Les scénarios possibles :

Covid-19 : du couvre-feu renforcé au reconfinement, le gouvernement prépare sa riposte


Publié / Actualisé
La situation sanitaire flambe en Métropole et le gouvernement s'alarme. Alors qu'Emmanuel Macron a convoqué deux conseils de défense, l'un ce mardi, l'autre ce mercredi, les théories et hypothèses en tout genre vont bon train : reconfinement partiel ou global, couvre-feu renforcé, zones en alerte maximale ou ensemble du territoire français... Des médias nationaux évoquent la possibilité d'un reconfinement de quatre semaines, dans toute la France. L'incertitude est palpable, à seulement un mois et demi des fêtes de fin d'année. Le président annoncera les nouvelles mesures choisies ce mercredi soir, à 23h heure de La Réunion. (Photo d'archives rb/www.ipreunion.com)
La situation sanitaire flambe en Métropole et le gouvernement s'alarme. Alors qu'Emmanuel Macron a convoqué deux conseils de défense, l'un ce mardi, l'autre ce mercredi, les théories et hypothèses en tout genre vont bon train : reconfinement partiel ou global, couvre-feu renforcé, zones en alerte maximale ou ensemble du territoire français... Des médias nationaux évoquent la possibilité d'un reconfinement de quatre semaines, dans toute la France. L'incertitude est palpable, à seulement un mois et demi des fêtes de fin d'année. Le président annoncera les nouvelles mesures choisies ce mercredi soir, à 23h heure de La Réunion. (Photo d'archives rb/www.ipreunion.com)

Il faut le dire, la situation sanitaire en Métropole est catastrophique. Tous les indicateurs sont rouge vif à commencer par le nombre de nouveaux cas quotidiens. Il n'y a pas si longtemps, nous parlions de "record" avec 13.000 cas journaliers. La barre a maintenant dépassé les 50.000 cas… quand le conseil scientifique envisage le double.

Ce mardi 28 octobre a marqué un triste nouveau record : 523 décès recensés en France en seulement 24 heures, du jamais vu depuis avril.

Plus que jamais, La Réunion semble loin de l'Hexagone, alors que la situation semble s'être stabilisée sur l'île, avec un nombre de cas moyen en baisse de semaine en semaine. Pour autant cette situation en Métropole ne peut pas nous laisser indifférents. Elle risque d'ailleurs de nous toucher à travers les mesures prises par le gouvernement, si celles-ci sont nationales.

Emmanuel Macron monte au créneau, avec deux conseils de défense, convoqués successivement ce mardi 27 octobre et ce mercredi 28 octobre. Les nouvelles mesures, qui émergeront de ces rencontres, seront annoncées aux Français ce mercredi à 23h heure de La Réunion.

Plusieurs scénarios sont à l'étude, ils pourraient concerner les zones en alerte maximale, ou bien tout le territoire français. Dans l'un ou l'autre cas, les nouvelles mesures pourraient se solder par une restriction forte des déplacements entre les départements afin d'éviter que le virus recommence à circuler dans les zones pour l'instant moins touchées.

Les questions sont nombreuses sur les mesures envisagées et leur potentiel impact sur La Réunion. Du couvre-feu renforcé au reconfinement global, toutes les options sont sur la table. Tour d'horizon des trois scénarios possibles, du moins perturbant au plus extrême.

• Couvre-feu renforcé

Il se dit que le gouvernement envisagerait un couvre-feu dès 19h et non plus 21h dans les zones pour l'instant concernées, soit en alerte maximale. Certains lieux pourraient aussi fermer, notamment des établissements recevant du public. Ce premier scénario ne viserait que les 54 départements déjà concernés par le couvre-feu.

Interrogées par des médias nationaux, des sources gouvernementales auraient indiqué qu'il n'y a aucune volonté de fermer les écoles.

Dans le cadre de ce scénario, il y a fort à parier que rien ne changerait à La Réunion. Si d'autres zones pourraient rejoindre la liste de "l'alerte maximale", cela semble très peu probable à La Réunion. Il n'est cependant pas exclu non plus que le couvre-feu soit étendu à tout le territoire national, dans une version modifiée de ce premier scénario.

• Couvre-feu le week-end

Deuxième scénario, c'est la possibilité non seulement d'augmenter le couvre-feu de quelques heures mais aussi de l'étendre aux week-ends.

Dans les entreprises, le recours au télétravail serait fortement encouragé. Cette option visant les périodes de "temps libre" irait dans le sens d'une limitation des loisirs et des rassemblements conviviaux. Rappelons que le président appelait à limiter les groupes à six personnes dans la sphère privée, tandis qu'à La Réunion, l'arrêté préfectoral indique désormais que les groupes spontanés dans les espaces publics sont eux aussi limités à six.

Dans le sens d'une action plus large et plus stricte, cette mesure pourrait éventuellement être nationale. De nombreux Français se sont plaints de voir des habitants de zones soumises au couvre-feu prendre leurs bagages vers des zones à plus faible circulation virale pendant les vacances scolaires.

Si le couvre-feu devient national et s'applique de manière aussi étendue, il pourrait donc s'accompagner de restrictions de déplacements. Dans ce cas précis, non seulement La Réunion pourrait être touchée par un "confinement du week-end" au même titre que les autres départements français, mais elle pourrait être isolée des autres territoires de France.

Car le virus se transmet avec le déplacement des hommes. Si les déplacements sont limités, cela pourrait signer le retour du motif impérieux pour voyager vers la Métropole. Un coup dur pour les compagnies aériennes et le secteur du tourisme.

• Reconfinement local ou global

Le scénario du reconfinement est le plus extrême, il est cependant sur la table lui aussi. Si le gouvernement penche pour cette option, il pourrait l'adapter, afin de ne pas retomber dans une situation similaire à celle du confinement de mars-avril-mai, indiquait le Figaro ce mardi.

Le reconfinement pourrait alors être local, par villes ou par départements. Une alternative qui s'accompagnera dans ce cas forcément d'une restriction de déplacements pour les zones concernées. Pour les Réunionnais, il sera sans doute impossible de voyager vers les zones concernées par le reconfinement.

Celui-ci pourrait aussi être dédié à des types de populations dites "fragiles" : personnes âgées, personnes malades… Un scénario qui semble difficilement applicable et contrôlable. Si c'est le cas, la mesure pourrait bien être appliquée sur tout le territoire national, et donc concerner La Réunion.

Plus tard dans la journée, c'est la chaîne BFM TV qui a laissé fuiter un scénario envisagé : un reconfinement court, de quatre semaines, mais dans toute la France. Les écoles et services publics resteraient ouverts. Une piste qui serait sérieusement étudiée, alors que le gouvernement avait justement promis des mesures très strictes. Réponse ce mercredi soir.

mm / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com avec AFP

   

1 Commentaire(s)

Missouk, Posté
C'est l'affolement général! A force de tergiverser, ce gouvernement est en train de mettre le personnel hospitalier dans une situation intenable. L'OMS et le Conseil Scientifique ont pourtant tiré la sonnette d'alarme depuis plusieurs semaines. Non, le virus ne circule pas que la nuit, et le couvre-feu n'est bien qu'une "mesurette" comme plusieurs spécialistes l'avaient prédit. La métropole commence à recompter ses morts et les anciens et les plus fragiles sont à nouveau les plus durement touchés. Le gouvernement est aux abois et reconnaît lui-même être dépassé par l'ampleur de cette 2e vague, qui frappe plus fort en France que dans d'autres pays, sans doute parce que les bonnes décisions n'ont pas été prises à temps. En Allemagne, en Espagne par exemple, les reconfinements locaux se font depuis plusieurs semaines...