Des premiers résultats dévoilés mi-mai :

Mayotte : les études du volcan sous-marin continuent


Publié / Actualisé
Malgré la crise sanitaire, les études océanographiques MAYOBS 13 qui surveillent l'évolution du volcan sous-marin au large de Mayotte continuent. Les ministres de la transition écologique et solidaire, de l'enseignement supérieur et des Outre-mer rappellent dans un communiqué que l'Etat reste engagé envers ces recherches, afin de protéger la population exposée à un phénomène sismo-volcanique. Mi-mai, la cartographie du fond de mer sera dévoilée. Il faudra attendre fin juin pour les données sismologiques fond de mer. Nous publions le communiqué ci-dessous. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Malgré la crise sanitaire, les études océanographiques MAYOBS 13 qui surveillent l'évolution du volcan sous-marin au large de Mayotte continuent. Les ministres de la transition écologique et solidaire, de l'enseignement supérieur et des Outre-mer rappellent dans un communiqué que l'Etat reste engagé envers ces recherches, afin de protéger la population exposée à un phénomène sismo-volcanique. Mi-mai, la cartographie du fond de mer sera dévoilée. Il faudra attendre fin juin pour les données sismologiques fond de mer. Nous publions le communiqué ci-dessous. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Élisabeth Borne, ministre de la transition écologique et solidaire, Frédérique Vidal, ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation et Annick Girardin, ministre des outre-mer, rappellent l’engagement permanent de l’État pour la protection de la population de Mayotte exposée à un phénomène sismo-volcanique depuis mai 2018.

 A ce titre, le réseau de surveillance volcanologique et sismologique de Mayotte (REVOSIMA) dont la pérennisation a été décidé par le Gouvernement en décembre 2019 et financé à hauteur de 4 millions d'euros en 2020 continue d’assurer ses missions terrestres et maritimes de surveillance y compris dans le contexte sanitaire actuel avec toutes les précautions qui s’imposent.

 Dans ce cadre, les campagnes océanographiques MAYOBS 13 débuteront en fin de semaine au large de Mayotte avec le bâtiment de soutien et d’assistance outre-mer Champlain de la Marine nationale et le navire Gauss de la société Fugro. Il s’agit à la fois d’assurer la maintenance des sismomètres de fond de mer et de récupérer des informations indispensables au suivi du phénomène ainsi que de faire une nouvelle cartographie du fond de mer (bathymétrie) pour suivre l’évolution du phénomène.

Les résultats de ces missions seront rendus publics :

• À compter de la mi-mai pour la cartographie du fond de mer ; évolution du volcanisme sous-marin ;

• À compter de la fin juin pour les données sismologiques fond de mer.
 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !