[LIVE] Pas de tests obligatoires au départ de l'île pour l'instant :

Info Imaz Press : pas de confinement le week-end, ni de couvre-feu à La Réunion


Publié / Actualisé
Selon une information exclusive d'Imaz Press Réunion, on se dirige vers une absence de confinement le week-end à La Réunion, et pas de couvre-feu non plus. La situation peut cependant être réévaluée à tout moment, les contrôles et les sanctions vont être renforcés. Une nouvelle qui tombe alors que le préfet Jacques Billant rencontre les élus de l'île ce vendredi matin avant d'annoncer d'éventuelles nouvelles mesures pour l'île à 17 heures. Le ministère des Outre-mer quant à lui a précisé à Imaz Press que les tests n'étaient obligatoires que dans le sens Hexagone - Réunion pour l'instant. Le rendre obligatoire dans l'autre sens dépend du préfet. Ce vendredi 30 octobre 2020, Jacques Billant rencontrait les maires de l'île au Conseil départemental, pour échanger sur la gestion de la crise sanitaire, alors que la Métropole et la Martinique sont reconfinés depuis ce vendredi. Ce jeudi il a rencontré les acteurs de la communauté médicale, avec à ses côtés le secrétaire d'Etat Adrien Taquet. Il tient une conférence à 17 heures en préfecture, aux côtés de la directrice de l'ARS Martine Ladoucette. (Photos rb/www.ipreunion.com)
Selon une information exclusive d'Imaz Press Réunion, on se dirige vers une absence de confinement le week-end à La Réunion, et pas de couvre-feu non plus. La situation peut cependant être réévaluée à tout moment, les contrôles et les sanctions vont être renforcés. Une nouvelle qui tombe alors que le préfet Jacques Billant rencontre les élus de l'île ce vendredi matin avant d'annoncer d'éventuelles nouvelles mesures pour l'île à 17 heures. Le ministère des Outre-mer quant à lui a précisé à Imaz Press que les tests n'étaient obligatoires que dans le sens Hexagone - Réunion pour l'instant. Le rendre obligatoire dans l'autre sens dépend du préfet. Ce vendredi 30 octobre 2020, Jacques Billant rencontrait les maires de l'île au Conseil départemental, pour échanger sur la gestion de la crise sanitaire, alors que la Métropole et la Martinique sont reconfinés depuis ce vendredi. Ce jeudi il a rencontré les acteurs de la communauté médicale, avec à ses côtés le secrétaire d'Etat Adrien Taquet. Il tient une conférence à 17 heures en préfecture, aux côtés de la directrice de l'ARS Martine Ladoucette. (Photos rb/www.ipreunion.com)
  • IPR

    Les tests ne sont obligatoires que dans le sens Métropole - Réunion, précise le ministère des Outre-mer

    Si la phrase de Jean Castex paraissait quelque peu "floue" - "des tests seront exigés au départ ou à l'arrivée de ces territoires (Outre-mer, ndlr) afin d'éviter tout risque de diffusion du virus" - le ministère des Outre-mer rattrape le tir ce vendredi 30 octobre. En effet les Ultramarins ont estimé, dit comme ça, que les tests seraient aussi appliqués au départ de leur territoire, pour aller vers l'Hexagone.

    Il n'en est rien informe le ministère des Outre-mer à Imaz Press Réunion. Les tests ne sont obligatoires qu'au départ de la Métropole, vers les Outre-mer ajoute le ministère. Pour ce qui est de l'autre sens, c'est au préfet de décider. Il s'agira de voir à 17 heures si Jacques Billant décide en effet de rendre le test Réunion - Métropole obligatoire lui ausi.

  • IPR

    Urgence attentat : renforcement de la sécurité ce week-end

    Concernant le plan vigipirate "urgence attentat", et selon les informations d'Imaz Press Réunion, le préfet Jacques Billant demande "un renforcement des contrôles des bâtiments publics et une présence renforcée des policiers sur le terrain ce week-end, ainsi que des consignes strictes de protection des policiers eux-mêmes".

  • IPR

    INFO IMAZ PRESS : Pas de confinement le week-end, ni de couvre-feu pour le moment

    C'est une information exclusive d'Imaz Press Réunion : il n'y aurait pas de confinement le week-end, ni de couvre-feu pour le moment sur l'île. C'est en tout cas vers cette décision que semble se diriger le préfet.

    Mais la situation peut être réévaluée à tout moment. Par ailleurs les contrôles et les sanctions vont être renforcés. 

     

  • IPR

    Discussions dans l'hémicycle

    Les discussions se déroulent dans l'hémicycle du Département. Le président du Conseil départemental Cyrille Melchior est donc présent, ainsi que le président du Conseil régional Didier Robert.

  • IPR

     Serge Hoareau, président de l’association des maires : “il faut faire appel au civisme de tous“

    Ecoutez :

  • IPR

    Olivier Hoarau, maire du Port, plaide pour le maintien de l’activité économique

    Ecoutez :

  • IPR

    Les travaux viennent de commencer

    Le préfet a indiqué qu’il n’y aurait aucune communication avant ce soir.

  • IPR

    Maintenir l'activité économique mais annuler tous les grands événements

    Les maires interrogés ou représentants de maires interrogés, à commencer par le président de l'association des maires Serge Hoareau se disent en faveur du maintien de l’activité économique.

    Ils demandent cependant l'annulation ou le report des grandes manifestations qui entraîneraient un trop grand brassage des foules, du type compétitions sportives ou événements culturels.

    Les élus interrogés - Serge Hoareau, le maire du Port Olivier Hoarau, le premier adjoint à La Possession Gilles Hubert...) - lancent un appel à la citoyenneté de chacun "pour pour éviter tout rebond de l’épidémie".

  • IPR

    "La Réunion ne sera pas confinée"

    Jacques Billant l'avait clairement dit ce jeudi : La Réunion ne sera pas confinée. Une information confirmée par le Premier ministre Jean Castex hier soir.

     

  • IPR

    Bonjour

    Nous ouvrons ce live pour suivre la rencontre entre le préfet et les maires de l'île, et plus généralement les heures qui précèdent le compte-rendu du préfet et de l'ARS sur les nouvelles mesures sanitaires prises pour La Réunion.

    Restez avec nous

A propos

Coronavirus : quelle gestion de crise pour La Réunion ?

Si La Réunion, comme tous les territoires ultra-marins en dehors de la Martinique, n'est pas concernée par le reconfinement, des mesures devraient cependant être annoncées par le préfet ce soir à 17 heures.

Depuis ce jeudi 29 octobre 2020, à minuit, la Métropole, elle, est de nouveau confinée. Une mesure qui a cependant été allégée en comparaison avec le confinement du mois de mars dernier. Le gouvernement a présenté ce jeudi soir tous les détails de ce nouveau confinement.

A part la Martinique, qui est désormais soumise aux mêmes réglementations que la Métropole, peu de choses vont changer à La Réunion. "A compter de ce soir minuit (jeudi, ndlr), le confinement sera appliqué sur l'ensemble du territoire français. Seules exceptions pour les départements et territoires d'Outre-mer où le virus circule moins vite. Ce dispositif ne sera appliqué qu'à la Martinique" a déclaré le Premier ministre Jean Castex.

Il faut tout de même noter la mise en place d'une obligation de dépistage à la Covid-19 pour sortir de La Réunion. Les tests pour se rendre sur l'île, eux, sont déjà obligatoires. "Des tests seront exigés au départ ou à l'arrivée de ces territoires afin d'éviter tout risque de diffusion du virus" a précisé le Premier ministre.

A La Réunion, le confinement n'est pas une option, comme l'a déjà annoncé Jacques Billant ce jeudi :  "Les Outre-mer ne sont pas dans la même situation sanitaire que l'Hexagone. La circulation du virus est différente. Elle reste active, mais elle est auujourd'hui considérée comme maîtrisée. Et c'est au regard de cette réalité différente que le Président de la République a décidé de faire confiance aux préfets ultramarins pour décider des mesures applicables sur les territoires dont ils ont la charge. J'ai donc décidé qu'à La Réunion, la mesure de confinement ne serait pas appliquée à minuit ce soir (jeudi, ndlr). La Réunion ne sera donc pas confinée."

Après avoir rencontré la communauté médicale hier et les maires aujourd'hui, il fera un compte rendu des décisions prises à 17 heures, en préfecture, aux côtés de la directrice de l'ARS Martine Ladoucette.

   

6 Commentaire(s)

Chachapodepaille, depuis son mobile, Posté
Si j'ai bien compris on va nous dire de porter davantage le masque et d'attendre que les choses s'améliorent alors que certains articles de presse annoncent un regain de l'épidémie sur la Réunion par rapport aux 2 dernières semaines...c'est moi ou les décisionnaires sont cons comme des valises sans poignées??
Sabine, depuis son mobile, Posté
ce monde est sérieux? dites nous tout, C'est pas la réalité. on pense être des forts. quand ça va nous péter à la gueule, on va dire, ça vient de dehors. Bin ça sera déjà trop tard.on est en droit de connaître les enjeux. mes enfants servent la république, LA FRANCE ,moi je veux comprendre. je veux comprendre énormément de choses. C'est bcp trop triste pour moi tout ça. je ne comprendrai jamais. Les anciens de la 2nde guerre, se sont battus pour que nous soyons LIBRE, et de tout. moi je ne comprends plus ce qu'il nous arrive.
Alain, Posté
@Missouk: parce que ceux qui arrivent sur notre ile ne sont jamais réunionnais???Zinfos mille collines, sors de ce corps....
Papang, Posté
Merci de poser également la question des transports en commun. Le préfet déclarait hier que c'est "aux Réunionnais de contenir l'épidémie" (...). Comment sommes-nous supposés contenir quoi que ce soit en étant exposés chaque jour à des bus bondés où la distanciation sociale est absolument impossible, où l'on se frotte les uns aux autres, y compris à des gens qui ne portent pas de masques, toussent, éternuent, etc. ?Je suis personne à risque et je n'ai pas d'autre choix que d'effectuer 3 à 4h par jour dans le bus pour me rendre au travail. J'ai beau porter un masque, me laver les mains, etc. je ne peux pas éviter les bousculades, les rapprochements, les cinglés ou les rebelles (il n'y a plus aucun contrÃ'le des gestes barrière). L'État m'expose donc à un risque réel en négligeant les transports collectifs. Si j'attrape le virus et développe des complications, le préfet l'imputera-t-il aussi à ma responsabilité personnelle? Ou devrais-je engager des poursuites contre les autorités pour être enfin entendue?
Missouk, Posté
Ce serait sans doute une sage décision compte - tenu de la situation sanitaire actuelle. Par contre, il va falloir que le Préfet impose un test à J+4 à tous les passagers arrivant à la Réunion si l'on veut que l'épidémie recule réellement. Que les réunionnais fassent des efforts, c'est normal, il semble donc normal aussi que celles et ceux qui arrivent sur notre île fassent eux aussi un effort!
Zef, Posté
Merci de poser la question de savoir si les étudiants réunionnais confinés en France pourront retourner à la Réunion? (Bonjour, nous poserons la question ce soir, bonne journée à vous - webmaster)