Le patient avait 70 ans :

Covid-19 : un décès, deux nouveaux foyers de contagion et 100 nouveaux cas à La Réunion


Publié / Actualisé
La préfecture et l'Agence Régionale de Santé ont le regret d'annoncer un décès lié à la Covid-19 ce samedi 12 septembre 2020. Il s'agit d'une personne de plus de 70 ans qui était hospitalisée au CHU.Les autorités confirment 100 nouveaux cas de coronavirus COVID-19 enregistrés à La Réunion ce samedi 12 septembre à 15h00, soit un total de 2723 cas depuis l'apparition du premier cas le 11 mars 2020. A ce jour, on recense 2 nouveaux clusters sur les communes de Saint-Denis et de Saint-Pierre. Parmi les cas annoncés ce jour, 76 cas sont classés autochtones, 1 cas est classé importé, 1 cas est classé importé suite à une évacuation sanitaire au titre de la solidarité régionale, 22 cas restent en cours d'investigation. Parmi les cas qui étaient en cours d'investigation : 20 cas sont classés autochtones, 1 cas est classé importé, 133 cas font l'objet d'analyses complémentaires. Nous publions le communiqué ci-dessous. (Photo rb/www.ipreunion.com)
La préfecture et l'Agence Régionale de Santé ont le regret d'annoncer un décès lié à la Covid-19 ce samedi 12 septembre 2020. Il s'agit d'une personne de plus de 70 ans qui était hospitalisée au CHU.Les autorités confirment 100 nouveaux cas de coronavirus COVID-19 enregistrés à La Réunion ce samedi 12 septembre à 15h00, soit un total de 2723 cas depuis l'apparition du premier cas le 11 mars 2020. A ce jour, on recense 2 nouveaux clusters sur les communes de Saint-Denis et de Saint-Pierre. Parmi les cas annoncés ce jour, 76 cas sont classés autochtones, 1 cas est classé importé, 1 cas est classé importé suite à une évacuation sanitaire au titre de la solidarité régionale, 22 cas restent en cours d'investigation. Parmi les cas qui étaient en cours d'investigation : 20 cas sont classés autochtones, 1 cas est classé importé, 133 cas font l'objet d'analyses complémentaires. Nous publions le communiqué ci-dessous. (Photo rb/www.ipreunion.com)

- Situation épidémiologique au 12 septembre 2020 -

2 568 cas ont été investigués à cette heure par l’ARS, Santé publique France et l’Assurance Maladie, dont 18% sont des cas importés.

Contact-tracing : près de 8 600 personnes appelées individuellement et suivies

Le "contact-tracing" est un dispositif qui a pour objectif d’identifier et de rappeler toutes les personnes ayant été en contact proche avec un cas confirmé de Coronavirus pendant sa période de contagiosité (on parle de "sujets contacts" ou de "contacts").

Ces personnes font l’objet d’une enquête téléphonique au cours de laquelle est évalué leur état de santé et leur est précisé l’importance de :

- respecter un isolement strict (quatorzaine)

- surveiller quotidiennement leur état de santé

- appeler immédiatement le 15 en cas de difficultés respiratoires et signes d’étouffement

- appeler son médecin traitant dès apparition de symptômes (pour un rendez-vous ou une téléconsultation) pour une prescription d’un test virologique

- porter un masque en cas de contact en face à face avec d’autres personnes

3 niveaux de contact-tracing différents et complémentaires :

- 1er niveau :

le médecin traitant : identification de l’entourage familial le plus proche

- 2ème niveau :

l’Assurance maladie :identification milieu professionnel, amical …

- 3ème niveau :

l’ARS : investigations des situations complexes et des cas regroupés en collectivités pour repérer précocement et limiter la formation de cluster.

   

4 Commentaire(s)

Cricri, Posté
Au vu des commentaires c est toujours la faute des voyageurs pour les réunionnais franchement arrêter d être idiot le virus circule depuis longtemps faut pas oublier le lien étroit entre la Chine et la réunion
Dj974, Posté
Plus il y a de gestes barrières, plus il y a de cas, chercher l'erreur.
Missouk, Posté
Chaque jour sa litanie de chiffres... Et malheureusement un décès de plus. la pandémie est clairement hors de contrÃ'le. L'ARS totalement invisible pendant plusieurs jours au moment des grands retours de vacances a laissé rentrer le virus et ne maîtrise plus rien. Plus personne ou presque ne leur fait vraiment confiance. Les soignants vont être de plus en plus sollicités, espérons qu'au moins ils auront et le matériel et le personnel nécessaires pour pouvoir gérer au mieux les hospitalisations.
FERRERE, Posté
Il faut arrêter l'hécatombe, l'ensemble de nos élus demander au préfet de mettre en place ces mesures: comme il y a plus de 1000 voyageurs qui arrivent chaque jour, il faut faire un test à l'arrivée car il est fait au départ mais en 3 jours il peut y avoir contamination et ce n'est pas fiable, le test obligatoire à J+7 et vous verrez que l'épidémie diminuera.