[LIVE] Plus de 20.000 morts et près de 6% de la population contaminée en France :

Covid-129 : 2 nouveaux cas confirmés à La Réunion, 410 au total


Publié / Actualisé
Ce mardi, deux nouveaux cas de covid-19 ont été annoncé à La Réunion. Le bilan est de 410 cas depuis le début de l'épidémie, parmi eux, 238 guéris selon les décomptes des infectiologues. Deux personnes sont toujours au service de réanimation. Par ailleurs, aucun autre sans-abri testé au centre d'hébergement touché par une personne contaminée n'a été testé positif. Si certains pays ont commencé à appliquer un déconfinement progressif, le confinement reste de mise en France. A La Réunion, plus de 10.000 demandes d'activité partielle ont d'ailleurs été enregistrées. La commune de Cilaos, elle, a décidé d'un retour à la normale dans ses services dès cette semaine. En France, le cap des 20.000 morts du covid a été franchi et selon l'Institut Pasteur près de 6% de la population française aura été touchée par le virus d'ici le 11 mai. Suivez notre live (Photo rb/www.ipreunion.com)
Ce mardi, deux nouveaux cas de covid-19 ont été annoncé à La Réunion. Le bilan est de 410 cas depuis le début de l'épidémie, parmi eux, 238 guéris selon les décomptes des infectiologues. Deux personnes sont toujours au service de réanimation. Par ailleurs, aucun autre sans-abri testé au centre d'hébergement touché par une personne contaminée n'a été testé positif. Si certains pays ont commencé à appliquer un déconfinement progressif, le confinement reste de mise en France. A La Réunion, plus de 10.000 demandes d'activité partielle ont d'ailleurs été enregistrées. La commune de Cilaos, elle, a décidé d'un retour à la normale dans ses services dès cette semaine. En France, le cap des 20.000 morts du covid a été franchi et selon l'Institut Pasteur près de 6% de la population française aura été touchée par le virus d'ici le 11 mai. Suivez notre live (Photo rb/www.ipreunion.com)

Ce qu'il faut retenir

• La Réunion compte 410 cas de covid-19, deux nouveaux cas ont été annoncés ce mardi, 2 patients restent au service de réanimation.

• Selon l'Institut Pasteur, près de 6% de la population française aura été contaminée au 11 mai. Une immunité insuffisante pour éviter une seconde vague épidémique, ce qui demandera donc de redoubler d'efforts et de vigilance lors du déconfinement.

• Sur l'île, plus de 10.000 demandes d'activité partielle ont été enregistrées.

• La commune de Cilaos a choisi le retour au travail de l'ensemble de ses employés, malgré le confinement en cours.

• Mayotte compte 311 cas en tout, et 4 personnes sont décédées.

• A Maurice, 3 nouveaux cas ont été recensés après 5 jours sans nouveau patient. Ce lundi, aucun cas n'a été confirmé, le bilan est donc toujours de 328 cas enregistrés depuis le début et 9 décès en tout. Le gouvernement vise un déconfinement progressif le 4 mai prochain.

• En France, la barre des 20.000 morts a été franchie, avec 12.513 décès à l'hôpital et 7.752 en EHPAD.

Dans le monde, plus de 2,4 millions de personnes ont été contaminées par le virus. On compte désormais plus de 168.000 morts du covid.

• Les attestations de déplacement sur smartphone sont disponibles en ligne

  • IPR

    C'est la fin de ce live, merci de l'avoir suivi

    Rendez-vous demain pour de nouvelles infos sur le covid-19 et la situation sanitaire à La Réunion.

  • IPR

    531 nouveaux décès en France dans les dernières 24 heures

    Le bilan monte donc à 20.796 morts depuis le début de l'épidémie en France.

  • IPR

    Fret aérien et continuité territoriale : la FEDOM tire la sonnette d'alarme

    Dans un courrier daté du 27 mars adressé à la Ministre des Outre-mer et au Secrétaire d'Etat chargé des Transports, le Président de la FEDOM, Jean Pierre PHILIBERT, leur avait fait part de sa vive inquiétude sur la situation particulièrement difficile du transport entre l'hexagone et les Outre-mer et notamment sur les risques de rupture des chaînes d'approvisionnement compte tenu de la crise sanitaire sans précédent que nous traversons.

    La tribune de la FEDOM à retrouver par ici.

  • IPR

    La ville de Saint-André attribue des tablettes tactiles aux familles non équipées

    Pour maintenir le rythme scolaire de façon équitable entre tous les élèves, pendant la période de confinement, la Ville de Saint-André a pris l'initiative d'attribuer des tablettes tactiles aux familles non équipées d'outils informatiques. Quelque 720 élèves de la commune ont été recensés comme étant " en situation de fracture numérique " par les directeurs des 28 écoles publiques de la ville.

    Contactées par la Direction de la Réussite éducative, ces familles devaient remplir des dossiers qui ont été validés ensuite par le CCAS (Centre Communal d'Actions Sociales) suivant les critères réglementaires. A partir du lancement de l'opération ce mardi 21 Avril à l'école Georges-Marie Soba, en présence des partenaires de l'opération, ce sont 500 tablettes qui seront mises à disposition aux familles sous forme de dons : on attribue 1 tablette à un ménage qui compte entre 1 et 3 enfants de la même fratrie.

    Pour 4 enfants et plus, la famille sera dotée de 2 tablettes au maximum. A noter enfin que les applications pédagogiques fournies par le Réctorat ont été téléchargées sur les tablettes. Un tutoriel a été réalisé pour guider les familles, notamment pour la connexion de l'outil avec le réseau internet domestique ou en partage de connexion des smartphones des parents.

    D'autres mesures comme l'aide à l'impression des supports pédagogiques se complètent avec ce dispositif inédit. L'opération est financée à hauteur de 40 000 euros par le CCAS, grâce à la dotation du Département inscrite dans le cadre du Plan de solidarité sanitaire.
     

  • IPR

     2 nouveaux cas confirmés à La Réunion, 410 au total

    La préfecture et l'Agence Régionale de Santé confirment 2 nouveaux cas de coronavirus COVID-19 à La Réunion, ce mardi 21 avril à 15h00, soit au total 410 cas depuis l’apparition  du premier cas le 11 mars 2020.

    405 cas ont été investigués à cette heure par l’ARS et Santé publique France.

    -  Bilan des cas investigués -

    Les chiffres du jour :

    • Cas importés (personnes qui ont contracté la maladie en dehors du territoire) : 286
    • Cas autochtones secondaires (personnes ayant un lien direct avec des cas importés) : 64
    • Cas autochtones (personnes ayant un lien indirect ou n’ayant aucun lien avec un cas importé) : 55
    • Nombre total de cas investigués : 405

    Les cas importés représentent 72 % des cas.

    - Situation sanitaire -

    • Cas hospitalisés hors service de réanimation :13
    • Cas hospitalisés en service de réanimation : 2

    - Tranches d’âge des cas investigués -

    • 0 à 14 ans : 7.9 % (32 cas)
    • 15 à 44 ans : 41,6 %
    • 45 à 64 ans : 39,1 %
    • 65 à 74 ans : 7,4 %
    • 75 ans et plus : 4 %
     
    5 cas sont toujours en cours d’investigation

    Tous les cas confirmés font l’objet de l’identification de toutes les personnes ayant été en contact avec ces malades (entourage familial, professionnel, passagers proches dans les avions…).

    Toutes ces personnes « contact » sont appelées individuellement par la cellule de suivi de l’ARS en collaboration avec Santé publique France. Leur état de santé est évalué à cette occasion.  Il leur est reprécisé au cours de l’entretien l’importance du respect d’un isolement strict, de la surveillance quotidienne de leur état de santé (avec prise de température) et d’appeler immédiatement le 15 en cas d’apparition de symptômes.

    A ce jour, plus de 3 200 personnes ont été identifiées dans le cadre du contact-tracing organisé par l’ARS.

    Toutes ces personnes ont été contactées par l’ARS afin de leur demander un confinement strict, de s’assurer de leur état de santé, de les orienter sans délai vers le SAMU-15 en cas d’apparition de signes et de leur livrer des masques afin de s’assurer d’une protection envers leur entourage proche.

    Ces personnes font actuellement l’objet d’un suivi actif à 3 niveaux :

    -       Il est demandé à ces contacts de rappeler tous les jours un numéro vert dédié dans le cadre de leur auto-surveillance prescrite par l’ARS
    -       Les contacts qui ne rappellent pas régulièrement le numéro vert sont rappelés (dans le cadre d’une collaboration avec le CIC du CHU) à mi-parcours de leur quatorzaine pour s’assurer du maintien de leur isolement et de leur état de santé
    -       L’opérateur chargé du numéro vert rappelle tous les contacts en fin de quatorzaine pour leur signifier la fin de leur quatorzaine et s’assurer là encore de leur état de santé.
     

  • IPR

    Covid-19 : guéris, les deux patients les plus âgés rentrent chez eux ce mardi

    Il y a des jours où les nouvelles sont bonnes : ce mardi après-midi 21 avril 2020, les deux patients les plus âgés hospitalisés à cause du covid-19 vont pouvoir rentrer chez eux. Le couple, âgé de 86 et 83 ans, aura passé plus d'un mois au CHU du Nord. Un grand soulagement pour la famille, mais aussi pour toute l'équipe soignante.

    Le virus n'aura épargné personne dans cette famille, partie passer des vacances en métropole ensemble. Le 12 mars, grands-parents, fille, gendre et petits-enfants rentrer à La Réunion après avoir passé des vacances en famille. A ce moment-là, le premier cas confirmé vient d'être déclaré dans l'île.

    Quelques jours plus tard à peine, les deux grands-parents, qui vivent seuls, commencent à sentir de forts symptômes de la maladie : ils sont tous les deux hospitalisés avec des difficultés respiratoires et une forte fièvre le 16 mars, soit quatre jours après leur retour. Si leurs symptômes sont graves, le couple est en bonne santé de base, et évite donc la réanimation. Ils sont par contre placés sous respirateur.

    Le lendemain, c'est à leur gendre, un chef d'entreprise du sud de l'île, de ressentir les premiers symptômes, avec des difficultés à respirer. Sa femme – la fille du couple hospitalisé, ressent elle aussi des symptômes, toutefois plus légers. Ils suivent donc la procédure normale à ce moment de l'épidémie : ils contactent le SAMU, sont transportés au CHU du Nord, et se font dépister. Leur adolescente, qui était avec eux en vacances, et elle aussi testée. Résultat : tous les droits sont positifs. Cependant, seul le père est hospitalisé, la mère n'étant que peu fiévreuse et l'adolescente asymptomatique.

    - Le père de famille prié de rentrer chez lui -

    Pendant deux jours, le chef d'entreprise est hospitalisé en box covid-19, en insuffisance respiratoire et fiévreux. A l'issue de ces deux jours, ce dernier affirme cependant avoir été congédié de l'hôpital, malgré son état de santé préoccupant. "J'ai tenté de rester, mais on m'a fait fermement comprendre qu'il fallait que je rentre chez moi" raconte-t-il. Sa femme le récupère donc, et tous deux prennent leurs précautions se sachant porteur du virus.

    Alors qu'il est rentré chez lui, le malade est cependant obligé d'appeler le SAMU dans la nuit à cause d'une détresse respiratoire. Le SAMU intervient donc sur place et repart une fois les soins prodigués. Au matin, le CHU appelle la famille pour demander au chef d'entreprise de revenir à l'hôpital, ce qu'il refuse.

    Quelques jours plus tard, il subit une deuxième détresse respiratoire, le SAMU intervient de nouveau. "J'ai eu extrêmement peur, tout ce que j'ai subi était extrêmement anxiogène. Quand on se réveille en pleine nuit sans pouvoir respirer, on est obligé de penser à la mort" admet-il. Très inquiet pour sa santé, il a même commencé à prendre ses dispositions en cas de décès.

    "Je n'ai pas de rancœur contre le personnel malgré le fait qu'on m'ait demandé de quitter l'hôpital, et d'autant moins que l'équipe qui s'est occupée de mes beaux-parents étaient vraiment au top" explique-t-il par ailleurs.

    - Ascenseur émotionnel et fin heureuse -

    Le père de famille reste malade pendant encore trois semaines, mais est aujourd'hui considéré comme complètement guéri. Il indique cependant que ses poumons ne "sont plus les mêmes". "C'est un virus qui est sans pitié" souligne-t-il. S'il peut de nouveau faire du sport, il sent que son corps n'encaisse plus tout à fait de la même façon.

    Du côté de ses beaux-parents, en raison de leur âge avancé, ces derniers ont subi de nombreuses complications. La belle-mère a même fait un infarctus. Une épreuve extrêmement compliquée à traverser pour la femme du chef d'entreprise, prise entre la maladie de son mari, mais de ses parents aussi.

    Cette dernière a subi un véritable ascenseur émotionnel permanent : un jour ses parents se portaient parfaitement bien, le lendemain ils rechutaient. Elle a dû affronter la possibilité de gérer le décès de ses parents ou bien même de son mari.

    Mais après plus d'un mois, toute la famille peut souffler : les deux gramounes peuvent enfin rentrer chez eux. Ils sont donc les patients les plus âgés à avoir été contaminé, et à être sortis d'affaire. Une bonne nouvelle pour leur famille, mais aussi pour toute l'équipe soignante qui les a accompagnés pendant tout ce temps.

     

  • IPR

    Plan d'action "couture" : 30.000 masques fabriqués chaque semaine par les artisans péi

    Tout comme beaucoup d'entreprises, les artisans de l'île sont durement touchés par la crise sanitaire et économique en cours. Leurs pertes sont estimées à environ 100 millions d'euros au bout d'un mois de confinement, selon les estimations de la Chambre des métiers et de l'artisanat (CMA).

    Bien que des aides aient été débloquées par l'Etat pour soutenir les entreprises en difficulté, la CMA lance un plan d'action "Filière couture" pour permettre aux artisans actuellement fermés de relancer une activité afin de protéger à la fois les travailleurs et le grand public par la fabrication et la vente de masques agréés. 30.000 masques pourraient alors être fabriqués chaque semaine.

    Retrouvez notre entretien avec le président de la CMA, Bernard Picardo sur ce lien.

  • IPR

    Près de 6% des Français infectés par le covid au 11 mai

    Des chercheurs de l'Institut Pasteur et du CNRS, en collaboration avec Santé Publique France, ont réalisé une analyse détaillée des hospitalisations et des décès dus au Covid-19 en France et construit des modélisations à partir de ces données :

    "Les premiers résultats, publiés dans un communiqué diffusé ce mardi 21 avril 2020, suggèrent que près de 6% de la population française aura été contaminée par le covid-19 à l'issue de la première vague épidémique.

    Si la tendance se poursuit, le nombre journalier d’admissions en réanimation en France devrait se situer entre 10 et 45 au 11 mai 2020, date annoncée de la levée du confinement. A cette date, près de 6% des Français devraient avoir été infectés par le SARS-CoV-2, avec une proportion plus importante en Ile-de-France (12,3%) et dans le Grand Est (11,8%).

    Ce niveau d’immunité est donc très inférieur au niveau nécessaire pour éviter une seconde vague si toutes les mesures de contrôle devaient être levées. En effet, l’immunité collective nécessaire est actuellement estimée à 70%. Par conséquent, des efforts importants devront être maintenus au-delà du 11 mai pour éviter une reprise de l’épidémie."

    Plus de détails sur notre article dédié.

  • IPR

    La compagnie aérienne Virgin Australia terrassée par le coronavirus

    Virgin Australia a annoncé mardi se mettre volontairement en cessation de paiements, devenant la première grande compagnie aérienne à s'effondrer sous le choc de l'épidémie de coronavirus.

    Dans un avis à la Bourse australienne, l'entreprise a toutefois déclaré vouloir maintenir ses vols tout en confiant son sort à des administrateurs judiciaires. "Notre décision aujourd'hui vise à assurer l'avenir du groupe Virgin Australia et sa renaissance après la crise du Covid-19", a expliqué son PDG Paul Scurrah dans un communiqué. "L'Australie a besoin d'une deuxième compagnie aérienne et nous sommes déterminés à continuer nos vols", a-t-il ajouté. Qantas est la principale compagnie aérienne australienne.

    Virgin Australia, endettée à hauteur de cinq milliards de dollars australiens (3,2 milliards de dollars, 2,95 milliards d'euros), avait réclamé aux autorités un prêt de 1,4 milliard de dollars australiens pour se maintenir à flot, ce que le gouvernement fédéral avait refusé. Virgin Australia est la propriété de plusieurs firmes étrangères, dont le groupe Virgin qui détient 10% du capital.

    Quatre experts de la firme d'audit Deloitte ont été désignés comme administrateurs. "Notre but est de mettre en oeuvre un processus de restructuration et de refinancement de l'activité et sortir de la phase d'administration le plus vite possible", a déclaré Vaughan Strawbridge, l'un de ses administrateurs.

    La suite c'est juste là

  • IPR

     27 nouveaux cas confirmés de covid-19 à Mayotte, 311 au total

    • 125 patients guéris
    • 22 patients actuellement hospitalisés au CHM dont 4 dans le service de réanimation.

  • IPR

    Police nationale : opération de contrôle d'attestations à Saint-André

    A Saint-André, la police nationale a effectué une opération de contrôle des attestations de sortie ce mardi 21 avril 2020. Dans un post Facebook, les forces de l'ordre ont tenu à remercier "tous ceux qui respectent les règles de confinement, qui appliquent les gestes barrières et qui font preuves de solidarité, qui contribuent à protéger la population
    et qui répondent présents depuis le début de cette crise sanitaire".

  • IPR

    136.300 personnes vivent dans un logement suroccupé à La Réunion

    Le confinement peut être vécu différemment selon les conditions de vie de chacun. A La Réunion, d'après les chiffres de l'Insee, 136 300 personnes vivent actuellement dans un logement suroccupé, soit 10,4% des ménages de l'île. Les régions nord-nord-ouest de La Réunion sont les plus touchées, ainsi qu'une partie de l'est. 3 120 personnes vivent dans un ménage d'au moins quatre personnes et dans un appartement d'une ou deux pièces.

    608.330 ménages vivent en maison individuelle, tandis que 233 640 vivent en appartement. 7.050 personnes vivent en communauté.

    3.120 personnes vivent dans un ménage d'au moins quatre personnes et dans un appartement d'une ou deux pièces, et 86.340 personnes vivent dans une famille monoparentale et en appartement.

     



     

    Plus d'informations ici

  • IPR

    Le Groupe Caillé offre 15.000 masques chirurgicaux aux infirmiers libéraux

    Ce lundi 20 avril 2020, le collectif d'infirmiers libéraux de Réun'IDEL a récupéré 15.000 masques chirurgicaux offert par le groupe Caillé. Nous publions leur communiqué ci-dessous.

    "Depuis l’annonce du Président Emmanuel Macron, le jeudi 12 mars 2020 suivie des annonces du gouvernement, des infirmiers libéraux se sont réunis afin de communiquer sur la réalité du terrain face à la propagation du coronavirus-covid-19 sur le territoire. La situation sur le plan national et international inquiète l’ensemble de la population, la vitesse de propagation du virus est évidente. Les solutions qui sont proposées le confinement et la protection par des gestes barrières.

    Les infirmiers à domicile, comme tout le personnel soignant doit continuer leur mission, mais dans quel contexte, dans quel environnement et avec quels moyens. En effet, il n’y avait pas de masques prévus ou une dotation précaire et largement insuffisante pour une sécurité optimale.

    Le personnel hospitalier doit être équipé en premier lieu, puisqu’ils sont les premiers à être en contact avec des patients potentiellement covid-19.

    Mais tous les patients ont besoin d’être rassurés au vue des informations venues de métropole et nos séances de soins à domicile. Ils nous demandent d’être équipés de protections, des masques, des gants, des blouses, des charlottes pour nos interventions.

    Face aux annonces faites par le gouvernement et du manque de matériel un élan de solidarité et de générosité s’est créé afin d’anticiper cette crise et protéger les soignants : fabrication de masques, bons plans, dons divers des entreprises et de la population réunionnaise.

    Aujourd’hui grâce aux dons nous pouvons élaborer des kits afin d’équiper les premiers cabinets au contact du covid_19.

    Ce n’est pas évident, la dotation n’est pas suffisante et nous n’avons pas l’assurance de pouvoir équiper tout le monde lorsque la vague de patient arrivera.

    Nous voulons éviter la propagation et protéger la population la plus sensible ainsi que nos ainés déjà isolés socialement avant le confinement. Fort heureusement notre mobilisation sur le terrain, nos alertes nous permettent d’avoir l’attention de généreux donateurs.

    Ce lundi 20 avril 2020, nous avons pu récupérer au Port auprès de Magali Caillé et des équipes du Groupe Caillé, 15.000 masques chirurgicaux.

    Nous tenons à remercier les dirigeants du Groupe Caillé, qui contribuent à leur manière à notre action en nous offrant ces masques chirurgicaux qui seront mis à dispositions des infirmiers libéraux ainsi qu’à leurs patients les plus à risques.

    Nous tenons également à remercier tous les généreux donateurs qui contribuent à la lutte contre la propagation du Covid-19, car nos moyens sont limités en quantité et dans le temps.

    Nous devons être au plus près de la population de personnes âgées qui manquent de protection. Par ce geste et ce don c’est un peu de réconfort et de confiance que nous amenons dans les foyers réunionnais."

    Retrouvez leur courrier ici

  • IPR

    Covid-19 : l'ARS de Mayotte favorable au report du déconfinement

    Alors que la date du 11 mai 2020 a été choisie pour entamer le déconfinement progressif de la population française, à Mayotte, les autorités sont réticentes à entamer l'assouplissement du confinement aussi tôt. Le nombre de cas continue à augmenter à Mayotte, avec 284 cas confirmés et quatre morts à déplorer. Dans ce contexte, la directrice de l'ARS Mayotte, Dominique Voynet, considère " qu'iil n'y a pas d'urgence à faire revenir à Mayotte, les centaines de professeurs qui sont en confinement avec leurs familles en métropole ", expliquent nos confères de France Mayotte Matin.

    Dominique Voynet recommande donc que les classes ne rouvrent leurs portes qu’après le Ramadan, qui devrait se terminer fin mai. "Elle précise que s’agissant de l’assouplissement du confine- ment et des mesures de déconfinement, elle ne rendra pas d’avis favorable si elle pressent le moindre risque pour les populations " précise l’article de France Mayotte Matin.

    Les enseignants de retour dans l’île pourraient aussi être soumis à une quatorzaine stricte avant de reprendre le chemin de l’école. "Les parents auront à prévoir des kits de masques pour leurs enfants " a expliqué la directrice de l’ARS à la presse mahoraise.

    - Des confinés en caserne -

    La directrice de l’ARS a par ailleurs abordé le sujet du confinement au Régiment du Service Militaire Adapté (RSMA), où sont hébergés des personnes en quatorzaine : elle a indiqué que "l’ARS a mis la main au porte- feuille pour améliorer les repas" afin d’offrir des conditions de vie acceptables. Du répulsif anti-moustiques a aussi été distribué.

    Des tests de dépistage ont été effectués au centre d’hébergement, seuls les enfants ne l’ont pas été. Les résultats seront disponibles dans trois jours.

    Lire l'article ici

  • IPR

    ONU: les pays de l'Assemblée générale s'arrogent un droit de veto pour un "accès équitable" aux "futurs vaccins"

    Les 193 pays de l'Assemblée générale de l'ONU ont adopté lundi une résolution appelant à un "accès équitable" aux "futurs vaccins", lors d'une procédure singulière liée au Covid-19 qui revient à leur donner un droit de veto inédit dans cette enceinte.

    Non contraignant, le texte du Mexique adopté par consensus demande de "renforcer la coopération scientifique internationale pour combattre le Covid-19 et d'intensifier la coordination", y compris avec le secteur privé.

    En temps ordinaire, les membres de l'Assemblée générale n'ont pas de droit de veto, privilège depuis la création de l'Organisation il y a 75 ans des seuls cinq membres permanents du Conseil de sécurité: Etats-Unis, Russie, Chine, France et Royaume Uni. En temps ordinaire, ils approuvent les textes par consensus sans scrutin ou à la majorité des voix lors de votes électroniques ou par bulletins secrets lorsqu'il s'agit d'élections.

    Sans possibilité de se réunir pour cause de confinement, l'Assemblée a imaginé une nouvelle procédure applicable jusqu'à fin mai, voire fin juin si les services médicaux de l'ONU confirment leur recommandation d'éviter jusqu'à cette échéance tout rassemblement physique au siège à New York.

    Lorsqu'un pays finalise un projet de texte, il le transmet au président de l'Assemblée qui lance un vote "sous silence" avec un terme quelques jours plus tard. Si aucun membre ne casse le silence, le texte est considéré comme adopté. A défaut, il est rejeté.

    Autrement dit, chaque membre de l'ONU dispose d'un "droit de veto" sur le texte d'un autre, confirment des diplomates. Avec aussi le risque de se voir cloué au pilori par tous les autres s'il active seul la rupture de silence.

    Plus de détails par là

  • IPR

    Le pétrole rebondit, l'Europe assouplit ses restrictions

    Le cours du baril, passé en-dessous de zéro pour la première fois face à une chute vertigineuse de la demande et à des réserves américaines proches de la saturation, reprend un peu de force mardi matin en Asie, pour revenir légèrement au-dessus de zéro. Le baril de 159 litres de pétrole brut coté à New York pour livraison en mai avait terminé lundi à -37,63 dollars, après un plongeon épique.

    "Le problème c'est qu'en ce moment dans le monde, personne ne conduit de voiture", a observé le président américain Donald Trump. "Les usines sont fermées et les commerces sont fermés."

    Plus d'informations ici

  • IPR

    Rest zot kaz, ce sont les gendarmes qui vous le demandent (avec le sourire)

    "Nou  vey zot", "Mon anyson #rest zot kaz", "Pren soin d'zot"... ce sont quelques uns des messages écrits en créole - dans une graphie impeccable -, par la gendarmerie de La Réunion sur sa page Facebook. Les pancartes incitant à se protéger soi-même et donc les autres contre la propagation du virus sont présentées par des militaires affectés dans les diifférents services de la gendarmerie. Une manière originale de rappeler à toutes et à tous les mesures du confinement. Tenez bien compte de ces conseils totalement gratuits, cela vous évitera le risque de propager le virus.. et celui de payer une amende de 135 euros

    Voici le message posté sur la page Facebook de la gendarmerie

    Plus d'informations ici

  • IPR

    Reprise des cours : le Département à la rencontre des associations de parents d'élèves

    Le président du Conseil départemental Cyrille Melchior a consulté les associations des parents d'élèves au sujet de la réouverture de l'école, à partir du 11 mai. La reprise des cours ayant été annoncée par le Premier Ministre, le président du Département a souhaité rencontrer ce lundi 20 avril les associations des parents d'élèves pour les consulter sur les conditions préalables nécessaires à la réouverture des collèges.

    C'est en lien avec l'association des maires, représentée par son directeur, que cette rencontre s'est déroulée.

    Plus d'infos par ici

  • IPR

    Cilaos : les employés communaux priés de revenir travailler

    Alors que la période de confinement a été prolongée par le gouvernement jusqu'au 11 mai, la commune de Cilaos a pris la décision de faire revenir ses agents à compter de ce lundi 20 avril. Dans un e-mail transmis aux différents services de la mairie par la Direction générale des services, il est stipulé que la collectivité a organisé la reprise normale du travail et que l'ensemble des employés doivent être à leur poste dès cette semaine.

    La mairie assume cette reprise pour permettre aux agents en télétravail d'éviter les problèmes de connexion internet, également pour préparer la réouverture potentielle des écoles mi-mai. Des masques et du gel hydroalcoolique doivent être disponibles pour l'ensemble des agents.

    Tous les détails sur notre article dédié.

  • IPR

    Le virus a tué au moins 167.594 personnes dans le monde

    Plus de 2.437.170 cas d'infection (408 à La Réunion)  ont été officiellement diagnostiqués dans 193 pays et territoires depuis le début de l'épidémie. Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu'une fraction du nombre réel de contaminations, un grand nombre de pays ne testant que les cas nécessitant une prise en charge hospitalière. Parmi ces cas, au moins 545.400 sont aujourd'hui considérés comme guéris.

    Depuis le comptage réalisé la veille à 19H00 GMT (23H à La Réunion), 3.667 nouveaux décès et 73.979 nouveaux cas ont été recensés dans le monde.

    Après les Etats-Unis, les pays les plus touchés sont l'Italie avec 24.114 morts pour 181.228 cas, l'Espagne avec 20.852 morts (200.210 cas), la France avec 20.265 morts (155.383 cas, dont 408 à La Réunion), et le Royaume-Uni avec 16.509 morts (124.743 cas).

    L'Europe totalisait lundi à 19H00 GMT (23H à La Réunion), 105.869 décès pour 1.202.306 cas,

    Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l'AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

    Plus de détails par ici

  • IPR

    La France passe la barre des 20.000 morts du Covid-19

    Au total, 20.265 personnes sont mortes depuis le début de l'épidémie le 1er mars, 547 nouveaux décès enregistrés depuis dimanche. "Ce soir, notre pays franchit un cap symbolique et particulièrement douloureux", a déclaré le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, au cours de son point presse quotidien.

    La pandémie a tué "davantage en France que toutes les épidémies saisonnières de grippe, même les plus sévères, mêmes les plus longues", et "davantage que la canicule de l'été 2003" qui avait fait 19.000 morts, a souligné le numéro 2 du ministère de la Santé.

    Pour autant, l'épidémie poursuit son lent ralentissement. Pour le douzième jour consécutif, le nombre de personnes hospitalisées en réanimation est en légère baisse, à 5.863 (-61). C'est aussi le cas, depuis six jours, pour le nombre de patients hospitalisés.

    Et la prudence reste plus que jamais de mise en attendant le déconfinement progressif, qui doit débuter le 11 mai. "Plus de 90% de la population n'a pas été en contact avec le virus, ce qui signifie que moins de 10% des Français ont été infectés", a souligné le Pr Salomon: "L'immunité collective en France est basse".

    Plus d'informations ici

  • IPR

    Les attestations de déplacement sur smartphone sont disponibles

    Cliquez ici pour les télécharger

    Et voici le mode d'emploi

  • IPR

    Les attestations de déplacements sont à télécharger

    • Les attestations de déplacement sont également disponibles sur smartphone

    ATTENTION : on se déplace uniquement pour un motif impérieux

    Les attestations sont téléchargeables en cliquant ici

    Justificatif de déplacement professionnel

     

    Attestation de déplacement dérogatoire

    A noter que ces attestations sont aussi disponibles sur smartphone

     

  • IPR

    Le bilan de lundi soir

    • La Réunion compte 408 cas de covid-19, aucun nouveau cas n'a été annoncé ce lundi, 2 patients restent au service de réanimation.

    • Mayotte compte 284 cas en tout, et 4 personnes sont décédées.

    • A Maurice, 3 nouveaux cas ont été recensés après 5 jours sans nouveau patient. Ce lundi, aucun cas n'a été confirmé, le bilan est donc toujours de 328 cas enregistrés depuis le début et 9 décès en tout. Le gouvernement vise un déconfinement progressif le 4 mai prochain.

    • En France, la barre des 20.000 morts a été franchie, avec 12.513 décès à l'hôpital et 7.752 en EHPAD.

    Dans le monde, plus de 2,4 millions de personnes ont été contaminées par le virus. On compte désormais plus de 168.000 morts du covid.

     

  • IPR

    Bonjour La Réunion,

    Allez, c'est parti pour suivre avec vous cette nouvelle journée d'informations liées au covid-19.

    Rest ek nou, rest zot kaz

A propos

Coronavirus : 408 cas à La Réunion et 20.000 morts en France

Aucun nouveau cas de covid-19 n'a été annoncé ce lundi 20 avril à La Réunion. Le bilan reste donc de 408 cas sur l'île depuis le début de l'épidémie. 401 cas ont été investigués : 284 sont importés, 64 sont secondaires et 53 désormais sont autochtones. Deux personnes sont toujours en réanimation. 14 autres personnes sont hospitalisées. Par ailleurs, 238 patients sont considérés comme guéris.

Concernant les tranches d'âge, 7,4% des cas ont moins de 14 ans, 41,9% ont entre 15 et 44 ans, 38,9% ont entre 45 et 64 ans, 7,7% ont entre 65 et 74 ans et enfin, 4,1% ont plus de 75 ans. Plus de 3.200 personnes sont considérées comme cas contact et doivent rester en quatorzaine.

Suite à la confirmation d'un sans-abri placée ensuite en milieu carcéral, des dépistages ont eu lieu dans le centre d'hébergement dans lequel il se trouvait : tous les résultats sont négatifs. Des tests sont en cours dans la prison.

En France, la barre des 20.000 morts a été franchie. Ce lundi 20 avril, lors de son habituel point presse, Jérôme Salomon a annoncé 12.513 décès à l'hôpital et 7.752 décès dans les EHPAD depuiis le début de l'épidémie, portant donc le total à 20.265 morts du covid-19 en France.

- Cilaos : les employés communaux priés de revenir travailler -

Alors que la période de confinement a été prolongée par le gouvernement jusqu'au 11 mai, la commune de Cilaos a pris la décision de faire revenir ses agents à compter de ce lundi 20 avril. Dans un e-mail transmis aux différents services de la mairie par la Direction générale des services, il est stipulé que la collectivité a organisé la reprise normale du travail et que l'ensemble des employés doivent être à leur poste dès cette semaine.

La mairie assume cette reprise pour permettre aux agents en télétravail d'éviter les problèmes de connexion internet, également pour préparer la réouverture potentielle des écoles mi-mai. Des masques et du gel hydroalcoolique doivent être disponibles pour l'ensemble des agents.

- Plus de 10.000 demandes d'activité partielle sur l'île -

L'activité partielle est l'une des mesures mise en place par le gouvernement pour aider les entreprises et leurs salariés à faire face aux difficultés économiques créées par le covid-19. En date du 15 avril 2020, 10.016 demandes d'autorisation ont été enregistrées, dont 9.205 validées et 811 en cours de traitement. 48% des salariés du secteur privé sont concernés, soit 68.682 personnes.

Un décret publié le 25 mars 2020 au Journal officiel augmente le montant financier de l’allocation, simplifie la procédure de recours à l’activité partielle, et réduit les délais de traitement des demandes. Ce dispositif exceptionnel s’applique avec effet rétroactif, à compter du 1er mars 2020.
 
L’allocation d’activité partielle versée par l’État à l’entreprise est désormais proportionnelle aux revenus des salariés placés en activité partielle. Elle couvre 70% de la rémunération brute du salarié. Cette allocation est au moins égale au SMIC et est plafonnée à 70 % de 4,5 SMIC. Avec ce nouveau dispositif, le reste à charge pour l’employeur est nul pour tous les salariés dont la rémunération est inférieure à 4,5 SMIC.

- Lancement officiel d'un traitement à base de plantes à Madagascar -

Madagascar lance officiellement ce lundi 21 avril 2020 un "remède traditionnel amélioré à la fois préventif et curatif, "le Covid-Organics", suite aux travaux scientifiques des chercheurs de l'Institut Malagasy de Recherche Appliquée" a annoncé le président Andry Rajoelina lors d'une allocution télévisée. Ce traitement est composé de la plante Artemisia et d'autres plantes médicinales malgaches. Les résultats des premiers essais cliniques du Covid-Organics sur des patients seraient "encourageants".

Andry Rajoelina a par ailleurs annoncé le déconfinement partiel du pays à partir de ce lundi. Les transports en commun vont reprendre leur service à Antananarivo, Fianarantsoa et Toamasina. Certaines écoles rouvriront leurs classes mercredi.  

Le couvre-feu reste cependant maintenu entre 21 heures à 4 heures du matin. Le port du masque est obligatoire en public, et les regroupements de plus de 50 personnes restent interdits. Une distribution de masques sera faite à la population des villes d’Antananarivo, Toamasina et Fianarantsoa, du 20 au 26 avril. Madagascar décompte aujourd'hui 120 cas confirmés, et ne déplore aucun mort.

Retrouvez nos lives précédents ici :     

• notre live du 20 avril : Coronavirus : pas de nouveau cas, le bilan reste de 408 personnes contaminées à La Réunion

• notre live du 19 avril : Edouard Philippe : "le respect des gestes barrières, les dépistages et l'isolement indispensables au déconfinement"

• notre live du 18 avril : Covid-19 : 5 nouveaux patients à La Réunion, 407 au total dont 2 en réanimation

• notre live du 17 avril : Covid-19 : 8 nouveaux cas confirmés à La Réunion soit 402 au total

• notre live du 16 avril : Covid-19 : 4 nouveaux cas confirmés à La Réunion, 394 au total

   

1 Commentaire(s)

Citoyen, Posté
Madagascar, un des pays les plus pauvres au monde, commence la distribution des masques à sa population.
La Réunion (France, 6eme puissance mondiale) n'en a même pas assez pour les soignants et encore moins pour les soignants à domicile qui s'occupent de graves handicapés.
C'est insensé