250.000 masques par semaine :

Maskareignes, la première usine de fabrication de masques chirurgicaux FFP2 à La Réunion


Publié / Actualisé
Le groupe Les Flamboyants, gestionnaire d'établissement de santé s'est lancé dans la création de masques chirurgicaux et FFP2 suite à la crise sanitaire. Leur objectif de production serait de 250.000 masques chirurgicaux par semaine, à un prix de vente de 50 centimes. Nous publions ci-dessous l'intégralité du communiqué du groupe. (photo : groupe Les Flamboyants )
Le groupe Les Flamboyants, gestionnaire d'établissement de santé s'est lancé dans la création de masques chirurgicaux et FFP2 suite à la crise sanitaire. Leur objectif de production serait de 250.000 masques chirurgicaux par semaine, à un prix de vente de 50 centimes. Nous publions ci-dessous l'intégralité du communiqué du groupe. (photo : groupe Les Flamboyants )

Maskareignes, première usine de masques locale

L’idée leur est donc venue de proposer une solution pérenne pour que notre île soit autonome en termes de masques à usage unique, à haute capacité de filtration, dans un premier temps pour le personnel soignant puis dans un second temps pour l’ensemble de la population. Après plusieurs semaines de recherche, le Groupe Les Flamboyants, qui a créé la société Maskareignes s’est tournée vers une société chinoise spécialisée dans des machines haut de gamme pour fabriquer des masques FFP2 et des masques chirurgicaux, avec une capacité importante de production. Cette société produit des machines qui sont aujourd’hui utilisées en Autriche, en Italie, Espagne, USA et Australie.

Aidée par La Région pour l’acheminement de la machine, Maskareignes a déboursé au total près de 2,5 millions d’euros pour l’achat du matériel et de la matière première pour fabriquer les masques. Une partie de l’investissement (hors matières premières, dépenses non éligibles) est susceptible de faire l’objet d’un financement européen. C’est la qualité de cette matière première qui fait que les produits fabriqués par Maskareignes sont aptes à être catégorisés pour un usage sanitaire (niveau de filtration du masque) et à recevoir les normes CE.

Aude d’Abbadie-Savalli, Directrice Générale du Groupe Les Flamboyants nous explique, regardez :

Création d’emplois et tarifs privilégiés

Pour permettre au projet Maskareignes d’exister, à terme, une vingtaine de personnes seront embauchées pour faire fonctionner les machines. Aujourd’hui, l’équipe de démarrage compte 6 professionnels.

Dans les prochains jours, plus de 250 000 masques chirurgicaux seront produits par semaine. Ils sont destinés à l’ensemble des professionnels de santé, aux collectivités locales, aux organismes d’Etat, et à l’ensemble de la population. Maskareignes, c’est une production locale de masques de haute qualité à un prix acceptable. La société Maskareignes souhaite fixer un prix en dessous des prix de masques importés, même si elle reste impactée par le cours actuel du prix de la matière première.

Elle se positionne en dessous des masques chirurgicaux aujourd’hui importés puisqu’elle vise un prix de vente à 0,50€ HT. La prochaine étape pour cette jeune entreprise réunionnaise est de lancer la production de masques FFP2. Cette dernière doit commencer dans les 3 prochaines semaines. Le prix visé sera également en dessous des prix pratiqués sur des masques importés, de même catégorie de protection.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

Silou, Posté
Belle initiative..
J'espère que tout le monde jouera le jeu..
Zitoune, Posté
Fin janvier, j'ai acheté une boîte de 100 masques de Chine à 10 euros en pharmacie., Soit 0,10 euros le masque. Quand le demande mondiale sera moindre, qui ira acheter des masques nou la fé a 0,50 euros ? Comment cet investissement sera t il amorti ?