Mais le nombre de cas journaliers baisse :

Covid-19 : une semaine marquée par 5 décès, la circulation reste active à La Réunion


Publié / Actualisé
Les nouveaux chiffres communiqués par l'ARS et la préfecture ce vendredi 2 octobre semblent montrer que la situation se régularise de plus en plus à La Réunion. La circulation du nouveau coronavirus reste active, ne nous y trompons pas, avec 19 clusters encore actifs et une grande majorité de cas autochtones. Par ailleurs le début de semaine a été marqué par l'annonce de 5 décès en 5 jours seulement au CHU de La Réunion. Mais d'autres indicateurs annoncent une légère amélioration et il vaut aussi savoir apprécier les bonnes nouvelles : le nombre de nouveaux cas positifs se stabilise avec une moyenne journalière en baisse, le taux d'incidence et le R0 diminuent et sur les 4.178 cas recensés depuis le début, on compte 3.360 guéris. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Les nouveaux chiffres communiqués par l'ARS et la préfecture ce vendredi 2 octobre semblent montrer que la situation se régularise de plus en plus à La Réunion. La circulation du nouveau coronavirus reste active, ne nous y trompons pas, avec 19 clusters encore actifs et une grande majorité de cas autochtones. Par ailleurs le début de semaine a été marqué par l'annonce de 5 décès en 5 jours seulement au CHU de La Réunion. Mais d'autres indicateurs annoncent une légère amélioration et il vaut aussi savoir apprécier les bonnes nouvelles : le nombre de nouveaux cas positifs se stabilise avec une moyenne journalière en baisse, le taux d'incidence et le R0 diminuent et sur les 4.178 cas recensés depuis le début, on compte 3.360 guéris. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

• 5 décès enregistrés en 5 jours

Avec trois bulletins par semaine au lieu d'un bulletin chaque jour comme cela se faisait avant, les annonces de décès liés à la Covid-19 peuvent donner un effet "accumulé" comme ce fut le cas cette semaine. Lundi 28 septembre 2020, la préfecture et l'ARS ont annoncé les décès de trois patients hospitalisés au CHU. Il s'agissait d'un homme et de deux femmes âgés de plus de 75 ans.

Deux jours plus tard, soit mercredi 30 septembre, deux nouveaux décès liés à la Covid-19 ont été annoncés par les autorités. Les deux personnes étaient hospitalisées au CHU et étaient âgées de plus de 65 ans.

Dans les deux cas, préfecture et ARS ont présenté leurs sincères condoléances aux familles. Ce triste bilan s'élève donc à 5 morts en 5 jours puisque le bilan du lundi fait le point du week-end précédent. Soit une moyenne d'un décès par jour.

Aucun décès supplémentaire n'a été annoncé ce vendredi lors du point complet des autorités sanitaires.

• Un nombre de cas plus réguliers

Après des pointes à plus de 100 cas quotidiens, le bilan semble s'être un peu plus régularisé. Les autorités parlaient de 197 nouveaux cas de coronavirus enregistrés du 26 au 28 septembre, et de 111 nouveaux cas positifs du 29 au 30 septembre. Ce vendredi 2 octobre, 136 nouveaux cas ont été annoncés pour les deux derniers jours.

Cela donne, durant la semaine du 21 au 27 septembre, un nombre moyen de cas confirmés de 70 cas par jour. La semaine dernière, il était de 77 cas en moyenne et 81 cas la semaine précédente.

Ainsi le taux d'incidence diminue à La Réunion et c'est une bonne nouvelle. Alors qu'il avait culminé à 76 pour 100.000 habitants (le seuil d'alerte est de 50), il est désormais de 60 selon les chiffres de la semaine dernière. La proportion de personnes contaminées, mises en relation avec la population totale de La Réunion, est en train de baisser.

• Taux de positivité en hausse, R0 en baisse

A noter cependant que le taux de positivité, lui, augmente. Il est de 4,8% selon Santé Publique France, et se rapproche donc du seuil de vigilance qui se situe à 5%. La moyenne nationale, elle, a dépassé les 5%.

Le nombre de reproduction (le nombre moyen de personnes qu’une personne malade va contaminer) lui diminue. Il est de 0,89. Prudence cependant, estiment les autorités sanitaires, "pour signifier une réelle diminution de l’épidémie".

Au total, 4.178 cas ont été diagnostiqués sur le territoire depuis l’apparition du premier cas le 11 mars 2020, dont 64 évacuations sanitaires au titre de la solidarité régionale. Au 29 septembre, compte tenu des 3.360 guérisons recensées, 818 cas sont encore actifs à ce jour.

• 19 clusters actifs

Une bonne nouvelle : 28 clusters ont été clôturés jusqu'ici. Une moins bonne : 19 clusters sont toujours actifs à savoir "en cours d’investigation ou maîtrisés" et ils concentrent principalement dans le nord-ouest de l'île.

La majorité de ces clusters est en "criticité limitée" mais on compte quand même 6 foyers en "criticité élevée" à savoir avec un nombre significatif de personnes contaminées.

• 87% de cas autochtones

Autre point important, la part des cas autochtones ne cesse de s'accroître. Cela signifie que la circulation du virus est toujours active sur l'île. Une information qui pousse donc à la pus grande vigilance quant au respect des gestes barrières, mais qui mène également à considérer que le virus vient de moins en moins de l'extérieur et que la reprise des vols ou l'arrivée des vacances ne doit plus être source d'inquiétude.

Ainsi, parmi les nouveaux cas : 110 cas sont classés autochtones contre 4 importés. Et parmi les cas précédemment en cours d’investigation, 44 cas sont classés autochtones, contre 2 importés.

La part des cas importés ne représente plus que 13% des cas investigués selon les données de l'ARS, c'est-à-dire que celle des autochtones représente 87%. Les autorités parlent d'une "quasi-totalité de cas autochtones".

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !