Tribune libre d'Eric Fruteau :

A la Cirest, l'esprit de solidarité doit prévaloir


Publié / Actualisé
Tout au long de la campagne des municipales passées, j'avais préconisé le respect des choix populaires dans chaque commune membre de l'intercommunalité afin que l'esprit de responsabilité et de recherche du consensus soient toujours privilégié. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Tout au long de la campagne des municipales passées, j'avais préconisé le respect des choix populaires dans chaque commune membre de l'intercommunalité afin que l'esprit de responsabilité et de recherche du consensus soient toujours privilégié. (Photo rb/www.ipreunion.com)

Durant la mandature de 2008 à 2014, cet esprit de responsabilité a toujours présidé aux prises de décisions ainsi qu’aux projets mis en œuvre sur l’ensemble du territoire EST. Parmi ces décisions, deux mesures fortes ont été prises : l’une concernait le partage de responsabilité en instituant le principe de co-responsabilité à travers l’application de la présidence partagée et l’autre la mise à disposition des communes de L’EST, d’un outil financier et de solidarité, le Fond Investissement Intercommunal Solidaire (FIIS). A ceux-là, s’est ajoutée, le projet intercommunal en matière de déplacements, le Transport en Commun en Site Propre (TCSP).

Un nouveau Président a été élu, ce samedi 11 juillet 2020. Nous lui adressons nos félicitations.

Pour la suite, nous espérons que l'esprit de responsabilité prendra le dessus. Pour rappel, l’Est de La Réunion est la microrégion la plus pauvre de l’île (Saint-André et Saint-Benoit sont les deux communes où le taux de pauvreté est le plus élevé chez les moins de 30 ans). Cette situation insupportable doit nous interpeller et nous amener à être solidaires au-delà des appartenances politiques.

Aussi, l’intercommunalité ne peut être le théâtre de divisions et le lieu d’affrontements stériles. Nous invitons donc l’ensemble des élus communautaires à privilégier l'unité afin de mener à termes les projets pour toute la microrégion Est pour pouvoir affronter les grands défis tels que la préservation de l’environnement, le maintien de la ressource et de la qualité de l'eau, le développement de l’offre de transports, la relance de la politique touristique et économique, l’accompagnement de la transition écologique, etc.

Ce sont autant d'investissements qui nécessiteront une approche partenariale notamment auprès d’autres collectivités territoriales Région et Département, de l’état et de l’Europe. Enfin, nous militons fortement pour que la région Est soit prioritaire pour la mise en œuvre d'un train parcourant la région EST qui constituerait un véritable levier de développement et un outil structurant fort visant à réduire les inégalités sur le territoire et au sein des familles.  

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !