Reprise des offices religieux le 29 mai et donc après l'Aïd :

La Grande Mosquée de Saint-Denis demande de "ne pas tomber dans la polémique"


Publié / Actualisé
Le Premier ministre Edouard Philippe l'a confirmé lors de sa prise de parole ce jeudi 7 mai 2020, une reprise des offices religieux est envisageable à partir du 29 mai. Les lieux de culte à La Réunion pourront rouvrir dès ce lundi mais dans la limite de 10 personnes à l'intérieur et dans le cadre de pratiques religieuses personnelles, sans cérémonie. La date du 29 mai en tout cas semble judicieuse aux yeux du gouvernement, en raison du calendrier religieux. Mais les musulmans s'étonnent : cette date arrive après la fin du Ramadan et les empêchent donc de profiter des mosquées de France pour célébrer l'Aïd. A La Réunion, le président de la Grande Mosquée de Saint-Denis appelle à la patience et la prudence face à la crise sanitaire que nous traversons et déconseille toute polémique. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Le Premier ministre Edouard Philippe l'a confirmé lors de sa prise de parole ce jeudi 7 mai 2020, une reprise des offices religieux est envisageable à partir du 29 mai. Les lieux de culte à La Réunion pourront rouvrir dès ce lundi mais dans la limite de 10 personnes à l'intérieur et dans le cadre de pratiques religieuses personnelles, sans cérémonie. La date du 29 mai en tout cas semble judicieuse aux yeux du gouvernement, en raison du calendrier religieux. Mais les musulmans s'étonnent : cette date arrive après la fin du Ramadan et les empêchent donc de profiter des mosquées de France pour célébrer l'Aïd. A La Réunion, le président de la Grande Mosquée de Saint-Denis appelle à la patience et la prudence face à la crise sanitaire que nous traversons et déconseille toute polémique. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Face au Sénat ce lundi 4 mai 2020, Edouard Philippe avait déjà indiqué que le gouvernement était "prêt à étudier" la reprise des offices religieux le 29 mai au lieuu du 2 juin, date de la seconde étape de déconfinement. Une hypothèse réitérée lors de la présentation complète de son plan de déconfinement, entouré des autres ministres, ce jeudi 7 mai.

"Beaucoup de cultes ont fait des propositions, pour concilier le déroulement de leurs réunions avec les exigences de distanciation physique", a rapporté le Premier ministre lors qu'il était devant le Sénat. "Je sais que la période du 29 mai au 1er juin correspond, pour plusieurs cultes, à des fêtes ou à des étapes importantes du calendrier religieux", a-t-il ajouté.

"C'est pourquoi, si la situation sanitaire ne se dégrade pas au cours des premières semaines de levée du confinement, le gouvernement est prêt à étudier la possibilité que les offices religieux puissent reprendre à partir du 29 mai", a-t-il conclu.

Une date qui permettrait en effet aux chrétiens de célébrer le week-end de Pentecôte. Le 29 mai est aussi la date de Chavouot, la fête juive célébrant le don de la Torah sur le mont Sinaï.

Mais les musulmans s'interrogent : qu'en est-il de l'Aïd-el-Fitr ? La fin du Ramadan à La Réunion est en effet estimée au 24 ou 25 mai, en fonction de la lune. Le 29 mai annoncé par Edouard Philippe semble difficilement compatible avec la célébration de l'Aïd dans les mosquées de France et plus précisément de l'île.

Ainsi la Grande Mosquée de Paris s'est déjà indignée face à ces hypothèses, dénonçant alors un "fait grave de discrimination manifeste". Mais les avis divergent en fonction des autorités religieuses et du côté du Conseil français du culte musulman (CFCM), on se montre plus mesuré.

Ainsi le président de la Grande Mosquée de Saint-Denis, Iqbal Ingar, estime que la priorité absolue c'est "la sécurité des croyants". Le protocole précis en cas de réouverture des mosquées est "encore flou" selon lui. "Si on suit la recommandation d'avoir un fidèle tous les 4 mètres carrés, ce n'est pas possible", estime-t-il.

Il est trop tôt pour parler de l'Aïd selon le président de la Grande Mosquée de Saint-Denis. "On se concentre sur le Ramadan pour l'instant. Il faut se calmer, ne pas tomber dans la polémique. Il faut pour l'instant garder une approche très prudente, sans compter que nous recevons beaucoup de personnes âgées à la mosquée." Sécurité et patience pour l'instant, donc.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com avec AFP

Lire aussi : Les appels à la prière par haut parleur vont reprendre

Lire aussi : Les pratiques religieuses à l'épreuve du confinement

   

7 Commentaire(s)

Sapoties, Posté
On se fiche de la religion que les uns ou les autres pratiquent (libre à chacun de croire en ce qu'il veut), mais quelque soit celle-ci, elle ne peut pas privilégier la prière ou le culte sur la vie des uns et des autres (croyants ou non).
En bravant les autorités c'est la vie de vos voisins, amis, familles que vous mettez en péril, votre religion tolère ce droit de vie ou de mort sur les autres??
Laïcité, Posté
Et l'état Laïc ? les religions à l'origine des souffrances du monde, des guerres, des batailles les plus sanglantes, de viols etc .... D'aucun dirons que ce sont des hommes qui ont agit mais au nom de qui de quel Dieu ? Si l'homme n'existait pas, Dieu existerait il ? un imaginaire de plus dans la tête de l'être humain pour le rassurer de sa peur de mourrir... Alors sérieusement, nous les casser pas avec vos fêtes et respecter ce que dit l'OMS. Force est de constater que depuis lundi c'est du n'importe quoi .... La pandémie est fini, on est libre ..... Besoin d'achat compulsif de robes, produit de beauté, pour les nouveaux sportifs du confinement vite acheté une tenue dernier cri pour dans 15 jours la mettre au placard, idem pour les bricoleurs du dimanche made in youtube ..... Sérieusement c'est quoi cette mentalité, qu'est on devenu ????? Protégeons la planète mais continuons la sur-consommation, continuons les guerres, les divisions au nom de Dieu, Allah, Sivah ect .... Je dirais au nom de Lucifer plutÃ't .... Vil humain que vous êtes à être pieux et détruire votre prochain (collègues, voisins etc ...)
Ramier, Posté
Alors nous no Pâques et la oui Aid-el -fitr ..Non
Double D, Posté
@Methar et cette fameuse femme prendra t elle la responsabilité devant les autorités si par mégarde une une contamination avait lieux lors de cette prière ? Comme cela a été le cas plusieurs fois en France pour d'autres cultes ? Pensez vous que ce soit prudent de rassembler plusieurs centaines de personnes au même endroit ? Même si j'en conviens c une hypocrisie totale car l'état accepte la présence de plusieurs centaines de personnes en même temps dans les supermarchés sans aucun respect des gestes et de la distanciation... Mais ça c un autre débat
Ziz, Posté
On n'est encore dans une République alors respectons les décisions gouvernemental.
Methar, pourquoi pas une femme comme présidente du culte musulman cela ne vas pas changer grand chose. Ces gars qui font le coq dehors une fois rentré chez eux se transforment en poules.
KUNTA KINTé, Posté
Albert EINSTEIN (1879-1955) Physicien. Prix Nobel de physique en 1921
Â" Je suis connu pour ne pratiquer aucun culte particulier, et ce, pour la raison que je pense qu'il fait plaisir aux chefs religieux, tout comme aux chefs d'État, de dire aux gens quoi penser, quoi faire, quoi manger, comment se comporter, et qui marier Â".

Methar, Posté
Le prochain président du culte musulman sera une femme, car à notre humble avis, à la reunion on attends les directives de Paris sans bouger le petit doigt juste pour ne pas se mouiller. Ça mange, ça boit, mais ça ne porte pas très haut la parole de la communauté.