Le rectorat fait le point :

Covid-19 : 20 élèves et 9 personnels testés positifs


Publié / Actualisé
Les écoles et établissements scolaires de l'académie ont procédé entre samedi et aujourd'hui, au signalement de 20 élèves Covid positif : 5 dans des écoles (maternelle Saint-Exupéry, élémentaires Narassiguin, Georges Thiebaut, Adrienne Lenormand, Mathilde Frappier de Montbenoît), 7 dans des collèges (collèges Les Deux canons, Le Bernica, Plateau Goyaves, Henri Matisse, Cambuston, Montgaillard) et 8 dans des lycées (lycées Julien de Rontaunay, Vue Belle, Mémona Hintermann Afféjee, Lislet Geoffroy, Patu de Rosemont). 9 personnels sont également signalés Covid positif (écoles élémentaires Candide Azéma A, La Chaumière, Mathilde Frappier de Montbenoît collèges Gaston Crochet, Bois de Nèfles, Plateau Goyaves, lycées Vue Belle, Bel Air, Léon de Lepervanche). Nous publions le communiqué du rectorat ci-dessous. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Les écoles et établissements scolaires de l'académie ont procédé entre samedi et aujourd'hui, au signalement de 20 élèves Covid positif : 5 dans des écoles (maternelle Saint-Exupéry, élémentaires Narassiguin, Georges Thiebaut, Adrienne Lenormand, Mathilde Frappier de Montbenoît), 7 dans des collèges (collèges Les Deux canons, Le Bernica, Plateau Goyaves, Henri Matisse, Cambuston, Montgaillard) et 8 dans des lycées (lycées Julien de Rontaunay, Vue Belle, Mémona Hintermann Afféjee, Lislet Geoffroy, Patu de Rosemont). 9 personnels sont également signalés Covid positif (écoles élémentaires Candide Azéma A, La Chaumière, Mathilde Frappier de Montbenoît collèges Gaston Crochet, Bois de Nèfles, Plateau Goyaves, lycées Vue Belle, Bel Air, Léon de Lepervanche). Nous publions le communiqué du rectorat ci-dessous. (Photo rb/www.ipreunion.com)

Suite à l’avis du Haut Conseil À la santÉ publique, les modalitÉs sanitaires pour le 1er degré ont évolué

L’avis du Haut Conseil de la santé publique, rendu le 17 septembre 2020, précise :

-        Qu’" En milieu scolaire les enfants sont peu à risque de forme grave et peu actifs dans la transmission de la Covid. Le risque de transmission existe surtout d’adulte à adulte et d’adulte à enfant et rarement d’enfant à enfant ou d’enfant à adulte " ;

-        Et que " Les transmissions surviennent surtout à l’intérieur du cercle familial ou lors de regroupements sociaux avec forte densité de personnes en dehors des établissements scolaires ".

Par conséquent, les modalités sanitaires dans les écoles maternelles et élémentaires ont évolué depuis le mardi 22 septembre 2020.

Lorsqu’un enfant est confirmé cas positif à la Covid-19 dans une classe, la classe peut désormais continuer de se tenir normalement pour les autres élèves, qui ne sont plus considérés comme cas contacts.

Le protocole d’identification des personnes cas contacts, leur isolement éventuel, la fermeture possible de classes, voire d’écoles, est toutefois appliqué  lorsque qu’il y a au moins trois cas confirmés dans la même classe (enfants ne venant pas de la même famille ou ne vivant pas dans le même foyer).

Le professeur du premier degré, parce qu’il porte un masque qui constitue une mesure de protection efficace ainsi que l’a reconnu le HCSP, n’est plus considéré comme un " cas contact " et n’est pas invité à s’isoler, s’il a côtoyé un élève non masqué positif à la Covid-19.

Ces nouvelles dispositions sanitaires permettent, tout en continuant de garantir la protection maximale des écoliers  et des personnels, une continuité pédagogique plus stable pour un plus grand nombre d’élèves.

la page de référence relative au protocole sanitaire et aux modalités pratiques de la rentrée 2020 permet d’accéder à l’ensemble des documents actualisés.

- Le protocole sanitaire -

Les grands principes

-       Respect des gestes barrière.

-       Port du masque pour les adultes, les collégiens et les lycéens.

-       Hygiène des mains.

-       Nettoyage et aération des locaux.

Le protocole sanitaire de l’éducation nationale impose le port du masque obligatoire pour les personnels, y compris dans les classes de maternelle et ce, "tant dans les espaces clos que dans les espaces extérieurs".

Le port du masque est également obligatoire pour les collégiens et les lycéens " dans les espaces clos ainsi que dans les espaces extérieurs", lors des récréations par exemple. Il n’est pas obligatoire "lorsqu’il est incompatible avec l’activité (prise de repas, nuit en internat, pratiques sportives, etc.).

De plus, l’aération des locaux doit avoir lieu toutes les 3 heures et durer "au moins 15 minutes".

Ces dispositions permettent d’être plus précis et circonscrit lors de la survenue d’une situation dans un établissement scolaire. L’enquête immédiate sur le respect des gestes barrières peut ainsi cibler et circonscrire le périmètre des personnes à considérer comme " cas contacts ".

Ainsi, le port du masque obligatoire pour tous les personnels, tous les collégiens et tous les lycéens, pendant toute la journée, aussi bien dans les salles de classe que pendant la récréation, permettra de mieux identifier et cibler les cas contacts, et limiter ainsi les isolements au nombre de personnes strictement nécessaire.

- Informations sur la continuité pédagogique -

La continuité pédagogique est activée dès qu’un élève est maintenu à domicile. Elle repose sur un lien social établi par l’enseignant avec l’élève et sa famille, le groupe ou la classe, selon la situation rencontrée, et sur la mise à disposition de ressources et d’activités pédagogiques afin d’assurer un rythme d’acquisition similaire aux élèves qui seraient en présentiel. Les systèmes d’information du rectorat et les outils numériques utilisés, comme les espaces numériques de travail ou les blogs d’école, sont les supports de cette continuité.

Pour les familles qui le souhaitent, des documents pédagogiques sont mis à leur disposition sous format papier dans les écoles et établissements concernés.

Les parents sont acteurs de cette continuité pédagogique en prenant connaissance des travaux demandés à leurs enfants et en les mobilisant sur les apprentissages selon les recommandations des enseignants.

- Rappel de la procédure mise en œuvre en cas de détection d’un cas Covid avéré positif -

Dès qu’une école ou un établissement scolaire est informé d’un cas Covid-19 avéré positif chez un élève ou un personnel :

-       Prise en charge et isolement de la personne (si elle est encore dans les locaux).

-       Enquête immédiate sur le respect des gestes barrières et identification des éventuels cas contact

-       Information immédiate de l’ARS et mise en œuvre des recommandations faites en retour.

- Tous mobilisés -

-       Les parents d’élèves s’engagent à ne pas mettre leur enfant à l’école, au collège ou au lycée, en cas de fièvre (38°C ou plus), ou en cas d’apparition brutale de symptômes évoquant le Covid-19 chez l’élève ou dans sa famille. Ils s’engagent à fournir un masque à leurs enfants collégiens et lycéens.

-       Les personnels ne doivent pas venir sur leur lieu de travail en cas de fièvre ou de symptômes évoquant le Covid-19. Ils portent un masque pendant toute la journée, dans les espaces clos comme à l’extérieur.

-       Les accompagnateurs et les intervenants extérieurs peuvent entrer dans les bâtiments scolaires après nettoyage et désinfection des mains. Ils doivent porter un masque de protection.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Koljak, Posté
Si on suit le raisonnement évoqué dans votre article, il suffirait d'empêcher les enfants d'être en contact avec leurs parents pour enrayer l'épidémie !? Brillant.....