Lutte contre la Covid-19 :

Tout savoir sur le masque en entreprise


Publié / Actualisé
A compter du 1er septembre prochain, l'obligation du port du masque sera généralisé dans les entreprises, cela, enfin de freiner la propagation de l'épidémie de la Covid-19. Dans quelle condition faudra-t-il porter le masque ? Faut-il avoir peur de porter le masque durant plusieurs heures ? Quel risque et alternative pour le salarié qui ne souhaite pas porter le masque ? Voici quelques éléments de réponses (Photo rb/www.ipreunion.com)
A compter du 1er septembre prochain, l'obligation du port du masque sera généralisé dans les entreprises, cela, enfin de freiner la propagation de l'épidémie de la Covid-19. Dans quelle condition faudra-t-il porter le masque ? Faut-il avoir peur de porter le masque durant plusieurs heures ? Quel risque et alternative pour le salarié qui ne souhaite pas porter le masque ? Voici quelques éléments de réponses (Photo rb/www.ipreunion.com)

- Où et quand faudra-t-il porter le masque ? -

Jusqu’à maintenant, le port du masque en entreprise était recommandé, notamment quand la distanciation sociale d’un mètre ne pouvait être respecté. Il était obligatoire dès lors que le lieu recevait du public. A partir du 1er septembre prochain, l’obligation est généralisée à toutes les entreprises.

Cette mesure concerne avant tous les salariés de bureaux évoluant dans des espaces clos et partagés tels que les open space (bureaux ouverts), les salles de réunion ainsi que tous les lieux où on est susceptible de se croiser (couloirs, ascenseurs, escaliers). Cela, afin de limiter la transmission du virus par aérosol.

De fait, les salariés en bureaux individuels n’auront pas besoin de porter le masque lorsqu’ils sont seuls. A noter que la présence d’un plexiglas n’exclut pas le port du masque qui demeure obligatoire.

- Qui doit payer ces masques ? -

Avec la généralisation de cette obligation, le masque devient un équipement individuel de sécurité. C’est donc à l’employeur de s’assurer de l’achat et de la fourniture de cet équipement. L’employeur peut soit fournir des masques chirurgicaux, soit doter son personnel de masques en tissu. Cette obligation ne vaut que pour les masques utilisés durant le temps de travail. L’achat des masques à usage personnel hors bureau reste du ressort de chaque individu. Pour rappel, un masque doit être changé toutes les quatre heures. Et les masques réutilisables doivent être jetés après un certain nombre de lavages.

- Porter un masque durant plusieurs heures peut-il comporter des risques ? -

D’abord, stop aux idées reçues ! Le masque ne provoque pas d’hypoxie (manque d’oxygène), ou d’hypercapnie (trop forte concentration de dioxyde de carbone dans le sang). En bref, le masque n’est pas dangereux pour la santé, bien au contraire, dans le contexte actuel de l’épidémie, il est plus que recommandé de porter le masque afin de limiter la transmission de particules.

Le masque peut néanmoins avoir quelques désagréments, en fonction de la sensibilité des individus. Il peut provoquer des irritations, des démangeaisons ou encore des boutons. Ce n’est rien de bien grave mais cela peut être gênant, surtout si le masque doit être porté tout au long de la journée. Les spécialistes conseillent donc de ne pas hésiter à laisser le visage respirer de temps en temps, lors des pauses, par exemple, qui seraient prises en extérieur. Il est aussi conseillé pour les peaux les plus sensibles d’appliquer de l’eau thermal en spray sur le visage, de laisser sécher avant de mettre le masque.

Des crèmes peuvent également être appliqués sur le visage, les pharmaciens sont susceptibles de conseiller au mieux ceux qui souhaitent investir dans ce type de produit.

- Je ne souhaite pas porter le masque au travail. Quel risque ? Quelle solution ? -

Le port du masque étant obligatoire, le salarié se doit de s’y conformer. Dans le cas contraire, il pourrait faire l’objet d’une sanction disciplinaire pouvant aller jusqu’au licenciement en fonction de la gravité de la faute.

Bien évidemment si le salarié a ses obligations, l’entreprise a également des devoirs, notamment celui d’informer clairement son salarié de cette obligation et des modalités de mise en œuvre, et de mettre à disposition de ce dernier, comme évoqué précédemment, des masques.

Salarié et entreprise peuvent bien sûr trouver des solutions alternatives telles que la mise en place du télétravail ou la réorganisation spatiale des locaux enfin de privilégier le travail en bureau individuel.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !