Les délais des résultats sont trop longs :

Dépistages obligatoires : le ministère de la Santé "travaille d'arrache-pied pour trouver une solution administrative ou dérogatoire"


Publié / Actualisé
Suite à l'intervention du député Jean-Hugues Ratenon en commission des Lois ce mardi 22 septembre 2020, le ministre de la Santé Olivier Véran a affirmé qu'il travaillait, en collaboration avec le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu, à trouver "une solution administrative ou dérogatoire" aux dépistages obligatoires pour les voyageurs ultra-marins. En effet, depuis quelques semaines, le délai de 72 heures est devenu extrêmement difficile à respecter pour de nombreux voyageurs, qui ont donc manqué leur avion. Certains ont par ailleurs été obligés de dormir à l'aéroport. Une situation que Jean-Hugues Ratenon condamnent fermement. (Photo d'illustration AFP)
Suite à l'intervention du député Jean-Hugues Ratenon en commission des Lois ce mardi 22 septembre 2020, le ministre de la Santé Olivier Véran a affirmé qu'il travaillait, en collaboration avec le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu, à trouver "une solution administrative ou dérogatoire" aux dépistages obligatoires pour les voyageurs ultra-marins. En effet, depuis quelques semaines, le délai de 72 heures est devenu extrêmement difficile à respecter pour de nombreux voyageurs, qui ont donc manqué leur avion. Certains ont par ailleurs été obligés de dormir à l'aéroport. Une situation que Jean-Hugues Ratenon condamnent fermement. (Photo d'illustration AFP)

Outre ces solutions administratives et dérogatoires, le ministre de la Santé a indiqué que "des solutions d'innovation en matière de tests pourraient simplifier la tâche". Des annonces pourraient donc bientôt être faites concernant cette problématique, qui a bloqué de nombreux ultra-marins en métropole.

Le député avait déjà interpellé le ministre sur la question le 16 septembre dernier. Ce mardi, il est de nouveau monté au créneau, expliquant qu'il s'était rendu à l'aéroport pour payer une chambre d'hôtel à une famille restée bloquée sur place. "J'ai payé avec l'enveloppe des représentations des élus ; c'est interdit, mais je le dis, parce que j'ai suffisamment payé de ma poche pour aider les familles" a-t-il dénoncé.

 L'intervention de Jean-Hugues Ratenon et la réponse d'Olivier Véran sont à visionner ci-dessous, regardez :

- Des voyageurs bloqués en métropole -

Cela fait plusieurs semaines maintenant que les ultra-marins dénoncent cette situation. Le 2 septembre dernier, pas moins de 200 Réunionnais s'étaient retrouvés bloqués à l'aéroport d'Orly, dans l'attente de leurs résultats. Entre délais pour obtenir un rendez-vous et délais pour recevoir les résultats, il est devenu de plus en plus compliqué de voyager sereinement en direction des Outre-mer.

Pour un peu plus de souplesses, l'Agence régionale de Santé a autorisé les résultats de dépistage de trois jours, et non de 72 heures, permettant ainsi aux voyageurs de gagner quelques heures dans l'obtention de leur résultat. Pour autant, certains laboratoires peuvent mettre jusqu'à une semaine pour envoyer les résultats.

Si les compagnies aériennes proposent des solutions de modification de billet, l'hébergement n'est lui pas pris en charge. Une charge économique que certaines familles ne peuvent malheureusement assumer.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

3 Commentaire(s)

Mayaqui, depuis son mobile, Posté
Il est bien cet homme !
Missouk, Posté
Tous les réunionnais devraient visionner la vidéo. Honnêtement; Mr RATENON a des c... Il est particulièrement direct, incisif, ne mâche pas ses mots et met directement en cause le ministre. On aimerait voir d'autres politiques locaux faire de même plutôt que de publier des tribunes dans les journaux et les médias, tribunes qui ne servent à rien ou presque.
Missouk, Posté
Compte-tenu de l'amateurisme de ce gouvernement face à la crise Covid, j'imagine que Mr RATENON a été entendu. Par contre, a-t-il été compris ? son intervention sera-t-elle réellement suivie d'effets, c'est vraiment à voir!