Elle arrivait de Mayotte par évacuation sanitaire :

Une femme de 40 ans décède du Covid-19 à l'hôpital


Publié / Actualisé
La préfecture et l'Agence Régionale de Santé annoncent, ce mardi 7 juillet 2020, le décès d'une femme de 40 ans atteinte de Covid-19. Elle était arrivée de Mayotte le 9 mai dernier par évacuation sanitaire. Elle ne présentait aucune autre pathologie ayant pu contribuer à son décès. Les autorités confirment par ailleurs 1 nouveau cas de coronavirus à La Réunion ce mardi 7 juillet à 15h00, soit un total de 551 cas depuis l'apparition du premier cas le 11 mars 2020. Ce nouveau cas est un cas autochtone lié à un cas précédemment signalé au sein d'une même famille. Par ailleurs deux cas précédemment annoncés en cours d'investigation sont des cas autochtones et un cas est encore en cours d'investigation. (Photo rb/www.ipreunion.com)
La préfecture et l'Agence Régionale de Santé annoncent, ce mardi 7 juillet 2020, le décès d'une femme de 40 ans atteinte de Covid-19. Elle était arrivée de Mayotte le 9 mai dernier par évacuation sanitaire. Elle ne présentait aucune autre pathologie ayant pu contribuer à son décès. Les autorités confirment par ailleurs 1 nouveau cas de coronavirus à La Réunion ce mardi 7 juillet à 15h00, soit un total de 551 cas depuis l'apparition du premier cas le 11 mars 2020. Ce nouveau cas est un cas autochtone lié à un cas précédemment signalé au sein d'une même famille. Par ailleurs deux cas précédemment annoncés en cours d'investigation sont des cas autochtones et un cas est encore en cours d'investigation. (Photo rb/www.ipreunion.com)

Il s'agit du troisème patient décédé du coronavirus à La Réunion. Le premier était un homme âgé de 82 ans, arrivé de Mayotte par évacuation sanitaire le 9 mai 2020 et décédé le 20 mai. Il présentait plusieurs comobidités ayant pu contribuer à sa mort.

Le second patient, âgé de 19 ans, également arrivé de Mayotte par évacuation sanitaire, avait succombé du Covid-19 et d'une autre pathologie grave le 24 juin dernier, 9 jours après son diagnostic. 

À la différence des deux premiers morts à déplorer sur l'île, la femme de 40 ans décédée ce jour ne présentait aucune autre maladie ayant pu contribuer à sa mort. Elle était hospitalisée au service de réanimation du CHU Nord depuis le 9 mai dernier. "La personne avait été diagnostiquée Covid-19 à Mayotte. Elle a d’abord été hospitalisée au Centre Hospitalier de Mayotte. Puis, elle a été transférée à La Réunion le 9 mai  dans le cadre d’une évacuation sanitaire et prise en charge par le service réanimation du CHU Nord" indique l'ARS.

•  Contact-tracing : plus de 4 000 personnes appelées individuellement et suivies

Le "contact-tracing" est un dispositif qui a pour objectif d’identifier et de rappeler toutes les personnes ayant été en contact proche avec un cas confirmé de Coronavirus pendant sa période de contagiosité (on parle de "sujets contacts" ou de "contacts").

Ces personnes font l’objet d’une enquête téléphonique au cours de laquelle est évalué leur état de santé et leur est précisé l’importance de :

- respecter un isolement strict (quatorzaine)

- surveiller quotidiennement leur état de santé

- appeler immédiatement le 15 en cas de difficultés respiratoires et signes d’étouffement

- appeler son médecin traitant dès apparition de symptômes (pour un rendez-vous ou une téléconsultation) pour une prescription d’un test virologique

- porter un masque en cas de contact en face à face avec d’autres personnes

Le dispositif de contact-tracing repose désormais sur 3 niveaux différents et complémentaires, assurés par :

- le médecin traitant au premier niveau : identification de l’entourage familial le plus proche,

- l’Assurance maladie au second niveau : identification milieu professionnel, amical …

- l’ARS au troisième niveau : investigations des situations complexes et des cas regroupés en collectivités pour repérer précocement et limiter la formation de cluster.

   

Mots clés :

    2 Commentaire(s)

    Parce que vous Êtes gouvernés par Les Ratés En Mouvement ( LREM ), Posté
    Ce P..... d' hôpital de campagne des armées installé sur un parking de l'hôpital civil de Mulhouse pour l'aider à faire face à l'afflux de patients souffrant du Covid-19. Mayotte devait en bénéficier semble t-il . Cette affaire est passée aux oubliettes par l'actuel ministre , Olivier Véran , minisitère des Solidarités et de la Santé ! " C'est l'hÃ'pital qui se moque de la charité" Tant qu'à le tit télégraphe en préfecture plane total , avec sa ladoucette (supprimé pour injure - webmaster))
    7AC, Posté
    Elle venait de l'archipel des Comores, alors qu'aucune comorbidité ayant pu contribuer à son décès survenu ce jour.

    Comme quoi, porter un masque, respecter les gestes barrière, c'est pas pour les kons !