermeture des commerces et des restaurants. Les collectes du mardi et du samedi sont maintenus

    Plus d'information ici

  • IPR

    L'Union sportive de l'enseignement du premier degré innove avec des rencontres virtuelles

    Dans ce contexte de confinement lié au Covid-19, l'USEP 974 se voit contrainte d'annuler ses rencontres sur les terrains pour une durée indéterminée. Afin de s'adapter à cette situation exceptionnelle, plus que jamais, nous avons dû faire preuve d'innovation. Ils souhaitent donc, sur un modèle grandement inspiré de l'USEP 66, proposer une toute autre forme de rencontre afin de permettre aux enfants Usépiens et familles de continuer à bouger et garder du lien avec leurs camarades de classe : les e-rencontres. Des rencontres virtuelles où chaque enfant (accompagné par un ou plusieurs membres de la famille) va participer à 5 défis différents pour rapporter des points à sa classe et à son association d’école.

    Lire l'article ici.

  • IPR

    Saint-Denis :  Jacques Lowinsky fait le tour des micro marchés

    Tôt ce vendredi matin 3 avril 2020, Jacques Lowinsky, premier adjoint au maire de Saint-Denis,  "a fait le tour de quelques micro marchés forains pour s'assurer de la bonne tenue de notre nouveau dispositif d'approvisionnement en légumes frais proposé aux Dionysiens" indique la mairie de Saint-Denis. L'élu était accompagné des agents de la Direction économie proximité.

    "Également tenu informé pour certains lieux par les élus de secteur,  Jacques Lowinsky a pu nous indiquer que l'ensemble des micro-marchés  sur les 16 prévus se tiennent bien ce matin" ajoute la mairie

    "Après une première édition expérimentale, cette 2ème journée qui voit tous nos micro marchés ouverts et la présence de nombreux Dionysiens confirme le besoin de la population de s'approvisionner auprès des petits producteurs dans les commerces de proximité. 56 d'entre sur les 60 prévus ont répondu présents et nous les remercions. Nous poursuivrons donc notre travail de collaboration avec les forains à qui nous lançons une nouvelle fois un appel à nous rejoindre" termine la mairie

    Plus d'informations ici

  • IPR

    Les FAZSOI en renfort à Mayotte et à La Réunion

    Dans le cadre de l'opération "Résilience", les FAZSOI s'engagent à La Réunion et à Mayotte dans la lutte contre le coronavirus. Une structure d'accueil a été déployée à l'entrée du CHU Sud, pour permettre d'accueillir les patients dans les meilleures conditions. Les moyens aériens et navals des FAZSOI sont également déployés; un pont aérien entre La Réunion et Mayotte a été créé afin de répondre aux besoins sanitaires et matériels. De l'oxygène, de l'alcool pur et des équipements de protection sont acrtuellement en transit vers Mayotte.

    Plus d'informations dans notre article

  • IPR

    Saint-Benoît : Le marché couvert rouvre ses portes à partir du samedi 4 avril

    La sous-préfecture de Saint-Benoît a autorisé la réouverture du marché couvert. Il se tiendra dès ce samedi 4 avril, avec des conditions d'accès réglementées pour respecter les mesures de sécurité liées au risque de contamination. Il ne comptera seulement 15 stands, uniquement alimentaires.

    Plus d'informations dans notre article à lire ici

  • IPR

    Les autorités feront un point sur la situation à 17 heures

    Jacques Billant, préfet de La Réunion, en présence Martine Ladoucette, directrice générale de l’Agence Régionale de Santé et la professeure Frédérique Sauvat, présidente de la commission médicale d’établissement fera le point sur les mesures mises en œuvre à La Réunion dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus Covid-19

  • IPR

    Alcool pur et équipements de protection : un frêt de soutien en transit vers Mayotte

    Un bâtiment des FAZSOI, le Champlain, devrait arriver à Mayotte le 6 avril. Il contient 1.000 litres d'alcool pur, afin de fabriquer du gel hydroalcoolique, ainsi que des équipements de protection.

    Plus d'informations dans notre article

  • IPR

    Carsud rétablit ses horaires habituels

    Attention : le dimanche 5 avril, le réseau fonctionnera jusqu'à 12 heures

    Plus d'informations ici

  • IPR

    Bac : il n'y aura pas d'épreuves en juin, la piste du contrôle continu privilégiée

    Le Premier ministre Edouard Philippe, avait annoncé ce mercredi 1er avril 2020 devant la mission parlementaire et il l'a répété ce jeudi soir sur TF1 : "il ne sera pas possible d'organiser le bac 2020 dans des conditions normales". Comment va donc être organisée l'épreuve, initialement prévue du 17 au 24 juin pour plus de 700 000 lycéens ?

    "Il est acquis définitivement que les épreuves ne pourront pas se dérouler au mois de juin comme d’habitude, ni au mois de juillet", a affirmé Édouard Philippe face à Gilles Bouleau sur TF1. Il a ajouté "il va falloir organiser les épreuves sur un mode totalement neuf. Je crois pour ma part que c’est sur la piste du contrôle continu qu’il faudra s’appuyer", a-t-il ajouté.

    Ce contrôle continu serait soit total, soit il porterait sur les notes des deux premiers trimestres, complété par une seule épreuve organisée fin juin. Le Premier ministre n’a pas précisé sa préférence.

    Le ministre de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer précisera "très bientôt" les modalités de ce bac 2020 a indiqué Edouard Philippe . Il s'agira du dernier baccalauréat avant la réforme qui en 2021 privilégiera le contrôle continu.

    Plus d'information ici

  • IPR

    Les professionnels du secteur agricole et de la pêche s'adaptent aux mesures et proposent de nouvelles modalités de vente

    Les producteurs dans les secteurs agricoles, de la pêche, et de l'aquaculture se sont mobilisés pour permettre :

    -      la commande directe en ligne de produits frais diversifiés (fruits et légumes, poisson frais et transformé, pain, etc) ;

    -      la livraison à domicile ;

    -      le retrait sur place à des heures définies ;

    -      le paiement en ligne

    Plus d'informations dans notre article

  • IPR

    Le confinement durera "probablement plus longtemps" indique E. Philippe

    • "Je comprends l'impatience, mais le déconfinement ce n'est pas pour demain matin", a expliqué le premier ministre Edouard Philippe. En vigueur jusqu'au 15 avril, le confinement durera "probablement plus longtemps" a-t-il ajouté.

    • Concernant la tenue du bac, le premier ministre a avoué ne pas avoir encore statué avec le gouvernement sur la façon dont il se déroulerait mais "ce qui est acquis c'est qu'il n'est pas possible que les élèves puissent passer le baccalauréat dans des conditions normales". Ainsi, "ça veut dire que très probablement il va falloir organiser les épreuves du bac 2020 d'une façon totalement neuve et originale. (...) Je pense que c'est sur la piste du contrôle continu le plus complet qu'il va falloir se reposer" a-t-il déclaré sur le plateau de TF1 dans une émission également retransmise sur LCI.

    • Concernant le second tour des élections municipales, le gouvernement saura le 23 mai s'il est possible de l'organiser le 21 juin. Si la situation ne le permet pas, "il faudra décaler les élections, peut-être en octobre, peut-être après" indique Edouard Philippe. L'élection des maires dès le premier tour n'est toujours pas remis en cause. Mais pour les communes qui doivent passer par un second tour pour élire leur maire, il pourrait être nécessaire de réorganiser un premier tour.

    • Edouard Philippe a aussi indiqué qu'à l'issue de la crise sanitaire, "la pire des choses serait d'augmenter les impôts". Pas de hausse envisagée pour l'instant, donc, pour sortir de la crise économique.

  • IPR

    Des aides aux plus fragiles en cette période de confinement

    Face à l'épidémie de COVID 19, le soutien aux concitoyens les plus fragiles et la solidarité sont des champs d'action primordiaux. La préfecture rappelle ici quelles mesures sont actuellement mises en place en faveur des plus vulnérables.

    Tous les détails de ces aides sont à retrouver par ici.

  • IPR

    Leu Tempo Festival annulé, et pas reporté

    "Nous avons tout fait pour garder espoir mais aujourd'hui il faut nous rendre à l'évidence, vu l'évolution de la situation sanitaire, il nous est impossible de maintenir Leu Tempo Festival, prévu du 7 au 9 mai 2020" écrivent les organisateurs de l'équipe du Séchoir ce jeudi 2 avril.

    Il n''y a pas de report prévu plus tard dans l'année, les organisateurs ne prévoient aucune édition en 2020 : "Leu Tempo Festival en pause" indiquent-ils.

    Le Séchoir dt savoir la déception des artistes, mais aussi des partenaires, des associatoins et des bénévoles sur le projet. "Nous vous donnons déjà rendez-vous du 13 au 15 mai pour l'édition du Leu Tempo Festival 2021!" concluent-ils.

    Pour rappel :

    Le Sakifo Musik Festival qui devait avoir lieu les vendredi 29 au dimanche 31 mai à Saint-Pierre a été reporté aux  11, 12 et 13 septembre prochain

    Les Electropicales que devaient se tenir les 15 ,16 et 17 mai sont reportées fin septembre ou début octobre

    Plus d'informations ici
     

  • IPR

    Les attestations de déplacements sont à télécharger

    ATTENTION : on se déplace uniquement pour un motif impérieux

    Les attestations sont téléchargeables en cliquant ici

    Justificatif de déplacement professionnel

     

    Attestation de déplacement dérogatoire

  • IPR

    Le bilan de jeudi soir

    • La Réunion compte 308 cas de covid-19, dont 2 personnes en réanimation.

    • Parmi les cas investigués, 214 sont importés, 51 ont été transmis localement par des cas contacts de cas importés et 2 sont des cas autochtones.

    • 4 ou 5 médecins et des infirmiers ont été contaminés, indique l'ARS.

    • 40 guérisons sont annoncées sur l'île.

    • Un 2ème décès a été annoncé à Mayotte et un 7ème à Maurice.

    En France, 471 nouveaux décès en 24 heures , le bilan a été porté à 5.300 morts, dont près de 900 personnes décédées en maison de retraite. 6.399 patients sont en réanimation.

    Dans le monde, la maladie a touché plus d'un million de personnes, le cap symbolique a été franchi dans la soirée de jeudi.

  • IPR

    Bonjour La Réunion !

    Koman i lé gran matin la ?

    Restez avec nous pour une nouvelle journée de suivi de la crise sanitaire, prenez soin de vous é rest zot kaz

A propos

308 cas de coronavirus à La Réunion

La Réunion a passé la barre des 300 cas ce jeudi 2 avril 2020, 27 nouveaux cas ayant été confirmés. 267 cas ont été investigués à cette heure par l’ARS et Santé publique France : 214 sont des cas importés, 51 sont des cas de transmission locale en lien direct ou indirect avec des cas importés et 2 désormais sont des cas autochtones, qui ne sont donc pas liés à des cas dits "importés". A ce jour, environ 1.700 personnes ont été identifiées comme sujets contacts.

11% sont des mineurs, 50% ont entre 18 et 50 ans, 27% ont entre 51 et 65 ans, et enfin 12% ont plus de 60 ans. Le nombre de patients en réanimation a chuté : plus que 2 patients dans ce service à l'heure actuelle. Par ailleurs, l'ARS reste sur un chiffre de 40 guérisons.

L'ARS maintient qu'aucune chaîne de transmission autochtone n’est identifiée à ce jour, c’est-à-dire aucun regroupement de cas qui se seraient contaminés dans une commune ou un quartier de la Réunion. "Dans ce contexte, il n’y a pas lieu de communiquer sur la localisation des cas, ces informations n’auront de sens qu’en cas d’identification de zones de transmissions autochtones sur le territoire."

Ce jeudi 2 avril, le premier ministre Edouard Philippe s'est exprimé au cours d'un entretien sur TF1. Il a indiqué que le confinement durera "probablement plus longtemps" et ira donc au-delà du 15 avril. Le bac pourrait être entièrement revu et consister en un "contrôle continu complet". Concernant les municipales, une réorganisation du premier tour est envisageable pour les communes concernées par le second tour.

- Ailleurs dans le monde -

Le virus fait une septième victime à Maurice, un homme de 59 ans. A Mayotte, une deuxième personne est décédée. Par ailleurs, 15 nouveaux cas ont été confirmés, ce qui porte le total à 116. Parmi les cas confirmés : 13 patients sont hospitalisés au CHM dont 10 dans le service de médecine et 3 dans le service de réanimation, 10 patients sont officiellement guéris.

La France compte 471 nouveaux décès en 24 heures dans le milieu hospitalier ce qui porte le total à 4.503 décès en France. 6.399 patients sont en réanimation. Par ailleurs, on apprend que 884 personnes sont mortes du covid-19 en EHPAD depuis le début de l'épidémie.

- Les services se mobilisent -

Préfecture mais aussi CAF, poste, banques... chacun a voulu expliquer ce jeudi 2 avril ce qu'il faisait pour continuer d'offrir un service aux Réunionnais.e.s en période de confinement, pour s'adapter à leurs besoins mais aussi prodiguer des aides aux personnes les plus vulnérables.

Ainsi, la préfecture a annoncé le maintien de l'activité des 25 centres d'hébergement, soient 686 places sur le département. L'accueil de jour en faveur des personnes sans abri dans les boutiques solidarités est également maintenu (Saint-Denis, Saint-Pierre et Saint-Joseph). L'ouverture de lieux d'accueil est garantie 24h/24h dans plusieurs communes, au titre de l'état d'urgence sanitaire, pour la mise en sécurité des personnes sans abri. L'Etat coordonne avec le 115 et les CCAS des communes la mise en place de ces accueils.

Côté CAF, le service a annoncé avoir répondu à 1.300 appels par jour en moyenne et a assuré près de 400 rendez-vous téléphoniques par jour depuis le 17 mars. Les prestations versées au titre du mois de mars 2020 représentent un montant de 151 millions d’euros. Exceptionnellement, les prestations seront disponibles sur les comptes des allocataires à partir du 4 avril.

Côté Poste, le directeur a annoncé avoir pris en compte la situation actuelle et ouvert 34 bureaux de poste au public au lieu de 16 actuellement. Les bénéficiaires qui disposent de cartes de retrait auront la possibilité d’effectuer des retraits dès le samedi 4 avril (au lieu du 7 avril) dans le réseau de 130 distributeurs automatiques de billets. Les 6, 7 et 10 avril, les 34 bureaux de poste seront ouverts et seront exclusivement dédiés au versement des prestations sociales et aux opérations bancaires de première nécessité. Les services liés à l’affranchissement reprendront le 8 avril.

- Protection des femmes victimes de violences avec leurs enfants -

Le risque dans cette période de confinement est de voir s’aggraver les violences intrafamiliales. Les lieux d’accueil et d’hébergement dédiés déjà existants étant déjà fortement sollicités, la CAF et l’Etat ont ouvert un centre temporaire spécialisé dans l’accueil des femmes victimes de violences avec leurs enfants. Ce centre temporaire spécialisé dispose d’une capacité d’accueil de 30 places. Il est opérationnel depuis mercredi 25 mars, et 5 familles ont déjà été orientées.

Par ailleurs, l'arrêté qui interdit la vente d'alcool à emporter est entré en vigueur dès ce jeudi 2 avril, il est valable jusqu'au 15 avril et s'applique aussi dans les grandes surfaces et les supermarchés. Il vise à priver les hommes violents d'alcool pour limiter les violences intrafamiliales, et éviter également les attroupements d'individus alcoolisés ne favorisent pas le respect des gestes barrières.

"L'alcool tue aussi" a indiqué la sous-préfète Isabelle Rebattu, "il a tué un SDF aujourd'hui, attaqué par deux personnes qui avaient consommé de l'alcool. L'arrêté vise à empêcher ce type de comportements."

Retrouvez nos lives précédents ici :

• notre live du 2 avril : Covid-19 : 27 nouveaux cas confirmés, 308 cas en tout à La Réunion

• notre live sur 1er avril : Covid-19 : 281 cas confirmés à La Réunion, un 6ème décès annoncé à Maurice

• notre live du 31 mars : Covid-19 : 23 nouveaux cas confirmés, 247 au total

• notre live du 30 mars : Covid-19 : 17 nouveaux cas sur l'île, le bilan passe à 224

• notre live du 29 mars : Coronavirus: 24 nouveaux cas à La Réunion, 207 malades au total

Et tous nos lives et articles depuis le début de la crise sanitaires sont ici

   

3 Commentaire(s)

Doc, Posté
Comment peut on avoir un discours à ce point en décalage avec la réalité... L'encouragement aux "1eres lignes" et l'assurance de toutes sortes de facilitations pour soutenir leur travail quand en pratique sur le terrain, l'ARS Réunion interdit la distribution des masques en officine aux médecins spécialistes, que la CGSS Réunion se fend en temps de crise d'un mail laconique pour informer les soignants que les consultations téléphoniques ne seront pas remboursées (la majorité des gens n'accèdent pas à une solution de vidéotransmission !!!), que la Dieccte Réunion bloque les demandes de chomage partiel après demande de dépot de dossier (la plupart d'entre nous n'a aucun retour de leur simple demande de création de compte 15j après alors qu'elle est annoncée en moins de 48h) ?? misérable
Jérome, Posté
Soyons concient restons confinées le plus longtemps possible fabriquons nous des masques pour sortir et ne tentons point le diable!!
Fleur, Posté
Bonjour ! Combien de personnes sont guéries tant en métropole qu'à la Réunion et les DOMs TOMs ? Ca aussi ça nous intéresse ! Surtout les personnes soignées avec l'excellent traitement du Pr RAOULT !