[LIVE] 4.000 entreprises réunionnaises menacées de fermeture :

Covid-19 : 1 nouveau cas confirmé à La Réunion, 418 patients au total


Publié / Actualisé
Ce lundi 27 avril 2020, 1 nouveau cas a été déclaré à La Réunion, résultant en 418 cas totaux confirmés depuis le début de l'épidémie. 300 au moins sont considérés comme guéris. Seules six personnes se trouvent actuellement hospitalisées, dont deux en réanimation. La Réunion, comme toute la France, entame théoriquement son avant-dernière semaine de confinement total. Il faudra cependant patienter jusqu'à ce mardi pour en connaître toutes les modalités du déconfinement. Ce lundi matin une opération de désinfection de l'ancien Hôtel de ville de de Saint-Denis a été lancée. Pour sa part, la chambre de commerce va commander 12.000 masques en tissu pour les petites entreprises ayant subi une fermeture administrative (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Ce lundi 27 avril 2020, 1 nouveau cas a été déclaré à La Réunion, résultant en 418 cas totaux confirmés depuis le début de l'épidémie. 300 au moins sont considérés comme guéris. Seules six personnes se trouvent actuellement hospitalisées, dont deux en réanimation. La Réunion, comme toute la France, entame théoriquement son avant-dernière semaine de confinement total. Il faudra cependant patienter jusqu'à ce mardi pour en connaître toutes les modalités du déconfinement. Ce lundi matin une opération de désinfection de l'ancien Hôtel de ville de de Saint-Denis a été lancée. Pour sa part, la chambre de commerce va commander 12.000 masques en tissu pour les petites entreprises ayant subi une fermeture administrative (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Ce qu'il faut retenir

• La Réunion recense 418 cas de covid-19 depuis le début de l'épidémie, dont 1 nouveau confirmé ce lundi. Deux personnes sont en réanimation.

• Mayotte dépasse La Réunion avec 433 cas confirmés

• Maurice a enregistré un nouveau cas de covid-19 ce dimanche. 332 cas ont été recensés depuis le début de l'épidémie, 299 d'entre eux sont considérés guéris. 9 personnes sont décédées

Le plan de déconfinement de la France sera dévoilé mardi devant l'Assemblée nationale

• La France a décompté 242 morts en 24 heures, le nombre de personnes en réanimation continue de diminuer. Au total, au moins 22.856 personnes sont décédées depuis le début de l'épidémie. 28.217 personnes sont hospitalisées, dont 4.682 en réanimation.

• Dans le monde la pandémie a fait au moins 204.696 morts depuis son apparition en décembre en Chine. Plus de 2,9 millions de cas ont été diagnostiqués dans 193 pays et territoires.

• Les attestations de déplacement sur smartphone sont disponibles en ligne

  • IPR

    C'est la fin de ce live, merci de l'avoir suivi

    Rendez-vous demain pour de nouvelles informations au fil de la journée et suivre en direct les annonces du gouvernement sur le déconfinement.

  • IPR

    437 nouveaux décès en France, le nombre de patients en réanimation continue de baisser

    Depuis le début de l’épidémie, la France déplore 23.293 décès liés au covid-19 selon la DGS : 14.497 décès dans les hôpitaux et 8.796 décès dans les EHPAD. En 24 heures, 437 nouveaux décès ont été recensés.

    Mais le nombre de patients en réanimation continue de baisser. Le solde pour les cas graves d’infection covid est négatif, on compte 74 patients en moins. Dans les Outre-mer, la DGS annonce 98 hospitalisations dont 26 en réanimation.

  • IPR

    Le cap des 3 millions de malades franchi

    Dans le monde, plus de 3 millions de personnes ont été touchées par le covid-19 depuis le début de la pandémie.

    La barre dees 200.000 morts a également été franchie ce week-end et l'on compte maintenant près de 210.000 décès liés au virus.

  • IPR

    L'association ASEDIR met en place des actions de solidarité sur le quartier de Beauséjour à Sainte-Marie

    "En s’appuyant sur l’expérience et l’équipe professionnelle du centre social associatif, ADESIR, et dans sa capacité à développer localement des actions, nous nous sommes organisés avec le soutien de CBo Territoria et de la CAF à coordonner et articuler des activités sociales à destination des habitants les plus vulnérables de Beauséjour" indique l'association.

    - Permanence 2 jours par semaine sur la continuité pédagogique pour les enfants et jeunes qui sont scolarisés en primaire et secondaire,
    - Fabrication de masques par une équipe de bénévoles,
    - Achats et livraisons de petits déjeuners et repas chauds par une équipe de bénévoles.


    "Avant la réalisation de ces actions, un recensement individuel au plus près des habitants des logements sociaux a été réalisé en porte à porte. Ces actions ont pour but dans un quartier dit « classique » de pouvoir satisfaire des besoins fondamentaux tels que vitaux dans l’aide alimentaire, de sécurité et de protection dans l’éducation scolaire auprès d’habitants fragilisés par cette crise sanitaire majeure" complète ASEDIR.

    8h30-11h30- 13h-16h : Permanence Pédagogique
    12h-13h : Livraison de repas chauds
    Une fois par semaine : livraison de petits déjeuners
    Atelier fabrication de masque :  chez l’habitant

  • IPR

    4.000 entreprises menacées de fermeture à cause de la crise

    La Chambre de commerce et de l'industrie de La Réunion (CCIR) tenait une conférence, ce lundi 27 avril 2020, pour rendre compte des résultats d'une nouvelle enquête menée auprès des entreprises de l'île quant à l'impact de la crise du coronavirus. Les 789 entreprises sondées font état d'une perte de 30 millions d'euros de chiffre d'affaires depuis le début du confinement. Une perte que la CCIR estime à 362 millions d'euros pour l'ensemble des entreprises réunionnaises. Beaucoup d'entre elles n'ayant pas accès aux aides de l'Etat, car ne répondant pas aux critères définis par le gouvernement, le président Ibrahim Patel prévient que 4.000 entreprises et 3.600 emplois seront menacés sans une aide plus vaste et l'intervention des collectivités locales.

  • IPR

    Signalez vos difficultés d’accès aux soins via une adresse mail dédiée

    Aussi, afin d’apporter des réponses aux difficultés d’accès aux soins que peut rencontrer la population, l’Agence régipanle de santé (ARS) La Réunion met en place, avec le concours de l’assurance maladie, dès le 27 avril, une adresse mail : ars-reunion-acces-aux-soins@ars.sante.fr

    "Il s’agit d’un dispositif transitoire, pour répondre à cette situation exceptionnelle" indique l'ARS car "dans le contexte de l’épidémie du Covid-19, il est constaté que les patients consultent moins
    qu’auparavant leurs médecins pour d’autres motifs que le Covid, notamment les patients fragiles ou atteints d’affections chroniques. Pour ces patients fragiles, il peut exister un risque de retard de prise en
    charge pouvant aboutir à des complications évitables et à une perte de chance" note l'Agence régipanle de santé

    "Le confinement et la crainte de la contamination par le Covid-19 ne doivent pas empêcher de continuer à se faire soigner" dit encore l'ARS.

    Plus de détail par ici
     

  • IPR

    1 nouveau cas confirmé à La Réunion aujourd'hui

    La préfecture et l'Agence Régionale de Santé confirment le recensement d'un nouveau cas de coronavirus COVID-19 à La Réunion, ce lundi 27 avril à 15h00, soit au total 418 cas depuis l’apparition  du premier cas le 11 mars 2020.

    413 cas ont été investigués à cette heure par l’ARS et Santé publique France, dont 70% sont des cas importés. 5 cas sont en cours d’investigation.

    - Bilan des cas investigués -

    • Cas importés (personnes qui ont contracté la maladie en dehors du territoire) : 290

    • Cas autochtones secondaires (personnes ayant un lien direct avec des cas importés) : 65

    • Cas autochtones (personnes ayant un lien indirect ou n’ayant aucun lien avec un cas importé) : 58

    • Nombre total de cas investigués : 413

    - Situation sanitaire -

    • Cas hospitalisés hors service de réanimation : 4

    • Cas hospitalisés en service de réanimation : 2

    -  Tranches d’âge -

    • 0 à 14 ans : 8.2% (34 cas)

    • 15 à 44 ans : 40.9 %

    • 45 à 64 ans : 39.7 %

    • 65 à 74 ans : 7.5 %

    • 75 ans et plus : 3.8 %

    - Contact-tracing -

    Près de 3500 personnes ont été appelées individuellement et suivies dans le cadre du contact-tracing. Mis en place par l’ARS, en concertation avec Santé Publique France, le « contact-tracing » est un dispositif qui a pour objectif d’identifier et de rappeler toutes les personnes ayant été en contact proche (entourage familial, professionnel, passagers proches dans les avions…) avec un cas confirmé de Coronavirus pendant sa période de contagiosité (on parle de «sujets contacts» ou de «contacts»).

    Ces personnes ont fait l’objet d’une enquête téléphonique au cours de laquelle a été évalué leur état de santé et leur a été précisé l’importance de :   

    • respecter un isolement strict (quatorzaine)

    • surveiller quotidiennement leur état de santé (avec prise de température) et appeler tous les jours un numéro vert dédié

    • appeler immédiatement le 15 en cas d’apparition de symptômes

    • porter les masques livrés à leur domicile afin de limiter les risques de transmission du virus (sécuriser les déplacements au sein du domicile ou à l’extérieur pour motif de déplacement impérieux).

    Prises de contact pendant la quatorzaine :

    • A mi-parcours : rappel des personnes n’ayant pas contacté régulièrement le numéro vert (dans le cadre d’une collaboration avec le CIC du CHU) pour s’assurer du maintien de leur isolement et de leur état de santé.

    • En fin de quatorzaine : rappel de toutes les personnes pour leur signifier la fin de leur isolement et s’assurer de nouveau de leur état de santé.

  • IPR

    La préfecture autorise la réouverture des magasins de tissus

    Alors que le déconfinement ne commencera qu'à partir du 11 mai prochain, la préfecture de la Réunion annonce, ce lundi 27 avril 2020, qu'elle autorise les merceries et commerces spécialisés dans la vente de tissu à rouvrir. Une exception à la fermeture des commerces non-essentiels pour permettre à la confection de masques dits grand public d'aller bon train.

    Lire le communiqué de la préfecture ici.

  • IPR

    Les prix des produits suivis par les services de l'Etat "restent globalement maîtrisés"

    Depuis le début de la crise sanitaire liée au covid-19, différents dispositifs de contrôle ont été mis en place par le préfet de La Réunion pour suivre l'évolution des prix à la consommation ainsi que les engagements pris par les différents acteurs. Dans un communiqué publié ce lundi 27 avril, 2020, la préfecture indique que " le bouclier qualité-prix (BQP) dont le prix maximum a été fixé en 2019 par la Préfecture à 253 euros pour une liste de 109 produits, le prix moyen effectivement constaté dans les 55 grandes surfaces par les services de l'Etat est demeuré stable. Il est en effet passé de 245,24 euros en 2019 à 244,25 euros en 2020"

    Plus de détails par ici

  • IPR

    433 cas confirmés à Mayotte, qui compte désormais plus de cas que La Réunion

    - 235 patients sont guéris
    - 34 patients sont actuellement hospitalisés au CHM dont 5 dans le service de réanimation

  • IPR

    La Ville du Port informe la population et les forains, que les marchés forains exceptionnels des vendredis 1er et 8 mai sont annulés en raison des jours fériés

  • IPR

    Malgré le confinement n'oubliez pas de vous actualiser à Pôle Emploi

    Si vous êtes inscrit à Pôle emploi et pour continuer à percevoir vos indemnités de chômage, n’oubliez pas de vous actualiser du 28 avril au 15 mai

    - Par Internet, via votre espace personnel sur pole-emploi.fr
    - Via l’application mobile Pôle emploi « Mon espace ».
    - Par téléphone, au 3949

    Pôle Emploi affirme redoubler d’effort pour répondre aux sollicitations par téléphone et par mail.

  • IPR

    Nouvelle mise à disposition de tentes au profit de l'hôpital de Saint-Benoît

    Dans le cadre de l'opération Résilience et sous l'autorité des forces armées dans la zone sud de l'océan Indien, le régiment du service militaire adapté de La Réunion (RSMA R) est intervenu une nouvelle fois au profit d'un centre hospitalier de l'île. Après le CHU de Saint-Pierre, il s'agissait cette fois d'apporter une aide humaine et logistique au Groupe Hospitalier Est Réunion (GHER) de Saint-Benoît le vendredi 24 avril 2020.

    Les détails sont ici

  • IPR

    La CCI va commander 12.000 masques en tissu pour les petites entreprises ayant subi une fermeture administrative, annonce Ibrahim Patel, président de la chamre consulaire

  • IPR

    Natation : la Réunionnaise Alizée Morel et l'équipe de France se lancent dans le "don't rush challenge"

    Le "Don't rush challenge" (littéralement : le challenge du "ne vous précipitez pas") est un défi vidéo qui tourne sur les réseaux sociaux depuis l'entrée en confinement. "L'objectif (de la vidéo) est de montrer la métamorphose, en plein confinement, entre un style vestimentaire en civil et un style plus professionnel et sportif" écrit lequipe.fr. Les nageuses et les nageurs de l'équipe de France, dont la Réunionnaise Alizée Morel, "ont mis en ligne le leur, où ils se passent fictivement le témoin grâce à un bonnet de bain". La vidéo est à voir sur le site de lequipe.fr

    Plus d'informations ici

  • IPR

    Forte hausse des demandes d'aide alimentaire

    Le colis alimentaire est une aide d'urgence à caractère exceptionnel, rappelle la préfecture. Avec la crise sanitaire en cours, les autorités ont mis en place une aide alimentaire permettant aux plus démunis de recevoir un colis en ces temps de confinement.

    Or aujourd'hui l'Etat, la Région et le Département remarquent ensemble une forte hausse des demandes de la part de la population. L'occasion de rappeler que ces colis constituent une mesure d'urgence, dédiée aux plus nécessiteux, la préfecture appelle alors à la responsabilité de chacun et en profite pour détailler le protocole d'attribution de ces paniers, qui passe par les associations.

    Plus de détails par ici.

  • IPR

    Saint-André : séga "Tiembo" à la kaz avec l'orchestre et la chorale de l'école de musique

    En ce temps de confinement, les musiciens de la classe orchestre et la chorale de l'école de musique de Saint-André respectent scrupuleusement la consigne #RestZotCaz. Mais ils ont mis leurs instruments au diapason et mêlé leur passion à distance pour vous jouer un séga de circonstance, "Tiembo" composé par Joël Manglou. "En ces temps de confinement où le mot d'ordre est #RestZotCaz, nous avons trouvé intéressant d'enregistrer " à distance " chacun chez soi, une version de Tiembo, un très joli séga composé par Joël Manglou et porteur d'espoir en ces temps difficiles" expliquent les artistes qui ont mis leur vidéo en ligne sur YouTube

    Regardez

    Plus d'informations ici

  • IPR

    Allocovid : Un numéro nationale pour informer et assurer un suivi en temps réel de l'épidémie

    "La pandémie liée au Covid-19 représente une urgence sanitaire inédite en France, qui a mis très fortement sous tension les services hospitaliers. Le groupe SIPR (Société d'Importation des Pharmaciens de La Réunion) s'associe aux partenaires publics et privés qui ont développé Allocovid.com. Le groupe SIPR souhaite une adoption massive par la population réunionnaise du service téléphonique permettant d'accompagner et de suivre l'évolution du Covid-19." indique l'entreprise

    Ce dispositif est lancé ce 27 avril 2020. Il parait particulièrement pertinent au stade de l’épidémie et au contexte spécifique de la Réunion :

    Dès le  27 avril 2020, les personnes de plus de 15 ans souhaitant vérifier si leur profil ou état de santé nécessite une attention particulière, seront invitées à téléphoner au 0806 800 540 au prix d’un appel local. Elles seront mises en relation avec un agent virtuel " intelligent ", capable de synthétiser les informations médicales collectées pour les orienter selon leur susceptibilité d’être atteintes ou non par le Covid-19.

    Plus d'informations ici

  • IPR

    La Possession au soutien de ses habitants pendant la crise

    La ville de La Possession a mis en place un ensemble de dispositifs pour accompagner la population durant la crise sanitaire du Covid-19. En plus de l'aide aux Mafatais, La Ville est active pour protéger et soutenir au mieux ses citoyens.

    "Réseau de couturier(e)s bénévoles pour les soignants et les agents de la commune et Chantier d'insertion de couture pour des masques grand public pour les personnes vulnérables

    Face à la nécessité de porter un masque durant la crise sanitaire, et à la difficulté de s'en procurer, des mesures ont été prises pour commencer à équiper ceux qui en ont le plus besoin en masques lavables en tissu : la Ville accompagne depuis le début du confinement un réseau de couturiers bénévoles pour les soignants et agents de la Commune, et remercie tous ceux qui œuvrent à cette belle collaboration avec le collectif citoyen 'soutien aux soignants-création masques à la réunion".

    Au moment du déconfinement, la Ville veut pouvoir également équiper dans un premier temps les personnes vulnérables : personnes de plus de 65 ans, personnes handicapées, personnes avec une pathologie respiratoire etc. "

    Retrouvez le communiqué dans son intégralité ici.

  • IPR

    Les demandes de colis à la Banque alimentaire des Mascareignes ont triplé

    Face à une multiplication par trois des demandes hebdomadaires de colis, la Banque Alimentaire des Mascareignes a fait un appel aux dons. Des entreprises réunionnaises ont répondu à cette demande de solidarité et cela va permettre de tenir quelques semaines.

    " Ces temps de confinements sont inédits à bien des égards. Les responsables de la Banque Alimentaire des Mascareignes s’en sont rendus compte dès la première semaine : "habituellement, nous distribuons en moyenne 625 colis par semaine. La première semaine du confinement, nous avons livré 769 colis, la deuxième semaine, ce sont 1800 colis qui ont dû être préparés et la troisième semaine, 2450 colis étaient nécessaires", explique Bruno Prochasson, secrétaire général de l’association."

    Retrouvez l'intégralité du communiqué ici.

  • IPR

    Mairie de Saint-Denis : opération nettoyage pour l'ancien Hôtel de ville

    Grande toilette de fin d'été ce lundi 27 avril 2020 pour l'ancien Hôtel de ville de Saint-Denis. Regardez le direct video de nos journalistes

    Ce lundi matin 27 avril 2020, la mairie de Saint-Denis a entrepris une opération de grand nettoyage à l'ancien hôtel de ville. Une désinfection en profondeur de toutes les surfaces susceptibles d'être touchées par le public et les agents municipaux, pour lutter contre le coronavirus. Ce nettoyage sera amené à être reconduit jusqu'au 11 mai et même au-delà dans 32 sites de la ville.

  • IPR

    Photos : comment faire un "safari la cour" en temps de confinement

    Comment fait un photographe animalier pendant le confinement ? Il s'intéresse aux espèces communes de la cour et ce n'est pas plus mal. C'est ce que propose de faire le photographe Yabalex. L'artiste vous propose même un tutoriel pleine de tendresse sur sa chaine YouTube et conseille "comme d'habitude, prenez le temps de découvrir et de comprendre le comportement des oiseaux". Comme quoi avec "avec quelques astuces dans le jardin, quelques aménagements et tout simplement sa fenêtre comme affût, on peut réussir de belles images" souligne le photographe

    Plus de détails ici

  • IPR

    A Washington, les food trucks migrent vers les zones résidentielles pour survivre

    L'épidémie du coronavirus a vidé le centre-ville de Washington, et les food trucks qui nourrissaient les quartiers d'affaires ont disparu. Pour survivre, les camions de plats à emporter vont désormais chercher les clients là où ils sont confinés.

    A Brookland, un quartier résidentiel du nord-est de la capitale américaine, Jason Tipton a garé son camion bleu "Dirty South Deli" (DSD) dans une rue calme bordée de petites maisons mitoyennes. Il a beaucoup de pré-commandes, sans compter les clients qui viennent à l'improviste. Au bout d'une heure, la moitié de sa carte de sandwichs est en rupture de stock.

    "C'est une bonne surprise, on a eu une grosse journée", dit-il à l'AFP en souriant sous son masque.A la mi-mars, les grandes entreprises ont mis en place le télétravail, les écoles et musées de Washington ont fermé, les concerts et événements sportifs ont été annulés. Pour cette micro-entreprise de quatre salariés, la flexibilité a été la clé pour survivre.
    Grâce à Twitter, aux publicités sur les réseaux sociaux de voisinage et au bouche-à-oreille, "DSD" s'est retrouvé une clientèle et change d'itinéraire chaque jour. Les clients aussi sont satisfaits. "On aime bien cuisiner, mais la diversité des restaurants de la ville nous manque alors on se fait une petite folie", dit Elise Blake, une professeure de musique de 37 ans qui habite de l'autre côté de la rue.

    La suite est ici

  • IPR

    Vers une sortie prudente du confinement en Europe

    Réouverture des commerces en Suisse lundi, retour aux affaires du Premier ministre britannique Boris Johnson: les Européens peaufinent leurs plans de sortie du confinement, qui reste un casse-tête planétaire dans l'attente de la découverte d'un vaccin ou d'un remède pour juguler l'épidémie de coronavirus.

    La pandémie, qui a fait plus de 200.000 morts sur près de trois millions de contaminés dans le monde, marque enfin le pas dans les quatre pays européens les plus touchés. Ils affichaient en effet dimanche des bilans quotidiens de morts en nette baisse: 288 morts en Espagne, 260 en Italie, 242 en France et 413 morts à l'hôpital au Royaume-Uni, le nombre le plus bas depuis la fin mars.

    De loin le pays le plus touché par la pandémie, aussi bien en nombre de contaminations que de décès, les Etats-Unis ont quant à eux enregistré dimanche soir 1.330 décès supplémentaires ces dernières 24 heures.

    Plus de détails par ici

  • IPR

    Foultitude de questions

    A deux semaines du début du déconfinement, les questions sont nombreuses: où rendre les masques obligatoires ? Quels tests et pour qui ? Réouverture des commerces partout ou par régions ? Quid des entreprises ? Et les vacances d'été ?

    Le Conseil scientifique chargé d'éclairer le gouvernement a livré samedi soir ses recommandations pour une "levée progressive et contrôlée du confinement". Divergence notable avec les choix gouvernementaux, il préconise que crèches et établissements scolaires restent fermés jusqu'en septembre mais a pris "acte de la décision politique" de les rouvrir progressivement dès mai, en "prenant en compte les enjeux sanitaires mais aussi sociétaux et économiques".

    Pour la rentrée scolaire, qui doit être progressive, le conseil préconise notamment le port obligatoire d'un masque anti-projections dans les collèges et lycées, pour le personnel comme pour les élèves.

    Les experts suggèrent aussi le déjeuner en classe, la prise de température à la maison chaque matin avant l'école et des stratégies dans les établissements pour éviter les brassages d'élèves. Mais ils écartent la faisabilité et l'intérêt d'un dépistage massif.

    "Avec cette note du Conseil scientifique, nous avons la base pour l'élaboration du protocole sanitaire annoncé pour donner un cadre sûr au déconfinement scolaire", a jugé Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale.

    "Mission impossible", a rétorqué Philippe Vincent, secrétaire général du SNPDEN, premier syndicat des chefs d'établissement. "La somme de toutes les préconisations du Conseil, si elles étaient retenues, est infaisable dans l'état actuel de nos capacités, avec du personnel qui ne sera certainement pas présent à 100%", craint-il.

    Au-delà des questions scolaires, le Conseil scientifique préconise d'autoriser les déplacements entre régions par transports en commun si les mesures de précaution sont respectées. Il déconseille cependant "fortement" les déplacements internationaux pendant encore quelques mois.

    Plus de détails ici

  • IPR

    La tactique de déconfinement de la France dans la dernière ligne droite

    Le gouvernement français a multiplié ces derniers jours les consultations pour peaufiner son périlleux plan de déconfinement, en particulier avec les élus locaux, et planche lundi sur les ultimes arbitrages à la veille de sa présentation officielle devant les députés.

    L'enjeu est de taille puisqu'il s'agit de déterminer les conditions dans lesquelles l'activité et la vie quotidienne des Français vont pouvoir redémarrer à partir du 11 mai, date choisie par l'exécutif pour le déconfinement progressif du pays.

    Mais pour Olivier Faure, premier secrétaire du PS, "rien n'est prêt" pour cette échéance. "La réalité, c'est que le plan du gouvernement n'est pas encore prêt, que rien n'est prêt pour le 11 mai, y compris sur l'application +Stop Covid+, et que nous aurons à voter sur des généralités" lors de la présentation mardi, a-t-il déclaré dimanche soir sur BFMTV. Il a demandé à ce que les députés puissent voter sur ce plan uniquement "lorsque nous aurons l'intégralité des solutions proposées", afin que "nous ayons la possibilité de voter en conscience".

    Car à l'issue de la présentation de la "stratégie nationale du plan de déconfinement" par le Premier ministre Edouard Philippe mardi après-midi à l'Assemblée nationale, un débat puis un vote sont prévus. Sa déclaration doit être couplée avec celle, déjà prévue auparavant, sur la question du traçage et de l'application "Stop Covid".

    C'est un véritable exercice d'équilibriste auquel le gouvernement doit se livrer: relancer l'économie sans relancer l'épidémie. Le tout dans un contexte de défiance: les Français ne sont que 39% à lui faire confiance pour faire face efficacement au coronavirus, soit sept points de moins en une semaine, selon un sondage Ifop pour le JDD.

    Plus d'informations ici

  • IPR

    Médicaments et vaccins

    En l'absence de traitement et alors qu'aucun vaccin ne peut être espéré au moins avant la fin de l'année, la route s'annonce encore longue. "Le virus nous emmène dans un ascenseur express jusqu'au pic", estime le professeur James Naismith, biologiste qui dirige un institut de l'université d'Oxford, "mais c'est à nous de trouver notre chemin pour descendre par les escaliers".

    En vue d'un déconfinement, certains pays mettent en place des programmes de tests sérologiques, comme l'Italie qui va entamer une campagne sur 150.000 personnes.

    Mais l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a douché les espoirs de ceux qui misent sur une éventuelle immunité des personnes ayant été confrontées au coronavirus pour faciliter le déconfinement, via la délivrance de "passeports immunitaires".

    Sans exclure qu'une telle immunité puisse exister, l'OMS a rappelé qu'il n'y avait "actuellement aucune preuve que les personnes qui se sont remises du Covid-19 et qui ont des anticorps soient prémunies contre une seconde infection".

  • IPR

    Le bilan dans le monde

    • Dans le monde la pandémie a fait au moins 204.696 morts depuis son apparition en décembre en Chine. Plus de 2,9 millions de cas ont été diagnostiqués dans 193 pays et territoires.

  • IPR

    Le bilan en France

    * Santé publique France a mis en ligne cette infographie en fin de journée diamnche sur la base des chiifres de 14h le mêmejour. Deouis 100 décès supplémenaires ont été enregistrés. La France a donc recensé 242 morts en 24 heures

     

  • IPR

    Les attestations de déplacement sur smartphone sont disponibles

    Cliquez ici pour les télécharger

    Et voici le mode d'emploi

  • IPR

    Les attestations de déplacements sont à télécharger

    • Les attestations de déplacement sont également disponibles sur smartphone

    ATTENTION : on se déplace uniquement pour un motif impérieux

    Les attestations sont téléchargeables en cliquant ici

    Justificatif de déplacement professionnel

     

    Attestation de déplacement dérogatoire

    A noter que ces attestations sont aussi disponibles sur smartphone

     

  • IPR

    Le bilan de dimanche soir

    • La Réunion recense 417 cas de covid-19 depuis le début de l'épidémie, dont cinq confirmés ce samedi. Deux personnes sont en réanimation.

    • Mayotte a confirmé 21 nouveaux cas en une seule journée ce dimanche, portant le nombre de cas total à 481. 4 personnes sont décédées et 4 personnes sont au service réanimation.

    • Maurice a enregistré un nouveau cas de covid-19 ce dimanche. 332 cas ont été recensés depuis le début de l'épidémie, 299 d'entre eux sont considérés guéris. 9 personnes sont décédées

    • La France a décompté 242 morts en 24 heures, le nombre de personnes en réanimation continue de diminuer. Au total, au moins 22.856 personnes sont décédées depuis le début de l'épidémie. 28.217 personnes sont hospitalisées, dont 4.682 en réanimation.

    • Dans le monde la pandémie a fait au moins 204.696 morts depuis son apparition en décembre en Chine. Plus de 2,9 millions de cas ont été diagnostiqués dans 193 pays et territoires.

  • IPR

    Bonjour La Réunion !

    Allez, on commence une nouvelle journée de suivi de la crise sanitaire

    Rest ek nou, rest zot kaz

A propos

- Pas de nouveau cas ce dimanche à La Réunion -

Ce dimanche 26 avril 2020, aucun nouveau cas n'a été déclaré à La Réunion. Au total, ce sont 417 cas qui ont été déclarés depuis le début de l'épidémie, dont au moins 300 sont considérés comme guéris. Seules six personnes sont hospitalisées, dont deux en réanimation.

289 des cas sont importés, 65 sont des cas autochtones secondaires et 58 des cas autochtones. Cinq cas sont encore en cours d'investigation par l'ARS.

Pour les tranches d'âges, 8,2% ont entre 0 et 14 ans, 40,7% entre 15 et 44 ans, 39,8% entre 45 et 64 ans, 7,5% entre 65 et 74 ans et enfin 3,9% ont plus de 75 ans. Ces chiffres montrent donc qu'à La Réunion, les cas de moins de 14 ans sont désormais deux fois plus nombreux que les plus de 75 ans à raison de 8% contre 3,9%.

Plus de 3.300 personnes ont été appelées individuellement et suivies dans le cadre du contact-tracing. Depuis la fin du mois de mars, une baisse du nombre de cas confirmés est observée à la Réunion : entre 0 et 10 cas par jour, confirmant ainsi une faible circulation ponctuelle sur le territoire indique l'ARS.

- Le personnel et les résidents de la fondation Père Favron testés négatifs -

Soulagement pour les familles des résidents du pôle handicap dépendant de la fondation Père Favron à Saint-Pierre : 72 des personnels soignants et résidents ont été testés négatifs au codid-19. Ces dépistages ont été effectués suite au test "douteux" d'un des résidents, qui a été transporté au CHU du Nord ce vendredi.

Les 72 personnes ont été testées entre vendredi et samedi. Les résultats ont été communiqués à la fondation samedi soir et dimanche matin.

Retrouvez nos lives précédents ici : 

• notre live du 26 avril : Covid-19 : aucun nouveau cas confirmé à La Réunion aujourd'hui

notre live du 25 avril : Covid-19 : 5 nouveaux cas confirmés à La Réunion, 417 au total

• notre live du 24 avril : Covid-19 : aucun nouveau cas à La Réunion, le total reste à 412

• notre live du 23 avril : Coronavirus : 2 nouveaux cas confirmés à La Réunion, 412 patients au total

• notre live du 22 avril : Coronavirus : aucun nouveau cas ce mercredi, la préfecture dément un cluster aux Avirons

Et tous nos lives et articles depuis le début de la crise sanitaires sont ici

   

Mots clés :

    Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !