Avec un taux d'incidence de 37,6 :

Covid-19 : La Réunion passe sous le seuil d'alerte


Publié / Actualisé
Ce n'était pas arrivé depuis fin août 2020 : La Réunion est désormais en dessous du seuil d'alerte, avec un taux d'incidence de 37,6 pour 100.000 habitants selon les derniers chiffres de Santé Publique France. Cela s'est d'ailleurs remarqué dans les bilans de la préfecture cette semaine, avec une moyenne de cas journaliers de 24 sur deux jours ce mercredi 2 décembre 2020. Cette amélioration de la situation sanitaire intervient douze jours avant la fin des motifs impérieux. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Ce n'était pas arrivé depuis fin août 2020 : La Réunion est désormais en dessous du seuil d'alerte, avec un taux d'incidence de 37,6 pour 100.000 habitants selon les derniers chiffres de Santé Publique France. Cela s'est d'ailleurs remarqué dans les bilans de la préfecture cette semaine, avec une moyenne de cas journaliers de 24 sur deux jours ce mercredi 2 décembre 2020. Cette amélioration de la situation sanitaire intervient douze jours avant la fin des motifs impérieux. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Aucun département n'a un taux d'incidence supérieur à 250 selon les données de Santé publique France : c'est une première depuis le mois de septembre, comme le rappelle BFM. La décrue de l'épidémie semble se confirmer en France.

Une bonne nouvelle applicable à notre île, qui voit son taux d'incidence repasser sous le seuil d'alerte : 37,6 pour 100.000 habitants selon Santé publique France.

Carte Santé Publique France

 
 

La Réunion avait dépassé le seuil d'alerte entre le 19 et le 25 août 2020. Le taux d'incidence était alors de 51,9 pour 100.000 habitants, le seuil d'alerte étant fixé à 50.

Par la suite, la situation s'était rapidement dégradée. La Réunion, jusqu'ici épargnée, avait enregistré trois décès de Réunionnais liés directement à la Covid-19 en une semaine. Les cas quotidiens, eux, s'étaient mis à grimper en flèche.

Après une période plus intense en août - septembre, voyant l'apparition de plusieurs clusters et un bond des cas autochtones, la situation s'est bien stabilisée sur l'île. Les motifs impérieux seront supprimés le 15 décembre pour pouvoir reprendre les déplacements entre l'Hexagone et l'île.

Les autorités sanitaires feront le point sur la situation épidémique et l'état de la circulation virale à La Réunioon ce vendredi 4 décembre à 17h. L'occasion de revenir sur la campagne de vaccination proposée par le gouvernement et surtout détailler la stratégie envisagée pour les fêtes de fin d'année.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !