Sélection Espagnole :

"Notre équipe s'avere plus forte dans l'adversité", prévient Isco


Publié / Actualisé
L'Espagne reste unie après son improbable changement de sélectionneur à la veille du Mondial-2018 et elle s'avère "plus forte dans l'adversité", a prévenu lundi le meneur de jeu Isco, promettant de jouer avec "beaucoup de coeur" mercredi contre l'Iran à Kazan.
L'Espagne reste unie après son improbable changement de sélectionneur à la veille du Mondial-2018 et elle s'avère "plus forte dans l'adversité", a prévenu lundi le meneur de jeu Isco, promettant de jouer avec "beaucoup de coeur" mercredi contre l'Iran à Kazan.

"Cette équipe a beaucoup de coeur, beaucoup de fierté et d'envie de bien faire les choses. Nous sommes plus forts dans l'adversité", a lancé le milieu offensif en conférence de presse à Krasnodar, camp de base de l'Espagne en Russie. "Il y a eu un contretemps mais l'équipe est allée de l'avant en restant unie. On l'a vu au premier match (3-3 contre le Portugal). Nous n'avons jamais baissé les bras, même en encaissant un but dès la quatrième minute. Cela montre bien ce que vaut cette équipe, elle ne s'avoue jamais vaincue", a-t-il ajouté.
Après le limogeage du sélectionneur Julen Lopetegui mercredi dernier, la Roja est désormais entraînée par Fernando Hierro, qui occupait jusque-là le rôle de directeur sportif.

Isco, l'une des stars du Real Madrid, a assuré que l'effectif espagnol était comme une grande famille malgré la rivalité persistante entre l'équipe merengue et le FC Barcelone, les deux grands clubs du pays.
"Nous sommes toujours ensemble, on joue, on se chambre. La bonne ambiance dans le groupe se voit sur le terrain. Si on s'entend bien tous ensemble, tout est plus facile dans le jeu", a souri l'Andalou.
Rassurés par leur belle prestation face aux Portugais, les Espagnols espèrent désormais mettre le cap sur le second tour en battant l'Iran, qui occupe la tête du groupe B avec 3 points, devant les deux sélections ibériques (1 point).
"C'est un match très important qui va décider de notre avenir dans ce Mondial", a prévenu Isco, conscient de devoir affronter un mur défensif.

"Nous essaierons de marquer dès la première minute mais logiquement ce ne sera pas facile. Nous devons être fidèles jusqu'à la mort au style de jeu qui nous définit. Nous devons jouer, multiplier les passes, conserver le ballon. Si nous jouons rapidement d'un côté à l'autre, les occasions arriveront et j'espère que nous marquerons vite", a-t-il conclu.

© 2018 AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !