Pour passer le cap de la crise sanitaire :

Coronavirus : des aides pour les associations


Publié / Actualisé
"Les associations sont impactées par la crise sanitaire actuelle : nombre d'entre elles ne peuvent plus exercer leur activité et expriment des difficultés et des inquiétudes sur les sujets suivants : difficultés de trésorerie (74% des associations), perte financière liée à une subvention (92%), mise en place du télétravail, perte de contacts notamment avec les bénévoles, gestion interne associative" note la préfecture. Les associations employeuses peuvent, au même titre que les entreprises, accéder aux aides mises en place pour les entreprises : prêt garanti par l'État, prime exceptionnelle de pouvoir d'achat, délais de paiement d'échéances sociales et fiscales, maintien de l'emploi par le dispositif de chômage partiel. "D'autres dispositions ont également émergé pour accompagner les associations" précise la préfecture dans le communiqué ci-dessous
"Les associations sont impactées par la crise sanitaire actuelle : nombre d'entre elles ne peuvent plus exercer leur activité et expriment des difficultés et des inquiétudes sur les sujets suivants : difficultés de trésorerie (74% des associations), perte financière liée à une subvention (92%), mise en place du télétravail, perte de contacts notamment avec les bénévoles, gestion interne associative" note la préfecture. Les associations employeuses peuvent, au même titre que les entreprises, accéder aux aides mises en place pour les entreprises : prêt garanti par l'État, prime exceptionnelle de pouvoir d'achat, délais de paiement d'échéances sociales et fiscales, maintien de l'emploi par le dispositif de chômage partiel. "D'autres dispositions ont également émergé pour accompagner les associations" précise la préfecture dans le communiqué ci-dessous

"Une réponse coordonnée grâce au collectif Kaz’Asso

Depuis le début du confinement, le mouvement associatif de La Réunion (MAR), les têtes de réseaux associatifs et des acteurs ressources se sont mobilisés en "collectif Kaz asso", afin de recenser les difficultés rencontrées par le tissu associatif local et de les accompagner au mieux. Le collectif, soutenu par la direction de la Jeunesse, des sports de la cohésion sociale (DJSCS), s’appuie notamment sur les mesures exceptionnelles de soutien mises en place par l’État, les collectivités locales, et le secteur privé. Ce soutien porte sur la situation présente via un appui durant le confinement, mais également en prévision de l'après confinement en vue de la relance de la vie sociale et économique.

Véritable plateforme réunionnaise d’urgence à destination des associations durant le confinement, Kaz’Asso propose des " webinaires hebdomadaires " à thème. Depuis le début du confinement, 6 webinaires ont été organisés, à l’initiative du CRAJEP (comité régional des associations de jeunesse et d’éducation populaire) et de la Ligue de l’enseignement, associant chaque fois en moyenne 70 participants.

Les sujets d’échanges portent sur : l’activité partielle, les subventions et la trésorerie, la présentation de l’outil Agorakit.org, l’organisation des conseils d’administrations et des assemblées générales durant le confinement, les outils favorisant le travail à distance et les activités culturelles pendant le confinement.

Le prochain webinaire portera sur le champ du sport.

La réserve civique pour la mobilisation des bénévoles face à la crise

Les services de l'État, en concertation avec les associations intervenant dans le champ social, ont identifié quatre " missions vitales " auxquelles les structures contribuent à répondre et pour lesquelles, aujourd’hui plus que jamais, elles ont besoin de bénévoles : l’aide alimentaire et d’urgence, la garde exceptionnelle d’enfants des soignants ou des structures de l’aide sociale à l’enfance, le lien avec les personnes fragiles isolées et la solidarité de proximité.

Les associations ont ainsi la possibilité d’utiliser le site de la réserve civique, piloté à La Réunion par la DJSCS, dans le respect absolu des règles de sécurité sanitaire. Elles y publient toutes les annonces de missions vitales qui requièrent l’appui de nouveaux bénévoles. Les têtes de réseaux associatives locales relaient les informations relatives à la réserve civique sur les réseaux sociaux et font des relances régulières quant à cette démarche citoyenne d’urgence.

Les services de l’État pleinement mobilisés pour soutenir les associations

Pendant la crise sanitaire, les services de l’Etat sont mobilisés pour soutenir les associations : écoute, conseils par téléphone ou par e-mail, accompagnement modulé et personnalisé en fonction des situations  sur les aspects économiques, juridiques, sociaux…

Par ailleurs, l’instruction des demandes de subvention et des mises en paiement est maintenu.

Enfin, l’Etat soutient via la mise en place d’un fond d'aide exceptionnel les associations jeunesse et éducation populaire qui maintiennent leurs activités et participent à la gestion de la crise sanitaire au titre de leur mission d'intérêt général ou de mobilisation citoyenne. Ce dispositif concerne  notamment les associations faiblement employeuses qui rencontrent des problèmes de trésorerie et qui ont besoin d'une aide d'urgence pour la continuité de leurs activités quotidiennes.

Prévoir l’après confinement

Pour préparer la sortie du confinement la tenue de certaines actions et des assemblées générales sont reportées. Des enquêtes sont par ailleurs en cours auprès des associations du territoire afin de recenser les besoins spécifiques. Ce diagnostic permettra d’adapter les mesures et de repenser l’accompagnement associatif.

En savoir plus :

Guide des mesures pour l’économie sociale et solidaire répertoriées (gestion de l’emploi, gestion des échéances sociales et fiscales, gestion de la trésorerie, gestion des litiges et accompagnement)

Organiser son CA, son AG (webinaire)

Prêts et subventions (webinaire)

https://www.associations.gouv.fr/covid.html

Guide de survie à l’usage des associations en période de confinement (via le site www.associations.gouv.fr)

Boîte à outils concernant le travail à distance (via le site www.associations.gouv.fr)

Entrepreneurs, toutes les solutions pour faire face ensemble"

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !