Equipe de France :

Mondial-2018: l'infatigable Kanté, talisman des Bleus


Publié / Actualisé
"Il court partout, il a quinze poumons! Le foot est beaucoup plus facile avec des joueurs comme ça". Le compliment, signé Paul Pogba, est révélateur du rôle crucial qu'occupe N'Golo Kanté en équipe de France, à l'image de son match de haute volée jeudi contre le Pérou (1-0).
"Il court partout, il a quinze poumons! Le foot est beaucoup plus facile avec des joueurs comme ça". Le compliment, signé Paul Pogba, est révélateur du rôle crucial qu'occupe N'Golo Kanté en équipe de France, à l'image de son match de haute volée jeudi contre le Pérou (1-0).


Le milieu de terrain de Chelsea, 27 ans et 26 sélections, a été couvert d'éloges après sa prestation à Ekaterinbourg. "N'Golo (Kanté), tu le vois partout. D'un seul coup, il sort de la terre!", a rigolé le latéral gauche Lucas Hernandez. Des ballons, il en a récupéré 13 au total, dont quatre interceptions de passes péruviennes. Si la France a tenu bon dans une deuxième période difficile, c'est en grande partie grâce à lui. Son duo avec Paul Pogba au milieu de terrain lui a d'ailleurs permis d'être plus libre, dans un rôle de relayeur qu'il affectionne.

- "Un bijou" -

L'ancien défenseur international Marius Trésor, interrogé par l'AFP, n'en revient pas: "N'Golo Kanté a été énorme. C'est vraiment un bijou ce gamin. Il récupère un nombre extraordinaire de ballons, c'est un phénomène!".
Avec son petit gabarit (1,68m) et le contraste entre son caractère réservé et son énorme abattage sur le terrain, Kanté est un peu devenu le porte-bonheur de cette équipe de France.

Avec cette blague récurrente sur ses incessants marathons. "T'es venu en courant", lui avait lancé Didier Deschamps à son arrivée à Clairefontaine avant la Coupe du monde, tandis qu'Antoine Griezmann dressait son portrait dans Le Parisien: "NG, on l'appelle le voleur de mangues, parce qu'il gratte toujours les ballons. Tu le dribbles mais, dix mètres après, il revient par derrière et te vole le ballon. Tu ne sais pas d'où il sort. Il est super timide. Il est avec nous tel que vous le voyez en conférence de presse. Il ne parle pas trop".

Kanté fait aussi figure d'exemple par son parcours atypique et son incroyable ascension. Sans passer par un centre de formation, il jouait encore à Suresnes, en banlieue parisienne, jusqu'à ses 19 ans. Il a découvert la Ligue 1 sur le tard avec Caen puis a explosé à Leicester, le club avec lequel il a remporté le titre de champion d'Angleterre en 2015-2016, avant de rejoindre Chelsea pour un nouveau sacre en Premier League en 2016-2017.

- "Toujours humble" -

"C'était un garçon toujours positif, à l'écoute et travailleur. Il progressait sans cesse", se souvient son ancien entraîneur chez les équipes de jeunes de Suresnes Piotr Wojtyna, interrogé par l'AFP. "Il est unique, vous ne trouverez pas un autre joueur parti de la 9e division à 19 ans qui a été sacré meilleur joueur du Championnat d'Angleterre et qui joue aujourd'hui une Coupe du monde", savoure l'éducateur, "très fier".

Kanté est revenu il y a un an saluer les jeunes de Suresnes et ses entraîneurs de l'époque. "L'argent n'a pas changé sa façon d'être. Il est toujours humble. Ce qui plait, c'est son côté atypique dans un monde du foot où les réseaux sociaux et les médias ont pris beaucoup de place. Lui, ce n'est pas dans sa nature de par son éducation et sa personnalité", raconte Wojtyna.

A Chelsea, N'Golo Kanté joue avec un autre Bleu, l'attaquant Olivier Giroud, bien content de l'avoir dans son équipe en club et en équipe de France. "Parfois, c'est comme si on jouait à douze, il fait le boulot de deux mecs. Hier, ils étaient deux au milieu mais on a l'impression qu'ils étaient trois, parce qu'il était partout"...
AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !