[LIVE] 14 nouveaux cas à La Réunion, 376 au total :

Covid-19 : bientôt un premier centre d'hébergement pour les personnes contaminées


Publié / Actualisé
Le nombre de nouveaux cas de covid-19 continue de diminuer. 376 cas de covid-19 sont confirmés à l'heure actuelle avec 14 nouveaux cas annoncés ce jeudi 9 avril. Parmi les cas investigués, 25 sont qualifiés d'autochtones. Trois patients sont toujours en réanimation, 43 personnels soignants sont également contaminés dont un soignant en EHPAD. L'ensemble des résidents a été testé ce mercredi 8 avril pour sécuriser au mieux l'établissement. Les forces de l'ordre poursuivent les contrôles d'attestation de déplacement, une vaste opération de contrôle était d'ailleurs menée à l'Hermitage par les gendarmes ce mercredi. Le confinement quant à lui va être prolongé au-delà du 15 avril. Suivez notre live (Photo rb/www.ipreunion.com)
Le nombre de nouveaux cas de covid-19 continue de diminuer. 376 cas de covid-19 sont confirmés à l'heure actuelle avec 14 nouveaux cas annoncés ce jeudi 9 avril. Parmi les cas investigués, 25 sont qualifiés d'autochtones. Trois patients sont toujours en réanimation, 43 personnels soignants sont également contaminés dont un soignant en EHPAD. L'ensemble des résidents a été testé ce mercredi 8 avril pour sécuriser au mieux l'établissement. Les forces de l'ordre poursuivent les contrôles d'attestation de déplacement, une vaste opération de contrôle était d'ailleurs menée à l'Hermitage par les gendarmes ce mercredi. Le confinement quant à lui va être prolongé au-delà du 15 avril. Suivez notre live (Photo rb/www.ipreunion.com)

L'ARS fait le point en direct :

Ce qu'il faut retenir

• La Réunion compte 376 cas de covid-19 avec 14 nouveaux cas confirmés ce jeudi. 3 patients sont en réanimation

• Un premier centre d'hébergement covid est en réflexion pour accueillir les personnes contaminées qui n'ont pas besoin d'aller à l'hôpital mais dont le confinement à domicile est difficile

• Le confinement va être prolongé au-delà du 15 avril annonce l'Elysée, Emmanuel Macron s'exprimera lundi à la télévision à 22h heure de La Réunion

• Un soignant a été testé positif en EHPAD, tous les résidents ont été dépistés

• Une attestation est désormais obligatoire pour entrer sur le territoire français et voyager entre la Métropole et l'Outre-mer. Pour les déplacements internes, une attestation numérique est disponible

• Une vaste opération de contrôle a eu lieu sur le front de mer de l'Hermitage ce mercredi afin de vérifier les attestations des promeneurs

• Mayotte compte 186 cas en tout, 2 patients ont perdu la vie

• A Maurice 273 personnes sont contaminées. Sept personnes sont décédées depuis le début de l'épidémie

• La France compte 424 décès de plus en 24 heures, le bilan quotidien baisse légèrement

Dans le monde on recense plus d'1,4 million de cas et près de 86.000 morts. Le bilan aux Etats-Unis ne cesse de grimper et la situation au Royaume-Uni devient très préoccupante avec près de 1000 nouveaux cas en 24 heures, le premier ministre britannique Boris Johnson est d'ailleurs en soins intensifs

• Depuis ce lundi, les attestations de déplacement sur smartphone sont mises en place

  • IPR

    Ce live est à présent terminé. Merci d'être restés avec nous, merci d'être restés chez vous

    A demain pour un nouveau suivi en direct de la crise sanitaire

    Bonne soirée, prenez soin de vous

  • IPR

    Le bilan quotidien en France

    - 7.066 patients en grave en réanimation, très supérieur aux 5.000 places disponibles en France. 369 nouveaux patients ont été en réanimation ces dernières 24 heures. "On peut espérer un plateau mais c'est un plateau très haut" déclare Jérôme Salomon, directeur général de la Santé. On compte 42 patients en réanimation dans les Outre-mer.

    - Plus de 23.200 personnes sont guéries.

    - Au total, 31.415 cas confirmés ou possibles de covid-19 dans les EHPAD qui ont participé au recensement.

    - 8.044 décès en hôpital depuis le début, 82% ont plus de 70 ans, 17 décès à déplorer en Outre-mer.

    - 4.066 décès dans les EHPAD, pour les dernières 48 heures.

    - Depuis le début de l'épidémie, on compte 12.210 décès en France.

  • IPR

    Fermeture des magasins et centres commerciaux à 19h à compter du 10 avril

    Malgré les mesures de confinement applicables à La Réunion depuis le 16 mars, des regroupements de personnes consommant de l'alcool aux abords des magasins et des centres commerciaux et un usage détourné des autorisations dérogatoires de déplacement ont été constatés.

    Jacques Billant, préfet de La Réunion a décidé par arrêté du 9 avril, de la fermeture des magasins et des centres commerciaux chaque jour à partir de 19h à compter de ce vendredi 10 avril.

    Retrouvez ici le communiqué de la préfecture.

  • IPR

    La société Mascarin fait don à la CGPER de 450 litres de gel hydroalcoolique

    La société Mascarin a fait don de 450 litres de gel hydroalcoolique à la Confédération générale des planteurs et éleveurs de La Réunion (CGPER). Le syndicat assure qu'il distribuera du gel à ses adhérents sur les marchés de producteurs.

    Plus d'informations dans notre article

  • IPR

    Covid-19 : des supports en français, shimaoré et kibushi pour les Mahorais

    Dans cette crise sanitaire que nous traversons, c'est en respectant le confinement et les gestes barrières que nous luttons collectivement contre la propagation du virus. La communication est essentielle et pour sensibiliser tout particulièrement la communauté mahoraise où qu'elle soit, le Conseil Départemental de Mayotte à travers la Délégation de Mayotte à La Réunion a élaboré des supports (vidéos et fiches pratiques) en français, shimaoré et kibushi. les langues maternelles de Mayotte

    Ces supports ont été transmis aux partenaires institutionnels et associatifs et sont à la disposition de tous, sur la page Facebook de la Délégation de Mayotte à La Réunion.

    La solidarité et l’entraide – la musada en shimaoré – sont des valeurs essentielles de la société mahoraise. C’est pourquoi l’équipe de la Délégation de Mayotte à La Réunion, les fédérations et les associations oeuvrant dans tous les domaines sont mobilisés, ensemble, pour venir en aide aux aînés, aux familles dans le besoin et aux plus fragiles…

    En cette période de crise sanitaire due au Covid-19, le Conseil départemental de Mayotte saisi l’occasion pour témoigner son soutien et sa solidarité aux peuples de l’océan Indien.

    Lire l'article ici

  • IPR

    Le bureau de poste de Sainte-Suzanne ouvert les 10 et 14 avril pour les retraités

    La mairie de Sainte-Suzanne annonce, ce jeudi 9 avril 2020, que le bureau de poste ouvrira exceptionnellement ses portes le vendre 10 et le mardi 14 avril 2020, de 8h à 12h. L'accès aux services sera cependant exclusivement réserv aux personnes bénéficiaires de retraites. 

    Retrouvez le communiqué dans son intégralité ici.

  • IPR

    Ileva rappelle les bons gestes dans la gestion des déchets

    L'organisme de traitement des déchets Ileva se veut garant d'une continuité de ses services pendant la crise sanitaire, et demande l'effort de tous pour éviter que les déchets deviennent une source d'aggravation de la pandémie de coronavirus et de l'épidémie de dengue.

    Retrouvez le communiqué dans son intégralité ici.

  • IPR

    Saint-André renforce son dispositif de désinfection

     

    Conformément aux recommandations de l'OMS et du Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP), la ville de Saint-André renforce la désinfection de son mobilier urbain entamée le 27 mars 2020.

    Une montée en puissance de l'opération est programmée en augmentant les moyens humains (2 agriculteurs supplémentaires) et matériels (6 nouveaux atomiseurs thermiques pour les agents), afin que les fréquences de passages soient plus rapprochées.

    Nous publions le communiqué de Jean-Marie Virapoullé ici.

     

  • IPR

    La communication des communes touchées toujours inutile selon l'ARS

    Concernant la communication sur la répartition géographique des cas à La Réunion, l'ARS maintient que l'annonce des communes touchées reste inutile puisqu'aucun cluster n'est observé à La Réunion.

    Martine Ladoucette indique qu'en Métropole, ce sont les départements qui sont recensés, les communes ne sont citées qu'en cas d'apparition d'un cluster.

    L'interdiction des reportages en CHU, elle, est justifiée pour "respecter l'intimité" des personnes hospitalisées.

  • IPR

    Nouvelles arrivées de masques

    La nouvelle livraison nationale doit arriver la semaine prochaine.

    Cardiologues, radiologues et pneumologues ont été approvisionnés.

    Les commandes de la Région et du Département sont indépendantes de l'ARS, qui ne connaît pas la date de livraison. La gestion de ces masques sera donnée à l'ARS, "ce qui nous permettra d'être beaucoup plus généreux".

  • IPR

    Le paracétamol délivré sur ordonnance

    Attention à ne pas utiliser d'anti-inflammatoires mais du paracétamol, prescrit par le médecin ou le personnel hospitalier.

    "Toutes les personnes qui ne sont pas atteintes peuvent en utiliser mais en quantité limitée, le gouvernement a pris des dispositions pour ne plus l'utiliser librement". Il est désormais délivré sur ordonnance.

  • IPR

    De nouvelles unités pour les résidents co-exposés en EHPAD

    Si un premier résident est contaminé dans un établissement, il doit être "le mieux possible protégé des autres et réciproquement" ainsi il faut être en moyen de sortir les résidents co-exposés "soit à l'hôpital si leur état nécessite une hospitalisation soit dans des nouvelles unités auxquelles nous réfléchissons actuellement".

    L'une pourrait être dans l'ouest, dans l'ancien hôpital Gabriel Martin, une dans le sud à Bois d'Olives et une dans l'est au village troisième âge.

  • IPR

    Davantage de dépistages dans les EHPAD

    L'ARS a mis l'accent sur la distribution des masques chirurgicaux dans les EHPAD.

    "Nous voulons procéder à du dépistage massif dans ces EHPAD dès lors qu'un personnel présente des signes évocateurs de la maladie" déclare Martine Ladoucette. "Nous organisons le renfort en personnel de ces EHPAD, qui va s'ajouter au personnel travaillant habituellement dans ces établissements".

    Exemple avec l'EHPAD concerné par la soignante contaminée : les personnels co-exposés ne travaillent plus au contact des résidents et ont tous été remplacés.

    Un médecin gériatre doit aussi être présent ou joignable à tout moment pour répondre aux questions des résidents en EHPAD. "Nous devons aussi pouvoir compter à tout moment sur un infirmier" ajoute la directrice de l'ARS.

     

     

  • IPR

    Un premier centre d'hébergement covid

    La préfecture, l'ARS et le Département veulent mettre en place "un premier centre d'hébergement covid" pour proposer aux personnes contaminées dont le domicile n'est pas approprié de rejoindre ce centre et être suivies par leur médecin.

    Ceka devrait être mis en place d'ici quinze jours au maximum.

  • IPR

    L'ARS soutient les projets de centres ambulatoires covid

    Plus de 80% des personnes contaminées à La Réunion subissent des formes "légères de la maladie" indique Martine Ladoucette. Dans ce cas, pas d'hospitalisation mais des soins à domicile : "les médecins traitants sont en première ligne dans cette mission" note la directrice de l'ARS. Ils travaillent "main dans la main" avec les infectiologues du CHU.

    Il est actuellement possible de réorganiser les cabinets médicaux pour dissocier les cas possibles de covid-19 des autres patients. Mais certains médecns considèrent qu'il vaut mieux dédier des centres ambulatoires et l'ARS soutient ces projets.

    Il n'est pas question pour l'ARS de distribuer des masques FFP2 dans ces centres mais bien des masques chirurgicaux "le bon niveau de protection" si le patient et le soignant le portent tous les deux.

     

  • IPR

    Un dépistage élargi sur les personnes asymptomatiques

    "Nous voulons élargir les indications de dépistage" ajoute la directrice de l'ARS. Sur 700 prélèvements journaliers, le résultat était de 2% de contamination.

    En utilisant le dépistage à bon escient, l'ARS veut travailler sur "des personnes qui ne présentent pas de symptômes". Un travail est en cours avec chercheurs et cliniciens.

    A ce jour, 2.512 dépistages ont été réalisés au CHU nord, 1.654 par les laboratoires.

  • IPR

    Une "situation plateau" : ralentissement du bilan quotidien des cas à La Réunion

    "Nous assistons à un plateau" dans le bilan des cas, évoque Martine Ladoucette.

    Cela est lié au nombre très réduit d'arrivées de Métropole.

  • IPR

    Soignante contaminée en EHPAD : les analyses en cours

    Une aide-soignante travaillant dans un EHPAD a été contaminée covid et pourtant a travaillé 2 nuits tout en étant contaminée. Depuis 24 heures l'ARS procède à un dépistage très large des résidents et personnels.

    Les analyses sont encore en cours au CHU. Les résultats partiels sont tous négatifs, aucune personne n'est considérée comme contaminée.

     

  • IPR

    199 personnes guéries, selon le CHU

    Sur les 376 cas, 199 sont considérées comme guéries par les infectiologues du CHU.

    Seules 3 personnes hospitalisées en réanimation, le maximum a été de 6.

    Aucun décès à signaler.

  • IPR

    14 nouveaux cas confirmés à La Réunion, 376 au total

    La préfecture et l'Agence Régionale de Santé confirment 14 nouveaux cas de coronavirus COVID-19 à La Réunion, ce jeudi 9 avril à 15h00, soit au total 376 cas depuis l’apparition du premier cas le 11 mars 2020.

    348 cas ont été investigués à cette heure par l’ARS et Santé publique France.

    - Bilan des cas investigués -

    En concertation avec Santé Publique France, le nombre de cas dit « autochtones » est dorénavant aligné sur la définition de Santé Publique France. Les précédentes catégories jusqu’à présent définies comme « Cas de transmission locale (en lien direct ou indirect avec un cas importé) » et « Cas autochtones (sans lien direct ou indirect avec un cas importé) » deviennent «Cas autochtones secondaires (en lien direct avec un cas importé) » et « Cas autochtones  (en lien indirect ou sans lien avec un cas importé) »

    Les chiffres du jour selon la nouvelle classification :

    • Cas importés  (personnes qui ont contracté la maladie en dehors du territoire) : 260
    • Cas autochtones secondaires  (personnes ayant un lien direct avec des cas importés) : 63
    • Cas autochtones (personnes ayant un lien indirect ou n’ayant aucun lien avec un cas importé) : 25
    • Nombre total de cas investigués : 339

    Les cas importés représentent 75 % des cas.

    - Situation sanitaire -

    Cas hospitalisés hors service de réanimation : 33
    Cas hospitalisés en service de réanimation : 3

    - Tranches d’âge des cas investigués -

    • 0 à 14 ans : 6,8% (23 cas)

    • 15 à 44 ans : 42,2%

    • 45 à 64 ans : 39,8%

    • 64 à 74 ans : 8%

    • Plus de 75 ans : 3,8%

    - Personnel soignant ayant contracté la maladie -

    Personnel soignant ayant contracté la maladie hors du territoire : 33
    Personnel soignant ayant un lien direct ou indirect avec les cas importés : 6
    Personnel soignant sans lien direct ou indirect avec des cas importés (autochtone) : 4
    Total personnel soignant identifié : 43

    Un soignant d’un EHPAD a été confirmé positif au Covid-19 le 7 avril 2020. Les tests sur l’ensemble des personnels et résidents de l’établissement sont en cours ce jour.

    Les personnels « sujets contacts » et le soignant confirmé sont remplacés depuis mardi, au titre des mesures renforcées de protection.

    - Localisation des cas -

    Une carte de localisation des cas a été publiée depuis dimanche dans plusieurs médias.

    Il s’agit d’une information issue d’une synthèse quotidienne réalisée depuis quelques jours par Santé publique France et à destination d’une liste restreinte de professionnels de santé collaborant avec Santé Publique France dans le cadre de la surveillance épidémiologique.

    Ce document n'avait pas vocation à être diffusé au public.

    Il convient d’interpréter cette carte avec la plus grande prudence, raison pour laquelle ce type d’information n’avait pas été publié jusqu’à présent, car cette carte représente les communes de résidence des cas confirmés mais ne reflète en aucun cas des zones d’exposition à risque.

    En effet, la majorité des cas identifiés à ce jour à La Réunion étant des cas importés (de métropole ou d’ailleurs), et en l’absence pour l’instant de zones de transmission du virus clairement identifiées sur le territoire, les communes de résidence des cas ne peuvent être considérées comme des zones plus à risque que d’autres, et l'effort sur les gestes barrières doit donc être maintenu avec le même engagement en tout point de l'île.

    Des publications à venir de Santé Publique France devrait apporter plus de précisions sur la répartition géographique de la situation épidémiologique avec toujours la même vigilance d’interprétation tant que la circulation du virus sur le territoire n’est pas caractérisée.

    28 cas sont toujours en cours d’investigation

    Tous les cas confirmés font l’objet de l’identification de toutes les personnes ayant été en contact avec ces malades (entourage familial, professionnel, passagers proches dans les avions…).

    Toutes ces personnes « contact » sont appelées individuellement par la cellule de suivi de l’ARS en collaboration avec Santé publique France. Leur état de santé est évalué à cette occasion. Il leur est reprécisé au cours de l’entretien l’importance du respect d’un isolement strict, de la surveillance quotidienne de leur état de santé (avec prise de température) et d’appeler immédiatement le 15 en cas d’apparition de symptômes.

    A ce jour, près de 2 440 personnes ont été identifiées dans le cadre du contact-tracing organisé par l’ARS.

  • IPR

    Cyrille Melchior fait le point avec les acteurs de la protection de l'enfance

    Le président du conseil départemental Cyrille Melchior s'est entretenu, ce jeudi 9 avril 2020, avec les gestionnaires des établissements sociaux et médico-sociaux pour à propos des conditions d'accueil des enfants pendant la crise sanitaire, et des premières mesures du Pacte de solidarité.

    "L’objectif de cette discussion était de faire le point sur le fonctionnement et les conditions d’accueils en cette période de confinement et de témoigner du soutien de la Collectivité au travers de mesures déployées dans le Pacte de Solidarité et de l’Urgence sociale. 

    Le Président a ainsi rappelé la mise en place d’une prime exceptionnelle accordée à l’ensemble des salariés intervenant dans ces établissements et services médico sociaux et qui se mobilisent pour mener leur mission d’accueil et d’accompagnement des enfants confiés à l’ASE. Une subvention de 170 € mensuels est ainsi accordée et décomposée comme suit : 100 € pour les salariés en tant que prime de soutien à leur investissement et 70 € versés aux associations / employeurs pour l’achat de kits d’équipement de protection."

    Retrouvez l'intégralité du communiqué ici.

  • IPR

    Ré-ouverture de certaines déchetteries de la Cinor

    A la demande des services de l'Etat,  la Cinor ouvre à nouveau certaines déchetteries de son territoire pour permettre aux particuliers et aux artisans d'évacuer correctement leurs déchets pendant la période de confinement.

    Toutes les conditions à consulter par ici.

  • IPR

    Le marché forain à La Ravine Saint-Leu ouvert ce samedi

    Afin de permettre aux Saint-Leusiens de se fournir en produits frais, la Ville de Saint-Leu renouvelle son marché forain à La Ravine Saint-Leu ce samedi 11 avril 2020 de 7 heures à 13 heures.

    Samedi dernier, 40 forains répartis sur 38 stands étaient présents pour accueillir les clients. L’organisation a été saluée par tous ; vendeurs, particuliers et services municipaux.

    Les mesures prises ont été respectées et sont donc reconduites ce samedi 11 avril 2020 sur le site de La Ravine où une quarantaine de forains sont de nouveau attendus. Plusieurs d’entre eux ont déjà réservé leurs emplacements.

    L’entrée se fera par le portail Sud et la sortie par le portail Nord du site afin d’éviter les contacts entre usagers. Des agents de sécurité privé procèderont à un filtrage de manière à ne laisser entrer que 50 personnes en simultanée.

    Plus d'informations ici

     

  • IPR

    Mayotte : deux nouveaux cas confirmés, soit 186 au total. 38 patients officiellement guéris

    • 15 patients sont actuellement hospitalisés au CHM dont 4 dans le service de réanimation
    • 2 décès sont à déplorer chez des personnes dont l’état de santé était extrêmement fragile

  • IPR

    Médecins du monde prodigue une formation aux gestes barrières au Port. Suivez le live de notre journaliste sur place :

  • IPR

    Le Port : une épicerie fermée administrativement pour non-respect des mesures de confinement

    Ce jeudi matin 9 avril 2020, la police est intervenue à la Rivière des galets (Le Port) dans une épicerie ne respectant pas les mesures de confinement. Les forces de l'ordre ont indiqué que le propriétaire continuait à vendre de l'alcool tard le soir, malgré l'arrêté préfectoral interdisant la vente de boissons alcoolisées après 17 heures. Par ailleurs, le propriétaire laissait les clients consommer sur place, chose qu'il n'est pas autorisé à faire non plus. Il s'est donc vu notifié d'une fermeture administrative d'une semaine

    Une dizaine de policiers ont été mobilisés pour cette intervention, qui s'est "très bien déroulée" d'après l'adjoint au commandant du Port. "Le propriétaire a compris qu'il était en tord" a-t-il précisé. Le propriétaire en question a de son côté admit sa faute, mais "garde le sourire, cela ne sert à rien de s'énerver en ces temps qui courrent" a-t-il déclaré à Imaz Press.

    Seul bémol pour ce commerçant : il s'était rendu ce mercredi au marché de gros de Saint-Pierre pour se ravitailler, et avait acheté pour 2.300 euros de marchandises. Il a donc entre 700 et 800 kg de fruits et légumes en stock, qu'il ne pourra pas écouler. "J'espère pouvoir trouver une solution" a indiqué le commerçant.

    Ce dernier est convoqué au commissariat du Port pour s'expliquer devant les forces de l'ordre. Il espère pouvoir trouver une solution pour écouler ses stocks. Une fois la boutique rouverte, la police a indiqué que des contrôles réguliers seront effectués pour s'assurer que le propriétaire respectent cette fois-ci les mesures mises en place.

    Lire l'article ici

  • IPR

    Police nationale : opération de contrôle au marché forain du Port

    Ce mercredi 8 avril 2020, une vaste opération de contrôle d'attestations dérogatoires a été menée par la police nationale au marché forain du Port, qui se déroule actuellement à la halle des manifestations. 740 clients et 40 forains ont été contrôlés. A l'issue de l'opération, seule une personne, qui ne possédait pas son attestation de sortie, a été verbalisée

    En savoir plus ici

  • IPR

    Les Seychelles en confinement pour trois semaines

    Depuis ce jeudi 9 avril 2020 les Seychellois sont placés en confinement pour une période de 3 semaines. Il leur est interdit de se déplacer sauf pour aller faire des courses. Toutes les entreprises qui ne sont pas essentielles ont reçu l'ordre de fermées . Même profiter de la plage en cette fin d'été n'est plus  permis. Toutes les célébrations religieuses pour la semaine sainte ont été interdites. Les policiers ont été mobilisés pour faire respecter ces dispositions

    Jusqu’à maintenant, le pays avait réussi à contenir les cas de Covid-19 en plaçant toutes les personnes qui entraient dans le pays en quarantaine. Mais lundi, alors que l’on pensait avoir la situation sous contrôle un nouveau cas, a été confirmé par le service de santé.

    Il s’agit d’une personne qui travaille à l’aéroport des Seychelles et qui était en contact direct avec les voyageurs. Pour les responsables de la santé, il s’agit d’une contamination
    inexpliquée, car l’aéroport des Seychelles est fermé depuis plusieurs jours, et les personnes qui rentrent dans le pays partent directement en quarantaine.

    Après avoir reconstitué le parcours de ce 11e cas, qui a été en contact avec plusieurs personnes pendant sa période d’incubation, le département de la santé a décidé de mettre le pays en confinement.

    L'article du correspondant d'Imaz Press aux Seychelles est à lire par ici

  • IPR

    Non-désinfection des voiries : une recommandation du Haut conseil de sécurité de la santé publique

    Dans le cadre de la lutte contre la pandémie du Covid-19, des pays ou des villes procèdent à un nettoyage avec utilisation de produit désinfectant dans l'espace public.

    Pour répondre à la question sur l'opportunité de telles mesures, le HCSP a étudié les expériences internationales et la littérature scientifique ; il a réalisé une analyse relative au risque de contamination de la population par les espaces publics (voirie et mobilier urbain) ainsi qu'au risque lié à l'utilisation de produits détergents et désinfectants sur l'écosystème et l'environnement urbain.

    Le HCSP conclue de ne pas mettre en oeuvre une politique de nettoyage spécifique ou de désinfection de la voirie, du fait de l'absence d'argument scientifique de l'efficacité d'une telle mesure sur la prévention de la transmission du SARS-CoV-2.

    Plus de détails par ici.

  • IPR

    Le confinement va être prolongé dans une France en récession

    Déjà prolongé une fois jusqu'au 15 avril, le confinement va se poursuivre au delà de cette date et le président Emmanuel Macron s'adressera lundi soir aux Français pour présenter ses décisions concernant la lutte contre l'épidémie durant les prochaines semaines, a indiqué l’Élysée.

    La présidence n'a pas précisé la durée de cette nouvelle prolongation, dont l'annonce était attendue.

    Le chef de l'Etat devrait également aborder la situation économique et sociale, alors que l'épidémie, qui a mis à l'arrêt une bonne partie des activités du pays, a déjà précipité la France dans une récession historique. La Banque de France a en effet estimé mercredi que le PIB s'était effondré de 6% de janvier à mars, soit la pire performance trimestrielle depuis 1945.

    L'activité générale a notamment été inférieure d'environ un tiers (-32%) à la normale sur les quinze derniers jours de mars.

    "L'impact (économique) sera considérable, il est encore beaucoup trop tôt pour l'apprécier" totalement, a mis en garde mercredi après-midi le Premier ministre Edouard Philippe devant le Sénat.

    Plus d'informations ici

  • IPR

    Dramatique bilan provisoire dans le monde

    Dans le monde on recense plus d'1,4 million de cas et près de 86.000 morts.

    Avec plus de 400.000 de contaminations, les Etats-Unis ne cessent de voir se propager la pandémie, dans un monde qui souffre déjà des premiers symptômes d'une grave récession économique.
    Autre record américain tragique: pour la deuxième journée consécutive, le pays a enregistré près de 2.000 morts liées au Covid-19, le pire bilan quotidien dans le monde depuis le début de la pandémie.

    Plus d'informations ici

  • IPR

    En France 10.869 personnes sont déjà mortes du covid-19

    La France a enregistré mercredi un nouveau très lourd bilan quotidien dans les hôpitaux, avec 541 décès supplémentaires en 24 heures, soit un total de 7.632 depuis début mars. S'y ajoutent 3.237 morts déjà recensés dans les Ehpad et établissements médico-sociaux (qui n'ont pu mettre à jour leurs chiffres mercredi en raison d'un "problème technique"), soit un total de 10.869 décès.

    Au total, 7.148 patients gravement atteints sont en réanimation (4 à La Réunion), "un record absolu en France", signe que l'épidémie "est toujours très active" a relevé le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon.

    Toutefois, avec les sorties, l'augmentation nette du nombre de patients en réanimation est de moins en moins forte, avec un solde de +17 mercredi.

    "C'est une situation exceptionnelle qui s'inscrit durablement dans le temps", a encore répété le N°2 du ministère de la Santé. "Sauvez des vies, évitez des drames humains, restez s'il vous plait chez vous!"

    Plus d'informations ici

  • IPR

    Les attestations de déplacement sur smartphone sont disponibles

    Cliquez ici pour les télécharger

    Et voici le mode d'emploi

  • IPR

    Les attestations de déplacements sont à télécharger

    • Depuis ce lundi, les attestations de déplacement sur smartphone sont mises en place

    ATTENTION : on se déplace uniquement pour un motif impérieux

    Les attestations sont téléchargeables en cliquant ici

    Justificatif de déplacement professionnel

     

    Attestation de déplacement dérogatoire

    A noter que ces attestations sont aussi disponibles sur smartphone









     

  • IPR

    Le bilan de mercredi soir

    • La Réunion compte 362 cas de covid-19 avec 4 nouveaux cas confirmés ce mercredi. 4 patients sont en réanimation

    • Mayotte compte 184 cas en tout, 2 patients ont perdu la vie

    • A Maurice 273 personnes sont contaminées. Sept personnes sont décédées depuis le début de l'épidémie

    • En France 10.869 personnes sont déjà mortes du covid-19, avec au moins  541 décès supplémentaires en 24 heures

    Dans le monde on recense plus d'1,4 million de cas et près de 86.000 morts. Le bilan aux Etats-Unis ne cesse de grimper et la situation au Royaume-Uni devient très préoccupante avec près de 1000 nouveaux cas en 24 heures, le premier ministre britannique Boris Johnson est d'ailleurs en soins intensifs

     

  • IPR

    Bonjour La Réunion

    C'est le moment de prendre le départ pour une nouvelle journée de suivi de la crise sanitaire

    Rest zot kaz, rest ek nou

    Gayar zourné zot toute !

A propos

362 cas de covid-19 à La Réunion, un bilan quotidien au ralenti

Quatre nouveaux cas ont été confirmés à La Réunion ce mercredi 8 avril pour 362 cas avérés au total sur l'île. 339 cas ont été investigués : on compte 254 cas importés, 62 cas secondaires et 23 cas autochtones, ce dernier chiffre augmente donc d'un seul patient.

Quatre patients sont toujours hospitalisés en réanimation. 41 personnels soignants sont contaminés dont une soignante en EHPAD. Près de 2.300 personnes sont considérées comme sujets contact et font l'objet d'une surveillance accrue.

- Une soignante testée positive en EHPAD -

Ce fut l'information centrale de la fin de soirée du mardi 7 avril et de la journée du mercredi. "Un cas de covid-19 a été confirmé ce mardi après-midi" a déclaré déclare Sandrine Noah, directrice territoriale de la Croix-Rouge à Imaz Press. L'EHPAD en question, situé à Saint-Denis, est géré par la Croix-Rouge. Celle-ci a assuré qu'une fois la personne testée, l'ARS a été immédiatement avertie. "Toutes les mesures de sécurité inhérentes à la confirmation de ce cas ont été prises" a-t-elle ajouté.

"Tout le personnel en contact avec la soignante a été immédiatement isolé des 78 résidents que compte l'EHPAD" a-t-elle continué. Tous les résidents et les familles de ces derniers ont été prévenus de la situation. "Tout le monde a salué l'effort de transparence et de communication qui a été fait par nos services" a-t-elle conclu. La totalité des résidents a été testée dans la journéepour vérifier leur état de santé par l'ARS. Le personnel en contact avec la soignante le sera aussi.

- Déjà 23 jours de confinement -

Le confinement se poursuit et il ira au-delà du 15 avril, a communiqué l'Elysée ce mercredi 8 avril dans la soirée. Le président Emmanuel Macron fera une allocution télévisée ce lundi 13 avril à 22h heure de La Réunion pour donner plus de détails sur les nouvelles mesures à mettre en place dans la lutte contre l'épidémie de covid-19.

et les contrôles des déplacements des Réunionnais.e.s aussi. Depuis dimanche, de nombreuses personnes ont été verbalisées sur la plage de l'Hermitage, c'est pourquoi les gendarmes ont mené une vaste opération de contrôles afin de vérifier les attestations des promeneurs. Se poser sur la plage n'est pas considéré comme une activité physique et sportive. Au début du live de notre journaliste sur place dans la soirée de ce mercredi, deux personnes se sont enfuies et ont été prises en chasse par les gendarmes.

Rappelons que l'amende en cas de non respect du confinement est de 135 euros, et de 200 euros en cas de récidive dans les quinze jours. Depuis ce lundi des attestations numériques sont également disponibles.

Sur le plan du confinement, les Seychelles emboîtent le pas aux autres territoires de la zone océan Indien en se mettant en confinement. De nouvelles mesures ont été annoncées ce mardi 7 avril par le département de la Santé seychellois pour "prévenir la propagation de COVID-19". Un nouveau cas de contamination locale a été confirmé ce lundi 6 avril, poussant le gouvernement à annoncer un passage au confinement. 11 cas sont confirmés en tout dans l'archipel. Les déplacements et trajets sont soumis à des restrictions, les commerces "non essentiels" sont fermés et les travailleurs sont appelés à rester chez eux. Les mesures de confinement sont entrées en vigueur ce jeudi matin dès minuit.

Retrouvez nos lives précédents ici :

• notre live du 8 avril : Confinement : vaste opération de contrôle sur le front de mer de l'Hermitage

• notre live du 7 avril : Covid-19 : 9 nouveaux cas annoncés à La Réunion, soit 358 au total

• notre live du 6 avril : Covid-19 : 5 nouveaux cas confirmés, 349 au total

notre live du 5 avril : Covid-19 : 10 nouveaux cas confirmés à La Réunion, 344 au total

notre live du 4 avril : Covid-19 : 13 nouveaux cas confirmés, 334 au total

notre live du 3 avril : Covid-19 : 13 nouveaux cas confirmés, 321 en tout à La Réunion

Et tous nos lives et articles depuis le début de la crise sanitaires sont ici

   

6 Commentaire(s)

Oliv, Posté
Impossible d'avoir des chiffres aussi précis. Et vous voulez savoir pourquoi ? Parce que la Chine ment déjà, on est loin des 3000 morts annoncés là-bas, en réalité c'est 60 000... https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/quand-la-toussaint-chinoise-revele-le-nombre-reel-de-morts-6800383
Enfin, les ehpad, en France en tout cas, mentent tout autant... Certains établissements ont tenté de cacher les cadavres... On en est là quand même...
"Il est établi que le nombre de morts dépasse actuellement celui de l'épidémie de 2003 avec près de 100 000 décès dans le monde." https://www.kumulusvape.fr/content/295-coronavirus-vape
100 000 donc sans compter ce que l'on nous cache.
Un citoyen fatigué, Posté
Au début du mois de mars quand on préconisait la fermeture de l'aéroport, le veilleur sanitaire de l'île nous disait que ce n'était pas nécessaire avec un cynisme caractéristique. Aujourd'hui on voit bien que cette mesure a ses effets. Et si on l'avait fait depuis le début? Comment voulez-vous qu'on fasse encore confiance en ces incapables qui ont contribués au marasme économique dans lequel nous nous trouvons actuellement. Dans l'avenir, il nous faudra un comité de pilotage qui sache analyser le passé (confère la crise du Chikungunya) pour pouvoir prendre des décisions pour la sécurité de tout le monde et à tous les niveaux et inclure un peu plus d'acteurs locaux et connaissant les réalités de l'île et non des bureaucrates et technocrates.
KUNTA KINTé, Posté
Ladoucette , encore ?
J'ai honte quand elle ouvre sa bouche .
Fabs, Posté
362 cas depuis le début de l'épidémie, dont 40 qui sont guéris, ce qui fait 322 cas actifs. Ce serait bien de rappeler que la plupart des gens guérissent.
Est-ce que la Réunion suivra le même rythme que la métropole pour le déconfinement ? Depuis le début, l'évolution de l'épidémie n'est pas la même sur l'île.
Volcan974, Posté
Ces chiffres sont-ils bien réels ? Il semblerait qu il y ait de nombreux cas qui ne sont pas comptabilisés à priori les morts du Covid-19 ont commencé à partir du 1er mars 2020 avant point selon le ministère de la santé en parallèle il y avait des masques avant le 1er mars après il n y avait pratiquement plus
Jérome, Posté
Dès le départ, on connaissait la durée minimum à savoir 6 semaines de ce confinement, on navigue à vue et nous ne savont pas ou on va...