Le protocole sanitaire évolue dans les écoles :

Maternelle et primaire : plus de fermetures de classes systématiques en-dessous de 3 élèves positifs


Publié / Actualisé
Le ministère de l'Éducation nationale a annoncé ce dimanche 20 septembre en soirée que les règles concernant les cas contacts à un élève porteur de la Covid-19 vont être assouplies dans les écoles maternelles et élémentaires. Ces nouvelles règles prennent effet à partir de ce mardi. Ainsi les fermetures de classes ne seraient plus systématiques en maternelle et en primaire en-dessous de trois cas d'élèves positifs à la Covid-19. (Photo d'archives rb/www.ipreunion.com)
Le ministère de l'Éducation nationale a annoncé ce dimanche 20 septembre en soirée que les règles concernant les cas contacts à un élève porteur de la Covid-19 vont être assouplies dans les écoles maternelles et élémentaires. Ces nouvelles règles prennent effet à partir de ce mardi. Ainsi les fermetures de classes ne seraient plus systématiques en maternelle et en primaire en-dessous de trois cas d'élèves positifs à la Covid-19. (Photo d'archives rb/www.ipreunion.com)

Les règles concernant les cas contacts à un élève porteur du Covid-19 vont être assouplies dans les écoles maternelles et élémentaires à partir de ce mardi 22 septembre, a annoncé dimanche soir le ministère de l'Education.

Lorsqu'un enfant sera testé positif, sa classe pourra "continuer de se tenir normalement pour les autres élèves, qui ne sont plus considérés comme cas contacts", a indiqué le ministère dans un communiqué.

Jusqu'à présent, si un élève était considéré comme "cas contact", il ne pouvait revenir à l'école que si un test, réalisé sept jours après le dernier contact avec le cas confirmé, était négatif.

"Le protocole d'identification des personnes cas contacts, leur isolement éventuel, la fermeture possible de classes, voire d'écoles, sera toutefois appliqué lorsque qu'il y aura au moins trois cas confirmés dans la même classe" venant de différentes familles, poursuit le ministère.

Par ailleurs, un enseignant de maternelle ou de primaire portant un masque et ayant côtoyé un élève non-masqué positif au Covid-19 ne sera plus considéré comme un cas contact et ne sera plus invité à s'isoler, précise-t-il.

Ces nouvelles règles s'appuient, précise le ministère, sur un avis du Haut conseil pour la santé publique (HSCP) daté de jeudi, selon lequel "les enfants sont peu à risque de forme grave et peu actifs dans la transmission du SARS-CoV-2".

Ces évolutions avaient été esquissées en fin de semaine par le ministre de la Santé Olivier Véran. Elles visent à faire baisser les fermetures de classe pour cause de Covid-19.

Selon les derniers chiffres officiels, 89 établissements scolaires - publics et privés sous contrat - sont actuellement fermés en France en raison de cas de contamination par le coronavirus (sur un total de 61.500), dont 76 écoles.

AFP

   

1 Commentaire(s)

Eve, Posté
Face à la multiplications des fermetures de classes dues à des contaminations au Covid-19, le ministère de l'Education nationale a annoncé ce dimanche dans un communiqué que les modalités sanitaires dans les écoles maternelles et élémentaires allaient évoluer à partir du mardi 22 septembre."Lorsqu'un enfant sera confirmé cas positif à la Covid-19 dans une classe, la classe pourra désormais continuer de se tenir normalement pour les autres élèves, qui ne sont plus considérés comme cas contacts", indique-t-il. Ce n'est qu'à partir de 3 cas confirmés dans la même classe que le protocole d'identification des personnes cas contacts pourra être déclenché, leur isolement éventuel décidé et la classe, voire l'école, fermée. Le professeur, lui, ne sera plus considéré comme un cas contact et ne sera pas invité à s'isoler s'il a cÃ'toyé un élève non masqué positif à la Covid-19. Le ministère justifie cela par le fait "qu'il porte un masque qui constitue une mesure de protection efficace ainsi que l'a reconnu le HCSP (Haut Conseil de la santé publique)".