Nouvelles mesures à partir de ce lundi :

Covid-19 à La Réunion : 30 personnes maximum pour les mariages, les communions et les fêtes


Publié / Actualisé
Le ministre de la Santé Olivier Véran a présenté ce mercredi 23 septembre 2020, les décisions prises lors du Conseil de défense qui s'était tenu dans la matinée. Des nouveaux seuils d'alerte pour le suivi de l'épidémie de coronavirus ont été introduits : les zones d'alerte, les zones d'alerte renforcée, les zones d'alertes maximales et l'état d'urgence sanitaire. À La Réunion, comme dans les 68 autres départements du territoire classés en zone rouge, la jauge des rassemblements autorisés pour les mariages, les communions, les fêtes, les événements associatifs a été abaissée à 30 personnes. La mesure rentrera en application dès ce lundi 28 septembre (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Le ministre de la Santé Olivier Véran a présenté ce mercredi 23 septembre 2020, les décisions prises lors du Conseil de défense qui s'était tenu dans la matinée. Des nouveaux seuils d'alerte pour le suivi de l'épidémie de coronavirus ont été introduits : les zones d'alerte, les zones d'alerte renforcée, les zones d'alertes maximales et l'état d'urgence sanitaire. À La Réunion, comme dans les 68 autres départements du territoire classés en zone rouge, la jauge des rassemblements autorisés pour les mariages, les communions, les fêtes, les événements associatifs a été abaissée à 30 personnes. La mesure rentrera en application dès ce lundi 28 septembre (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Ce mercredi 23 septembre 2020,  Olivier Véran a fait un nouveau point sur la situation sanitaire en France. "La circulation du virus continue à augmenter fortement", a-t-il affirmé. "Soyons clairs, la situation continue de se dégrader."

Jugeant que la situation exigeait des mesures supplémentaire dans certains territoires, Olivier Véran a présenté une nouvelle cartographie de l’épidémie avant l’annonce de mesures locales dans les prochains jours. Des nouveaux seuils de vigilance ont été introduits : zone d'alerte, zone d’alerte renforcée, zone d’alerte maximale, état d’urgence sanitaire.

Dans les 69 départements en zone d'alerte, dont La Réunion fait partie, les rassemblements de plus de 30 personnes seront proscrits à partir de lundi.  "Les fêtes, les mariages, les tombolas, les événements associatifs, les anniversaires, les communions" devront respecter ce seuil, tout comme "les salles polyvalentes, les salles des fêtes et les autres établissements recevant ce type d’événement" a souligné le ministre.

- La Guadeloupe et Aix-Marseille seules zones en alerte maximale -

Les zones en alerte maximale concernent les territoires avec un taux d’incidence supérieur à 250 pour 100.000 habitants dans la population un taux d’incidence supérieur à 100 pour 100.000 habitants chez les personnes âgées, et quand des patients Covid occupent 30 % des lits de réanimation.

La Guadeloupe et la métropole Aix-Marseille sont les deux territoires en zone d’alerte maximale. Dans ces départements, "la situation épidémique peut être qualifiée d’extrêmement tendue, avec des conséquences déjà lourdes sur le système sanitaire. Si cette dernière zone d’alerte devait être dépassée, nous n’aurions pas d’autre choix que de déclencher l’état d’urgence sanitaire", prévient Olivier Véran.

Pour ces territoires, le ministre de la Santé a annoncé la "fermeture totale des bars et des restaurants, dès samedi, et de l’ensemble des établissements recevant du public, sauf s’il existe un protocole sanitaire strict déjà mis en place."

- Aggravation de la situation sanitaire - 

En préambule, le ministre de la Santé a fait un point sur l’épidémie. Le taux d’incidence, qui était de 83 cas pour 100.000 habitants la semaine dernière, est désormais de 95 cas pour 100.000 habitants. "Nous dépasserons les 100 cas pour 100.000 habitants dans les prochaines heures ou les prochains jours", a-t-il estimé.

Le taux de reproduction du virus reste supérieur à un, le taux de positivité des tests est passé en une semaine de 5% à 6%. "La situation est préoccupante également dans les services d'hospitalisation où il y a près de 6.000 malades hospitalisés", a noté Olivier Véran.

Le ministre de la Santé a affirmé que la part des patients hospitalisés qui sont en réanimation a atteint 19%, une forte augmentation. "Il y a plus de 950 personnes atteintes du coronavirus en réanimation", a-t-il précisé.

Interrogé à l'issue de sa déclaration sur l'hypothèse d'un nouveau confinement total ou partiel, Olivier Véran a exclu, pour l'heure, tout reconfinement total ou partiel. "Nous n'envisageons pas de confinement", a-t-il déclaré.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

Mots clés :

    7 Commentaire(s)

    Jeanne, Posté
    Et les écoles il y aussi des adultes et des enfants plus de 30 on fait quoi?
    Une équipe qui perd, Posté
    Et pendant ce temps il y a des raves de milliers de jeunes, et on n'est pas capable de gérer.On est en sous-effectifs policiers, il faudrait environ 30 millions de flics en plus.Ou alors on devient tous flics et chacun a les pouvoirs de dresser des pv aux autres.
    Le malabar, depuis son mobile, Posté
    Il y'a combien de personnes dans les grandes surfaces ?
    Euroseptic, Posté
    Ca commence a me gonflé on ne fait que compter et mettre des interdits un remède c est pour quand
    Jérome, Posté
    Merci pour l'info!
    Chifoumi, Posté
    Merci ipreunion pour vos articles complets !!!
    FERRERE, Posté
    Et il va mettre un policier, un gendarme, un militaire armés devant chaque maison, d'après santé publique au 23.09.20 il y a 675 personnes en réanimation mais pas 950.