Coronavirus :

Saint-André renforce son dispositif de désinfection


Publié / Actualisé
Conformément aux recommandations de l'OMS et du Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP), la ville de Saint-André renforce la désinfection de son mobilier urbain entamée le 27 mars 2020. Une montée en puissance de l'opération est programmée en augmentant les moyens humains (2 agriculteurs supplémentaires) et matériels (6 nouveaux atomiseurs thermiques pour les agents), afin que les fréquences de passages soient plus rapprochées. Nous publions le communiqué de Jean-Marie Virapoullé, adjoint au maire délégué à la Santé et médecin généraliste. (Photo mairie de Saint-André)
Conformément aux recommandations de l'OMS et du Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP), la ville de Saint-André renforce la désinfection de son mobilier urbain entamée le 27 mars 2020. Une montée en puissance de l'opération est programmée en augmentant les moyens humains (2 agriculteurs supplémentaires) et matériels (6 nouveaux atomiseurs thermiques pour les agents), afin que les fréquences de passages soient plus rapprochées. Nous publions le communiqué de Jean-Marie Virapoullé, adjoint au maire délégué à la Santé et médecin généraliste. (Photo mairie de Saint-André)

Conformément à l'avis du Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) qui " recommande la désinfection à une fréquence plus régulière du mobilier urbain ", la ville de Saint-André renforce son dispositif, mis en œuvre depuis le 27 Mars 2020. Cette action s'inspire des opérations engagées dans les pays d'Asie (Chine, Corée du Sud) qui sont en passe de gagner leurs combats contre le Coronavirus. Par ailleurs, chaque jour, la liste des grandes villes françaises engagées dans cette campagne de désinfection s'allonge : Nice, Cannes, Mulhouse, Marseille, Strasbourg et la dernière en date Lyon.

A la Réunion, après Saint-André qui est pionnière en la matière, d'autres collectivités ou SEM de transport (ville de Saint-Denis, Kar'Ouest, SEM Estival...) ont aussi démarré les opérations de désinfection de mobiliers urbains : bancs publics, abribus, poignées de portes des bâtiments...

Forte de son expérience menée avec les employés communaux et les agriculteurs, la Ville de Saint-André renforce ainsi son dispositif pour lutter contre la transmission indirecte du virus. Une montée en puissance est programmée notamment en augmentant les moyens humains et matériels afin que les fréquences de passages soient plus rapprochées : 1 par jour dans les espaces très fréquentés.

Deux agriculteurs supplémentaires équipés d'atomiseur à canon seront associés à l'opération. Puis la Ville met en service 6 nouveaux atomiseurs thermiques de 14L pour les agents communaux permettant de rendre autonome les équipes et de multiplier les zones de traitement simultanées. L'objectif est de détruire le virus qui pourrait être déposé sur les surfaces inertes comme le plastique, le métal, sources de contamination pour la population. Jusqu'à ce jour, les routes de la ville ne sont pas concernées par cette désinfection, et ne le seront pas, conformément l'avis du HCSP.

A noter enfin que l'efficacité de l'eau de javel utilisée par nos équipes pour détruire de l'intérieur le virus est confirmée par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et par l'Université Johns Hopkins - première université de recherche en médecine des Etats Unis à laquelle sont associés 39 lauréats du prix Nobel – qui a récemment rendu public un avis favorable et argumenté sur la question.

Nous avons une vision globale de l'action qui se traduit : d'une part, par les gestes barrières (mesures de confinement, port du masque, distanciation sociale) destinés à éviter la transmission inter-humaine du virus ; et d'autre part, par la prévention de la transmission indirecte de la maladie qui passe par cette opération de désinfection des mobiliers urbains.

Nous dénonçons toutes polémiques politiciennes sur ce sujet d'intérêt général qui mérite d'être traité avec sérieux. Et nous affirmons que la désinfection des espaces public est destinée à PROTEGER LA SANTÉ DE LA POPULATION ET A SAUVER DES VIES.

   

2 Commentaire(s)

Fée plaisir, Posté
Quand je vois que les grandes villes de France sont en train de le faire, je dis bravo à la première ville de l est pour sa clairvoyance, n en déplaise à ceux qui ne sont que dans la critique!
Éradication C, Posté
Les gens ont beau critiquer, j approuve cette belle initiative allant dans le sens de la protection de la santé des usagers. Vive l action réfléchie dans le sens de l équité et de la probité ! Ah bas l action passive et la critique facile au service des intérêts individuels !