Ils étaient dans l'enceinte portuaire :

Célébration du 1er mai : aucun docker n'a été verbalisé


Publié / Actualisé
Une quarantaine de dockers syndiqués se sont rassemblés à l'appel de la CGTR port et docks pour célébrer la fête du travail du 1er mai et applaudir toutes celles et ceux qui travaillent depuis le début du confinement, notamment les dockers qui assurent la réception des marchandises arrivées par bateau. Contrairement à ce qui a été dit dans plusieurs médias locaux, aucun docker n'a été verbalisé hier au port-est, indiquent les forces de l'ordre à Imaz Press. (Photos rb/www.ipreunion.com)
Une quarantaine de dockers syndiqués se sont rassemblés à l'appel de la CGTR port et docks pour célébrer la fête du travail du 1er mai et applaudir toutes celles et ceux qui travaillent depuis le début du confinement, notamment les dockers qui assurent la réception des marchandises arrivées par bateau. Contrairement à ce qui a été dit dans plusieurs médias locaux, aucun docker n'a été verbalisé hier au port-est, indiquent les forces de l'ordre à Imaz Press. (Photos rb/www.ipreunion.com)

La CGTR port et docks a tenu à organiser un petit rassemblement en compagnie de plusieurs dockers au port-est ce vendredi 1er mai, comme vous avez pu le suivre en direct sur la page Facebook d'Imaz Press. Objectif : célébrer à leur manière cette journée sociale malgré le confinement. Le syndicat a souhaité applaudir ceux qui travaillent depuis le début du confinement et rappeler que les revendications sociales sont toujours présentes.

Ce vendredi 1er mai 2020, à 12 heures 30, les délégués syndicaux des dockers se sont donc donnés rendez-vous pour une action de remerciement à tous les personnels restés travailler sur les docks du port de la Pointe des Galets. A l'image des applaudissements pour les soignants, les employés de grandes surfaces ou encore les éboueurs, la CGTR a souhaité remercier les dockers.

- Les dockers étaient bien dans l'enceinte portuaire -

Une action critiquée par certains, saluée par d'autres alors que les dockers assurent la réception de denrées alimentaires sur l'île. A la question de savoir pourquoi ce rassemblement s'est organisé, malgré les règles strictes de confinement, le secrétaire général de la CGTR port et docks Danio Ricquebourg estime qu'il est bien normal de remercier chaleureusement les travailleurs en temps de pandémie pour leur implication, notamment les dockers qui réceptionnent les denrées alimentaires acheminées jusqu'à l'île.

Dans la journée de vendredi, plusieurs médias locaux ont indiqué que les dockers avaient été verbalisés à raison de 135 euros d'amende pour non respect du confinement. Mais selon les forces de l'ordre, aucun docker n'a été verbalisé. Une information Imaz Press.

Ils se trouvaient en effet dans l'enceinte portuaire et donc sur leur lieu de travail, ce qui ne donne pas lieu à une verbalisation pour rassemblement. Une confirmation qui appuie alors ce que nous disait hier le représentant de la CGTR port et docks, Danio Ricquebourg : "nous avions informé la police de ce rassemblement, nous étions sur notre lieu de travail, il n'y a aucune raison de nous verbaliser". A noter d'ailleurs que durant le rassemblement, une voiture de police est venue sur place et aucune animosité n'a été observée entre les fonctionnaires et les dockers.

Si aucune verbalisation n'a été prononcée, aucune poursuite pénale n'est donc envisagée non plus.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

5 Commentaire(s)

Chantal, Posté
donc ici il y a deux poids et deux mesures.... on verbalise un petit vieux qui va acheter son pain, mais on ne verbalise pas 40 personnes qui ne respectent pas les gestes barrières....
7AC, Posté
En même temps, rassembler 40 personnes vociférant, ne portant pas tous des masques....
Même si ça n'était pas verbalisable, ça montre l'irrespect de cette corporation, et surtout de la Ggtr.
Georges Fremont, Posté
Merci de répondre webmaster.
Il n'y a pas de pb par rapport aux verbalisations.
Je parlais de cela :
Autrement sur ce site, a quelle moment les post sont censurés ? N'avez vous pas peur de la concurrence de youtube ? A partir de quel moment vous remettrez vous en question ? pour qui roulez vous exactement ? etes vous des journalistes ? (Nous ne comprenons pas le rapport entre les dockers et ces questions pour tout vous avouer.
1- Les commentaires sont supprimés ou non validés quand ils sont diffamatoires. 2- Youtube n'est pas un média donc non pas de concurrence. 3- On se remet en question quand on fait des erreurs. 4- Nous ne roulons pour personne, nous sommes un média indépendant non subventionné. 5- A la question de savoir si nous sommes des journalistes cela ressemble davantage à une accusation qui n'attend pas de réponse. Bonne journée - WEBMASTER)
Pablesipo, Posté
Sincèrement c'est du grand n'importe quoi, à l'évidence 2 poids 2 mesures. Ces personnes ne respectent vraiment rien et pensent être au dessus de tout, et ce n'est pas la première fois il suffit de voir leur attitude dans de nombreux défilés( arrogance, désinvolture...). Sont ils exempts de toutes sanctions? Leur position peut elle influer sur les décisions des différentes autorités, probablement...en attendant ils étaient hors-la-loi hier et celle-ci n'a pas été appliquée.... posons nous les véritables bonnes questions et pas que pour l'exemple d'hier...on ne nous dit pas tout mais bon ça ce n'est pas une nouveauté.
Gloria G. Meltzer, Posté
La question qu'il faut se poser et elle est essentielle, c'est pourquoi hier il a été dit le contraire ? Autrement sur ce site, a quelle moment les post sont censurés ? N'avez vous pas peur de la concurrence de youtube ? A partir de quel moment vous remettrez vous en question ? pour qui roulez vous exactement ? etes vous des journalistes ? (Si vous lisez bien notre article, ce n'est pas nous qui avons affirmé qu'il y avait eu des verbalisations hier, ne vous contentez pas de lire le titre s'il vous plaît. Bonne journée - WEBMASTER)