Alors que La Réunion compte 14 nouveaux cas importés :

Coronavirus : les vols avec Mayotte et la Guyane interdits


Publié / Actualisé
Les vols aériens entre Guyane et Mayotte, où la circulation du coronavirus reste active, et le reste du territoire français sont interdits sauf exception, selon un décret publié samedi au Journal officiel. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Les vols aériens entre Guyane et Mayotte, où la circulation du coronavirus reste active, et le reste du territoire français sont interdits sauf exception, selon un décret publié samedi au Journal officiel. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

"Sont interdits, sauf s'ils sont fondés sur un motif impérieux d'ordre personnel ou familial, un motif de santé (...) ou un motif professionnel (...), les déplacements de personnes par transport public aérien entre, d'une part, la Guyane, Mayotte, la Polynésie française, la Nouvelle-Calédonie ou Wallis et Futuna et, d'autre part, tout point du territoire de la République", dispose le décret.
   
Pour les vols au départ ou à destination de la Polynésie française et de la Nouvelle-Calédonie, et "en fonction des circonstances locales", le préfet concerné peut cependant assouplir la mesure, est-il précisé. La Polynésie française a par exemple prévu de supprimer la quarantaine imposée aux nouveaux arrivants à partir du 15 juillet, pour permettre la reprise du tourisme international.
   
L'état d'urgence sanitaire a été prolongé jusqu'au 30 octobre en Guyane et à Mayotte. Le reste du territoire est sorti vendredi soir de ce régime d'exception qui était en vigueur depuis le 24 mars. Mais des possibles restrictions des libertés restent possibles jusqu'à l'automne.

Une décision qui entre en vigueur alors que le nombre de cas importés à La Réunion a fait un bond ce week-end : 14 cas importés sur les 16 nouveaux annoncés dans la soirée de dimanche. Ces 14 voyageurs ont été dépistés positifs à leur arrivée à l'aéroport, depuis vendredi soit un jour avant le décret rendant obligatoire les tests obligatoires 72 heures avant le départ pour les voyageurs à destination de La Réunion. On compte désormais 593 cas cumulés à La Réunion.

Lire aussi : Covid-19 : 16 nouveaux cas confirmés à La Réunion, dont 14 dépistés à l'aéroport

"Cela démontre l'importance du contrôle sanitaire aux frontières mis en place par l'agence régionale de santé", justifient les autorités dans un communiqué, assurant que "les personnes concernées ont fait l'objet d'un arrêté préfectoral individuel de mise en quatorzaine et seront strictement contrôlées par les services de l’État".

La suspension des vols avec les territoires oranges intervient alors que le Premier ministre Jean Castex se trouve en Guyane. Il y a évoqué "l'usage développé du port du masque dans les lieux clos", qui était actuellement à l'étude. Par ailleurs, matériel et renforts humains continuent d'être envoyés vers le territoire.

Le Premier ministre a également créé la polémique en employant le terme "île" en Guyane. Gaffe rappelant celle d'Emmanuel Macron en 2017 pour certains, expression justifiée par sa présence sur "l'île de Cayenne" à ce moment-là pour d'autres.

Lire aussi : Le Premier ministre Jean Castex parle d'"île" en Guyane

www.ipreunion.com avec AFP

   

3 Commentaire(s)

Mayaqui, depuis son mobile, Posté
Otéé... je comprenais pas pourquoi on les découvrait à l arrivée ....
Je croyais que l étais obligatoire d être testé avant le départ ....
Complètement abherant cette attitude ....
Inquiet, Posté
Tout est dans le "sauf exception". Le vol Air Austral UU277 est justement en train de quitter Mayotte pour la Réunion en ce moment, donc rien ne change...
Jérome, Posté
c'est la nouvelle normalité...