32 nouveaux contaminés au total :

Covid-19 : explosion des cas liés au foyer de contamination de Saint-Denis


Publié / Actualisé
Ce mercredi 12 août 2020, 16 nouvelles personnes parmi les contacts du foyer de contamination identifié ce jeudi ont été confirmées positives. "En effet, une personne testée positive au Covid-19 (sans que l'on puisse connaître aujourd'hui l'origine précise de sa contamination) a participé à un événement familial qui a eu lieu à Saint-Denis le 29 juillet dernier" explique la préfecture dans un communiqué. Dès la connaissance de ce cas, l'ARS, l'Assurance maladie et Santé Publique France ont engagé une procédure afin d'identifier et d'appeler toutes les personnes ayant participé à cet évènement ainsi qu'à ses préparatifs. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Ce mercredi 12 août 2020, 16 nouvelles personnes parmi les contacts du foyer de contamination identifié ce jeudi ont été confirmées positives. "En effet, une personne testée positive au Covid-19 (sans que l'on puisse connaître aujourd'hui l'origine précise de sa contamination) a participé à un événement familial qui a eu lieu à Saint-Denis le 29 juillet dernier" explique la préfecture dans un communiqué. Dès la connaissance de ce cas, l'ARS, l'Assurance maladie et Santé Publique France ont engagé une procédure afin d'identifier et d'appeler toutes les personnes ayant participé à cet évènement ainsi qu'à ses préparatifs. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

"Ce sont déjà plus de 100 contacts liés à cet événement qui ont été identifiés à ce stade des investigations" souligne la préfecture dans un communiqué. Dès jeudi, 9 personnes issues de plusieurs familles parmi les 100 contacts avaient été testées positives, dont une personne est hospitalisée au CHU. Parmi les cas positifs déjà confirmés, on recense un agent d'une mairie annexe de Saint Denis et un animateur de centre aéré.

Une procédure spécifique, appelée "contact-tracing", autour de ces deux personnes a également été engagée et a permis d’identifier les contacts suivants :

- 10 employés de mairie annexe (collègues de travail),
- 10 animateurs
- les  familles des 41 enfants ayant fréquenté le centre aéré pendant la période de contagiosité
 
Ces personnes ont été immédiatement contactées pour les informer des mesures strictes à respecter :
 
• obligation de se faire tester le jeudi 13 août (correspondant à un test fait 7 jours après l’exposition au risque),
• confinement strict à domicile pendant 14 jours,
• respect des gestes barrières
 
Des opérations de dépistage ciblées pour toutes les personnes contacts issues de ce cluster auront lieu le 13 et 14 août. Elles seront organisées conjointement par l’ARS et la commune de Saint-Denis, avec la contribution des laboratoires.

- 32 nouveaux cas au total -

La préfecture et l'Agence Régionale de Santé confirment par ailleurs 32 nouveaux cas de coronavirus enregistrés à La Réunion ce mercredi 12 août à 15h00, soit un total de 734 cas depuis l’apparition du premier cas le 11 mars 2020.

Parmi ces nouveaux cas :

- 16 cas sont classés autochtones en lien avec le foyer de contamination annoncé hier ;
- 1 cas importé, qui a été dépisté à J+7 après arrivée à La Réunion ;
- 8 sont encore en cours d’investigation pour savoir s’ils sont en lien avec le foyer de contamination ;
-  7 autres cas sont classés comme autochtones mais sans lien avec le foyer de contamination annoncé hier
 
4 personnes sur les 6 qui étaient en cours d’investigation hier, ont été classées autochtones.

- Regain de cas confirmés -

Alors que le nombre de cas quotidien avait baissé pendant de nombreuses semaines, les cas confirmés explosent ces derniers jours. La dernière fois que la barre des 30 nouveaux cas quotidiens avait été dépassée, c'était le 1er avril dernier, pendant le confinement. Depuis, les chiffres n'avaient fait que baisser.

Une situation inquiétante, tous les cas contacts n'ayant pas encore été dépistés. Ces derniers peuvent donc avoir été au contact d'autres personnes, et les avoir aussi contaminé.

La préfecture, l'ARS et la commune de Saint Denis continuent à en appeler à la responsabilité individuelle dans l'application stricte des gestes barrière notamment lors de tout type de rassemblement et d’évènements collectifs : distanciation sociale, port du masque, lavage des mains. Les efforts engagés par les autorités et les Réunionnais doivent se poursuivre ; le coronavirus circule sur le territoire.
 
En complément, les autorités rappellent qu’il est fortement préconisé aux voyageurs en provenance de métropole de respecter le principe de septaine. A l’issu d’un test réalisé 7 jours après leur arrivée, les voyageurs en provenance de métropole peuvent rompre cet isolement à domicile. Le port du masque est vivement conseillé et obligatoire dans les espaces publics.

- Situation épidémiologique au 12 août -

724 cas ont été investigués à cette heure par l’ARS, Santé publique France et l’Assurance Maladie, dont 70% sont des cas importés.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

4 Commentaire(s)

JOSE, Posté
Ce n est que le debut.... aujourd'hui un vol arrive de Madagascar....et 2 autres vols fin du mois...... inconscience et irresponsabilité du préfet.... d autoriser ca.....
Max, Posté
J'aimerais connaître le message que ARS et la Préfecture passent aux familles qui dérogent aux règles et les sanctions possibles
7AC, Posté
La fête du slip a commencé, et ce n'est que le début !
A tous ceux qui sous l'excuse des quelques cas par ci, par là, en ne mettant pas leur masque, vont bientÃ't le payer cher !
Bande d'inconscients irresponsables !
Missouk, Posté
Et maintenant on fait quoi ????? On continue de dire aux voyageurs qui débarquent : "vous pouvez vous faire dépister dans dix jours" ? Seuls 30% le feraient (c'est en cas ce nombre là qui circule), et les 70% qui restent ? Avec la rentrée des classes lundi, et des dizaines d'avions qui vont encore atterrir d'ici dimanche, il va y avoir un vrai souci! C'est quand même un beau b... tout ça. L'ARS a intérêt de réagir rapidement et fermement, pas sÃ"r qu'ils en soient capables! Et pourtant, de nombreux médecins ont tiré la sonnette d'alarme à de nombreuses reprises. Besoin de sonotones à l'ARS ?