Coronavirus :

Mayotte : le député Mansour Kamardine atteint par le covid-19


Publié / Actualisé
Le député de Mayotte Mansour Kamardine, qui demande plus de moyens pour lutter contre le coronavirus pour éviter une "hécatombe", a annoncé sur sa page Facebook ce vendredi 3 avril 2020 avoir été testé positif au covid-19. Il a été placé en observation au centre hospitalier de Mayotte (Photo KTV/kwezi télévision)
J'aime cette Page · 12 h ·
Le député de Mayotte Mansour Kamardine, qui demande plus de moyens pour lutter contre le coronavirus pour éviter une "hécatombe", a annoncé sur sa page Facebook ce vendredi 3 avril 2020 avoir été testé positif au covid-19. Il a été placé en observation au centre hospitalier de Mayotte (Photo KTV/kwezi télévision)
J'aime cette Page · 12 h ·

Mansour Kamardine a annoncé la nouvelle sur son compte Facebook ce vendredi : il est contaminé par le covid-19. "Malgré une observance stricte du confinement depuis plus de 2 semaines, à l’exception d’une réunion institutionnelle et 7 jours après l’apparition de symptômes grippaux, des signes de détresse respiratoire se manifestant, à la demande des médecins, j’ai été testé au Covid puis placé en observation hier soir par les remarquables équipes du CHM. Il s’agit d’une contamination locale" écrit-il

 

Dans son post Facebook, le député de Mayotte demande "aujourd'hui encore plus qu'hier" la généralisation des test afin de mettre en place un suivi personnalisé quotidien. L'homme politique espère sortir rapidement de l'hôpital et se "remettre sur pied à 100% en quelques jours".

Depuis plusieurs jours, Mansour Kamardine réclame à l'Etat plus de moyens de lutte contre "l'hécatombe qui se prépare à Mayotte". "Il n'y a pas d'organisation ou d'anticipation" de cette crise. On a plutôt l'impression que tout se gère au fil de l'eau" avait-il déclaré à l'AFP le mercredi 25 mars.

Alors que l'épidémie a commencé en février dans l'Hexagone, le premier cas n'avait été recensé que le 1er mars à Mayotte. "On avait plusieurs semaines de décalage pour anticiper, dans une collectivité où la santé est à l'abandon, mais on n'a rien fait. Maintenant on a 84 cas" a alors commenté le député Mahorais.

Depuis le nombre de maldes à fortement augmenté. Ce samedi matin 134cas confirmés étaient recensés dans l'île aux Parfums. Deux personnes sont décédées de la maladie. 14 patients sont hospitalisées au CHM (centre hospitalier de Mayotte) dont 13 en réanimation.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !