[LIVE] Opération de contrôle sur le front de mer de l'Hermitage :

362 cas de covid-19 à La Réunion, le confinement prolongé au-delà du 15 avril


Publié / Actualisé
La Réunion poursuit son confinement qui va d'ailleurs être prolongé au-delà du 15 avril, tandis que le nombre de cas de covid-19 sur son sol semble ralentir. Ce mercredi 8 avril 2020 ce sont 4 nouveaux cas qui ont été annoncés, portant le total à 362 cas dont 4 en réanimation. L'ARS a annoncé qu'un soignant en EHPAD avait été testé positif, des mesures strictes de surveillance et de sécurité ont été prises et tous les résidents et personnels de l'établissement sont dépités ce mercredi 8 avril. Côté économie, la préfecture et les conseils régional et départemental ont annoncé plusieurs mesures en faveur des entreprises en ces temps de confinement. Des enveloppes supplémentaires ont été allouées par la Région et la préfecture se dit pour sa part prête à plus de souplesse pour les entreprises en grosse difficulté. Sur le plan du confinement, trois nouvelles attestations sont en ligne pour pouvoir entrer sur le territoire français ou effectuer un voyage entre la Métropole et les Outre-mer. Suivez notre live (Photos aa et rb/www.ipreunion.com)
La Réunion poursuit son confinement qui va d'ailleurs être prolongé au-delà du 15 avril, tandis que le nombre de cas de covid-19 sur son sol semble ralentir. Ce mercredi 8 avril 2020 ce sont 4 nouveaux cas qui ont été annoncés, portant le total à 362 cas dont 4 en réanimation. L'ARS a annoncé qu'un soignant en EHPAD avait été testé positif, des mesures strictes de surveillance et de sécurité ont été prises et tous les résidents et personnels de l'établissement sont dépités ce mercredi 8 avril. Côté économie, la préfecture et les conseils régional et départemental ont annoncé plusieurs mesures en faveur des entreprises en ces temps de confinement. Des enveloppes supplémentaires ont été allouées par la Région et la préfecture se dit pour sa part prête à plus de souplesse pour les entreprises en grosse difficulté. Sur le plan du confinement, trois nouvelles attestations sont en ligne pour pouvoir entrer sur le territoire français ou effectuer un voyage entre la Métropole et les Outre-mer. Suivez notre live (Photos aa et rb/www.ipreunion.com)

Vaste contrôle des attestations sur la plage de l'Hermitage, suivez le live de notre journaliste sur place :

Ce qu'il faut retenir

La Réunion compte 361 cas de covid-19 avec 4 nouveaux cas annoncés ce mercredi 8 avril

• Le confinement va être prolongé au-delà du 15 avril, le président Emmanuel Macron fera une déclaration télévisée ce lundi 13 avril à 22h heure de La Réunion

• Une soignante a été testée positive en EHPAD, des mesures renforcées de surveillance ont été prises, tous les résidents et personnels de l'établissement sont dépistés ce mercredi

Une attestation est désormais obligatoire pour entrer sur le territoire français ou pour voyager entre la Métropole et les Outre-mer

Mayotte compte 171 cas en tout, dont 6 femmes enceintes

A Maurice 244 personnes sont contaminées. Sept personnes sont décédées depuis le début de l'épidémie

En France, le bilan a dépassé la barre des 10.000 morts, EHPAD compris, depuis le début de l'épidémie.

Dans le monde on recense plus d'1,4 million de cas et plus de 81.000 morts.

• Depuis ce lundi, les attestations de déplacement sur smartphone sont mises en place

  • IPR

    C'est la fin de ce live, merci de l'avoir suivi

    Rendez-vous demain pour un nouveau suivi minute par minute de l'épidémie de covid-19 et la situation sanitaire à La Réunion

  • IPR

    Le confinement va être prolongé au-delà du 15 avril

    Le confinement va être prolongé au-delà du 15 avril annonce l'Elysée.

    Emmanuel Macron s'exprimera lundi à la télévision à 22h heure de La Réunion

  • IPR

    La France compte 541 décès de plus en 24 heures, le bilan quotidien baisse légèrement

    Les cas en EHPAD ne sont pas compatabilisés pour cette fois en raison d'un "problème technique", a indiqué Jérôme Salomon.

    Dans les DOM, on compte 13 décès : 7 en Guadeloupe, 4 en Martinique et 2 à Mayotte.

  • IPR

    Non-désinfection des voiries : une recommandation du Haut conseil de sécurité de la santé publique

    Dans le cadre de la lutte contre la pandémie du Covid-19, des pays ou des villes procèdent à un nettoyage avec utilisation de produit désinfectant dans l'espace public.

    Pour répondre à la question sur l'opportunité de telles mesures, le HCSP a étudié les expériences internationales et la littérature scientifique ; il a réalisé une analyse relative au risque de contamination de la population par les espaces publics (voirie et mobilier urbain) ainsi qu'au risque lié à l'utilisation de produits détergents et désinfectants sur l'écosystème et l'environnement urbain.

    Le HCSP conclue de ne pas mettre en oeuvre une politique de nettoyage spécifique ou de désinfection de la voirie, du fait de l'absence d'argument scientifique de l'efficacité d'une telle mesure sur la prévention de la transmission du SARS-CoV-2.

    Plus de détails par ici.

  • IPR

    Les gendarmes contrôlent les attestations sur la plage de l'Hermitage :

    Depuis dimanche, de nombreuses personnes ont été verbalisées sur cette plage. Certains vont jusqu'à se baigner. Se poser sur la plage n'est pas considéré comme une activité physique et sportive.

    Au début de ce live, deux personnes se sont enfuies et ont été prises en chasse par les gendarmes. A l'approche des gendarmes, des personnes se lèvent et s'éloignent...

    Rappelons que l'amende en cas de non respect du confinement est de 135 euros, et de 200 euros en cas de récidive dans les quinze jours. Depuis ce lundi des attestations numériques sont également disponibles.

  • IPR

    Centre hospitalier Ouest Réunion : des mesures de protection des professionnels de santé

    Le Centre hospitalier Ouest Réunion (CHOR) s'organise pour accueillir en toute sécurité les patients et protéger les professionnels de santé face à la crise du COVID-19. Actuellement au niveau 2 du plan épidémique à La Réunion, le CHOR n'est pas considéré comme hôpital de première ligne. Néanmoins, l'ensemble du personnel hospitalier est mobilisé et est organisé à plusieurs niveaux.

    Retrouvez plus d'informations dans notre article

  • IPR

    4 nouveaux cas confirmés à La Réunion, 362 au total

    La préfecture et l'Agence Régionale de Santé confirment 4 nouveaux cas de coronavirus COVID-19 à La Réunion, ce mercredi 8 avril à 15h00, soit au total 362 cas depuis l’apparition  du premier cas le 11 mars 2020.

    339 cas ont été investigués à cette heure par l’ARS et Santé publique France.

    - Bilan des cas investigués -

    En concertation avec Santé Publique France, le nombre de cas dit « autochtones » est dorénavant aligné sur la définition de Santé Publique France. Les précédentes catégories jusqu’à présent définies comme « Cas de transmission locale (en lien direct ou indirect avec un cas importé) » et « Cas autochtones (sans lien direct ou indirect avec un cas importé) » deviennent «Cas autochtones secondaires (en lien direct avec un cas importé) » et « Cas autochtones  (en lien indirect ou sans lien avec un cas importé) »

    Les chiffres du jour selon la nouvelle classification :

    • Cas importés  (personnes qui ont contracté la maladie en dehors du territoire) : 254
    • Cas autochtones secondaires  (personnes ayant un lien direct avec des cas importés) : 62
    • Cas autochtones (personnes ayant un lien indirect ou n’ayant aucun lien avec un cas importé) : 23
    • Nombre total de cas investigués : 339

    Les cas importés représentent 75 % des cas.

    - Situation sanitaire -

    Cas hospitalisés hors service de réanimation : 35
    Cas hospitalisés en service de réanimation : 4

    - Tranches d’âge des cas investigués -

    • mineurs    9% (31 cas)
    • 18 à 50 ans : 49%
    • 51 à 65 ans : 34%
    • plus de 65 ans : 8%

    - Personnel soignant ayant contracté la maladie -

    Personnel soignant ayant contracté la maladie hors du territoire    32
    Personnel soignant ayant un lien direct ou indirect avec les cas importés    6
    Personnel soignant sans lien direct ou indirect avec des cas importés (autochtone)    3
    Total personnel soignant identifié    41

    Un soignant d’un EHPAD a été confirmé positif au Covid-19 le 7 avril 2020. Les tests sur l’ensemble des personnels et résidents de l’établissement sont en cours ce jour.
    Les personnels « sujets contacts » et le soignant confirmé sont remplacés depuis hier, au titre des mesures renforcées de protection.

    - Localisation des cas -

    Une carte de localisation des cas a été publiée depuis dimanche dans plusieurs médias.

    Il s’agit d’une information issue d’une synthèse quotidienne réalisée depuis quelques jours par Santé publique France et à destination d’une liste restreinte de professionnels de santé collaborant avec Santé Publique France dans le cadre de la surveillance épidémiologique. Ce document n'avait pas vocation à être diffusé au public.  

    Il convient d’interpréter cette carte avec la plus grande prudence, raison pour laquelle ce type d’information n’avait pas été publié jusqu’à présent, car cette carte représente les communes de résidence des cas confirmés mais ne reflète en aucun cas des zones d’exposition à risque.

    En effet, la majorité des cas identifiés à ce jour à La Réunion étant des cas importés (de métropole ou d’ailleurs), et en l’absence pour l’instant de zones de transmission du virus clairement identifiées sur le territoire, les communes de résidence des cas ne peuvent être considérées comme des zones plus à risque que d’autres, et l'effort sur les gestes barrières doit donc être maintenu avec le même engagement en tout point de l'île.

    Des publications à venir de Santé Publique France devrait apporter plus de précisions sur la répartition géographique de la situation épidémiologique avec toujours la même vigilance d’interprétation tant que la circulation du virus sur le territoire n’est pas caractérisée.  

    23 cas sont toujours en cours d’investigation

    Tous les cas confirmés font l’objet de l’identification de toutes les personnes ayant été en contact avec ces malades (entourage familial, professionnel, passagers proches dans les avions…).

    Toutes ces personnes « contact » sont appelées individuellement par la cellule de suivi de l’ARS en collaboration avec Santé publique France. Leur état de santé est évalué à cette occasion.

    Il leur est reprécisé au cours de l’entretien l’importance du respect d’un isolement strict, de la surveillance quotidienne de leur état de santé (avec prise de température) et d’appeler immédiatement le 15 en cas d’apparition de symptômes.

    A ce jour, près de 2 300 personnes ont été identifiées dans le cadre du contact-tracing organisé par l’ARS.

    Toutes ces personnes ont été contactées par l’ARS afin de leur demander un confinement strict, de s’assurer de leur état de santé, de les orienter sans délai vers le SAMU-15 en cas d’apparition de signes et de leur livrer des masques afin de s’assurer d’une protection envers leur entourage proche.

    Ces personnes font actuellement l’objet d’un suivi actif à 3 niveaux :

    •    Il est demandé à ces contacts de rappeler tous les jours un numéro vert dédié dans le cadre de leur auto-surveillance prescrite par l’ARS
    •    Les contacts qui ne rappellent pas régulièrement le numéro vert sont rappelés (dans le cadre d’une collaboration avec le CIC du CHU) à mi-parcours de leur quatorzaine pour s’assurer du maintien de leur isolement et de leur état de santé
    •    l’opérateur chargé du numéro vert rappelle tous les contacts en fin de quatorzaine pour leur signifier la fin de leur quatorzaine et s’assurer là encore de leur état de santé.
     

  • IPR

    Urgence dentaire : l'ordre des chirurgiens dentistes de La Réunion rappelle quoi faire

    Urgence dentaire, que faire ? En période de confinement, l'ordre des chirurgiens dentistes de La Réunion rappelle quoi faire étant donné que les moyens matériels sont beaucoup plus faibles en ce moment. Les demandes peuvent être prises en charge au téléphone dans un premier temps, si besoin les patients sont ensuite redirigés vers des cabinets de garde. Nous publions ci-dessous le communiqué de l'ordre des chirurgiens dentistes de La Réunion.

    "Si j’ai de légères douleurs, j’ai perdu un plombage-un composite, j’ai cassé une dent-ma prothèse ou perdu une couronne", je patiente et diffère ma consultation jusque la réouverture des cabinets dentaires de la Réunion". Ces cas de figure ne sont donc pas considérés comme des urgences dentaires.

    Le conseil de l’ordre des chirurgiens-dentistes de la Réunion rappelle qu’en période d’épidémie du coronavirus Covid-19, les moyens matériels disponibles sur l’île sont très faibles.

    Par décision nationale, tous les cabinets doivent être physiquement fermés. Les chirurgiens-dentistes libéraux restent toutefois joignables (téléphone, répondeur, email) et aux cotés de leurs patients réunionnais durant cette période de confinement.

    Plus de détails par ici.

  • IPR

    "Il n'y aura pas de pénurie alimentaire en France" maintient le gouvernement

    Le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume et le ministre de l'Economie Bruno Le Maire ont tenu un point presse ce mercredi 8 avril après-midi.

    "Il n'y a pas de pénurie alimentaire en France" a indiqué Didier Guillaume, rejoint par le ministre de l'Economie qui ajoute : "et il n'y aura pas de pénurie alimentaire".

    • Quelques chiffres cependant sur l'état du marché alimentaire en France : "la pêche française a perdu plus de 50% de son activité" a indiqué le ministre de l'Agriculture. Côté fruits et légumes, le ministère observe une "suproduction et pas suffisamment de vente", des groupes de travail sont en cours pour aider l'agriculture sur ce point.

    • Su le plan économique, Bruno Le Maire a évoqué une "stabilité alimentaire" sur la question des prix, avec "+ 0, 01 % en mars hors produits frais". Sur ces derniers cependant, "c'est vrai je le reconnais, il y a sur certains fruits et légumes frais une forte hausse de prix". Il affirme que le gouvernement veut faire attention sur ce point, notamment dans les Outre-mer où la question des prix peut vite être tendue, a-t-il précisé.

    Sur les oeufs, farine et autres produits de ce genre, le gouvernement observe une forte augmentation d'achat de la part des Français qui souhaitent faire le plein de ces denrées, le ministre de l'Economie a souligné avec humour "l'intérêt des Français pour la pâtisserie".

  • IPR

    Confinement : la SAPMER passe au drive

    Face à une situation sanitaire exceptionnelle, la société de pêche SAPMER innove et propose de passer commande par téléphone ou par mail pour passer au drive. Le paiement est totalement dématérialisé : le rendez-vous est donné au Comptoir SAPMER, sur la Darse de Pêche au Port, pour venir réceptionner sa commande qui est déposée directement dans le coffre, dans le respect des consignes de sécurité.

    Les formules "drive" (courses à emporter) sont largement préconisées en ce moment de crise sanitaire. Afin de contribuer au respect des consignes et du confinement, les comptoirs de la société de pêche SAPMER ont développé ce système de vente depuis ce lundi 6 avril.

    La réservation est effectuée par téléphone ou sur la page dédiée du site internet de la SAPMER. Le paiement est à distance, puis il ne reste plus qu’à passer au Port pour récupérer sa commande qui sera déposée directement dans le coffre des véhicules.

    Retrouvez la démarche à suivre sur ce lien.

  • IPR

    Les Seychelles passent à leur tour au confinement

    De nouvelles mesures ont été annoncées ce mardi 7 avril dans la soirée par le département de la Santé seychellois pour "prévenir la propagation de COVID-19". Un nouveau cas de contamination locale a été confirmé ce lundi 6 avril, poussant le gouvernement à annoncer un passage au confinement. 11 cas sont confirmés en tout dans l'archipel.

    Les déplacements et trajets sont soumis à des restrictions, les commerces "non essentiels" sont fermés et les travailleurs sont appelés à rester chez eux.

    Les mesures de confinement entrent en vigueur ce soir, minuit.

    Plus d'infos par ici.

  • IPR

    Saint-Pierre : Un marché des producteurs aura lieu samedi 11 avril sur le parking de l'hôtel de Ville

    Pour permettre l’écoulement de fruits et légumes, comme l’approvisionnement de la population sudiste en produits frais, un marché de producteurs aura lieu ce samedi 11 avril 2020 à Saint-Pierre. Il se déroulera en centre-ville, sur le parking en contrebas de l’hôtel de ville entre 6h et 14h.

    Nous rappelons qu’il est impératif de respecter les gestes barrières et une distance de sécurité d’au moins un mètre pour éviter la propagation du virus COVID 19.

    Plus d'informations dans notre article

  • IPR

    Plus de 1.500 Néerlandais évacués d'Afrique du Sud via La Réunion

    L'aéroport de Roland Garros accueille, depuis le 7 avril 2020, des vols de la compagnie KLM évacuant des ressortissants néerlandais bloqués en Afrique du Sud. Un premier B 777, arrivé mardi 7 avril à La Réunion sans passagers, effectue ce mercredi une rotation entre Saint-Denis et Cape Town. Parti à vide, il se posera à 18h45 à l'aéroport Roland Garros avec 320 passagers et redécollera 1h45 plus tard à destination d'Amsterdam

    Tous les passagers resteront à bord de l’appareil, le temps du traitement de ce dernier (avitaillement en carburant, chargement des plateaux-repas, assistance en escale). Cinq rotations entre La Réunion et l’Afrique du Sud – trois sur Cape Town, deux sur Johannesburg – seront ainsi effectuées par KLM jusqu’au dimanche 12 avril.

    La compagnie néerlandaise met à profit la position stratégique de La Réunion, tête de pont de l’Union européenne dans cette partie du monde, pour assurer la relève de ses équipages. L’aéroport de La Réunion Roland Garros est actuellement la seule plate-forme du sud-ouest de l’océan Indien ouverte au trafic de passagers.

    Les autorités françaises ont autorisé cette opération d’évacuation en demandant à KLM de maintenir, pendant toute sa durée, un deuxième appareil à l’aéroport Roland Garros. Cette mesure permettra de pallier une panne éventuelle qui bloquerait des passagers néerlandais sur l’île, où s’appliquent les mêmes règles de confinement qu’en France métropolitaine. En cas de panne, ces passagers seraient alors transbordés sans délai à bord du deuxième appareil en attente.

    Plus d'informations ici

     

  • IPR

    Mayotte : 13 nouveaux cas confirmés, 184 au total dont 37 professionnels de santé et 7 femmes enceintes

    • Hospitalisations :
    - 16 patients actuellement hospitalisés au CHM dont 13 dans le service de médecine et 3 dans le service de réanimation
    - Depuis l’introduction du virus, 17 personnes hospitalisées sont rentrées à domicile

    • 23 patients sont officiellement guéris (absence de fièvre et d’essoufflement depuis au moins 48h, à partir du 8eme jour de début des symptômes)

    • 2 décès sont à déplorer chez des personnes dont l’état de santé était extrêmement fragile

    - 1 200 tests effectués -

    Depuis l’introduction du virus à Mayotte, près de 1200 tests ont été réalisés par le laboratoire du CHM. Ils sont effectués en priorité sur les personnes présentant des symptômes (toux, fièvre, difficultés à respirer).

  • IPR

    Le personnel médical du CHU est arrivé devant les locaux de l'EHPAD à Saint-Denis et va dépister les 78 résidents exposés, suivez notre live :

  • IPR

    Alors qu'une soignante a été contaminée par le covid-19 dans un EHPAD de Saint-Denis, la totalité des résidents vont être testés aujourd'hui pour vérifier leur état de santé par l'ARS. Le personnel en contact avec la soignante le sera aussi.

    Notre journaliste est présente sur place, suivez son live :

  • IPR

    Le réseau Alternéo fonctionnera en mode restreint à partir de jeudi

    A partir du jeudi 9 avril 2020, les lignes de bus du réseau Alternéo fonctionneront à nouveau en mode restreint. Les services seront assurés à partir de 7h00 et jusqu'à 17h30, sur la base des horaires " Dimanche et jours fériés ". Le réseau circule sur les communes de Saint-Pierre, Saint-Louis, Petite Ile, L'Etang Salé, Les Avirons et Cilaos.

    Par ailleurs, le réseau Alterneo ne fonctionnera pas les dimanche 12 et lundi 13 avril.

    Pour rappel, le nombre de passagers par bus reste strictement limité à :

    • 20 personnes dans les grands bus ;
    • 10 personnes dans les petits bus ;
    • 4 personnes dans les véhicules de 9 places

    Pour plus d’informations sur les horaires, rendez-vous sur le site internet www.alterneo.re

    Lire l'article ici

  • IPR

    Soignante testée positive en EHPAD : "toutes les mesures de sécurité ont été prises" déclare Sandrine Noah, directrice territoriale de la Croix-Rouge

    "Un cas de covid-19 a été confirmé ce mardi après-midi" a déclaré déclare Sandrine Noah, directrice territoriale de la Croix-Rouge à Imaz Press. L'EHPAD en question, situé à Saint-Denis, est géré par le Croix Rouge.

    Elle a assuré qu'une fois la personne testé, l'ARS a été immédiatement avertie. "Toutes les mesures de sécurité inhérentes à la confirmation de ce cas ont été prises" a-t-elle annoncé.

    "Tout le personnel en contact avec la soignante a été immédiatement isolés des 78 résidents que compte l'EHPAD" a-t-elle continué. Tous les résidents et les familles de ces derniers ont été prévenus de la situation. "Tout le monde a salué l'effort de transparence et de communication qui a été fait par nos services" a-t-elle conclut.

  • IPR

    La mairie de Saint-Benoît active son Plan communal de sauvegarde

    En raison de la crise sanitaire exceptionnelle liée au covid-19 et à l'épidémie de dengue, le maire de Saint-Benoît Jean-Claude Fruteau a décidé d'activer le Plan Communal de Sauvegarde (PCS) et de mettre en place une cellule de crise ce mercredi 8 avril 2020.

    Pilotée conjointement avec le président du CCAS, Tony D’Ambreville, cette cellule de crise pourra mobiliser tous les moyens de la commune, en lien avec les associations qui œuvrent déjà dans le domaine du social, pour renforcer le soutien aux personnes isolées ou en difficulté.
     
    L’ensemble du personnel communal est appelé à y contribuer, que ce soit les différents services de la ville pour les actions de lutte contre la dengue sur le terrain ou encore le CCAS avec les moyens mis en œuvre depuis le début de la crise.

    Plus d'informations ici

  • IPR

    Les jardineries avec un rayon alimentation animale restent ouvertes

    La préfecture de La Réunion indique dans un communiqué, ce mercredi 8 avril 2020, que les jardineries de l'île comportant un rayon "alimentation animale" sont autorisées à rester ouvertes et à accueillir des clients. 

    "Le préfet de La Réunion rappelle que le décret du 23 mars 2020 liste les aliments et fournitures pour les animaux de compagnie parmi les activités permettant l’ouverture des commerces. La spécificité de l’alimentation animale rend nécessaire l’ouverture des commerces spécialisés disposant d’un rayon "alimentation animale" (jardineries), en raison des possibles difficultés d’accès à ces produits dans certains bassins de vie en dehors de ces commerces spécialisés.

    Les jardineries qui distribuent de l'alimentation animales sont autorisées à accueillir des clients."

    Retrouvee le communiqué dans son intégralité ici. 

  • IPR

    La CCI Réunion salue l'assouplissement des mesures d'aides pour les entreprises

    "Suite au point presse de ce mardi 7 avril, du préfet de La Réunion, en présence de Didier Robert, président de la Région Réunion et de Cyril Melchior, président du Département, Ibrahim Patel, au nom des ressortissants de la CCI de La Réunion, a tenu à saluer la décision du préfet concernant l'assouplissement des conditions d'éligibilité au fonds de solidarité national pour ceux qui ne sont pas à jour des cotisations sociales et fiscales, avec la possibilité au cas par cas d'attester sur l'honneur de régulariser leur situation" écrit la chambre de commerce et d'indusgrie.

    Les modalités seront communiquées aux ressortissants de la CCI Réunion dès leur publication.

    Plus d'information ici

  • IPR

    Attestation obligatoire pour entrer sur le territoire français et entre la Métropole et les Outre-mer

    A partir de ce mercredi 8 avril, une attestation est obligatoirement pour entrer sur le territoire français.

    Trois attestations différentes ont été mises en ligne sur le site du ministère : pour un voyage depuis l’étranger vers la France métropolitaine, pour un déplacement depuis l’étranger vers une collectivité d’Outre-mer, mais aussi pour un déplacement de la France métropolitaine vers les Outre-mer.

  • IPR

    Mayotte : Médecins du Monde alerte sur les conséquences du covid-19 pour les plus vulnérables

    A Mayotte, la délégation Médecins du Monde Océan Indien s'inquiète des conséquences de l'épidémie du Covid-19 qui vient se superposer à d'autres problématiques liées à la grande précarité qui sévit dans le département.

    "Pour pallier cette situation, la délégation Médecins du Monde Océan Indien demande :

    Une action coordonnée, collective et simultanée regroupant tous les acteurs institutionnels (rectorat, ARS, forces de l’ordre et militaires …) et associatifs du département avec l’accord et l’impulsion de la préfecture afin de garantir des conditions de distribution alimentaire équitable auprès des plus vulnérables.

    A la préfecture ainsi qu’aux acteurs gestionnaires des points de distribution d’eau d’assurer la fourniture d’eau gratuite et, afin de limiter les rassemblements de population de façon permanente, en utilisant les moyens techniques disponibles : Rampes de distribution, Bladders/réservoirs d’eau, Citernes mobiles…) et l’ouverture des sanitaires des bâtiments publics  à toutes et tous."

    La suite de leur communiqué est à lire ici.

  • IPR

    Un soignant testé positif en EHPAD

    Un soignant d’un EHPAD a été testé positif au COVID 19 ce jour, annonce l'ARS.

    Les mesures de prévention ont été immédiatement rappelées aux personnels :
    - Port du masque
    - Hygiène des mains et des locaux
    - Mesure de la température de tous les personnels devant intervenir à partir de ce soir.

    La surveillance médicale et infirmière de tous les résidents est également renforcée dès ce soir, et les personnels, sujets contacts du soignant confirmé, ont été remplacés.

    Aucun autre soignant, ou personnel, n’est actuellement confirmé positif au COVID. Aucun résident n’a été dépisté positif au COVID depuis l’apparition de la maladie à La Réunion, ni ne présente ce soir de signes évocateurs d’une infection COVID.

    Pour autant, au regard de la fragilité des personnes accueillies en EHPAD, et des risques de contagion en établissement, l’ARS s’est assurée de la mise en œuvre, dès ce mercredi 08 avril 2020, d’un dépistage systématique de tous les personnels et résidents. Le CHU diligentera une équipe de prélèvement pour des résultats attendus dans la journée du 8 avril 2020.

    Les familles des résidents sont prévenues individuellement par les équipes de l’EHPAD à compter de ce soir. Un soutien psychologique à l’égard des résidents, des familles et des personnels sera également mis en place dès le mercredi 8 avril.

    En cas de confirmation d’autres cas de COVID, l’ARS s’assurera avec l’établissement :
    - de l’hospitalisation immédiate de tout résident dépisté positif au COVID
    - du renforcement des équipes, et de la mise en quatorzaine de tout personnel sujet contact
    - et d’une surveillance médicale renforcée pour l’ensemble des professionnels et des résidents.

    L’ARS s’engage, avec l’établissement, à rendre compte au fur et à mesure de toute évolution de la situation.

    Plus d'information ici

  • IPR

    On s'approche des 100.000 morts dans le monde

    Le nouveau coronavirus a encore tué des milliers de personnes en Europe et aux Etats-Unis, avec un triste record de 731 morts en 24 heures dans l'Etat de New York.

    La France a été mardi le quatrième pays à franchir la barre des 10.000 morts officiellement comptabilisés comme causés par le virus, après l'Italie, l'Espagne et les Etats-Unis. On s'approche dans le monde des 100.000 morts, avec plus de 80.000 décès recensés mardi par l'AFP.

    Mais ce comptage, à partir de sources officielles, est en-dessous de la réalité, puisque de nombreux morts hors des hôpitaux ne sont ni testés, ni comptabilisés, par exemple aux Etats-Unis, où les règles varient d'une juridiction à une autre.

    Plus d'information ici

  • IPR

    Plus de 10.000 morts en France, le confinement encore resserré

    Face à l'épidémie de coronavirus qui a tué plus de 10.000 personnes dans l'Hexagone et mis à genoux l'économie, avec un salarié du privé sur quatre au chômage partiel, les Français sont plus que jamais appelés à respecter au maximum le confinement, entré dans sa quatrième semaine.

    La France a enregistré mardi un nouveau très lourd bilan quotidien dans les hôpitaux, avec 597 décès supplémentaires en 24 heures, soit un total de 7.091 depuis début mars. S'y ajoutent 3.237 morts recensés dans les Ehpad et établissements médico-sociaux, soit un total de 10.328 morts.

    Au total, 7.131 patients nécessitent des soins lourds en réanimation (4 à La Réunion).

    Ce chiffre continue à augmenter, "un indicateur que l'épidémie continue sa progression", a relevé le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon.

    Toutefois, avec les sorties, l'augmentation nette du nombre de patients en réanimation -indicateur très suivi par les professionnels car mesurant la pression sur le système de santé- est de moins en moins forte, avec un solde de +59 (contre +94 lundi et +140 dimanche).

    "Nous ne sommes pas encore au pic", a répété le N°2 du ministère de la Santé. "Nous ne sommes qu'à la phase ascendante même si elle ralentit un peu, donc aborder le déconfinement aujourd'hui n'a aucun sens", a-t-il insisté.

    "Le pire n'est pas derrière nous, pas du tout, on est au contraire dans une phase extrêmement périlleuse où il ne faudrait pas qu'on se trompe et qu'on commence à déconfiner et à faire n'importe quoi", a mis en garde de son côté sur CNews le Pr Philippe Juvin, chef des urgences de l'hôpital parisien Georges-Pompidou.

    Plus d'information ici

  • IPR

    Les attestations de déplacement sur smartphone sont disponibles

    Cliquez ici pour les télécharger

    Et voici le mode d'emploi

  • IPR

    Les attestations de déplacements sont à télécharger

    • Depuis ce lundi, les attestations de déplacement sur smartphone sont mises en place

    ATTENTION : on se déplace uniquement pour un motif impérieux

    Les attestations sont téléchargeables en cliquant ici

    Justificatif de déplacement professionnel

     

    Attestation de déplacement dérogatoire

    A noter que ces attestations sont aussi disponibles sur smartphone







     

  • IPR

    Bonjour La Réunion

    C'est le matin et le moment de prendre le départ pour une nouvelle journée de suivi de la crise sanitaire

    Rest zot kaz, rest ek nou

    Gayar zourné !

A propos

358 cas de covid-19 à La Réunion dont 4 en réanimation

9 nouveaux cas de coronavirus COVID-19 ont été confirmés par la préfecture et l'ARS ce mardi 7 avril soit au total 358 cas depuis l’apparition  du premier cas le 11 mars 2020. 330 cas ont fait l'objet d'investigations : 248 cas importés, 60 secondaires et 22 autochtones. Les cas importés représentent 73% des cas.

Par ailleurs, 4 patients sont en service de réanimation et 40 personnels soignants sont contaminés, dont 2 autochtones. Près de 2.250 personnes sont considérées comme des cas contact.

A noter également qu'un soignant a été testé positif en EHPAD ce mardi. Tous les personnels de l'établissement, considérés comme sujets contacts, ont été remplacés. Aucun autre soignant ou résident n'a été testés positif, "pour autant, au regard de la fragilité des personnes accueillies en EHPAD, et des risques de contagion en établissement, l’ARS s’est assurée de la mise en oeuvre, dès ce mercredi 08 avril 2020, d’un dépistage systématique de tous les personnels et résidents" a précisé l'ARS. "Le CHU diligentera une équipe de prélèvement pour des résultats attendus dans la journée du 8 avril 2020." Un soutien psychologique pour les résidents, leurs familles et les personnels va également être mis en place.

- Le nombre de cas ralentit à La Réunion -

La courbe de La Réunion, plutôt linéaire, semble montrer un nombre de cas quotidiens ralenti. L'île avait connu un pic inquiétant le 28 mars dernier avec 38 cas annoncés en une journée. Depuis le bilan est resté fluctuant avec un nombre de cas situé entre 20 et 30 malades. Le 1er avril a fait exception avec un nouveau dépassement de la barre des 30 : 34 cas ont été confirmés ce jour-là.

Depuis le nombre de cas se stabilise, on parle alors d'une "évolution en plateau" c'est-à-dire que la courbe réunionnaise s'aplatit. Ces derniers jours, la préfecture a annoncé 13 nouveaux cas, puis 10 nouveaux cas, seulement 5 nouveaux cas ce lundi 6 avril, et 9 nouveaux cas ce mardi. Attention cependant, plus que jamais il est nécessaire de rester dans cette bonne dynamiquue et de ne pas relâcher le confinement.

D'ailleurs à partir de ce mercredi 8 avril, une attestation est obligatoirement pour entrer sur le territoire français. Trois attestations différentes ont été mises en ligne sur le site du ministère : pour un voyage depuis l’étranger vers la France métropolitaine, pour un déplacement depuis l’étranger vers une collectivité d’Outre-mer, mais aussi pour un déplacement de la France métropolitaine vers les Outre-mer.

- Des mesures économiques en faveur des entreprises -

La situation est difficile pour les entreprises, l'Etat a donc mis en place des mesures économiques pour les soutenir. Le préfet Jacques Billant en compagnie des présidents du Conseil régional et du Conseil départemental ont rappelé ces mesures et annoncé de nouvelles aides péi.

Les mesures en question concernent : le dispositif de chômage partiel, le report des cotisations sociales et fiscales, le remboursement des prêts professionnels, le report des loyers ou encore la mise en place d'un fonds de solidarité.

La Région plus précisément a annoncé une aide allant jusqu'à 2.500 euros pour les entreprises qui ont un chiffre d'affaires inférieur à 500.000 euros. Didier Robert a également parlé d'une "avance sur trésorerie" de 10 millions d'euros "pour permettre aux entreprises de continuer à avancer". Pour l'ensemble des entreprises, un "fonds de rebond" est envisagé pour permettre aux entreprises "d'entrevoir de nouveaux investissements".

Le Département pour sa part a détaillé son pacte social et solidaire de 41,5 millions d'euros et a annoncé des mesures en faveur de l'agriculture, avec une commande de "près de 15.000 colis pour permettre aux producteurs d'écouler leur production".

Retrouvez nos lives précédents ici :

• notre live du 7 avril : Covid-19 : 9 nouveaux cas annoncés à La Réunion, soit 358 au total

• notre live du 6 avril : Covid-19 : 5 nouveaux cas confirmés, 349 au total

notre live du 5 avril : Covid-19 : 10 nouveaux cas confirmés à La Réunion, 344 au total

notre live du 4 avril : Covid-19 : 13 nouveaux cas confirmés, 334 au total

notre live du 3 avril : Covid-19 : 13 nouveaux cas confirmés, 321 en tout à La Réunion

• notre live du 2 avril : Covid-19 : 27 nouveaux cas confirmés, 308 cas en tout à La Réunion

Et tous nos lives et articles depuis le début de la crise sanitaires sont ici

   

4 Commentaire(s)

La vérité si je mens !, Posté
Satané virus ... De quoi s'inquiéter
Dominique, Posté
Grand mystère .....dans les EHPADS, dès le début, les visites ont été interdites, bien .
Parmi le personnel, bien protégés et bien suivis, pas de contaminés jusqu'a présent ....
Question : comment les résidents des EHPADS ont été contaminés et sont décédés ?
Jérome, Posté
Les EHPAS doivent absolument être protégées et isolées!!
Fabs, Posté
Bonjour,
Il y a un problème dans votre comptage, vous incluez les personnes guéries. Ce serait plus sympa de ne compter que les cas actifs, et non pas le cumul des personnes contaminées depuis le début.