163 écoles de l'île ouvriront le 18 mai :

Le rectorat de La Réunion précise les modalités pour la reprise des classes


Publié / Actualisé
L'académie de La Réunion indique, ce vendredi 8 mai 2020, les détails et modalités de la reprise des cours prévue le lundi 18 mai. Les données disponibles au 8 mai indiquent qu'une décision de réouverture a déjà été prise pour 163 écoles de l'île (soit 30%), qui accueilleront environ 7.500 élèves (pour rappel, environ 23 500 familles ont exprimé le souhait d'amener leur enfant à l'école). Pour les collèges, des retours positifs sont d'ores et déjà enregistrés pour 77 établissements scolaires ; le nombre d'élèves possible à accueillir étant de 27.000. Nous publions le communiqué ci-dessous. (Photo rb/www.ipreunion.com)
L'académie de La Réunion indique, ce vendredi 8 mai 2020, les détails et modalités de la reprise des cours prévue le lundi 18 mai. Les données disponibles au 8 mai indiquent qu'une décision de réouverture a déjà été prise pour 163 écoles de l'île (soit 30%), qui accueilleront environ 7.500 élèves (pour rappel, environ 23 500 familles ont exprimé le souhait d'amener leur enfant à l'école). Pour les collèges, des retours positifs sont d'ores et déjà enregistrés pour 77 établissements scolaires ; le nombre d'élèves possible à accueillir étant de 27.000. Nous publions le communiqué ci-dessous. (Photo rb/www.ipreunion.com)

Depuis une semaine, un protocole sanitaire très strict a été proposé par le Gouvernement. C’est le document de référence pour qu’une école puisse ouvrir et un élève assister à un cours. Ce document prévoit notamment les règles de nettoyage, d’organisation des locaux, et les comportements à adopter. C’est sur cette base que les équipes éducatives coordonnées par les IEN de circonscription et les chefs d’établissement travaillent actuellement en collaboration avec les communes et les autres collectivités, afin que les écoles et établissements scolaires puissent rouvrir.

Ces six dernières semaines, 43 écoles réparties sur tout le territoire et dans toutes les communes, et 10 collèges, ont accueillis sans aucune difficulté, les enfants des personnels soignants dans un premier temps, puis ceux des personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire. L’académie sait donc faire, et bien faire, avec les communes pour accueillir les élèves en toute sécurité.

À partir de la reprise du jeudi 14 mai, tous les personnels seront au travail, la majorité en présentiel dans les écoles et les collèges, les autres en distanciel.

Pendant deux jours, ils prendront le temps d’échanger sur la période écoulée et les enjeux de cette fin d’année, selon les niveaux. Ils bénéficieront également de sessions de formation sur la sécurité (respect des règles barrières, mesures d’hygiène, port du masque, organisation de la vie scolaire ainsi que sur d’autres activités).

Le recteur tient à cette occasion à remercier les infirmières et infirmiers des lycées qui se sont portés volontaires et seront présents dans des écoles et des collèges pour contribuer à ces formations.

À partir du lundi 18 mai, l’école primaire et le collège accueilleront progressivement les élèves, dans des classes de 15 élèves maximum (classes dédoublées en éducation prioritaire, plus adaptées au travail à faible effectif) :

- en privilégiant le plus possible les Grandes sections (classe charnière pour l’acquisition du vocabulaire et du langage), le CP (niveau des savoirs fondamentaux) et les CM2 (qui doivent être préparés au passage en sixième),

- en accueillant des publics prioritaires : élèves à besoins particuliers, en situation de handicap (dès lors qu’ils sont en mesure de comprendre et d’appliquer les gestes barrières),

- les enfants des personnels indispensables à la reprise et sans solution de garde, ainsi que les élèves identifiés comme décrocheurs.

Les enfants des personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire pour qui l’accueil avait été maintenu pendant le confinement, retrouveront leurs classes dès que celles-ci seront rouvertes, ou seront maintenus dans les groupes initiaux.

Des masques seront disponibles dans les écoles et établissements scolaires.

Le rectorat a encore une semaine pour travailler avec les communes et être en mesure de proposer l’accueil d’un maximum d’élèves.

Les parents seront informés personnellement des modalités de reprise par classe pour l’école de leurs enfants.

Selon les contextes locaux, les parents pourront :

- mettre leurs enfants en classe : celles-ci se tiendront par petits groupes de 15 élèves maximum en élémentaire et de 10 pour les grandes sections,

- si les capacités d’accueil le permettent, une étude en groupes multi-niveaux pourra leur être proposée,

- les enfants pourront être accueillis dans certains cas dans des locaux péri-scolaires pour des activités de sport, de santé, de culture ou de civisme menées conjointement avec les communes volontaires.

- bien sûr, les parents restent libres de garder leurs enfants à la maison s’ils le souhaitent, mais devront alors veiller au suivi de la continuité pédagogique par l’enseignement à distance.

Pour les collèges, les chefs d’établissement, avec les corps d’inspection et le Conseil Départemental, finalisent l’organisation pédagogique, et sont prêts à accueillir progressivement, dès le 18 mai, les élèves de 6e, 5e (classes charnières) et 3e (classe d’examen et d’orientation), dans le respect le plus strict du contrôle sanitaire.

Les enseignants disposent des ressources utiles pour accompagner le retour des élèves à l’école par niveau. Les équipes préparent activement le retour des élèves en classe en prenant tout particulièrement en compte les dimensions psychologiques de ce que chacun aura vécu pendant la période de confinement. Ce sera un moment privilégié pour les écouter et faire un bilan de la situation de chaque élève pour mieux définir le parcours de chacun.

Un bilan sanitaire sera fait à la fin du mois de mai, avant la reprise dans les lycées, qui devrait commencer le mardi 2 juin.

Le recteur salue l’engagement des directeurs d’école, des chefs d’établissement, des inspecteurs, et plus largement de tous les personnels de l’éducation nationale qui, chacun dans leurs responsabilités, contribuent activement à la reprise des activités.

Il salue également la collaboration des maires et de l’ensemble des collectivités territoriales qui ont travaillé avec le rectorat, avec pragmatisme, et une volonté de faire au mieux pour les élèves, afin que progressivement ceux-ci puissent retrouver leurs professeurs, leur école et leurs camarades.

La reprise du 14 mai ne sera pas une reprise ordinaire, elle sera très diverse dans ses organisations locales, mais inscrite dans un cadre national et académique, permettant ainsi aux élèves de l’académie de profiter de ces six dernières semaines de classe pour préparer leur avenir dans de meilleures conditions .

L’enjeu n’est pas forcément de finir les programmes, mais de s’assurer que les élèves maîtrisent les connaissances nécessaires pour poursuivre leur scolarité dans de bonnes conditions. Il s’agit d’éviter que les difficultés non surmontées au cours de cette année si particulière ne s’ancrent durablement.

L’éducation nationale et l’ensemble de ses partenaires travaillent d’arrache-pied depuis plusieurs semaines afin que cette reprise scolaire non ordinaire, serve de matrice à l’organisation de la rentrée du mois d’août.

   

4 Commentaire(s)

Lisa, Posté
Moi je reprends le travail le 18 mai, dans ma commune les écoles restent fermées sur décision du maire, comment vais-je faire pour faire l'école à la maison pour mes enfants alors que je serai au travail et qui va les garder, je n'ai rien entendu sur ce sujet, à moins que j'ai zappé!!!
Fleurs, Posté
Moi mon fils est en 3eme, on nous a envoyé un message disant qu'il reprend les cours le 25 mai, pourquoi le 18 ? Le recteur c'est trompé non ? pour les élèves porteur de handicape qui ne viennent pas à l'école, les AESH vont faire quoii de leur journée sans leur élève qu'ils accompagnent ?????? Soyez précis pour les AESH qui ne peuvent pas faire du télétravail avec ses élèves là.que vont ils faire à l'école, aidé les autre élèves ? Dites le nous ð?¤"
Matante, Posté
En tant normal toute lekol de lîle le deguelace entre midi et 2 surtout na aucune hygiene et pdt un gros criz sanitaire koma zot va faire mieu?surtout avc peu de moyen le plus complexe le cas et puis zot i fe ouvre lekol pr 1mois falé continué le teletravail t.ou voi tte band moune t conten rouv lekol la dit la pri les mesures la...mi espere pou zot kan la liste marmail domoune va allongé lhopital ou ds les sos mi espere pou zot va gagne donne un bon explikation.le band moune i passe su plateau tele i dit i sollicite parent pou envoi zot marmail lekol si demain le cas le plus grave mi espere pou zot va gagne donne un remede pr guerri band marmail la.zot pren marmail pou lappa zot i teste band ti avant.a koz le band zelu president a koz zot pa tester avant fe rentre marmail lekol?toute le band elus retrouve a zot ds un salle pendant 1semaine just pou voir si letai sans risk vraiment!apres zot pourra commence re rouve lekol.si mi comprend bien nora plus de poste a pourvoir dans les ecoles alors?car nora un 2 poigné la porte,table,chaise ect pour nettoyer...zot va gagne faire tous ca 2x par jour??
Fe ri a moin
Andrée, Posté
Bonjour On vient d'apprendre, au détour d'une allocution, que les 3e allaient reprendre le 18 mai alors qu'il n'en avait jamais été question et que la décision concernant ce niveau sera prise seulement fin mai . Il serait bien que les règles soient fixées une fois pour toutes, que ce soit pour les élèves ou les enseignants.