Epidémie de Covid-19 :

Appel de renforts sanitaires : la procédure déclenchée à La Réunion


Publié / Actualisé
L'épidémie de Covid-19 continue à progresser à La Réunion. Ce lundi la préfecture et l'ARS ont annoncé 221 nouveaux cas recensés entre le 19 et le 21 septembre, ainsi qu'un nouveau décès. 77 personnes sont hospitalisées à cause du coronavirus, dont 17 en service de réanimation. On ne parle donc pas encore de saturation, loin de là, pour autant les autorités sanitaires anticipent. Le CHU de La Réunion a demandé à l'ARS de déclencher la procédure visant à faire appel à des renforts issus de la réserve sanitaire. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
L'épidémie de Covid-19 continue à progresser à La Réunion. Ce lundi la préfecture et l'ARS ont annoncé 221 nouveaux cas recensés entre le 19 et le 21 septembre, ainsi qu'un nouveau décès. 77 personnes sont hospitalisées à cause du coronavirus, dont 17 en service de réanimation. On ne parle donc pas encore de saturation, loin de là, pour autant les autorités sanitaires anticipent. Le CHU de La Réunion a demandé à l'ARS de déclencher la procédure visant à faire appel à des renforts issus de la réserve sanitaire. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Le service de réanimation du CHU de La Réunion a encore des dizaines de lits disponibles, ce n'est pas pour autant que les services sanitaires se reposent sur leurs lauriers.

Par ailleurs l'épidémie se poursuit. Une patiente de 62 ans est décédée des suites du coronavirus, samedi 19 septembre. C'est le 11ème décès lié au virus à La Rénion.

La préfecture et l'ARS ont annoncé 221 nouveaux cas de Covid-19 enregistrés à La Réunion du 19 au 21 septembre, soit en moyenne d'environ 74 cas par jour. Parmi eux, 197 sont classés autochtones.

- Anticipation, même sans saturation -

Selon le dernier décompte de l'ARS - donné désormais les lundis et mercredis de façon succincte et le vendredi pour un point complet - 17 personnes se trouvent actuellement en service de réanimation, sur les 77 hospitalisées.

Les capacités de l'île sont de 85 lits en réanimation et en cas de besoin, l'ARS affirme qu'il est possible de passer facilement sur 100 à 150 lits disponibles, en libérant d'autres services. Le CHU a d'ailleurs déjà commencé à décaler les opérations dites "non urgentes". Un procédé qui avait déjà été mis en place au mois de mars, pour faire face à l'arrivée de nouveaux malades et libérer le personnel nécessaire.

Lire aussi : Crise sanitaire : La Réunion en mode anticipation

Si les places de réanimation sont rapidement prises, il faudra cependant anticiper des renforts humains pour s'occper de tous ces malades en situation critique. C'est là que la réserve sanitaire peut intervenir.  Constituée de bénévoles, elle permet d'envoyer médecins, infirmiers, aide-soignants etc... dans les territoires saturés. C'est actuellement le cas en Guadeloupe.

Lire aussi : Crise sanitaire : la Guadeloupe au bord de la saturation

- La réserve sanitaire se prépare -

Selon nos informations, aucune annonce n'est encore diffusée auprès de la réserve sanitaire faisant état de besoins à La Réunion. Mais le CHU a quand même pris les devants.

Une demande a été faite auprès de l'ARS pour déclencher la procédure et ainsi faciliter les appels de renforts dès que cela pourrait être nécessaire sur l'île. Le CHU lui-même nous confirme la formulation de cette demande. Cela ne signifie pas qu'il existe des besoins actuels, il s'agit uniquement d'anticipation selon le CHU.

L'ARS nous confirme avoir reçu cette demande : "oui, mais c'est pour déclencher la procédre, tout dépendra ensite de l'évolution épidémiologique et du nombre d'admissions" nous indique le docteur François Chièze. "La décision se prend alors en lien avec le niveau central. Si les besoins sont avérés, cela se fait rapidement."

Le docteur Chièze rappelle cependant que le taux d'hospitalisation et de réanimations est toujours bas. Pour ce qui est du taux d'occupation des lits en réanimation, La Réunion apparaît effectivement en vert selon les données de Santé publique France publiées par le gouvernement.

Le taux d'incidence est aussi en baisse sur l'île. Après avoir culminé à 76 le 11 septembre dernier, il est aujourd'hui de 66 pour 100.000 habitants.

mm / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

4 Commentaire(s)

ZembroKaf, Posté
Le taux d'incidence en baisse, le taux d'occupation des lits stable...mais le CHU anticipe un appel à la réserve sanitaire...heu l'ARS...i fé dodo !!!!
Que faire?, Posté
La Réunion est en "vert", le taux d'incidence est en baisse, le CHU fait son boulot en gérant par anticipation une démarche administrative....donc c'est un non évènement, cet article révèle justement que la situation est maîtrisée par un CHU très pro. Pour le reste c'est de la dilution journalistique qui veut faire du papier...publiez donc les chiffres de l'INSEE (donc non contestables) sur les nombres de décès réels du premier trimestre 2020 en comparant sur ces 5 dernières années...surprises l'année 2020 est celle ou les décès sont le moins nombreux...source Médias-presse.Info
Missouk, Posté
On n'est pas sortis de l'auberge... Heureusement que le CHU anticipe, car l'ARS n'anticipe rien! Quant au docteur CHIEZE, il serait temps qu'il aille en cure de sommeil, les excès d'anxiolytiques et/ou de somnifères le rendent quasi inaudible et soporifique...
Kachane, Posté
Un vrai somnifère ce docteur Chièze ....