66 nouveaux cas de Covid-19 et un nouveau décès, une vingtaine d'écoles vont rouvrir :

Mayotte : 5 patients transférés vers La Réunion ce dimanche via un nouvel avion sanitaire


Publié / Actualisé
Le préfet de Mayotte, Jean-François Colombet, annonce que la semaine du 25 mai va marquer une nouvelle étape dans le processus de desserrement des contraintes : une vingtaine d'écoles vont rouvrir à partir de ce lundi. "Plus que jamais, chacun devra continuer à faire preuve de responsabilité et de sens du civisme" précise le préfet de Mayotte. Une annonce alors que l'île compte désormais 1.587 cas depuis le début de l'épidémie avec 66 nouveaux cas recensés ce dimanche et un nouveau décès à déplorer. (Photo d'illustration rrb/www.ipreunion.com)
Le préfet de Mayotte, Jean-François Colombet, annonce que la semaine du 25 mai va marquer une nouvelle étape dans le processus de desserrement des contraintes : une vingtaine d'écoles vont rouvrir à partir de ce lundi. "Plus que jamais, chacun devra continuer à faire preuve de responsabilité et de sens du civisme" précise le préfet de Mayotte. Une annonce alors que l'île compte désormais 1.587 cas depuis le début de l'épidémie avec 66 nouveaux cas recensés ce dimanche et un nouveau décès à déplorer. (Photo d'illustration rrb/www.ipreunion.com)

L'agence régionale de la santé de Mayotte annonce 66 nouveaux cas de Covid-19 soit un total de 1.587 cas confirmés depuis le début de l'épidémie. Un nouveau décès est également à déplorer, on compte donc 20 personnes décédées des suites du coronavirus.

L'ARS annonce cependant que Mayotte se dote enfin d’un avion sanitaire, qui était attendu depuis longtemps. "Cet équipement (un Embraer-145 de la compagnie Regourd Aviation, équipé de deux civières homologuées) est dorénavant basé à l’aéroport de Dzaoudzi. Il répond à un besoin identifié depuis des années, aggravé par la crise sanitaire, l’arrêt des vols commerciaux habituels et la mise en place d’un pont aérien n’assurant pas des vols quotidiens" indique l'ARS dans un communiqué.

1.200 évacuations sanitaires ont lieu chaque année depuis Mayotte vers La Réunion et la Métropole. "Un chiffre qui est loin de refléter le besoin réel, nettement supérieur, le faible nombre de vols commerciaux et leur saturation se traduisant trop souvent par une perte de chance, vitale et/ou fonctionnelle pour les patients mahorais" précise encore l'ARS.

"L’avion sanitaire permettra d’évacuer 7 jours sur 7 les patients aigus et urgents de cardiologie interventionnelle ou de neurochirurgie, dans les meilleures conditions techniques et pour un coût financier maîtrisé. Il facilitera le transfert régulier vers La Réunion de personnes touchées par le Covid-19, afin de permettre au CHM – qui fait face simultanément aux épidémies de dengue et de coronavirus – de renforcer sa capacité d’accueil et de soins. L’ARS salue l’efficacité de la solidarité régionale avec La Réunion, et se félicite de la première évacuation par un vol Air Austral, aujourd’hui même, de 5 patients Covid + vers le CHU de La Réunion."

Un dispositf qui "renforce de manière significative le dispositif de lutte contre le Covid-19". Ces équipements sont assurés pour les trois prochains mois.

- Réouverture d'une vingtaine d'écoles -

De son côté la préfecture annonce des mesures à compter de lundi visant à assouplir le confinement à Mayotte, seul département français qui n'a pas bénéficié du déconfinement le 11 mai, tant l'épidémie de Covid-19 est active sur son sol.

"Ainsi à compter de la semaine prochaine, quelques écoles, en nombre très limité, ré-ouvriront leurs portes aux élèves" annonce le préfet de Mayotte, "après avoir démontré leur capacité à respecter des prescriptions émises par les autorités sanitaires qui reposent sur 4 principes :

• le maintien de la distanciation physique
• l’application des gestes barrières
• la limitation du brassage des élèves
• le nettoyage et la désinfection des locaux et matériels"

"D’autres mesures visant à desserrer les contraintes, seront annoncées dans le courant de la semaine prochaine, et seront portées à la connaissance des Mahorais" explique le communiqué de la préfecture. "Le préfet rappelle qu’au regard de l’incertitude de l’évolution épidémique, le maintien provisoire des mesures de couvre-feu, la suspension des vols commerciaux, l’interdiction de fréquenter les espaces sportifs, les bars et les restaurants, la fermeture de certains services accueillant massivement du public, sont toujours en vigueur. L’ensemble de ces mesures sont susceptibles d’être révisées en fonction de l’évolution épidémique à Mayotte."

   

1 Commentaire(s)

Mayaqui, depuis son mobile, Posté
Je trouve que tot pour ouvrir les écoles Mayotte , j aurais attendu une semaine de plus .
Si l ars le voit comme ça, il a sûrement raison .....