Covid-19 :

Un pont aérien mis en place entre Mayotte et La Réunion


Publié / Actualisé
Afin de limiter la propagation du coronavirus COVID-19 à Mayotte, Annick Girardin, ministre des Outre-mer, et Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'Etat chargé des transports, avaient annoncé la suspension des vols commerciaux à destination et depuis Mayotte à partir du 27 mars 2020, ainsi que la mise en place en substitution d'un pont aérien pour avitailler Mayotte en produits sanitaires et alimentaires, permettre les évacuations sanitaires urgentes, et envoyer, le cas échéant, des renforts de personnel soignant.
Afin de limiter la propagation du coronavirus COVID-19 à Mayotte, Annick Girardin, ministre des Outre-mer, et Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'Etat chargé des transports, avaient annoncé la suspension des vols commerciaux à destination et depuis Mayotte à partir du 27 mars 2020, ainsi que la mise en place en substitution d'un pont aérien pour avitailler Mayotte en produits sanitaires et alimentaires, permettre les évacuations sanitaires urgentes, et envoyer, le cas échéant, des renforts de personnel soignant.

A cette fin, le ministère chargé des transports a passé ce 3 avril un contrat d'affrètement avec la compagnie Air Austral, pour la mise en place de deux rotations par semaine. Le premier avion, un Boeing 787, est parti ce samedi après-midi de La Réunion avec à son bord 7 tonnes de fret et 24 personnels de santé.

Dans l'attente de la mise en place de ce pont aérien, le Gouvernement a eu recours à titre transitoire à l'Airbus A330 de la présidence de la République, arrivé mardi 31 mars dernier à Mayotte, qui a pu effectuer depuis un aller-retour entre la Réunion et Mayotte pour acheminer du fret sanitaire et des soignants.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com
 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !