Coupe du monde 2018 :

Mondial-2018: Simeone pointe "l'anarchie" qui règne dans la sélection argentine


Publié / Actualisé
L'entraîneur argentin de l'Atlético Madrid Diego Simeone pointe l'"anarchie" qui règne dans l'équipe d'Argentine après sa défaite face à la Croatie (3-0), et laisse entendre qu'il préfèrerait Cristiano Ronaldo à Lionel Messi, selon un enregistrement publié vendredi par des journaux argentins et espagnols.
L'entraîneur argentin de l'Atlético Madrid Diego Simeone pointe l'"anarchie" qui règne dans l'équipe d'Argentine après sa défaite face à la Croatie (3-0), et laisse entendre qu'il préfèrerait Cristiano Ronaldo à Lionel Messi, selon un enregistrement publié vendredi par des journaux argentins et espagnols.

"Il se passe en ce moment ce qui s'est passé en sélection ces quatre dernières années, malheureusement. L'anarchie, l'absence de leaders dans la direction du jeu et chez ceux qui portent le ballon. Je trouve l'équipe perdue", lance Simeone dans un enregistrement publié notamment par Olé et La Nacion (Argentine) ainsi que As et Marca (Espagne) et issu d'une conversation privée avec son assistant German "Mono" Burgos.
A Barcelone, "Messi est très bon, mais il est très bon parce qu'il joue avec des joueurs extraordinaires", juge ensuite "El Cholo". Avant d'enchaîner: "La question que je pose, c'est: +Si tu dois choisir entre Messi et Ronaldo pour aller avec une équipe normale, tu vas choisir qui?+"
Le coach des Colchoneros croit toujours à la qualification: "L'équipe a tout faux, mais c'est l'Argentine et je crois que cela va arriver", assure-t-il.
Il revient enfin sur l'énorme erreur du gardien argentin Willy Caballero qui a permis à la Croatie d'ouvrir le score jeudi soir. "Le gardien, ne nous mentons pas, il avait déjà fait ça, German. Il l'a fait contre l'Espagne, et contre l'Italie (en amical) lorsque le ballon est passé au ras du poteau. Je te l'avais dit: +C'est dommage que ce but n'ait pas été marqué pour qu'on se rende compte que si tu te troues sur le Mondial, ça fait but+", lance-t-il.

- © 2018 AFP
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !