Le processus est suspendu à cause de la fermeture des frontières (actualisé) :

Une pétition pour demander à la Région de relancer le programme d'études au Québec


Publié / Actualisé
Au grand dam, d'une centaine d'étudiants réunionnais prêts à s'envoler pour le Canada, la Région Réunion a suspendu son programme d'études avec les Cégep québécois, l'équivalent des IUT. Chaque année, 18 Cégeps, accueillent des jeunes Réunionnais. Les étudiants y étaient attendus au mois d'août prochain pour un cursus de 3 ans, mais la crise sanitaire est passée par là. Si "cette suspension ne concerne pas les étudiants qui font partie des cohortes précédentes et qui sont déjà installés sur le territoire québécois", la fermeture des frontières rend impossible à la cohorte 2020 de se rendre à Maurice afin de collecter leurs données biométirques. Une démarche obligatoire pour aller au Canada, et impossible à réaliser à La Réunion. Raison pour laquelle la Région a décidé de suspendre le programme. Un collectif a lancé une pétition en ligne, pour pousser la collectivité à revoir sa décision. La pétition a déjà recueilli 245 signatures. La Région assure pour sa part que les étudiants lésés seront prioritaires pour un départ en août 2021 "si les conditions sanitaires le permettent". (Photo rb/www.ipreunion.com)
Au grand dam, d'une centaine d'étudiants réunionnais prêts à s'envoler pour le Canada, la Région Réunion a suspendu son programme d'études avec les Cégep québécois, l'équivalent des IUT. Chaque année, 18 Cégeps, accueillent des jeunes Réunionnais. Les étudiants y étaient attendus au mois d'août prochain pour un cursus de 3 ans, mais la crise sanitaire est passée par là. Si "cette suspension ne concerne pas les étudiants qui font partie des cohortes précédentes et qui sont déjà installés sur le territoire québécois", la fermeture des frontières rend impossible à la cohorte 2020 de se rendre à Maurice afin de collecter leurs données biométirques. Une démarche obligatoire pour aller au Canada, et impossible à réaliser à La Réunion. Raison pour laquelle la Région a décidé de suspendre le programme. Un collectif a lancé une pétition en ligne, pour pousser la collectivité à revoir sa décision. La pétition a déjà recueilli 245 signatures. La Région assure pour sa part que les étudiants lésés seront prioritaires pour un départ en août 2021 "si les conditions sanitaires le permettent". (Photo rb/www.ipreunion.com)

Dans un courrier adressé à chacun des étudiants concernés, la Région justifie sa décision : "La crise sanitaire mondiale actuelle liée au Covid-19 impacte fortement les liaisons aériennes internationales notamment celles desservant l'île Maurice dont les frontières restent fermées au moins jusqu'au 30 juin 2020.

Cette fermeture des frontières rend impossible la réalisation des données biométriques (uniquement réalisables à l'île Maurice) indispensables dans le cadre des formalités liées à l'immigration compatible avec un départ pour le Québec en août 2020.

Aussi, c'est avec un immense regret que, pour ces raisons indépendantes de la collectivité régionale, nous vous informons de la suspension du programme "Étudier et vivre au Québec" pour l'année scolaire 2020- 2021. Pour la première fois depuis plus de 10 ans, aucune nouvelle cohorte n'effectuera de mobilité vers le Québec."

Malgré la garantie que leurs candidatures seront prioritaires pour un départ en août 2021, le Collectif pour le maintien de la session étudier au Québec cohorte 2020 a répondu en lançant une pétition.

"Suite à la crise Covid-19, la Région Reunion a décidé de suspendre arbitrairement le dispositif étudier au Québec. De nombreuses personnes ainsi que leur familles se trouvent en grande difficulté et n'obtiennent aucune réponse des services concernés. Les données biométriques peuvent s'obtenir dans les autres centres de collecte. Nous demandons au Président de Région de bien vouloir réexaminer ce dossier avec les solutions qui peuvent être proposées (début de formation en distanciel, rentrée décalée, biométrie au Canada...)".

Retrouvez la pétition ici.

   

4 Commentaire(s)

Volèr Flèr, Posté
Moca i gaigne pu faire la fête zilet zaune té veille à lu , lu l'a arrêté la fête ek lo pé macatias té vien serve à zot dan l'arzent lo pép . La fête lu fé ayèr, moca i veille à lu lo pèp com do lait sit fé
Stean, Posté
Sérieux? On donne de l'argent aux gens pour aller vivre à l'étranger?? On marche sur la tête!!
CADET ROUSSEL NANA 3 MAISONS, Posté
Oui Didier Robert a déjà vidé les caisses de la Région. Il a supprimé les subventions pour les acteurs de la culture et maintenant il ne veut plus aider les étudiants réunionnais. Didier Robert n'aime la Culture mais il aime les fêtes au Moca, voyager avec ses amis en Amérique, aux Seychelles, manger du caviar, du foie gras et de la truffe...Pourvu que cela dure mais le 28 juin 2020 on l'éliminera de Saint Denis et en 2021 les dinosaures s'occupera de son cas.
Delphine, Posté
Les caisses sont vides IMAZ PRESS, vides......