Une partie de la population déjà inquiète :

Reprise des vols touristiques entre la Réunion et la Métropole : les compagnies aériennes dans le flou


Publié / Actualisé
Ce jeudi 14 mai 2020, le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé que les vacances entre les Outre-mer et la Métropole seraient possibles en juillet et août. Mais à l'heure actuelle, les restrictions de déplacement restent bien en place, et les compagnies aériennes sont encore dans le flou. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Ce jeudi 14 mai 2020, le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé que les vacances entre les Outre-mer et la Métropole seraient possibles en juillet et août. Mais à l'heure actuelle, les restrictions de déplacement restent bien en place, et les compagnies aériennes sont encore dans le flou. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Que ce soit du côté de l'aéroport ou des compagnies aériennes, on se prépare à une reprise de vols, mais sous couvert de mesures sanitares strictes. "Pour l'instant, le gouvernement n'a pas donné plus de précisions, nous restons donc sur le principe de deux vols par semaines depuis et vers la Métropole" explique Air Austral, l'une des deux compagnies à encore assurer la liaison entre Saint-Denis et Paris. La compagnie précise par ailleurs que tant que la quatorzaine reste obligatoire à La Réunion, il est "compliqué de se positionner".

Air Austral mise actuellement sur une reprise très progressive des vols, avec un retour à la normale pour la fin d'année. En attendant, la compagnie a pris des mesures sanitaires afin d'assurer la sécurité des passagers. Ces derniers sont dans l'obligation de porter un masque avant et après l'embarquement, ainsi que sur toute la durée du vol. Ils sont aussi soumis à une prise de température, et ceux étant à plus de 38 degrés peuvent se voir refuser l'accès à l'avion.

Même chose du côté d'Air France, qui continue d'assurer un vol par semaine. Les passagers sont aujourd'hui soumis aux mêmes contraintes. Cependant, la compagnie indique que le programme habituel pour juillet et août est actuellement maintenu. "Celui-ci évoluera en fonction de la situation" précise l'entreprise, qui admet un manque de visibilité sur les semaines à venir.

Les deux compagnies assurent en tout cas qu'aucune augmentation du prix des billets n'est prévue pour cet été. "Nous resterons sur la grille tarifaire habituelle" confirme Air France. Contactée, la compagnie Corsair n'a pas donné suite à nos sollicitations.

- La quatorzaine reste de mise pour l'instant -

Pour l'instant, le retour des touristes reste hypothétique, Edouard Philippe ayant précisé que la décision reposerait sur l'évolution de l'épidémie en France. Pour la préfecture, l'organisation reste donc la même : les voyageurs doivent justifier de l'aspect impérieux du voyage, et se soumettre à une quatorzaine. Et ce jusqu'à ce que de nouveaux décrets paraissent.

"Les protocoles qui seront mis en place pour l'accueil des éventuelles personnes arrivant de métropole cet été dépendront fondamentalement de la situation épidémique. Le cadre actuel est fixé a minima jusqu'au 2 juin et c'est seulement au regard de l'évolution de la situation épidémique que ce cadre pourra évoluer" écrit la préfecure.

Depuis ce lundi, la quatorzaine peut par ailleurs être effectuée soit à domicile, soit dans un lieu mis à disposition par l'Etat. Cela fait suite à une décision du Conseil constitutionnel, qui a indiqué qu'obliger les voyageurs à se confiner à l'hôtel portait atteinte aux libertés individuelles. La mesure, prise hors cadre juridique, a cependant largement bénéficié à La Réunion, plutôt épargnée par l'épidémie.

- Une partie de la population s'inquiète déjà -

L'annonce du Premier ministre n'a en tout cas pas fait que des ravis : ce vendredi matin, une trentaine de Gilets jaunes se sont rassemblés devant l'ARS pour manifester contre la réouverture totale de l'aéroport.

Après être entrés dans les locaux de Saint-Denis, les manifestants ont fait le piquet sur le parking pour demander une rencontre avec la direction, notamment pour demander pourquoi l'aéroport avait continué à accueillir trois vols par semaine. Ils souhaitent également que les vols touristiques restent interdits pour la période de juillet-août.

L'arrivée de touristes sur l'île est source de tensions depuis le début de l'épidémie. Déjà le 1er mars, alors que La Réunion ne comptait encore aucun cas de Covid-19, des manifestants s'étaient rendu au Port pour protester contre le débarquement d'un paquebot de croisière. Des affrontements avaient éclaté entre les opposants et les forces de l'ordre. Une personne avait été interpellée.

as / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

8 Commentaire(s)

Lola, Posté
Je peux comprendre l'inquiétude de la population sur l'arrivée de l'épidémie par l'aéroport, mais nous sommes des insulaires, on ne pourra pas bloquer indéfiniment l'espace aérien.
Et il ne faut pas oublier également que nous vivons du tourisme.
On est resté confiné 2mois, on ne peut plus continuer comme çà, l'OMS l'a d'ailleurs signalé, il faudra vivre avec ce virus comme on le fait pour la grippe, alors faut t'il tout arrêter (plage, ciné, resto, vols...) c'est impossible! La vie doit reprendre son cours.
Le gouvernement le précise,protéger,tester, isoler,il faut donc tester la population à l'arrivée ou au départ pour éviter cette quatorzaine afin que ceux qui arrivent puissent profiter de leur séjour en toute sérénité comme c'est le cas en Islande.
Le malabar, depuis son mobile, Posté
Vous avez pas encore compris qu'ici ont ne meurt pas du covid mais de la dengue alors ils faut arrêter d'avoir peur le covid est mortel pour les autres pas pour ici même si ont la trappes c comme une petite grippe
Yéyé, Posté
En toute objectivité, si l'épidémie arrive à la Réunion alors que nos hÃ'pitaux accueillent les malades de l'île voisine , bien touchée , , quel département aceuillera alors les malades réunionnais s'il ne restent plus suffisamment de lit ? ??
Romu, Posté
Je parie sur le vrai commencement (enfin) de l'épidémie mi-aoÃ"t et confinement régional mi-septembre.
Jérome, Posté
Prudence...prudence...
Zoreil, Posté
Enfin on est arrivé à cela "est-ce qu'on privilégie la santé ou on développe encore cet économie qui est vraiment mal structurée et cette petite planète terre en subit tous ses préjudices négatifs de tous ses terriens qui directement ou indirectement avancent avec cette mondialisation folle toujours une consommation plus grande au détriment de la reine mère des maintenant on est dans l obligation de la sauvée car l humain est en péril on doit absolument partout dans le monde rebâtir que du propre usine matériau alimentation santé une vrai mentalité universelle un monde équitable a tout niveau ou chaque être humain est égal à l l'autre sans aucune hypocrisie et les futurs générations soient fières de nous tous et que eux aussi auront la fierté d'avoir participé à cette nouvelle restructuration de la préservation de notre terre et l l'humanité
Ste suzanne, Posté
C est normal qu' ils sont dans flou
Comment voulez vous qu' ils réservent notre île étant donner que ORLY est fermer
Jacques, Posté
Complètement incohérents !
On ouvre l'aéroport, celui là même par qui le virus est entré, et on ferme écoles, plages, restaurants, etc...
Du profond foutage de gueule encore une fois !