Après la crise sanitaire, la crise économique, puis la crise sociale :

Réunicité lance Impact, l'étude sur les conséquences de la crise sanitaire sur l'urgence sociale à La Réunion


Publié / Actualisé
"Reunicité, bureau d'études réunionnais indépendant d'ingénierie socio urbaine engagé sur le terrain auprès des acteurs publics et des familles dans les quartiers de l'île, a souhaité apporter sa contribution en tant qu'acteur de l'action sociale, en lançant sur sa propre initiative cette étude d'impact de la crise sanitaire sur la situation sociale". Réunicité précise l'objectif de cette étude dans un communiqué que nous publions ci-contre (photo : rb/www.ipreunion.com)
"Reunicité, bureau d'études réunionnais indépendant d'ingénierie socio urbaine engagé sur le terrain auprès des acteurs publics et des familles dans les quartiers de l'île, a souhaité apporter sa contribution en tant qu'acteur de l'action sociale, en lançant sur sa propre initiative cette étude d'impact de la crise sanitaire sur la situation sociale". Réunicité précise l'objectif de cette étude dans un communiqué que nous publions ci-contre (photo : rb/www.ipreunion.com)

-Mesurer l'impact de la crise sanitaire sur la situation sociale-

La Réunion est marquée par une situation sociale particulièrement préoccupante avec des chiffres de la précarité superieurs à la moyenne nationale. Lorsque plus de 40% de la population vit sous le seuil de pauvreté, une crise sanitaire comme celle que nous connaissons impacte une situation sociale deja préoccupante. La distanciation sociale est un facteur d’aggravation de l’isolement et de rupture du lien social.

Les plus fragiles et les plus précaires subissent de plein fouet cette double peine : le risque sanitaire et l’aggravation de l’urgence sociale. La menace d’augmentation de la fracture sociale et territoriale pèse sur nos quartiers.

-La réaffirmation du lien social-

Très vite, les différents acteurs de l’action sociale – les mairies et les CCAS, le Conseil Départemental, la CAF, l’Etat, la Région Réunion, les associations, se sont mobilisés pour faire face à cette crise sans précédent. Différentes actions ont été entreprises pour préserver l’accès aux produits de première nécessité pour les familles dans la précarité. La solidarité réunionnaise s’est organisée et a fait surgir de belles initiatives citoyennes. La résilience de la société est mise à l’épreuve.

La Réunion a montré sa capacité à faire face, dans une dynamique collective et réactive. Il s’agit de s’inscrire dans la durée pour se préparer à amortir les impacts à venir d’une crise sans précèdent.

-Agir en temps de crise, mais préparer le jour d'après-

La préoccupation d’une aggravation de la paupérisation sous l’effet de la crise économique est dans l’esprit de l’ensemble des acteurs. Si la période de confinement a été un premier choc, le jour d’après peut se révéler autrement plus difficile.

Les personnes âgées isolées, les jeunes en décrochage scolaire, les conditions de vie en cohabitation dans des logements réduits avec le risque sanitaire qui s’ajoute, l’accès aux soins, la précarité et la hausse des comorbidités, l’augmentation des addictions, la hausse des violences intra-familiales, le risque de la perte d’un emploi avec une activité économique au ralenti, les difficultés à se déplacer et l’enclavement, la fracture numérique avec de nombreux services qui se dématérialisent, l’augmentation des charges du quotidien dans un foyer confiné, ...., autant de conséquences qui vont profondément modifier le visage de l’urgence sociale à La Réunion. Autant de facteurs à prendre en considération dans l’évaluation de l’action sociale à La Réunion.

Après la crise sanitaire, la crise économique, puis la crise sociale. L’étude permettra à ce stade d’évaluer les potentialités de structuration, d’organisation et
d’accompagnement pour le développement de micro-activités dans les quartiers, en lien avec les nouveaux besoins issus de la crise sanitaire (fablabs de masques et visières, espaces numériques, conciergerie etc...), avec le tissu associatif engagé dans l’économie sociale et solidaire.

-Diagnostiquer les réalités du terrain-

L’évaluation de la situation permettra d’établir un état des lieux des impacts de la crise actuelle et à venir. En lançant cette étude qui associe les différents partenaires de l’action sociale, l’objectif est de doter les acteurs de l’action sociale, d’un outil d’analyse issu de données collectées auprès des acteurs publics et des familles dans les quartiers les plus fragiles.

Réunicité est un bureau d’études d’ingénierie sociale urbaine intervenant auprès des acteurs publics en accompagnement des familles les plus fragiles et précaires. Sa vocation réside dans la mise en œuvre du volet humain des projets de développement territorial. Son action se veut au service des politiques publiques et de l’action sociale dans l’île.

Impact est une analyse qualitative fondée sur le recueil de données auprès de plusieurs groupes d’individus et d’acteurs, dont le but est d’appréhender les besoins, les attentes, les freins, et la perception du terrain. Les observations seront menées en situation auprès d’échantillons ciblés
dans différentes communes de l’île.

A leur livraison, les résultats permettront de travailler sur les adaptations à co-construire pour agir au plus près des besoins des familles réunionnaises. Un guide d’animation et d’entretien est conçu sur la base d’un questionnaire auprès de 2 cibles dans differentes communes de l’île :

• Les familles (pour les communes concernées par le second tour de l’election municipale, le questionnaire sera diffusé auprès des familles dès le 1er juillet. Pour celle dont l’équipe municipale est élue dès le 1er tour, le travail peut s’engager).

• Les acteurs publics et associatifs

Autour de 3 thèmes :

• L’impact de la crise sanitaire sur l’organisation de l’action sociale
• L’impact de la crise sur les publics
• Les propositions d’actions pour refréner la progression de l’urgence sociale.

-Une action co-construite avec les acteurs-

La participation à ce diagnostic sert à co-construire, à comprendre et adapter nos actions individuelles et collectives pour mieux organiser demain l’aide aux plus fragiles. Construire ensemble le jour d’après COVID 19.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !