Cinq de ces cas sont autochtones :

Covid-19 : le bilan journalier fait un bond avec 11 nouveaux cas recensés à La Réunion


Publié / Actualisé
La préfecture et l'Agence régionale de santé confirment 11 nouveaux cas de coronavirus COVID-19 enregistrés à La Réunion ce dimanche 5 juillet. Un bond important, alors que le nombre de cas journaliers s'était stabilisé. Parmi eux, 4 sont importés mais 2 d'entre eux n'ont été testés positifs qu'à l'issue de leur septaine. Cinq autres sont autochtones. Deux restent encore à investiguer.
La préfecture et l'Agence régionale de santé confirment 11 nouveaux cas de coronavirus COVID-19 enregistrés à La Réunion ce dimanche 5 juillet. Un bond important, alors que le nombre de cas journaliers s'était stabilisé. Parmi eux, 4 sont importés mais 2 d'entre eux n'ont été testés positifs qu'à l'issue de leur septaine. Cinq autres sont autochtones. Deux restent encore à investiguer.

C'est un chiffre que l'on n'avait plus vu depuis longtemps. Le nombre de cas journaliers de Covid-19 à La Réunion dépasse à nouveau la dizaine. Voilà que ce dimanche 5 juillet ce sont 11 nouveaux cas qui sont recensés par la préfecture et l'ARS.

Deux des nouveaux cas du jour sont des cas importés testés à leur arrivée à l’aéroport. Deux des nouveaux cas du jour sont des cas importés testés 7 jours après leur arrivée. Dans les deux cas, cela signifie que ces personnes n'avaient pas effectué de test PCR avant leur départ, pour l'instant simplement recommandé mais obligatoire à partir du 10 juillet.

La septaine, elle disparaîtra à cette même date, ce qui ne permettra plus de détecter les cas s'avérant positifs plusieurs jours après l'arrivée sur le sol réunionnais.

C'est d'ailleurs une crainte importante de la communauté médicale : une seconde vague, créée par l'absence d'isolement. Beaucoup redoutent un redoublement des cas importés, venant de zones où le virus circule plus activement qu'à La Réunion. Le maintien de la période d'isolement pour les voyageurs au-delà du 10 juillet est, selon eux, une nécessité pour éviter une deuxième vague.

Lire aussi : Isolement des voyageurs : la communauté médicale veut garder la septaine pendant les vacances

Le nombre de cas autochtones quant à lui fait également un bond. On en compte 5 dans le bilan journalier de la préfecture et de l'ARS. Un cas est autochtone sans lien avec d’autres cas connus. Quatre cas sont des cas autochtones en lien avec un cas précédemment annoncé au sein d’une même famille. Les deux derniers cas sont en cours d’investigation.

Alors que cette semaine, l'île comptait 5 nouveaux cas autochtones - un rebond déjà, face aux derniers bilans -, le nombre double et passe à 10 nouveaux cas autochtones en une semaine seulement.

Lire aussi : Covid-19 : 2 nouveaux cas autochtones, 5 en une semaine à La Réunion

Les derniers cas conclus comme étant autochtones remontaient au 18 juin dernier. Le terme "autochtones" signifie qu'aucun lien apparent n'est fait avec les cas importés, la raison de la contamination est donc difficile à tracer. Un rebond important du nombre de cas autochtones pourrait laisser penser que la circulation virale se renforce sur l'île.

Le total est de 547 cas depuis l’apparition du premier cas le 11 mars 2020.

- Situation épidémiologique au 5 juillet 2020 -

543 cas ont été investigués à cette heure par l’ARS, Santé publique France et l’Assurance Maladie, dont 72% sont des cas importés.

• Bilan des cas investigués :

Cas cumulés /Variation par rapport à J-1

Cas importés (personnes qui ont contracté la maladie en dehors du territoire) 392 /+4
Dont cas issus d’une évacuation sanitaire au titre de la solidarité régionale 36 / 0

Cas autochtones secondaires (personnes ayant un lien direct avec des cas importés) 76 /0

Cas autochtones (personnes ayant un lien indirect ou n’ayant aucun lien avec un cas importé) 75/+5

• Situation sanitaire :

Cas hospitalisés hors service de réanimation 18 / 0
Dont cas issus d’une évacuation sanitaire au titre de la solidarité régionale 11/ 0

Cas hospitalisés en service de réanimation 3 / 0
Dont cas issus d’une évacuation sanitaire au titre de la solidarité régionale 3 / 0


Nombre de cas /Variation par rapport à J-1
Décès de personnes atteintes du Covid-19 _ 2/0

• Contact-tracing : plus de 4.000 personnes appelées individuellement et suivies

Le " contact-tracing " est un dispositif qui a pour objectif d’identifier et de rappeler toutes les personnes ayant été en contact proche avec un cas confirmé de Coronavirus pendant sa période de contagiosité (on parle de "sujets contacts" ou de "contacts").

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

10 Commentaire(s)

Ticaf bord mer, Posté
Nous vivons une période incertaine aussi ne faisons pas les mêmes négligence du début de cette crise sanitaire mrleprefet imposait la rigueur écoutait les professionnels de santé une quatorzaine obligatoire dans des lieux approprié la santé avant l économie l'exemple a suivre de nos cousins mauricien fermez l'espace aérien Sinon un désastre sanitaire est à prévoir osons
Corinne, Posté
Imposons le test avant de prendre l'avion pour venir à la Réunion, point. Arrêtez de nous bassiner le nombre de cas supplémentaires tous les jours, c'est inutile si des mesures plus sérieuses ne sont pas prises !
Andrée, Posté
Si on envisage d' exiger le test ,avant de prendre l'avion, à partir du 10 juillet, pour quelle raison ne peut-on pas l'exiger actuellement? INCOMPREHENSIBLE...est-ce par crainte de manque de tests? On ne va quand même pas nous refaire le coup des masques? Quand il n'y en a pas assez, ils sont inutiles pour devenir ensuite indispensables (mais trop tard ...)
Majo, Posté
A quoi joue t'on de qui se moque t'on c'est une grosse blague de ne pas prendre en compte du bien être des réunionnais qui avaient mis les bouchées doubles pour que le covid 19 ne gagne pas .....
Irresponsable, Posté
Oté, Quelle irresponabilité de laisser entrer des personnes non testées !!! Et de ne pas les soumettre à une quatorzaine obligataire stricte ou au moins une septaine avec test à la sortie! C'est honteux ! Les décideurs veulent que l'on copie Mayotte ou la Guyane ? Il fut penser également aux soignants et à la capacité d'accueil de nos hÃ'pitaux! Les malades ne pourront pas être accueillis à 10 000 km! Et nos personnes fragiles, faut- il de nouveau les cloîtrer ?
HULK, Posté
Le confinement est une absurdité.Ils ont compris qu'économiquement celà coÃ"tait plus cher que d'être malade. Alors les pouvoirs publics s'en moquent complètement.Il faudrait au minimum que les gens respectent un minimum de règles, ce qu'ils ne font plus. Bon courage...
7AC, Posté
Explosion des cas autochtones une semaine après les élections...
Et si..., Posté
Et si... on devait juste vivre avec, comme toutes les autres maladies...
Et si... on pouvait penser qu'on ne resterait pas confinés toute une vie...
Et si...
7AC, Posté
Fin aoÃ"t, début septembre, après les vacances, le confinement...

La connerie, l'irresponsabilité, l'inconscience, que choisir, ou les trois réunis !
Johnny97400, depuis son mobile, Posté
Va-t-on continuer à augmenter la cadence des vols ? C'est suicidaire ! il faut revenir à la quatorzaine stricte et motif impérieux obligatoire pour le voyage. Ça suffit maintenant. On veut finir comme Mayotte ?