[INFOGRAPHIE] Phase 3 du déconfinement :

Ce qu'on peut à nouveau faire à partir de ce lundi 22 juin


Publié / Actualisé
De nouvelles libertés s'offrent aux Français ce lundi 22 juin, alors que tous les écoliers et collégiens reprennent le chemin de leur établissement. Le président de la République, Emmanuel Macron, s'est adressé à la nation le 14 juin pour énoncer une nouvelle étape dans cette crise sanitaire. Les cinémas rouvrent - mais sous conditions -, les sports collectifs peuvent reprendre, et surtout le motif impérieux est supprimé pour se rendre à La Réunion. Retrouvez en texte et en image ce que vous pouvez faire ou ne pas à faire à compter de ce lundi 22 juin, pour la troisième phase du déconfinement. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
De nouvelles libertés s'offrent aux Français ce lundi 22 juin, alors que tous les écoliers et collégiens reprennent le chemin de leur établissement. Le président de la République, Emmanuel Macron, s'est adressé à la nation le 14 juin pour énoncer une nouvelle étape dans cette crise sanitaire. Les cinémas rouvrent - mais sous conditions -, les sports collectifs peuvent reprendre, et surtout le motif impérieux est supprimé pour se rendre à La Réunion. Retrouvez en texte et en image ce que vous pouvez faire ou ne pas à faire à compter de ce lundi 22 juin, pour la troisième phase du déconfinement. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Infographie Imaz Press Réunion

Le 22 juin annonce la troisième phase du déconfinement, liée à la pandémie de Covid-19, qui a tué près de 30 000 personnes en France. Si les mesures d'assouplissement ont commencé à prendre effet au lendemain du discours d'Emmanuel Macron dès le 15 juin, de nouvelles libertés ou obligations concernent les Français à compter de ce lundi.

• Les écoliers et collégiens retournent en cours

En Métropole comme dans l'Outre-mer, les écoles et les lycées sont rouverts depuis une dizaine de jours, en allégeant les réglementations liées aux conditions de santé. Dès ce lundi la présence de chaque élèves est obligatoire au sein des établissements.

Dans son allocution du 14 juin, Emmanuel Macron n'a pas évoqué les lycées, qu'il s'agisse de l'obligation de rouvrir ou de renvoyer les élèves en classe. Depuis la levée du confinement, la réouverture est progressive dans les lycées. Par ailleurs, les élèves de Première ou de Terminale, concernés par les épreuves du bac, ne le sont donc pas par la reprise des cours.

• Tous les enfants peuvent retourner à la crèche

Jusque-là, et depuis le 11 mai, les enfants ne pouvaient pas être pluus de 10 par crèche. Tout cela est désormais terminé à partir de ce lundi et la limitation est supprimée.

• On peut retourner au cinéma

Plus de trois mois après la fermeture, le cinéma (et les casinos) ont rouvert et des mesures sanitaires strictes ont été prises. Voici quelques-unes des nombreuses mesures mises en oeuvre par ces établissements :
- Le port du masque ne sera pas obligatoire, mais recommandé, il sera possible de le retirer pendant les séances
- La programmation des séances va être adaptée pour limiter les files d’attente
- Des distributeurs de gel hydroalcoolique seront installés à l’entrée des salles
- Les salles devront inciter les spectateurs à acheter les billets sur internet ou sur les bornes dédiées pour limiter au maximum la vente en caisse

• Les colonies de vacances sont autorisées

Sur tout le territoire, les colonies de vacances et camps en plein air peuvent reprendre.

• Les sports collectifs peuvent reprendre

Le gouvernement a autorisé la reprise des activités de sports collectifs à partir de ce lundi. Les stades resteront quant à eux fermés jusqu’au 11 juillet.

La pratique des sports de combat reste, elle, prohibée pour la pratique amateure, mais autorisée pour les professionnels et athlètes de haut niveau à l’entraînement, a précisé le ministère des sports ce samedi 20 juin.

• On peut de nouveau voyager en Espagne

Depuis dimanche 21 juin, vous pouvez à nouveau vous rendre en Espagne. Le pays et tous les pays de l'UE ont repris la libre circulation entre pays membres, mais la frontière terrestre avec le Portugal sera déréglementée le 1er juillet.

• Les regroupements de plus de 10 personnes dans l’espace public

Selon Edouard Philippe, le regroupement "dans les lieux qui ne sont pas organisés, qui ne sont pas sous la responsabilité d’un gestionnaire d’équipement, dans l’espace public par exemple" est limité à un maximum de 10 personnes jusqu'au 21 juin. Cependant, le 13 juin, le Conseil d'État a levé l'interdiction et rétabli la liberté de manifestation, tout en respectant les gestes barrières.

Néanmoins, dans son discours du 14 juin, Emmanuel Macron a précisé qu’il fallait "les limiter au maximum" et qu'ils seront "strictement encadrés", car "ils sont la principale occasion de propagation du virus". Notons que les universités et les discothèques restent fermées. Un protocole sera conclu cet été pour une réouverture en septembre.

• Fin du motif impérieux entre l'Hexagone et La Réunion

Dès ce lundi 22 juin, les déplacements entre la Métropole et La Réunion n’auront plus l’obligation d’être justifiés par "un motif impérieux". Celui-ci avait déjà été supprimé dans le sens Réunion - Métropole.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !