Annulations en chaîne à cause du Covid-19 :

Remboursement des vols : armez-vous de patience...


Publié / Actualisé
La Covid-19, on le sait, aura eu raison du secteur aérien. En première ligne pendant les confinement, les compagnies ont subi de plein fouet le confinement et la fermeture des frontières. A La Réunion, seuls trois vols ont été conservées : deux d'Air Austral et un d'Air France, servant à acheminer les passagers en possession d'un motif impérieux pour voyager. Avec le déconfinement et la possibilité de partir en vacances en juillet-août, les règles sont amenées à changer et les compagnies se préparent à la reprise. La plupart proposent des avoirs aux passagers dont les vols ont été annulés. Des séjours que l'on peut généralement reporter sur un an. Mais beaucoup de voyageurs, par défaut ou par choix, préfèrent être remboursés. Si les compagnies affirment que cette option est possible, il va falloir prendre son mal en patience. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
La Covid-19, on le sait, aura eu raison du secteur aérien. En première ligne pendant les confinement, les compagnies ont subi de plein fouet le confinement et la fermeture des frontières. A La Réunion, seuls trois vols ont été conservées : deux d'Air Austral et un d'Air France, servant à acheminer les passagers en possession d'un motif impérieux pour voyager. Avec le déconfinement et la possibilité de partir en vacances en juillet-août, les règles sont amenées à changer et les compagnies se préparent à la reprise. La plupart proposent des avoirs aux passagers dont les vols ont été annulés. Des séjours que l'on peut généralement reporter sur un an. Mais beaucoup de voyageurs, par défaut ou par choix, préfèrent être remboursés. Si les compagnies affirment que cette option est possible, il va falloir prendre son mal en patience. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

C'est une information que donne le site Vol retardé, spécialisé dans les annulations de vols et les demandes de remboursements : dans l'Union européenne, les compagnies aériennes doivent des milliards d'euros aux passagers. Avec la fermeture des frontières en raison de la crise Covid et la réduction des flux aériens, les annulations sont tombées les unes après les autres et avec elles le remboursement du aux voyageurs.

Vol retardé donne un chiffre vertigineux : 24 milliards d'euros pour environ 147 millions de passagers touchés dans l'UE par les annulations de vols. "Seuls quelques-uns d'entre eux ont obtenu le remboursement du prix de leur billet."

Sur les réseaux sociaux en effet on voit passer régulièrement des commentaires ou des alertes de voyageurs ne parvenant pas à se faire rembourser. Les compagnies souhaitent inciter au maximum les passagers à choisir un avoir plutôt qu'un remboursement.

- 2.500 demandes de remboursement en attente chez Air Austral -

Du côté de la compagnie réunionnaise Air Austral, c'est effectivement la tactique adoptée, pour des raisons budgétaires. "Rappelons que 95% de l'activité a été suspendue" nous dit-t-on. "Nous avons choisi l'option de l'avoir remboursable au bout d'un an. Cela signifie que vous pouvez décaler votre séjour et au bout d'un an, si ce voyage n'a pas été reporté, vous serez remboursé de la totalité du billet", assure la compagnie.

Pour reporter son billet sans frais, il est nécessaire de faire le changement auprès d'Air Austral avant le 30 novembre.

La compagnie enregistre entre 7.000 et 8.000 demandes de report et parmi eux, 2.500 demandes de remboursement. Sans pouvoir quantifier précisément ce que cela représente en termes de montant, la compagnie réunionnaise remarque que "les passagers hésitent beaucoup, le motif impérieux est toujours maintenu et pour juillet-août ils ne savent pas quoi penser".

Air Austral n'a pas encore commencé à rembourser ses voyageurs et ne compte pas le faire tout de suite pour "éviter tout effet d'annonce". En fonction des décisions prises, certains pourront peut-être voyager aux dates prévues, les inconnues sont encore nombreuses.

D'autant plus que "la compagnie n'est pas en mesure de rembourser maintenant pour des questions de trésorerie".

Fortement impactée par la crise sanitaire, la compagnie a en effet annoncé le 15 mai dernier avoir "sécurisé un financement de 86 millions d'euros". Après quelques semaines de travail et de négociations complexes, "Air Austral a obtenu, le soutien de son actionnaire de référence, la Sematra, et des institutions bancaires". Les parties ont trouvé les voies d'un accord de financement pour accompagner Air Austral en ces temps de crise.

- Des avoirs bonifiés de 15% à Air France -

Selon les estimations de Vol-Retardé.fr, la compagnie Air France, elle, doit actuellement à ses clients plus de 1,8 milliards d'euros pour le remboursement de billets d'avion pour des vols annulés en raison du coronavirus sur l'Union européenne.

Contactée, la compagnie Air France affirme avoir "émis des avoirs remboursables, comme réponse commerciale aux annulations massives de vols. Ces avoirs peuvent être remboursés après 12 mois s'ils n’ont pas été (entièrement) utilisés."

Le remboursement, cependant, "pourrait prendre plus de temps" en raison "de l'ampleur de la crise et du nombre d'annulations" nous explique la compagnie.

Sans donner des chiffres précis des demandes de remboursement en cours, Air France et KLM indiquent avoir "ajusté leur politique de remboursement pour les annulations de vols effectives à partir du 15 mai". Ce que dénonce d'ailleurs le site Vol retardé : "les deux compagnies ont caché le fait que cela ne s'appliquerait qu'aux vols annulés à partir du 15 mai. Pour les vols déjà annulés, seuls les avoirs continueront à être offerts."

Rien d'étonnant au fait de privilégier les avoirs au remboursement. Même Vol retardé le reconnaît : "de nombreuses compagnies aériennes tentent de rendre les avoirs plus attrayants pour les consommateurs". C'est le cas chez Air France et KLM et ce pour les avoirs émis avant ou après le 15 mai, "en bonifiant de 15% la valeur totale du billet initial" nous informe la compagnie française.

"Cette valeur supplémentaire peut être utilisée pour une nouvelle réservation mais ne sera pas incluse dans le remboursement après 12 mois si aucune nouvelle réservation n'a été effectuée. Les équipes d’Air France et de KLM travaillent à la mise en œuvre technique de la bonification de ces avoirs" ajoute la compagnie. "Les modalités seront détaillées lors d’une prochaine communication."

- Choix obligatoire avant le 11 juin chez French Bee -

French Bee de son côté a annoncé travailler "à la reprise de nos activités à partir du 12 juin. A partir de cette date nous adapterons notre programme de vols en temps réel, en fonction des restrictions de voyage et de la demande" informe la compagnie low cost dans un courrier envoyé à tous les passagers ayant réservé un vol.

Plusieurs options sont proposées aux passagers. Pour celles et ceux qui ont acheté leur billet avant le 20 avril 2020, pour un voyage avant le 6 septembre 2020, "vous avez jusqu'au 11 juin 2020 pour reporter votre date de départ sans aucun frais supplémentaire, sous réserve de la disponibilité de la même cabine de voyage. Votre nouveau voyage doit commencer avant le 30 novembre 2020 inclus."

Pour des voyages à partir du 1 décembre 2020 "un réajustement tarifaire pourrait s'appliquer". En effet il faudra éventuellement payer une "différence tarifaire si le tarif du nouveau vol choisi est plus élevé". Difficile pourtant pour les passagers de décaler son vol en s'adaptant à la fois aux dates de congés possibles auprès de son employeur, et aux tarifs de French Bee.

Pour bénéficier d'un avoir la demande doit également être formulée avant le 11 juin, en remplissant un formulaire en ligne. Un délai relativement court alors qu'aucun calendrier précis n'est encore fixé pour juillet-août et que les touristes venant de Métropole ne savent pas encore si une forme de quatorzaine sera conservée à ce moment-là.

Contactée, la compagnie Corsair ne nous a pas répondu.

mm / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

5 Commentaire(s)

Toto, Posté
IP Réunion quelles nouvelles du côté d'Air Mauritius. La compagnie ne répond plus ! ? mon cas personnel à ce jour Air Mauritius a encaissé 1600 euros pour 2 billets vers la Chine pour un vol annulé du seul fait d' Air Mauritius (avant même les décisions de fermetures des différentes autorités locales). Malgré les demandes de remboursements répétées la compagnie fait le mort. D'autres réunionnais doivent être dans la même situation (Nous nous renseignons et nous publierons un article sur le sujet Toto, -, bonne soirée - Webmaster)
Damoclès, Posté
Lorsque la loi est en faveur des transporteurs, ils ne se gênent pas.... quand elle est en faveur des passagers, ils font tout pour ne pas l'appliquer. La commission européenne l'a rappelé: Un billet annulé doit être un billet remboursé sous 7 jours. Les "mesures commerciales" proposées n'en sont pas et servent juste à noyer le poisson et ne pas rembourser.
Air Austral était il en bonne santé financière avant le Covid 19? Non et la Région, donc nos impôts ont déjà renfloué la compagnie. Qui est responsable de la perte de millions d'euros dans un partenariat très bancal avec Air Madagascar? Les clients? Non, encore les responsables de la compagnie qui ont les yeux plus gros que le ventre. En attendant, quand on est une compagnie subventionnée par les impôts publics, sans avantage accordé à la population en retour de ces financements publics, la moindre des choses est de faire profil bas et d'informer objectivement les voyageurs sur les droits et les rembourser s'ils en font la demande. Air Austral, comme les autres, par leurs agissements vont continuer de ternir leur image et décourager des potentiels voyageurs d'utiliser leurs services.... Il est temps de s'organiser et de saisir la justice. En plus du prix des billets d'avion, ce seront des frais de justice et des indemnités pour préjudice qu'ils auront à payer. Air France ne vaut pas mieux, alors que les compagnies privées doivent faire face seules à cette crise sans aide publique et devront mettre la clé sous la porte même si elles étaient mieux gérées que nos compagnies nationale et régionale.
Didier, Posté
J'en pense que l'on tacle les Compagnies aériennes mais pas les revendeurs de billets comme eDreams ou Opodo pour des vols annulés sur ligne TUNISAIR et bien qu'ils soient tributaire des Cies cela n'Â'empechent pas peuvent continuer les relations commerciales avec leur clientèle en RÉPONDANT ce qu'ils ne font pas.
C'est tout de même pas compliqué d'annoncer qu'ils procéderont à un report de vol dès la reprise.
Jérome, Posté
et c'est nous qui perdons...
La vérité si je mens !, Posté
Du journalisme objectif .... A continuer ! Bon vent !