Travail solidaire pour nos gramouns :

Lundi de Pentecôte, jour férié ou journée de solidarité


Publié / Actualisé
Tout le monde ne le sait pas mais le lundi de Pentecôte est un jour férié aussi appelé "journée de solidarité". En effet, certains salariés devront travailler ce lundi et l'argent cumulé pendant cette journée sera versé aux personnes en perte d'autonomie, et donc à nos gramouns. Rien d'illégal, donc, si votre employeur vous demande de travailler ce lundi, c'est un acte solidaire, mais qui peut également prendre d'autres formes. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Tout le monde ne le sait pas mais le lundi de Pentecôte est un jour férié aussi appelé "journée de solidarité". En effet, certains salariés devront travailler ce lundi et l'argent cumulé pendant cette journée sera versé aux personnes en perte d'autonomie, et donc à nos gramouns. Rien d'illégal, donc, si votre employeur vous demande de travailler ce lundi, c'est un acte solidaire, mais qui peut également prendre d'autres formes. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Ce lundi de Pentecôte, certains d’entre vous profiteront d’un nouveau jour férié… tandis que d’autres iront travailler. Parfois gratuitement ! C’est la fameuse journée de solidarité, qui permet de venir en aide aux personnes âgées et handicapées.

La Pentecôte, dans le calendrier chrétien, célèbre traditionnellement l'effusion du Saint-Esprit sur les disciples du Christ. On fête la Pentecôte le 7ème dimanche après celui de Pâques, et on poursuit le lendemain, par ce fameux lundi férié.

Mais depuis 2003, après la canicule historique en France qui a coûté la vie à 15.000 personnes, une "journée de solidarité" a été envisagée par le ministère de la Santé pour "financer l'autonomie des personnes âgées". Une action solidaire envers nos gramouns.

A savoir cependant que depuis 2008, la journée de solidarité n'a plus lieu obligatoirement le lundi de Pentecôte, elle peut s'effectuer durant un autre jour férié. Il également possible de se passer d'une journée de RTT ou de congé payé, tout comme la fractionner en heures, réparties sur l'année. Certains employeurs ajoutent aussi des minutes sur le temps de travail journalier.

Peut-on se passer d'un jour de congé supplémentaire, le mois de mai étant rempli de ponts ? C'est l'avis de certains. Ce lundi de Pentecôte est un peu particulier cette année puisque c'est finalement le deuxième jour férié dont la population pourra réellement profiter, après le jeudi de l'Ascension. Les précédents jours fériés (1er mai, 8 mai...) sont tombés en plein confinement, alors que toute sortie à l'extérieur était inenvisageable.

Et vous, allez-vous travailler ce lundi de Pentecôte ?

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

Mayaqui, depuis son mobile, Posté
Pour les r.h. Cette journee de solidarité a toujours été difficile à gérer .....
N en ai pas bon souvenir ...........

Certains posaient rtt ou congé ou recup
Certains étaient présents gracieusement et rémunération partait pour personnes
Ã"gées ..... au fait, cet argent j espère qu il a vraiment été utilisé pour les gramouns
????!!!!!
Ti Léon, Posté
Vous prétendez que toute la population travaille gratuitement ce lundi de Pentecôte (ou un autre jour dans l'année) pour financer la dépendance donc les Ehpad et ce depuis 2003?!
Outre que la solidarité ça ne se décrète pas(cela ressemble aux corvées que les serfs devaient aux seigneurs au Moyen Âge ), je n'ai pas le sentiment que les résidents en structure de dépendance aient, à quelques moments que ce soient, bénéficié d'une amélioration de leur sort et pourtant le côté facturé aux familles est loin d'être négligeable: on parle de sommes comprises entre 1800 euros et 2500 euros.
Cerise amère sur le gâteau: nos anciens sont privés de liberté totale par la mise en place d'un régime carcéral depuis le 12 mars.
Vous avez dit SOLIDARITÉ ?