Pour suppléer la Croix Rouge :

Le Collectif citoyen RSA propose que les Maisons de quartier livrent les colis alimentaires


Publié / Actualisé
Distributeur de colis alimentaires depuis le début de la crise sanitaire, le Collectif citoyen Réunion Solidarité Ambition, émet l'idée de faire transiter les colis de la Croix Rouge par les Maisons pour tous, présentes dans chaque quartier recensé des communes de l'île. L'idée étant de limiter les longs et couteux déplacements pour les familles bénéficiaires, et d'éviter les rassemblements de masse dans dans des lieux inadaptés à la réception du public. Nous avons interrogé Olivier Rombau, secrétaire du collectif.
Distributeur de colis alimentaires depuis le début de la crise sanitaire, le Collectif citoyen Réunion Solidarité Ambition, émet l'idée de faire transiter les colis de la Croix Rouge par les Maisons pour tous, présentes dans chaque quartier recensé des communes de l'île. L'idée étant de limiter les longs et couteux déplacements pour les familles bénéficiaires, et d'éviter les rassemblements de masse dans dans des lieux inadaptés à la réception du public. Nous avons interrogé Olivier Rombau, secrétaire du collectif.

Le Collectif citoyen RSA est connu pour sa charte anti-corruption. Où en êtes-vous dans cette initiative ?

6 députés sur 7 et 3 sénateurs sur 4 ont signé la charte, on n’a pas pu contacter les autres avant l’arrivée du coronavirus. Parallèlement, pendant le confinement, on a monté une boutique solidaire dans laquelle on a distribué à peu près 200 colis alimentaires, à une centaine de familles. Tout ça grâce aux dons des magasins de distribution et de particuliers.

Comment se sont déroulées ces distributions de colis ?

Au jour d’aujourd’hui, les gens doivent tous descendre à Saint-Paul chercher leurs colis, alors qu’en période de déconfinement, on doit toujours éviter la propagation du virus. Une dame qui habite Saine-les-Hauts avec deux enfants et qui part à 7h revient qu’à 12h avec les transports en commun. En plus la structure n’est pas adaptée pour recevoir du public parce qu’on peut attendre jusqu’à deux heures dans une pièce de 20m2.

Qu’avez-vous entrepris pour résoudre ce problème ?

On a soulevé un lièvre… On a fait une visio conférence avec Florine Morel, la directrice du CCAS, et Joris Verdier, acteur social de la Croix Rouge concernant un nouveau mode opératoire. Pour l’instant, il n’y a pas de suivi lorsqu’on vient chercher son colis

On a dit à la Croix Rouge de nous faire monter les colis à la Maison pour tous, où se trouvent le collectif citoyen et le collectif associatif. Les gens seraient à proximité pour venir récupérer leur colis, et on pourra se charger du suivi s’ils ne viennent pas. Savoir pour quelle raison ils ne sont pas venus et s’ils en ont toujours besoin ou pas.

Que vous a répondu la Croix Rouge ?

La Croix Rouge m’a dit qu’effectivement ce serait bien parce qu’ils n’ont pas vocation à faire le suivi. Le suivi est important pour remobiliser les gens derrière, on sait ce qu’il se passe. En donnant les colis aux Maisons pour tous, on ne dirait pas aux gens de tous sortir et se rassembler dans un endroit qui n’est pas adapté.

En quoi les Maisons pour tous sont-elles adaptées ?

Les Maisons pour tous c’est pour pouvoir faire ses déclarations RSA, pôle emploi, tout ce qui se fait un internet. Il y en a une par quartier recensé pour favoriser l’insertion. Rien que dans mon quartier, au Barrage, il y a dix personnes qui n’ont pas de papiers d’identité.

J’attends de pouvoir expliquer ce mode opératoire à la sous-préfète Rabattu. La mairie s’occuperait de faire monter les palettes dans le quartier. Ce sera aux référents de bien faire le suivi par quartier, ce qui est impossible pour la Croix Rouge.

Espérez-vous que ce système se développe au-delà de Saint-Paul ?

ça pourrait marcher comme ça pour toute la Croix Rouge de La Réunion. Je suis en train de passer des coups de fil pour que les livraison soient prises en charge par la mairie et le CCAS. La Croix Rouge n’aurait plus à faire venir les gens au même endroit. Au Barrage, pour venir à la maison de quartier, les gens du lotissement mettent trois minutes et c’est gratuit. Prendre les transports avec 2 enfant, c’est 12 euros aller-retour plus faire le chemin retour avec les colis.

aa / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com 

   

1 Commentaire(s)

Heinrich Koffee, Posté
Très belle idée! Voilà une belle preuve que "Le Monde d'Après" est déjà en place, et qu'il ne dépend que de nous! J'applaudis !!