[LIVE] 289 nouveaux décès en France :

Pas de nouveau cas de Covid-19 en 24 heures, 420 personnes contaminées, 5 patients hospitalisés dont un en réanimation


Publié / Actualisé
Il n'y a pas de nouveau cas de Covid-19 ce jeudi 30 avril 2020. 420 personnes ont été contaminées depuis le début de l'épidémie. 5 patients sont sont hospitalisés, dont un en réanimation. A partir de ce jeudi, Jérôme Salomon devrait présenter une carte avec des codes couleurs permettant de voir quels départements sont les plus touchés en France. Cette classification permettra d'établir un déconfinement plus territorialisé. La Réunion est pour le moment classée en vert. Après une question d'Imaz Press, l'ARS a reconnu : "il y a eu une erreur de retranscription du nombre de personnes en hospitalisation et en réanimation le week-end dernier". La préfecture, l'ARS et le rectorat font le point cet après-midi sur les mesures de lutte contre le coronavirus. A suivre en direct sur notre site (Photo rb/www.ipreunion.com)
Il n'y a pas de nouveau cas de Covid-19 ce jeudi 30 avril 2020. 420 personnes ont été contaminées depuis le début de l'épidémie. 5 patients sont sont hospitalisés, dont un en réanimation. A partir de ce jeudi, Jérôme Salomon devrait présenter une carte avec des codes couleurs permettant de voir quels départements sont les plus touchés en France. Cette classification permettra d'établir un déconfinement plus territorialisé. La Réunion est pour le moment classée en vert. Après une question d'Imaz Press, l'ARS a reconnu : "il y a eu une erreur de retranscription du nombre de personnes en hospitalisation et en réanimation le week-end dernier". La préfecture, l'ARS et le rectorat font le point cet après-midi sur les mesures de lutte contre le coronavirus. A suivre en direct sur notre site (Photo rb/www.ipreunion.com)

Ce qu'il faut retenir

• Il n'y a pas de nouveau cas de Covid-19 ce jeudi 30 avril 2020. Le total des personnes contaminées est de 420. En effet un cas a été "invalidé" le total n'est donc pas de 421 mais bien de 420. 5 patients sont hospitalisés dont 1 en réanimation.

• Mayotte compte 539 cas confirmés et déplore 4 personnes décédées. C'est le territoire ultramarin le plus touché par le virus.

• A Maurice, aucun nouveau cas n'a été recensé ces dernières 24 heures sur 615 dépistages effectués. Le nombre de cas total a été revu à 332 et 306 patients sont guéris. 10 personnes sont décédées du virus.

• La France enregistre 289 nouveaux décès au cours des dernières 24 heures. Le pays déplore donc en tout 24.376 décès liés au covid-19 depuis le début de l'épidémie. Le nombre d'hospitalisations continue de baisser.

• Dans le monde, le nombre total de personnes contaminées a dépassé les 3,1 millions de cas. Au moins 224.402 personnes sont décédées du virus. Au moins 889.200 sont aujourd'hui considérés comme guéris. Les Etats-Unis représentent un tiers des cas recensés dans le monde avec plus d'un million de citoyens contaminés.

• Les attestations de déplacement sur smartphone sont disponibles en ligne

  • IPR

    Ce live est à présent terminé, merci de l'avoir suivi. A demain pour une nouvelle journée de suivi de la crise sanitaire.

     

  • IPR

    Toush pa nou, toush èk nout kèr

    Des élèves de l’École Artistique Intercommunale de l’Ouest (EAIO) ont réalisé une vidéo, tout en musique. Un peu de baume au cœur en cette période de confinement… avec un message de circonstance : “toush pa nou, toush èk nout kèr”.

  • IPR

    289 nouveaux décès sont enregistrés dans les dernières 24 heures en France

    La France déplore donc en tout 24.376 décès liés au covid-19 depuis le début de l'épidémie.

    Le nombre d'hospitalisations, lui, continue de baisser.

  • IPR

    Comme cela avait été le cas en avril, afin de mieux accompagner les besoins de déplacements de première nécessité des Réunionnais bénéficiaires des prestations sociales, il a été décidé de rétablir entre 7h et 17h30 le niveau de service du réseau Alternéo aux horaires habituels à partir du 4 mai, et ce jusqu’au 9 mai 2020. A noter que le Vendredi 8 mai et le Dimanche 10 mai, les bus ne circuleront pas.

    Dans le cadre des mesures de restriction en termes d’accueil des voyageurs à bord des bus il est  demandé de respecter strictement :

    - un maximum de 20 personnes simultanées pourra être accepté dans les grands bus ;

    - un maximum de 10 personnes simultanées pourra être accepté dans les petits bus.

    En outre, dans la perspective de l’obligation du port du masque dans les bus qui va être instituée dans les prochains jours, nous recommandons fortement à la clientèle de se munir dès à présent d’un masque avant de monter dans un bus.

    La Direction du réseau en appelle à la responsabilité individuelle et collective de tous les usagers afin de préserver la sécurité des clients et des conducteurs.

  • IPR

    Martine Ladoucette reconnaît une erreur dans le nombre de patients en réanimation

    "L'ARS se fonde au jour le jour et à la même heure sur les dernières déclarations du CHU sur une base de données nationales. Il y a eu une inversion de chiffres entre le nombre d'hospitalisations et le nombre en réanimation, ce week-end", admet-elle, qustionnée par Imaz Press.

     

  • IPR

    Le prix des masques grand publis seront fixés par la préfecture

  • IPR

    Velayoudoum Marimoutou confirme la rentrée progressive des élèves le 18 mai

    "C'est particulièrement, pour le territoire, un impératif social. La fermeture des écoles met à mal le pacte républicain et accroît les inégalités."

    Et de poursuivre : "Les élèves sont en train de perdre des compétences. Lutter contre le décrochage est une priorité. Si on attend le mois d'août, mêmes les bons élèves n'auront pas le niveau attendu."

    Aucun enseignant n'assumera de double charge : ils assureront soit les cours en présentiel, soit les cours à distance

    Les lycéens reprendront progressivement à partir du 2 juin. L'accueil sera organisé par groupe de 15 élèves maximum. 20.500 élèves seraient concernés selon une enquête du rectorat.

    La liste des écoles et établissements qui rouvriront est retrouver sur le site de l'académie de La Réunion.

  • IPR

    La Réunion dispose de 11 jours de stocks pour les tests

    L'objectif de 700.000 tests virologiques par semaine annoncé par le Premier ministre Edouard Philippe, correspond à 9.100 tests hebdomadaires à La Réunion. Martine Ladoucette évoque 3 conditions :

    - que les laboratoires publiques et privés soient à même de pouvoir compter sur les automates et le matériel nécessaires

    - compter sur une organisation efficace et des ressources humaines suffisantes pour pouvoir effectuer des prélèvements.

    - les consommables, ce qui permet de faire fonctionner les automates. "À La Réunion, on dispose de 11 jours de stocks pour réaliser les tests. Nous manquons de visibilité sur l'avenir", concède Martine Ladoucette.

    L'ARS annonce également des tests périodiques sur des personnes asymptomatiques volontaires.

  • IPR

    Aucun nouveau cas aujourd'hui, troisième semaine de plateau

    "Nous sommes arrivés à un plateau. Très bien", se félicite Martine Ladoucette. La Réunion compte toujours 420 cas confirmés de coronavirus.

    L'ARS confirme la distribution 402.000 masques chirurgicaux et 39.000 masques FFP2 la semaine dernière.

     

  • IPR

    La Réunion classée vert, plus de 300 guéris depuis le début de l'épidémie

    Jacques Billant annonce que La Réunion est répertoriée territoire vert dans le processus de déconfinement, engagé à l'échelle nationale. 

    Plus de 300 patients guéris du coronavirus sont recensés par les autorités, 5 sont encore hospitalisés, 1 seul demeure en réanimation.

    L'obectif annoncé par Jacques Billant est de pouvoir réaliser 1.400 tests par jour. "Nous en avons le potentiel technique."

    La préfecture prolonge jusqu'au 11 mai, l'interdiction de vente d'alcool à emporte à partir de 17h, la fermeture des commerces à 19h et la fermeture des plages et sentiers.

  • IPR

    500.000 masques jetables par semaine à La Réunion

    La Réunion sera en mesure de produire 500.000 masques jetables par semaine et plus d'1 millions début juin. Fin mai, 1.200.000 masques en tissu seront produits. 

    "Je veux saluer l'extrême mobilisation des collectivités et remercier toutes celles et tous ceux qui ce sont lancés dans cette production de masques."

    Cinq démarches de spécification sont en cours, pour apporter une garantie sur le niveau de filtration des masques produits localement.

    Jacques Billant invite les entreprises, dont le travail nécessite du contact, à équiper les employés.

     

  • IPR

    Pas de reprise du trafic aérien

    "Une reprise de trafic aérien n'est pas d'actualité", affirme le préfet Jacques Billant. De même pour les période de quatorzaine obligatoires.

  • IPR

    Un comité local de mise en œuvre du déconfinement

    Jacques Billant annonce la formation d'un comité local de mise en oeuvre du déconfinement, composé de quatre branches :

    - une instance de dialogue sur la reprise économique

    - une instance de dialogue médical

    - un comité de gouvernance

    - un conseil départemental de l'éducation nationale 

  • IPR

    Un chemin progressif et exigeant

    "Ce nouveau chemin sera nécessairement progressif et exigeant. Nous devrons éviter l'empressement à vouloir dès le lendemain reprendre nos vies d'avant, et la paralysie de nos territoires dictée par la peur", affirme en préambule Jacques Billant à propos du déconfinement du 11 mai prochain.

     

  • IPR

    Suivez avec nous le point presse du préfet Jacques Billant, de la directrice générale de l'ARS Martine Ladoucette et du recteur Velayoudoum Marimoutou

  • IPR

    Cet après-midi, Annick Girardin était en live sur France Ô et Outre-mer la 1ère pour répondre à un certain nombre de question d'élus ultra-marins. Emmanuel Wargon, secrétaire d'état auprès de la ministre de la transition écologique, et Adrien Taquet et Christelle Dubos, secrétaires d'état auprès du ministre de la Santé, étaient aussi présents. Vous pouvez retrouvez le live ci-dessous :

    • Le retour à l'école

    La ministre a réaffirmé l'importance d'une "rouverture des écoles le plus rapidement possible" dans le cadre de la lutte contre les inégalités sociales. Elle a par ailleurs insisté sur le fait que dans certaines familles les plus précaires, le déjeuner de la cantine "est le seul repas de certains enfants". Des propos soutenus par Adrien Taquet, qui a indiqué, "de mon point de vue il est important que les élèves retournent à l'école".

    • Le cas de Mayotte

    Mayotte a tenu une place centrale de cet entretien de 45 mintues. L'île aux parfums se trouve dans une situation inquiétante, alors que l'épidémie est passée au stade 3 ce jeudi, avec 539 cas de Covid-19 confirmés. Quatre personnes sont par ailleurs décédées. Alors que certains territoires sont déjà en phase de déconfinement, Mayotte pourrait au contraire restée confinée au-delà du 11 mai au regard de la situation actuelle.

    Questionnée sur le respect du confinement dans l'île, la ministre a souligné les conditions de logement difficiles de certains habitants. "Quand on habite dans un bangas et qu'il fait 32 degrés, on peut imaginer qu'il est compliqué de rester enfermé toute la journée" a-t-elle déclaré. Elle a écarté la possibilité de renforcer les effectifs de police pour faire respecter confinement et couvre-feu à Mayotte.

    • Accès à l'eau

    Dans des territoires comme Mayotte, la Guyane, la Guadeloupe ou encore la Martinique, l'approvisionnement en eau est aujourd'hui restreint. Si la situation devrait être résolue d'ici les semaines voire les mois à venir pour les Antilles, Mayotte reste dans une impassage. "Des rampes d'eau gratuite sont mises en place et le resteront pour approvisionner la population" a assuré Emmanuel Wargon.

    • Violences intrafamiliales

    Les associations alertent depuis le début du confinement : les signalements sont stables, voire en baisse. Le nombre d'appel au 119 (pour signaler les cas de maltraitance sur les enfants) sont restés les mêmes. "Ce n'est pas une situation qui me satisfait, loin de là" s'est alarmé Adrien Taquet. Les professionnels estiment plutôt que cette stabilité est alarmante, les enfants étant confinés toute la journée avec un ou des parents violents, ne pouvant donc pas se signaler. Le secrétaire d'état appelle la population à être attentive à la détresse éventuelle de voisin pouvant être victime de violences intrafamiliales.

  • IPR

    Pour la première fois un avion tout cargo d'Air Austral se pose à Gillot

    En provenance de Paris l'appareil transporte 30 tonnes de marchandises, dont une tonne de masques. Les 29 tonnes restantes sont constituées par des colis postaux, des denrées alimentaires, du matériel médical et informatique

    Suivez le direct de notre journaliste

    L'avion qui tranporte habituellement des passagers a été spécialement aménagé pour pouvoir transporter des marchandises. Il a fallu deux jours et huit employés pour transformer la cabine passasgers en lieu de transport du fret.

    Les sièges ont été soigneusement protégés afin de pouvoir très vite transportés à nouveau des voyageurs. Les cartons de marchandises ont été entreposés sur les fauteuils et retenus par des filets de protection afin d'éviter les chutes.

    Le fret sera traité par les services de la chambre de commerce et les différents transitaires

  • IPR

    539 cas confirmés à Mayotte, l'île passe au stade 3 de l'épidémie

    • 34 patients actuellement hospitalisés au CHM dont 4 dans le service de réanimation
    • + de 3000 tests réalisés par le laboratoire du CHM et par le laboratoire privé
    • passage au stade 3 de l’épidémie

  • IPR

    Le deuxième chargement de plus de 500 tonnes de fret sur le Mistral débutera lundi

    Lundi 4 mai 2020, le porte-hélicoptères amphibie (PHA) Mistral débutera son deuxième chargement de matériaux à destination de Mayotte. Pendant deux jours, plus de 500 tonnes de fret, soit 800 palettes, seront chargées à bord du navire. Il s'agira de la seconde rotation du PHA Mistral vers Mayotte. "Ce chargement exceptionnel devrait prendre 48 heures et se faire de jour comme de nuit, afin de monter à bord du fret alimentaire, dont des vivres surgelés, du matériel parapharmaceutique (solutions hydro- alcooliques entre autres) ainsi que des véhicules civils" précise les Forces armées de la zone sud de l'océan Indien (FAZSOI). Le Mistral est rentré à La Réunion ce jeudi. Il a été affrété pour assurer le pont maritime entre La Réunion et Mayotte, afin d'approvisionner l'île aux parfums en produit de première nécessité et lutter contre l'épidémie de Covid-19.

    Lire l'article ici

  • IPR

    Hyper jardin fleurit les hospitaliers

    "Durement touchées par la fermeture au public de leur jardinerie à Cambaie, les équipes d'Hyper Jardin Saint-Paul ont malgré tout voulu s'associer à l'élan de solidarité nationale en direction des personnels hospitaliers" informe Yvann Payet, Directeur d'Hyper Jardin de Saint Paul, dans un communiqué que nous publions ci-dessous.

    "Ces derniers jours, ce sont donc plus de 3000 plantes produites par la pépinière d’Hyper Jardin, qui ont été offertes aux personnels du Centre Hospitalier Ouest Réunion (CHOR) et de l’Etablissement Public de Santé Mentale (EPSMR) du Grand Pourpier. Deux établissements situés à proximité immédiate de la jardinerie et de sa pépinière.

    Les responsables d’Hyper Jardin sont donc venus en voisins offrir les plantes aux agents hospitaliers mobilisés dans cette crise du Covid-19 : les personnels soignants mais également les agents des services techniques, logistiques et admi- nistratifs sans qui l’hôpital ne pourrait pas recevoir les patients.

    Il s’agit bien entendu d’un don symbolique qui ne mettra pas fin à l’épidémie et restera éminemment modeste. Mais rien de tel qu’un peu de couleur et de fraî- cheur pour trouver du réconfort !

    Horticulteur impliqué localement depuis 30 ans dans la production et la vente de plantes péï, Hyper Jardin souhaite ainsi témoigner sa reconnaissance et sa solidarité face à l’engagement quotidien des personnels de santé."

    Retrouvez l'article ici

     

  • IPR

    L'économie française, en récession, se contracte de 5,8% au premier trimestre

    L'économie française est officiellement en récession et s'est contractée de 5,8% au premier trimestre, du fait notamment du confinement en place depuis la mi-mars pour endiguer la pandémie de Covid-19, selon une première estimation dévoilée jeudi par l'Insee.

    Il s'agit de la baisse la plus forte dans l'historique des évaluations trimestrielles du PIB débutées en 1949, et elle dépasse largement les reculs du premier trimestre de 2009 (-1,6%) ou du deuxième trimestre de 1968 (-5,3%), précise l'Insee.

    Après le recul de 0,1% du produit intérieur brut (PIB) français enregistré au dernier trimestre 2019, cette performance confirme que la France est bien entrée en récession.

    Cette chute de l'activité "est principalement liée à l'arrêt des activités +non essentielles+ dans le contexte de la mise en place du confinement à partir de la mi-mars", explique l'Institut national de la statistique dans sa publication.

    Cette évaluation est en ligne avec celle de la Banque de France, publiée début avril, qui estimait la contraction du PIB à environ 6% au premier trimestre.

    Les dépenses des ménages ont connu une baisse "inédite" de -6,1%, alors que de nombreux commerces, les restaurants ou encore les cafés, ont été fermés sur décision du gouvernement, selon l'Insee. L'investissement des entreprises enregistre lui aussi un lourd recul de -11,8%. Globalement, la demande intérieure contribue ainsi de -6,6 points à la baisse du PIB durant le trimestre écoulé.

    Première illustration de la crise économique dès le début de l'épidémie, le commerce extérieur s'affiche lui aussi en repli: -6,5% pour les exportations et -5,9% pour les importations. In fine, il contribue dont négativement (-0,2 point) à la baisse du PIB. A l'inverse, les variations de stocks y contribuent positivement, à hauteur de +0,9 points.

    L'Insee ne publie pas de prévision pour l'ensemble de l'année 2020 mais elle a estimé que chaque mois de confinement amputerait la croissance française de 3 points sur un an et que la reprise "prendra du temps" après le confinement, censé être progressivement levé à partir du 11 mai. Le gouvernement table lui à ce stade sur une chute du PIB de -8% cette année.

    Lire l'article de l'AFP ici

  • IPR

    Jumbo Score : débrayage pour réclamer le versement d'une prime de 1.000 euros

    Une partie de salariés de six Jumbo Score de La Réunion a débrayé ce jeudi matin 30 avril 2020 pour protester "contre les promesses non tenues de la direction en matière de versement de prime". Selon ces personnels qui ont débrayé spontanément sans appel de leurs syndicats, mais avec leur soutien, "la direction a promis le versement d'une prime de 1.000 euros. Cela n'a pas été le cas, les primes vont de 650 à 300 euros" protestent les personnels. Ils n'excluent pas de durcir leur mouvement s'ils n'obtiennent pas gain de cause. La direction des Jumbo Score n'a pas encore réagi à ce mouvement d'humeur (Photo d'illustration)

    Ce sont les personnels affectés à la gestion et à l'approvisionnement des rayons qui ont débrayés devant les Jumbo Score de Saint-Benoît, Sainte-Marie, le Chaudron (Saint-Denis), le Port, Savanna (Saint-Paul) et Saint-Pierre. Seuls les salariés du magasin de Saint-André n'ont pas débrayé pour le moment.

    "La direction du groupe Casino, à qui appartiennent les Jumbo Score de La Réunion, a promis une prime de 1.000 euros aux salariés qui travaillent pendant le confinement dans des conditions souvent difficiles" souligne Mario Corbeau, délégué syndical CFDT.

    "Malgré cela à La Réunion, les caissières n'ont reçu que 650 euros, les employés travaillant en magasin n'ont perçu que 500 euros et ceux a qui il a été demandé de rester chez eux et de faire du télétravail ont reçu 300 euros. Cela alors qu'ils utilisent pour l'entreprise leur propre  forfait internet leur propre matériel. E n'est pas normal" s'insurge le syndicaliste.

    "C'est un mouvement basé sur le sentiment du non respect de la parole donnée" lance Georges Caro dirigeant de la fédération commerce de la CGTR. "Tous ces salariés travaillent en plein confinement, ils est normal qu'ils soient entendus par la direction" ajoute-t-il.

    Lire l'article ici

  • IPR

    Les choristes du Petit conservatoire de l'Est chantent contre le coronavirus

    La musique n'en finit plus de retentir en ces temps de confinement. Cette fois-ci, ce sont les choristes du Petit conservatoire de l'Est qui ont décidé de reprendre une chanson de Jean-Jacques Goldman, "Ensemble", en adaptant les paroles à la situation. "On a jamais eu autant envie d'être ensemble que depuis que l'on vit chacun chez soi" souligne le choeur en début de vidéo. Au total, 28 chanteurs sont présents pour partager avec le public, depuis leur confinement, un message d'espoir.

    Les choristes, menés par Fanny Prie, se sont filmés individuellement depuis chez eux, regardez :

  • IPR

    Les enfants des personnels indispensables à la crise accueillis dans les centres de loisirs

    La direction de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DJSCS)  en charge de la mise en oeuvre des accueils collectifs de mineurs sur le département informe des modalités particulières de fonctionnement de ces accueils pendant les vacances scolaires du mois de mai.

    Du 4 au 10 mai, ces accueils seront ouverts de façon dérogatoire pour accueillir les enfants des personnels indispensables à la crise sanitaire et à la continuité de la vie du territoire.

    A partir du 11 mai de nouvelles modalités d'organisation des accueils collectifs de mineurs seront mises en place.

    Liste des accueils ouverts la semaine du 4 mai

    Plus d'informations ici

  • IPR

    Service de réanimation du Covid-19 : divergences entre le comptage des soignants et celui de l'ARS

    Samedi 25 avril 2020, le bulletin sur la situation épidémiologique à La Réunion, communiqué par l'Agence régionale de santé (ARS), faisait état de 5 patients Covid-19 hospitalisés au service de réanimation, soit 3 patients de plus que la veille. Le lendemain, dimanche 26 avril, l'ARS dénombrait à nouveau 2 patients en réanimation.

    En l'espace de 48 heures, 3 personnes auraient été admises en réanimation, avant d'en sortir immédiatement. Se pose alors la question du comptage de ces patients, devant l'opacité de la communication de l'ARS, et les témoignages de professionnels de santé au sein-même du CHU, qui attestent de chiffres différents.

    Des soignants nous affirmaient que ce mardi après-midi 28 avril, 1 seul patient demeurait en réanimation, et non 2 comme l'ARS, le second "guéri depuis plus d'une semaine" étant sorti la veille. Un chiffre finalement confirmé par l'autorité sanitaire mercredi 29 avril. Le tout sur fond d'imprécisions et de mutisme de l'Agence régionale de santé

    Tous les détails sont ici

  • IPR

    Les délégués syndicaux applaudiront les dockers le 1er mai pour les remercier

    Ce vendredi 1er mai 2020, à 12 heures 30, les délégués syndicaux des dockers se sont donnés rendez-vous pour une action de remerciement à tous les personnels restés travailler sur les docks du port de la Pointe des Galets

    A l'image des applaudissements pour les soignants, les employés de grandes surfaces ou encore les éboueurs, la CGTR a souhaité remercier tous les dockers. "Nous voulons leur rendre hommage, ils ont été exemplaires et ont ravitaillé La Réunion pendant toute la crise, il n'y eu aucune pénurie" souligne Danio Ricquebourg, secrétaire général de la CGTR Port et Docks. Il précise par ailleurs que l'action se fera en petit comité pour respecter les mesures de distanciations sociales.

    Plus d'informations ici

  • IPR

    1er mai : vente du muguet réglementée et interdite sur la voie publique

    En raison de la crise sanitaire du Covid-19 et dans le cadre du décret du 23 mars 2020, la vente du muguet est réglementée cette année, annonce la préfecture. Il est notamment interdit d'en vendre sur la voie publique.

    La vente est autorisée :

    - dans les commerces ouverts : commerces alimentaires, jardineries avec rayon alimentation animale ;

    - pour les fleuristes et les horticulteurs : uniquement en livraison ou par retrait des commandes, dans le respect de l'application des mesures barrière ;

    - pour tous les producteurs ou commerces fermés en application du décret du 23 mars 2020 : uniquement en livraison ou par retrait des commandes, dans le respect de l'application des mesures barrière ;

    - les producteurs de muguet pourront vendre leurs productions dans les marchés forains ouverts le jeudi 30 avril, le vendredi 1er mai et le samedi 2 mai, selon les règles définies par les arrêtés préfectoraux et sous le contrôle des services communaux.

    Plus d'informations ici

  • IPR

    Gels hydroalcooliques : nos mains mises à rude épreuve

    "Lavez-vous les mains régulièrement", c’est l’une des injonctions que l’on entend à longueur de journée depuis l’apparition du nouveau coronavirus. Pour lutter contre la propagation des maladies infectieuses, rien de mieux que se laver les mains avec de l’eau et du savon.

    Quand on n’a pas d’eau à portée de main, les autorités sanitaires recommandent d’utiliser des gels antibactériens. Mais un usage immodéré de ces petits flacons bleus ou colorés n’est pas sans conséquence. La Société française de dermatologie (SFD) s’inquiète, particulièrement pour les soignants, et émet des recommandations.

    Une pharmacienne explique le bon usage de ces gels. Regardez :


    Les détails sont par ici

     

  • IPR

    Le bilan provisoire du Covid-19 dans le monde

    • Dans le monde, le nombre total de personnes contaminées a dépassé les 3,1 millions de cas. Au moins 224.402 personnes sont décédées du virus. Au moins 889.200 sont aujourd'hui considérés comme guéris. Les Etats-Unis représentent un tiers des cas recensés dans le monde avec plus d'un million de citoyens contaminés.

  • IPR

    Le bilan provisoire de pandémie en France

    • La France enregistre 427 nouveaux décès au cours des dernières 24 heures. Le pays déplore donc en tout 24.087 décès liés au covid-19 depuis le début de l'épidémie. Le nombre d'hospitalisations continue de baisser.

  • IPR

    Les attestations de déplacement sur smartphone sont disponibles

    Cliquez ici pour les télécharger

    Et voici le mode d'emploi

  • IPR

    Les attestations de déplacements sont à télécharger

    • Les attestations de déplacement sont également disponibles sur smartphone

    ATTENTION : on se déplace uniquement pour un motif impérieux

    Les attestations sont téléchargeables en cliquant ici

    Justificatif de déplacement professionnel

     

    Attestation de déplacement dérogatoire

    A noter que ces attestations sont aussi disponibles sur smartphone



     

  • IPR

    Le bilan de la pandémie mercredi soir

    • 3 nouveaux cas de Covid-19 ont été annoncés ce mercredi à La Réunion portant le total à 420. En effet un cas a été "invalidé" le total n'est donc pas de 421 mais bien de 420.

    • Seuls 4 patients sont hospitalisés à La Réunion dont 1 en réanimation.

    • Mayotte compte 460 cas confirmés et déplore 4 personnes décédées. C'est le territoire ultramarin le plus touché par le virus.

    • A Maurice, aucun nouveau cas n'a été recensé ces dernières 24 heures sur 615 dépistages effectués. Le nombre de cas total a été revu à 332 et 306 patients sont guéris. 10 personnes sont décédées du virus.

    La France enregistre 427 nouveaux décès au cours dles dernières 24 heures. Le pays déplore donc en tout 24.087 décès liés au covid-19 depuis le début de l'épidémie. Le nombre d'hospitalisations continue de baisser.

    • Dans le monde, le nombre total de personnes contaminées a dépassé les 3,1 millions de cas. Au moins 224.402 personnes sont décédées du virus. Au moins 889.200 sont aujourd'hui considérés comme guéris. Les Etats-Unis représentent un tiers des cas recensés dans le monde avec plus d'un million de citoyens contaminés.

     

  • IPR

    Bonjour La Réunion !

    On est reparti pour une nouvelle journée de suivi de la crise sanitaire

    Rest ek nou, rest zot kaz

A propos

420 cas de Covid-19 à La Réunion, une seule personne en réanimation

La préfecture et l'Agence Régionale de Santé confirment 3 nouveaux cas de coronavirus Covid-19 à La Réunion ce mercredi 29 avril, suite à un dépistage de fin de quatorzaine.

Suite à des investigations complémentaires, un des cas annoncé la semaine dernière a été invalidé ce jour. Le nombre total de cas est donc porté à 420 depuis l’apparition du premier cas le 11 mars 2020. Sur 416 cas investigués, 292 sont des cas importés, 66 des cas secondaires et 58 sont des cas autochtones. 4 personnes sont hospitalisées et 1 seule se trouve en réanimation.

Concernant les tranches d'âges : 8,1% ont moins de 14 soit 34 cas, 41,3% ont entre 15 et 44 ans, 39,4% ont entre 45 et 64 ans, 7,4% ont entre 65 et 74 ans, et enfin 3,8% ont 75 ans et plus. Près de 3.500 personnes ont été appelées individuellement et suivies dans le cadre du contact-tracing.

- La classification des départements commence ce jeudi -

Le déconfinement sera adapté aux départements, a indiqué Edouard Philippe ce mardi 28 avril dans sa présentation du plan de déconfinement aux députés, adopté ensuite par une large majorité. Trois ensembles de critères seront retenus pour évaluer la situation de chaque département : soit le taux de cas reste élevé, soit les capacités hospitalières restent tendues, soit le système local de test n'est pas suffisamment prêt. Pour les départements qui ne présentent aucun de ces critères, ils recevront un code couleur vert, les territoires les plus en danger seront en rouge.

Des codes couleurs bientôt visibles sur une carte actualisée régulièrement. En effet, c'est le 7 mai que la décision sera prise de répartir les départements dans chacune de ces 3 catégories. Mais à compter de ce jeudi, la carte sera présentée avec les résultats département par département lors du point quotidien de Jérôme Salomon. L'île de La Réunion saura donc quel code couleur elle va recevoir. Ce mercredi, Edouard Philippe a réuni préfets et élus locaux, pour se mettre d'accord sur le déconfinement par région et par département.

- Files d'attente devant les magasins de tissus -

Afin de permettre à la population de fabriquer ses propres masques, l'Etat a autorisé les magasins de tissus à rouvrir leurs portes. L'idée est de permettre au public d'acheter le matériel nécesaire à la confection des protections faciales.

Les client(e)s ont tout de suite étaitent au rendez-vous. Des files d'attente se sont formées devant ces commerces comme vous avez pu le suivre en direct sur la page Facebook d'Imaz Press Réunion. Le Premier ministre Edouard Philippe a en effet indiqué ce mardi 28 avril que les citoyens étaient invités à se fabriquer leurs propres masques, à leurs frais.

- Vente du muguet réglementée et interdite sur la voie publique pour le 1er mai -

En raison de la crise sanitaire du Covid-19 et dans le cadre du décret du 23 mars 2020, la vente du muguet est réglementée cette année, annonce la préfecture. Il est notamment interdit d'en vendre sur la voie publique.

La vente est autorisée dans les commerces ouverts : commerces alimentaires, jardineries avec rayon alimentation animale ; pour les fleuristes et les horticulteurs : uniquement en livraison ou par retrait des commandes, dans le respect de l'application des mesures barrières ; idem pour tous les producteurs ou commerces fermés en application du décret du 23 mars 2020 ; les producteurs de muguet pourront vendre leurs productions dans les marchés forains ouverts le jeudi 30 avril, le vendredi 1er mai et le samedi 2 mai, selon les règles définies par les arrêtés préfectoraux et sous le contrôle des services communaux. Les déplacements pour retirer leur commande sont autorisés au titre des "déplacements pour effectuer des achats de première nécessité".

Retrouvez nos lives précédents ici : 

• notre live du 29 avril : Covid-19 : 3 nouveaux cas à La Réunion, 420 personnes contaminées depuis le début de l'épidémie

• notre live du 28 avril : Déconfinement : première phase du 11 mai au 2 juin, fin des attestations mais circulation limitée entre départements

• notre live du 27 avril : Covid-19 : 1 nouveau cas confirmé à La Réunion, 418 patients au total

• notre live du 26 avril : Covid-19 : aucun nouveau cas confirmé à La Réunion aujourd'hui

notre live du 25 avril : Covid-19 : 5 nouveaux cas confirmés à La Réunion, 417 au total

Et tous nos lives et articles depuis le début de la crise sanitaires sont ici

   

3 Commentaire(s)

Le malabar, depuis son mobile, Posté
Qu'ont lestent tout le monde vivres comme avant si ont l'attrape c pas trop grave de toute façon personne ici ne meurt comme ça tout le mondes sera immunisé point barre ont commence par avoir vraiment marre de tout décideurs qui croient tout savoir
L'île respire, depuis son mobile, Posté
Alala mince . Mais on a tous nos problèmes . La suspension des rotations air austral vers les ylang ylang font du bien . Courage à tous
Gueénec, Posté
Je pense que 418 +3= 421 Maintenant je sais pourquoi rien ne va. (Bonjour, comme indiqué dans la deuxième phrase du chapeau, "un cas a finalement été invalidé, le total de cas depuis le début de l'épidémie passe donc à 420". Bonne journée. - webmaster)