Des centres d'hébergements bientôt en place :

Covid-19 : "les passagers sortant de quatorzaine seront testés" a annoncé Annick Girardin


Publié / Actualisé
Ce vendredi 10 avril 2020, la ministre des Outre-mer Annick Girardin s'est exprimée sur la situation épidémique dans les territoires ultra-marins. Elle a présenté les conclusions du Conseil scientifique COVID-19 pour les territoires d'outre-mer, qui préconise que les passagers sortant de quatorzaine soient testés, et que toutes les personnes symptomatiques soient testées et isolées si besoin en centre d'hébergement. Des dispositifs qui vont être mis en place. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Ce vendredi 10 avril 2020, la ministre des Outre-mer Annick Girardin s'est exprimée sur la situation épidémique dans les territoires ultra-marins. Elle a présenté les conclusions du Conseil scientifique COVID-19 pour les territoires d'outre-mer, qui préconise que les passagers sortant de quatorzaine soient testés, et que toutes les personnes symptomatiques soient testées et isolées si besoin en centre d'hébergement. Des dispositifs qui vont être mis en place. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

La ministre a par ailleurs annoncé qu'un suivi strict des cas contacts serait mis en place, afin d'assurer la non-propagation du covid-19 dans les territoires ultra-marins. "Nous avons eu de l'avance sur la métropole, qui a vu ses premiers cas arriver quelques semaines plus tôt qu'en Outre-mer. Il faut garder cette avance" a-t-elle déclaré.

Quatre nouveaux automates vont donc être mis à disposition des Outre-mer, afin d'accélerer les dépistages. Une structure extrahospitalière va aussi être mise en place à Mayotte, où la situation sanitaire est pour le coup préoccupante. A l'heure actuelle, deux personnes sont décédées, et l'île ne dispose pas des structures nécessaires pour une prise en charge massive de malades.

A La Réunion, les hôpitaux disposaient de 51 lits en réanimation avant l'épidémie. Aujourd'hui, elle en compte désormais 80. "Nous pouvons aller jusqu'à 176 lits si besoin" a précisé la ministre. Elle a par ailleurs souligné qu'en l'état, "nous sommes loin d'arriver à saturation de nos hôpitaux (ultra-marins ; ndlr)".

Elle a par ailleurs affirmé que les approvisionnements en matériel sanitaire dans les Outre-mer allaient continuer pour assurer les besoins en masque, oxygène, et gel des populations ultra-marines.

A noter que ce vendredi, 141 personnes étaient hospitalisées dans les Outre-mer.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !