Il succède à Evelyne Decorps :

TAAF : Charles Giusti a pris ses fonctions de préfet


Publié / Actualisé
Charles Giusti a pris, ce lundi 12 octobre 2020, ses fonctions de préfet, administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) au siège de la collectivité à Saint-Pierre. La cérémonie s'est déroulée en format restreint, en présence des autorités civiles et militaires, d'un piquet d'honneur du 2ème RPIMa, et des représentants des anciens combattants et des directions des TAAF. Il succède à Evelyne Decorps qui occupait le poste depuis novembre 2018. Nous publions le communiqué ci-dessous. (Photos TAAF)
Charles Giusti a pris, ce lundi 12 octobre 2020, ses fonctions de préfet, administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) au siège de la collectivité à Saint-Pierre. La cérémonie s'est déroulée en format restreint, en présence des autorités civiles et militaires, d'un piquet d'honneur du 2ème RPIMa, et des représentants des anciens combattants et des directions des TAAF. Il succède à Evelyne Decorps qui occupait le poste depuis novembre 2018. Nous publions le communiqué ci-dessous. (Photos TAAF)

Monsieur Charles Giusti, préfet, administrateur supérieur des TAAF a débuté sa carrière dans la Marine nationale, où il a servi pendant 19 ans, avec une carrière embarquée riche et diversifiée. Par la suite, il a exercé plusieurs fonctions au sein de différents ministères : Ministère de l’Intérieur, Ministère de l’Éducation Nationale, de la Jeunesse et de la Vie Associative, Ministère de la Justice.

Jusqu’à aujourd’hui, il occupait la fonction de directeur général adjoint des Outre-mer au sein du Ministère des Outre-mer. 

Après la cérémonie, le préfet, administrateur supérieur des TAAF a reçu la presse, puis a poursuivi les rencontres et entretiens entamés avec les différents services et directions de la collectivité : "Ma priorité est en effet de mieux connaître les équipes et d’appréhender rapidement les chantiers et les actions que nous devrons mener dans les prochains mois, au bénéfice des territoires des TAAF et des hommes et femmes qui, dans les districts, portent au quotidien les missions qui sont les nôtres : souveraineté, protection de l’environnement et de la biodiversité, soutien à la recherche scientifique.

Le savoir-faire des TAAF est reconnu dans le monde ; le classement Unesco en fut l’année dernière un très bel exemple. Mais nous avons aussi de nombreux partenaires institutionnels et privés, en métropole ou à La Réunion, avec lesquels j’ai déjà engagé des contacts, avant même mon arrivée, contacts que je poursuivrai pour échanger sur nos enjeux et projets communs.

Enfin j’embarquerai dans moins de trois semaines pour une première rotation à bord du navire amiral des TAAF, le Marion Dufresne, afin de parcourir les différents territoires, rencontrer les chefs de districts et les membres des missions déployées sur ces terres et mers françaises du bout du monde."

 

   

1 Commentaire(s)

Une équipe qui perd, Posté
Faudrait penser aussi à décongeler le sous-préfet de l'Antarctique français.