Renforcement du dispositif sanitaire :

Aéroport Roland Garros : des tests antigéniques pour les voyageurs venant de Mayotte


Publié / Actualisé
Les passagers en provenance de Mayotte n'étant plus tenus de présenter un test RT PCR négatif à l'embarquement pour La Réunion, contrairement aux voyageurs partant de métropole, un test antigénique Covid-19 (TDR-Test Diagnostic Rapide) leur est désormais proposé à l'aéroport de La Réunion Roland Garros. Une procédure mise en place depuis dimanche 22 novembre. Nous publions ci-dessous le communiqué de l'aéroport Roland Garros. (Photos : aéroport Roland Garros)
Les passagers en provenance de Mayotte n'étant plus tenus de présenter un test RT PCR négatif à l'embarquement pour La Réunion, contrairement aux voyageurs partant de métropole, un test antigénique Covid-19 (TDR-Test Diagnostic Rapide) leur est désormais proposé à l'aéroport de La Réunion Roland Garros. Une procédure mise en place depuis dimanche 22 novembre. Nous publions ci-dessous le communiqué de l'aéroport Roland Garros. (Photos : aéroport Roland Garros)

Depuis le début de la crise sanitaire, l’aéroport de La Réunion Roland Garros met en  œuvre des mesures de prévention dans l’ensemble de ses installations, afin de  protéger le public et les personnels aéroportuaires. Ces mesures sont ajustées en  fonction de l’évolution de la situation sanitaire et des règlements qui s’appliquent  au transport aérien. 

Les passagers en provenance de Mayotte n’étant plus tenus de présenter un test RT PCR négatif à l’embarquement pour La Réunion, contrairement aux voyageurs  partant de métropole, un test antigénique Covid-19 (TDR-Test Diagnostic Rapide)  leur est désormais proposé à l’aéroport de La Réunion Roland Garros. La procédure  est mise en place depuis le 22 novembre 2020. A bord des avions en provenance de  Mayotte, avant l’atterrissage à La Réunion, une annonce sonore informe les  passagers de la possibilité de ce dépistage.

A leur arrivée dans l’aérogare, ceux qui  le souhaitent sont dirigés vers un espace dédié où ils sont accueillis par des  personnels du SDIS, qui effectuent le test antigénique : un prélèvement nasal,  aussitôt mis au contact d’un réactif. Le résultat du test leur est annoncé par le  médecin du SDIS dans un délai de 20 minutes suivant le prélèvement. En cas de résultat positif à la Covid-19, le passager est invité à rejoindre son lieu de destination à La Réunion, dans le respect de toutes les consignes sanitaires. Il est ensuite contacté par l’Agence régionale de santé. 

- Deux infirmiers formés aux protocoles de soins d’urgence recrutés par l’aéroport -

La Société Aéroportuaire a d’autre part recruté deux infirmiers, qui ont pris leurs  fonctions le 18 novembre. Formés aux protocoles de soins d’urgence et dotés du  matériel correspondant, ils viennent en renfort du Service de Sécurité Incendie et  d'Assistance à Personnes (SSIAP) de l’aéroport. Les infirmiers peuvent réaliser des  consultations médicales de premier recours, en lien avec un médecin du SDIS,  ssurer les premiers soins et secours d’urgence. Ils sont plus particulièrement postés  aux heures d’arrivée des vols et peuvent participer au contrôle sanitaire aux  Frontières dans le cadre des urgences sanitaires. Une infirmerie, pouvant accueillir  aussi bien les passagers que leurs accompagnants ou les personnels aéroportuaires  a été aménagée dans le hall public. Les infirmiers peuvent également intervenir sur  l’ensemble de la plate-forme aéroportuaire.

Ce recrutement témoigne de la volonté de la Société Aéroportuaire de sécuriser  ses installations à un haut niveau. Le 23 septembre dernier, deux caméras  thermiques ont été activées à la sortie de la salle de livraison des bagages. Elles  détectent une température corporelle supérieure à 38°. Toute personne qui  déclenche une alerte se voit proposer une prise de température frontale, ou une  recommandation de consultation, en cas de symptômes. Une signalétique  informe au préalable les passagers de la présence des caméras et aucune donnée  personnelle n’est collectée lors de ce contrôle, aucun enregistrement n’est  effectué par les caméras. 

- Roland Garros applique le protocole sanitaire des aéroports européens -

L’aéroport Roland Garros applique le protocole Covid-19 de l’Agence  Européenne de Sécurité Aérienne (EASA), élaboré en concertation avec les  aéroports français et européens. Un véritable corridor sanitaire a notamment  été mis en place entre les aéroports parisiens et La Réunion, en relation forte  avec la Direction de la Sécurité de l’Aviation Civile Océan Indien, référente locale  de l’EASA. 

Le port du masque est obligatoire dès l’entrée dans l’espace aéroportuaire  (parkings, aérogares). Au sein du hall public, des distributeurs de solution hydro alcoolique, en libre accès, incitent à la désinfection des mains. Sur l’intégralité  du parcours du passager, au départ comme à l’arrivée, tous les points de contact  possibles avec les mains (rampes, poignées de portes, boutons d’ascenseur,  bannettes de dépôt des bagages de cabines pour les contrôles aux rayons X) sont  ciblés en priorité par les équipes en charge du nettoyage et de la désinfection  des bâtiments. Les commerces et restaurants de l’aéroport ont également mis  en place des protocoles sanitaires. 

Dans la perspective d’une reprise progressive du transport aérien régional et  international, l’aéroport Roland Garros met tout en œuvre pour contribuer à des  voyages sereins. Il invite les passagers et le public qui fréquentent ses  installations à un comportement responsable, en n’oubliant aucun des gestes  barrières contre le virus.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !